Mouvement agricole en danger, la gauche tente de s’infiltrer…

La logique paysanne à l’assaut de la bêtise des élites…

 

Vous vous rappelez les Gilets jaunes, le 5ème samedi les syndicats sont venus infiltrer puis récupérer le mouvement de protestation à l’appel de Martinez de la CGT entre autres…

Je m’en souviens, malgré les protestations, ils sont venus s’imposer devant la mairie assiégée façon bon-enfant. Il n’y avait pas encore de violence ni de dégâts… Après, les gôchos ont pourri la situation, ont détourné de jeunes GJ pour en faire des zombies irresponsables… J’étais là quand l’un a perdu une main en récupérant une grenade !

Donc se sont pointés la CGT (des villes, celle des campagnes -Blaye- était là depuis le premier samedi parfaitement intégrée), SUD, Solidaires, la CFDT,… Les politiques les plus gauchistes les accompagnaient tels des poissons ventouses, le NPA, LFI, tous suivis par ATTAC…

Le mouvement des agriculteurs fait tache d’huile. Il voit l’arrivée d’autres damnés de l’UE, des écolo-dingos et autres mondialistes, les pêcheurs de la côte atlantique privés de pêche alors que les chalutiers cargos étrangers viennent racler les fonds pélagiques histoire de les narguer un peu plus ! Les camionneurs, autres forçats, seraient annoncés dans cette contestation des bien nourris et bien propres qui décident pour toujours mieux les couler, les pousser au suicide, deux par jour, la belle affaire pensent-ils !

Il était donc temps pour la CGT d’aller récupérer la révolte des agriculteurs pour tout pourrir !

Le communiqué de la CGT du 25 janvier.

La CGT appelle ses militant·es à aller rencontrer les travailleuses, travailleurs agricoles, les agricultrices et agriculteurs

On ne sera pas sans remarquer le coup d’inclusif que ne doivent pas priser les ploucs de culs terreux ! Trop cons, les bouffis de la CGT vivant des subventions d’État -impôts des français- doivent l’ignorer…

PUBLIÉ LE 25 JAN. 2024
Depuis plusieurs jours, les agriculteurs se mobilisent pour dénoncer leur faible rémunération. Les inégalités sont énormes dans l’agriculture avec 80% des aides captées par 20% des agriculteurs. La dérégulation du marché au niveau européen, avec la fin des quotas laitiers et sucriers, a favorisé la spéculation sur les matières premières et l’agrobusiness. Le libre-échange organise le dumping social, pousse au gigantisme et fait exploser les émissions de gaz à effet de serre liées à l’agriculture.
La CGT occulte qu’elle a appelé à voter Minus le représentant de la caste mondialiste libre-échangiste !

Comme les travailleuses et les travailleurs, notamment agricoles (Eux ont au moins des salaires), de plus en plus de paysans ne vivent plus de leur travail (Eux ne peuvent parfois pas se rémunérer au niveau d’un RSA pour étranger oisif que la CGT appelle à venir). Dans le même temps, les prix de l’alimentation explosent et de plus en plus de salariés sont en difficulté pour manger correctement. Pourquoi ? Parce que les richesses sont captées par les multinationales de l’agroalimentaire et par la grande distribution dont les marges atteignent des records (Article à venir sur la réalité). Les salariés de l’agriculture comme de l’industrie agroalimentaire, du commerce, du transport et de la logistique, ne voient pas la couleur de ces profits. 
Au contraire, la course au gigantisme, le développement de fermes usines, de mega abattoirs, suppriment des emplois et dégradent encore les conditions de travail d’une main d’œuvre ultra précarisée. Premiers confrontés aux conséquences du dérèglement climatique, les paysans sont aussi les premiers perdants du manque d’accompagnement pour la transition environnementale de l’agriculture.

