Il faut cesser de jouer à l’âne !

Toile de feu Eitan Dvir (Khakshourian)

Le sang de nos soldats, de nos civils, de nos bébés, de nos vieux, n’est pas du jus de raisin… Et il est pleinement temps de cesser de jouer à l’âne pour plaire et contenter les pays occidentaux, l’Union Européenne et les USA qui ont fait de nous de la « chair à canon ».

Nous avons des milliers de blessés et d’handicapés à cause de vous et cela date depuis le fameux jour de notre indépendance en 1948. À cause de vous, de votre laxisme, de vos calculs mesquins, de votre inconscience, nous avons failli à notre devoir élémentaire de protéger nos civils dans le but de vous satisfaire et d’accéder à votre sympathie. Mais à quel prix ?

Quelle différence entre vous et ceux qui nous ont poursuivis, traqués et assassinés dans des ghettos ? Aucune.

Israël est un autre ghetto, un ghetto de fiel, et les palestiniens et les pays arabes qui l’entourent, ont remplacé les nazis.

Ce peuple juif brisé et errant a décidé de se battre et de les combattre… On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs, n’est pas ? Nous avons eu et aurons des morts, simplement parce qu’on nous refuse le droit de vivre…

Et ceux qui se disent palestiniens sont en vérité des milliers de petits Hitler…  d’ailleurs, Mein Kampt est leur livre préféré qu’ils gardent dans le tiroir de leur chevet.

Nous avons été pendant trop longtemps les cobayes de vos expériences, de vos ambitions de pacifier le monde arabe, de gagner son estime ou son pétrole…  mais quelle estime peut-on avoir envers celui qui se soumet, qui s’aplatit… et se ridiculise ?

La bande de Gaza nous a coûté en vies humaines excessivement cher, mais pas seulement en vies… Notre existence s’est maintenue et se maintient sous la férule quotidienne de la mort sous les avalanches de roquettes, des attaques de terroristes, à l’arme blanche, à la mitraillette, à la bombe, au véhicule bélier et tant d’autres moyens pour rendre nos vies invivables. Et ce n’est pas fini.

ASSEZ.

Notre devise est de ne  jamais devenir une « victime morte, un héros mort », par complaisance, par manque de courage de nous défendre et défendre nos générations futures… Par manque de zèle de dire NON, de refuser !

Si vous, les Occidentaux avez décidé de mourir pour apaiser votre conscience, et poursuivre votre autoflagellation, nous ne devons jamais vous suivre dans votre immolation/suicide.

Nous n’allons plus vous écouter et renoncer à notre sécurité pour une nouvelle expérience… celle de convertir un terroriste né, en un pacifiste en la personne de l’antisémite Mahmoud Abbas. Marchandise avariée que vous essayez de nous vendre et que nous refusons catégoriquement. NON et NON.

Il faut qu’Israël cesse de tergiverser et sans sourciller, il devra déclarer que la bande Gaza fera partie d’Israël et sa population arabe va devoir être incorporée aux 57 états arabo-musulmans et aucune autre solution ne doit lui être imposée… Elle deviendra un parc, une promenade, des champs de blé, où plus de crainte ne surgira de ce côté…

Traitement analogue en Judée et Samarie.

Il n’y aura jamais d’État palestinien voisinant avec Israël.

Tous ceux qui nous proposent de leur accorder un État, veulent notre fin. Et cela, nous ne le refusons. Nous nous battrons jusqu’à notre dernière goutte de sang pour que la nation juive survive, pour que nos générations futures ne connaissent plus de génocide.

Nous aimons la vie, mais s’il faut mourir ce sera dans la dignité, l’arme au poing, en combattant.

AM ISRAËL HAY

Thérèse Zrihen-Dvir

 949 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Bravo, bien dit, Thérèse je vous approuve. Ne faites pas comme en Europe et particulièrement en France qui est gouvernée que par des traitres. Combattez.

  2. Quand le monde entier sera islamisé, Israël restera debout comme une île au milieu du shéol.

  3. Bravo, Thérèse, un article musclé et intelligent. Les Palestiniens chez leurs frères et Gaza purgée de la vermine. Amitiés, prenez soin de vous.

Les commentaires sont fermés.