L’Etat absent ? Le Maire de Marignane équipe ses profs de bombes lacrymos !

Voilà une initiative qui va faire couler beaucoup d’encre et qui, à mon avis, pourrait  se terminer au mieux au tribunal et au pire par l’éviction de Éric Le Dissès de ses fonctions de maire.

Des bombes lacrymogènes « octroyées gratuitement par la commune » et une « alarme bracelet ou collier », pour faire face aux intrusions dans les écoles. C’est ce qu’a proposé dans un courrier Éric Le Dissès (DVD) aux enseignants et à « certains employés de cantine et du péri-scolaire », estimant le nombre de policiers « ridicule ». Surfant volontiers sur la peur, l’édile ose : si les personnes qui ont affronté l’assassin de Dominique Bernard avaient été équipées, « l’affaire était entendue ».

https://www.lamarseillaise.fr/societe/le-maire-propose-aux-enseignants-de-les-armer-AC15355216

Il est évident que la décision de Eric Le Dissès est juste et même nécessaire eu égard aux risques élevés d’entreprises terroristes visant notamment l’école. Merci encore mille fois à Macron (et ses prédécesseurs, même s’il met les bouchées doubles) et à l’UE.

Il a raison, bien évidemment qu’il  ne peut pas y avoir un bataillon de policiers prêts à intervenir devant chaque établissement scolaire et que, faute de virer à la pelle les OQTF, les clandestins et de rétablir de vraies frontières, nos gosses et nos concitoyens sont en danger partout, notamment dans les écoles.

On peut néanmoins s’attendre à une campagne violente contre Eric Le Dissès. D’abord les lacrymos ne sont autorisées que chez soi, pas à l’école et donc si Darmanin envoie de zélés policiers fouiller les profs et employés de cantine, ils peuvent être condamnés. D’ici à ce que le préfet prenne d’autorité la place du Maire, démis de ses fonctions par les plus hautes autorités, il n’y a qu’un pas… 

Et j’imagine les cris d’orfraie que vont pousser nos gauchos préférés, accusant le Maire de faire monter “le sentiment d’insécurité” (bien plus grave que l’insécurité elle-même, comme chacun sait). Et comme le Maire n’est pas estampillé écolo-dingo, ni LFI, ni PC-PS… il doit déjà être estampille “rouge brun”. Alors le coup des lacrymos, ça va relancer la guerre politique à Marignane. Mais si l’on en croit les résultats des municipales de 2020, la gauche n’a pas réussi à y faire son trou et le Maire doit être soutenu par presque toute la population. Ça va compliquer les choses pour Darmanin et les gauchos.

A suivre. Monsieur Le Dissès va-t-il nous faire la démonstration éclatante que “quand on veut, on peut”, même au pays de Macron ? Va-t-il nous faire la démonstration éclatante que  ce que veut le peuple, Dieu le veut  (Proverbe latin « Vox populi, vox Dei ») même en 2024, alors que le dictateur Macron règne ?

 

 

 

 720 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Toute la population française vie dans l’insécurité permanente, elle constate touts les jours la barbarie des racailles , l’islamisation, la régression de ses libertés,le nivellement par le bas de la société française, qui fut jadis celle où il faisait bon vivre. Il y’a que le gouvernement et les politiques lr-lfi-ps-pc-ecolo-bobos pour ne pas le voir ,ou plutôt ils font semblant d’ignorer la situation.

  2. Si Darmanin leur envoie sa Gestapo, j’espère que les profs leur balanceront leurs lacrymos à la figure.

  3. La meilleur protection pour survivre devenir transparent Comme une méduse ?L’ombre de soi même ? Mieux : disparaître. Laisser la place. Et ainsi exhausser les voeux de ce drôle de président de cette drôle d’Europe . Avons nous étudié travaillé vécu et combattu pour cette infamie?

  4. Pour la protection des professeurs, il ne manque plus que des gilets pare-lame en kevlar et des tours-de-cou en titane. Et pour les élèves des abris-refuges en béton armé. Et pourquoi pas des armures? On me dit dans l’oreillette que pour fabriquer des armures, il faut des chaudronniers, mais que nous manquons de chaudronniers… Encore un métier en tension…

  5. Signe des temps, une société m’à proposé des tee shirts anti-poignard, des gants renforcés pour saisir la lame de l’agresseur et un protège-gorge. J’ai acquis deux bombes lacrymogènes.

    • Tu auras le temps de mettre les gants pour attraper une lame ?
      Le tee-shirt par contre, suivant le lieu où tu vas… s’il ne fait pas trop chaud !

      • Je n’ai pas donné suite à leurs offres. Je n’ai pas envie de me balader en armure.

  6. Une lacrymo ne fera jamais peur à un adepte d’Allah, équipé d’une lame de 30cm. Du temps des Croisades, c’était glaive contre bouclier; avec Macron, c’est lacrymo contre couteau de boucher. Quel régression!

Les commentaires sont fermés.