Pour épargner le capital, patronat et gouvernement répondent, à chaque crise, par la remise en cause des normes environnementales et par des subventions ponctuelles aussitôt captées par les plus grosses exploitations. Pour exonérer les puissants, l’Extrême droite organise les mises en opposition sexistes, racistes et homophobes (Effectivement, il fallait sortir le refrain en question, ça concerne l’agriculture, on serait déçus autrement !).
Au contraire, c’est l’ensemble du modèle agricole qu’il faut repenser pour bien produire, bien manger et bien vivre de son travail. Ce sont les salaires qu’il faut augmenter pour permettre aux travailleuses et aux travailleurs de s’acheter une nourriture de qualité, produite localement.

À rebours de la course au gigantisme, le défi environnemental exige de revoir en profondeur le modèle agricole pour produire localement dans le respect de l’environnement et garantir aux paysans la juste rémunération de leur travail.

La CGT appelle ses militantes et militants, partout où c’est possible, à créer les conditions permettant de faire converger* les revendications des salarié·es, des travailleuses et des travailleurs agricoles et des agricultrices et des agriculteurs. Nos échanges doivent permettre d’élargir la mobilisation et de créer des convergences* sur les moyens de bien vivre de son travail, de bien manger, tout en protégeant notre santé et celle de la planète. D’ores et déjà, la CGT a pris contact avec la Confédération paysanne et le Mouvement de défense des exploitants familiaux (Modef)**.
* : Comment couler la contestation…
** : Liés au PCF !

Montreuil, le 25 janvier 2024

Une petite vidéo, espérons, bien odorante !

Le moins que l’on puisse dire, la France et ses politique ont toutes leurs chances pour les JO 2024 !

 1,092 total views,  2 views today

image_pdf

22 Commentaires

  1. ATTAC altermondialiste
    CGT immigrationniste, frontières ouvertes, internationaliste,
    En bref tout ce qui détruit notre paysannerie.

  2. L’extrême gauche, toujours présente pour faire de la récupération sur les revendications.
    Du temps des GJ, ces derniers ne voulaient pas des syndicats, mais les autres les ont bouffés.
    Ils se sont infiltrés au niveau des ronds points et ont réussi à tirer la couverture à eux.
    Or, c’est bien cette même gauche qui a fait voter pour le plus grand malheur des paysans, l’immigrationniste et mondialiste, macron.

  3. On va dire que je suis borné, buté, etc. mais pour moi l’équation est simple : les agriculteurs ont demandé 140 réformes, le gouvernement leur en donne “généreusement” 3.
    Ben, désolé on continue le mouvement jusqu’à ce que les 137 qui restent soit appliquées et pas aux calendes grecques mais pour hier.
    Tout cela doit effectif dans les 48h par décret avec effet immédiat, comme ils savent bien le dire quand il s’agit de nous ponctionner.

  4. En France, les syndicats CGT, CFdT, FO sont des syndicats de fonctionnaires, c’est à dire qu’îls représentent précisément les agents du gouvernement qui pourrissent la vie des agriculteurs français ! Leur rôle dans les manifestations des paysans français ne peut qu’être de pourrir les manifs des paysans, comme d’hab avec ces gens de goooche qui vivent en France de l’argent de nos impôts et n’ont pas l’intention de renoncer à cette rente de situation !

  5. Et voilà, le J.Bayle s’est fait acheter par Le 1er ministricule, comme prévu.
    La 1ère défection vient d’arriver.
    Magnifiques “français”. Un ptit baratin et hop, fini.
    Triste pays et je pense qu’il est vraiment mort.
    Les révoltes de banlieues durent plus longtemps.

  6. Si mon billet est retenu, je voulais écrire “salvateurs” et pas salvatrices. merci.

  7. blocage de l’A64, M. Bayle que Attal a réussi à les enfumer et que la von der layen leur prépare un coup tordu (cf. video de Philippot) ?

    En tout cas il semble que le gouvernement que le gouvernement a réussi à diviser la contestation !

