Français, oui, mais de papiers : droit du sang ou droit du sol ?

Français, oui, mais de papiers :  droit du sang ou droit du sol ?

La Coupe d’Afrique des nations (CAN) en cours a débuté le 13 janvier 2024. À l’occasion du lancement de celle-ci, Pro:Direct Soccer, une boutique en ligne d’équipement de football, a publié une vidéo de huit minutes sur la sélection algérienne (1).
Des joueurs français de papiers y prennent la parole afin d’expliquer l’importance de jouer pour leur nation (sic). Parmi eux, plusieurs footballeurs franco-algériens (Houssem Aouar et Amine Gouiri).
Une voix off y déclare« Porter les couleurs de son pays d’origine, ça représente l’héritage familial, ça représente les sacrifices des parents qui se sont déplacés pour venir, dans notre cas en France et dans d’autres cas dans d’autres pays. » Puis la voix ajoute« Le sang est plus important que le sol. ».
Nombre de joueurs que comprend l’équipe d’Algérie sont binationaux
Parmi les “vingt sept” joueurs algériens sélectionnés, “quatorze” d’entre eux sont  des  bi-nationaux franco-algériens !!!. 
 La plupart a  été formée en France et ont joué pour l’ équipe de France avant de rejoindre l’Algérie. C’est le cas de Houssem Aouar, sélectionné par Didier Deschamps en 2020, mais aussi de huit autres Algériens ayant porté le maillot bleu dans les équipes de jeunes (cadets, juniors ou espoirs).
Ces joueurs qui revendiquent un attachement supérieur à leur pays d’origine ancestral qu’à leur pays natal dont ils ont les papiers et la nationalité, n’ont pas eu le même discours lorsqu’ils ont intégré les équipes de France des jeunes, pourquoi ?

Tous revendiquent un amour démesuré pour leur pays d’origine comme l’ont fait les Algériens dans la vidéo rejetant la nationalité de leurs papiers.  Sont-ils vraiment des Français ?  Est-ce permis d’ en douter ?

Ces joueurs posent publiquement et directement  la question de la nationalité entre le droit du sol et le droit du sang Bien que  nés en France où  ils ont grandi et ont été formés et dont ils ont porté le maillot de l’équipe, ils se disent néanmoins plus algériens que français, donc se reconnaissent de facto “des français malgré eux” !

(1

Juvénal de Lyon

 774 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. “Ces joueurs posent publiquement et directement la question de la nationalité entre le droit du sol et le droit du sang !”

    C’est littéralement un état d’esprit de COLONS, ça… non?

    Qu’ils partent donc, si ils n’aiment pas la France… ma foi, on ne les en empêchera pas!
    Si ils n’aiment pas notre pays, notre peuple, et/ou notre culture… à l’ère de la mondialisation folle, rien ne PEUT les retenir en France… Alors qu’ils profitent de leurs droits et des moyens mis à leurs dispositions, et qu’ils s’en aillent donc dans leur “vrai pays”!

    (On imagine avoir si peu d’identité qui nous est propre que nous nous sentirions obligés de devoir exprimer une appartenance à un pays que nous ne connaissons même pas dans le seul but de nous donner un tant soit peu d’importance…?)

  2. « Le sang est plus important que le sol. »

    Comme si le sang était plus rouge chez une ethnicité que chez une autre…

    En inversant la situation, cas similaire : si un caucasien tenait les mêmes propos, il serait qualifié de raciste direct…
    Et non sans tort, car juger de la valeur d’un peuple, d’une PERSONNE, en fonction de ses origines EST raciste!

    (Combien de Franco-Algériens qui se sentent plus Algériens que Français, et qui n’ont pourtant – sans même le savoir – QUE du sang Français qui coule dans leurs veines…?
    …C’est d’un ridicule, sérieux…
    Algérien, Français, Maliens, Japonais, Chinois, Argentins, etc… c’est du sang HUMAIN, bon Dieu! Exclusivement ROUGE!)

  3. jamais nous ne les appellerons “français” : cette infâme loi du droit du sol qui brade la nationalité française à qui vient “pondre” sur notre sol devrait être abolie depuis longtemps – mais le pire c’est que en faisant “des français” ceux qui ne seront jamais elle a permis à la gauche” de se forger un électorat toujours plus étendu

  4. La vérité sort enfin de la bouche du… chameau. Finissons en avec cette fiction du prétendu “droit” du sol. Ca choquait le bon sens de l’enfant que j’étais, ayant pourtant un grand-parent européen. Mais alors les chameaux… Heureusement que dans leur simplicité décomplexée, et croyant la conquête faite, ils nous le disent. On pourra les citer à bon droit. Car la situation n’est pas stable, l’effondrement économique menace, ici et ailleurs en Europe. Les événements arrivent et là sera l’occasion de sortir de cette “mort tiède” et d’inverser les flux d’invasion. Comme toujours quand l’Histoire frappe à la porte, ça ne se fera pas volontairement ni gaiement.

  5. Ils sont dans leur role : refuser notre civilisation pour ,plus tard,nous imposer la leur.
    Les plus salauds,au bout du compte, sont la majorite de nos compatriotes qui ont vote,votent et continueront de voter pour les collabos immigrationnistes.

  6. C’est avec leur grande gueule qu’on va joué à la baballe … En plus on est doué pour les boules niçoise et la pétanque .

  7. Donc que foutent ils en France. Dehors ces parasites n’ont pas leur place chez nous. Dégagez.

Les commentaires sont fermés.