Davos : champagne à 1 000 dollars la bouteille et sexe à 2 500 dollars la nuit

Comme chaque année depuis 1971, la grand-messe de Davos accueille  3 000 privilégiés, ces nouveaux seigneurs de l’humanité censés régenter le monde, ceux qui nous dictent notre quotidien et nous imposent leur vision du futur, toujours plus contraignant, toujours plus coercitif.

Davos, c’est le rendez-vous des élites supranationales qui méprisent les peuples. Tous les puissants de ce monde gagnent la Suisse à bord de jets privés, puis empruntent hélicoptères et limousines de luxe pour rejoindre le Temple sacré de la mondialisation.

Le CO2 ? Une fable pour le peuple qui devrait marcher à pied.

On y loue des chalets à 500 000 dollars, avec tout le confort et le luxe extravagant que n’imagine même pas le modeste travailleur soumis au rythme déprimant du métro-boulot-dodo, le triste lot de cette classe moyenne que les grands de ce monde méprisent au plus haut point.

On ne se rend pas à Davos uniquement pour refaire le monde, pour parler d’argent, d’économie, de géopolitique, de guerres, de climat, de technologies du futur, d’IA, ou pour imaginer de nouveaux délires sociétaux. À Davos, on y fait aussi des rencontres et on s’y défoule sans entrave, dans une débauche no-limit, comme s’y complaisent ceux qui possèdent le pouvoir et l’argent, devenus ivres de leur puissance.

https://insolentiae.com/davos-le-cote-obscur-de-la-force-debauche-putes-sexe-luxe-alcool-de-ceux-qui-font-la-lecon-au-monde/

Le 54e Forum économique mondial, c’est donc aussi le Forum du sexe.

Tout le gratin des poules de luxe s’y retrouve chaque année. Évidemment, c’est du beau linge. À 2 500 dollars la nuit, on fait l’amour dans des draps en satin entre deux coupes de champagne à 1 000 dollars la bouteille.

On n’est pas dans un bouge pouilleux de Calcutta, à 2 dollars la passe au milieu des rats.

Comme quoi, le sexe et l’argent mèneront toujours le monde.

Le programme officiel du Forum, c’est la façade. Mais l’énorme demande de sexe, c’est l’envers du décor. Les escort-girls, mais aussi les mâles de compagnie, rentabilisent leur séjour en Suisse.

“Dans le tabloïd allemand Bild, une escort raconte que la demande de prostituées explose pendant la durée du forum. « Les PDG réservent des escorts dans les suites des hôtels pour eux-mêmes et leurs employés. »
Zoom avant : « Titt4Tat », un service d’escorte dans la région de Davos, confirme l’énorme demande pendant la semaine du WEF avec des réservations totalement pleines.”

Telle est l’obsession de nos élites vertueuses. Refaire le monde c’est bien, mais croquer la pomme avec une bombe sexuelle, c’est mieux. Et quand on ne ressemble pas à Brad Pitt, mieux vaut être riche…

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/davos-champagne-a-1-000-dollars-la-bouteille-et-sexe-a-2-500-dollars-la-nuit.html

 772 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Les femmes sont affligeante , elles aiment les salauds et la racaille du bas comme celles du haut . Se faire sauter par ce genre de porc pour l’argent , pour briller …la femme est le carburant qui fait tourner la machine du libéralisme. Désespérant.

  2. A quand une salve de drones, armés de roquettes, sur ces ennemis de l’Humanité Subalterne ? Une sacrée opportunité, non ?

    Et non pas quand, bien propres sur eux et autour d’une table ronde, ils refont le monde ! Mais en peine partouze !

    Un bon nettoyage, d’un seul coup !

    Y aurait pas une ONG, un clan de nettoyeurs, une petite milice, qui voudraient bien s’y coller ?

  3. Sur la route d’Évreux, il y a des camionnettes avec des poules comme vous dites qui s’exhibent en vêtements moulants pour attirer le client. La passe est sûrement moins rémunératrice que celles de Davos, avec le risque de choper une MST. Beaucoup de routiers y font une petite pause de temps en temps. Il n’y a pas longtemps, j’ai pu voir une de ces Africaines acheter un poêle à pétrole dans un magasin de bricolage pour chauffer sa camionnette bordel ambulant. Tout le confort moderne.

      • C’était de l’ironie… La camionnette aurait pu prendre feu. La caissière était dégoûtée et a pris l’argent avec des pincettes. Et elle m’a dit en rigolant : Si la camionnette prend feu, ça sentira la morue grillée.

  4. On refait le monde avec sa bi..e, c’est peut-être pour cela qu’ils nous cassent les cou…s.

    • Ces gens là sont sans vergogne…
      On attend la suite des divulgations de l’affaire Epstein !

  5. Est ce qu’un Pinocchio et son petit bout de bois, pourrait lui aussi pêcher de la moule bien fraîche et améliorer son ordinaire consistant à la consommation de morue desséchée fréquentant les côtes picardes, ou pourquoi pas gouter l’anguille vigoureuse des contrées exotiques?

Les commentaires sont fermés.