  8. Je viens d’écouter depuis ce midi des ministricules et pour ce soir le djeune 1er ministre, toutes les interventions des menteurs du GVT et il n’y a rien à part de la flatterie et dans le bon sens du poil.
    Et voilà comment avec un petit baratin, on stop un mouvement qui aurait pu en entrainer d’autres salvatrices pour notre pays.
    Pfffff le Français n’est plus Français car trop crédule !
    J’espère me tromper pour ce mouvement qui partait bien…

  9. Marre de ce pseudo dérèglement climatique à toutes les sauces pour justifier tout et n’importe quoi. Dame Nature est rebelle, notre Mère la Terre est vivante et sous l’influence des sautes d’humeur du soleil, de l’activité volcanique autrement plus puissante que l’activité humaine. Elle s’en fout et s’en contrebalance des écolos dingos dont les connaissances en la matière sont nulles de chez nulles. Laissons et comptons sur les connaissances et l’empirisme de nos agriculteurs qui eux s’y connaissent.

  10. Ils devraient les accueillir par une douche de lisier, si les gauchos entre en scène le mouvement est foutu en effet, d’ailleurs la raclure du palais n’attends que les blacks blocks n’entrent en scène pour fracasser les paysans, comme il a procédé face aux gilets jaunes. Les syndicalos doivent être traités comme le fumier, dans la benne a épandage.

  11. Les gauchistes sont d’une extrême dangerosité,car se sont des castrés,qui mettent toute leur énergie,pour se détruire eux mêmes,ainsi que tout leur entourage. Gauchisme et masochisme,c’est exactement la même chose. Le gauchisme est une véritable maladie mentale,qui se remarque,par l’inversion,issue de leurs cerveaux malades;à l’inverse des islamistes,qui eux souhaitent notre destruction.

  12. Joulin la vidéo. Que les zélites qui ont commencé par s’augmenter de 300 euros viennent trier.

  13. Il est évident que ces pourris vont tenter de récupérer avec le même scénario que les GJ.
    Qu’ils se méfient quand même, les agriculteurs sont un peu plus virulents que les squatteurs de rond-points.
    Je les verrais bien fracasser quelques antifas, les troupes de la gauche toujours en tête des cortèges.

  14. Excellent article. Qui n’omet rien. Pour finir sur une note humoristique, pour le fumier déversé chez nos élites, au moins ils sauront ce que c’est d’être dans la merde.

    • T’inquiètes pas, les employés des préfectures se chargent de leur faire la sortie de l’édifice propre…
      Et sûrement, ce genre de bâtiment doit avoir une discrète sortie, à la fois à pied et pour les voitures… comme par exemple une sortie discrète par le parking d’un super marché à côté, ce que doit ignorer le public !

      • Comme d’habitude, les valets essuient la m… de leurs maîtres. Ils ne leur torche pas encore l’oignon, mais ça va venir. Quoique c’est peut-être déjà le cas.

  15. Merci de cet article ami Jean-Paul.
    Effectivement, tu as parfaitement raison, à chaque mouvement qui prend de l’ampleur les syndicats gauchistes et communistes (CGT entre autres) font leurs maximums pour récupérer les mouvements.
    Le mouvement des agriculteurs ne va pas y échapper et tu nous annonces que, déjà, les choses ont commencé. Comment la France a-t-elle pu en arriver à avoir de tels imbéciles sur son sol que sont ces syndicats ultra politisés.
    Au moment du Covid le dictateur Macron a dégagé manu militari du jour au lendemain sans salaire et sans possibilité de s’inscrire au chômage des milliers de professionnels de santé qui ne voulaient pas s’empoisonner par le produit létal annoncé comme vaccin. Entre parenthèses, ce qui n’a pas empêché le bon peuple français de réélire ce dictateur.
    AUCUN, AUCUN SYNDICAT NE S’EST MANIFESTÉ NE SERAIT-CE QUE PAR LE PLUS PETIT GESTE QUI SOIT. Silence total. Le rôle de syndicat étant de défendre les salariés, ils ont tous été excellents dans leur mission à ce moment-là.
    Encore une fois : pourquoi la France est-elle tombée si bas ?

  16. Bonjour @Jean-Pal Saint-Marc ;

    Merci pour ce rappel bien résumé. Nécessaire pour la mémoire historique collective et pour servir de leçon à l’insurrection actuelle des agriculteurs. Pour réflexion.

Les commentaires sont fermés.