Ciotti déjà compromis… comme toujours

Si les membres du gouvernement, Attal en tête, n’ont pas attendu pour raconter n’importe quoi et parfois dans un charabia à faire pâlir un instituteur de CM2, démontrant s’il était besoin que l’excellence n’est pas la qualité recherchée par Macron, il en est un autre qui a vite retrouvé ses réflexes : Ciotti.

.

Dans une naïve espérance, on s’était dit qu’il allait au moins tempérer ses propos à défaut de briller d’une intelligence politique qu’il ne possède pas. C’était sans compter avec la farouche volonté qu’ont les incompétents de faire savoir qu’ils le sont. Le pénible de l’affaire est bien dans l’usage répété de ce que le commun des mortels appelle, la bêtise crasse. Invité sur TF1, l’inénarrable comique troupier de l’assemblée a levé les derniers embarras sur sa force d’analyse et sa capacité à ramper devant le pouvoir. On pourrait lui trouver l’excuse de l’émotion, ou de la mansuétude face au nouveau gouvernement, mais il n’en est rien. Il emploie depuis des mois les mêmes mots pour justifier de la même faiblesse et trahison. Il a pimenté les propos des incohérences habituelles, en y incorporant un déni de réalité qui ferait presque froid dans le dos, mais c’est Ciotti et on s’y est habitué.

Le sieur Ciotti a déclaré qu’il ne voterait ni la confiance, ni la censure et de compléter, dans une formule dont on se demande s’il en mesure vraiment la portée, « car nous sommes dans l’opposition ». Ciotti aussi fait du « en même temps », dans la majorité et dans l’opposition à la fois. Un exercice de haute voltige entre absurde et ridicule. Et comme si le tableau était incomplet, il a cru bon de rajouter un fait d’armes, selon lui essentiel à sa démonstration de bonne foi, à savoir qu’il avait voté la réforme des retraites totalement impopulaire. Il se gausse donc d’être allé contre l’opinion des électeurs, considérant l’événement comme le témoignage d’un courage hors norme, oubliant au passage qu’il confirme la surdité qu’il a eue en s’exonérant de l’avis de ses électeurs et de 85% des Français hostiles à cette réforme. Pour un démocrate c’est un exemple en effet. Mais le pire, c’est que notre sémillant Ciotti affirme avoir voté cette loi alors qu’elle a été passée au 49.3 !? Mais dans quel pays vit-il ce brave monsieur ? Il était où lors de cet épisode ? Tout le monde se moque de lui et de son utilisation d’arguments hallucinants pour se faire passer pour un opposant et c’est parce qu’il est dans l’opposition qu’il ne s’oppose pas.

On en rirait presque si c’était du vrai théâtre, mais c’est la vie de notre pays, on comprend pourquoi nous ne pourrons pas compter sur lui pour nous relever. Sa génuflexion devant Jupiter ne trompe personne. C’est un pantin, il n’amuse plus personne et ses amis seraient bien inspirés de lui dire de se taire et même de partir. Il ne comprend plus le sens ni la portée de ce qu’il raconte. Ce parti est-il devenu un ramassis d’hypocrites, où ce patron est-il tout seul ? Qui pourra rappeler à ce monsieur qu’il a effectivement été élu dans l’opposition, mais qu’il se comporte comme s’il était au gouvernement. Que les LR cessent de nous raconter des sornettes, qu’ils aient l’honnêteté d’avouer qu’ils ont peur de renverser le gouvernement parce qu’ils craignent, à juste titre maintenant, de se faire laminer dans des élections législatives anticipées… et accessoirement de perdre leur train de vie. Avec de telles déclaration les LR atteignent le néant… La déculottée probable en juin est largement méritée, et nous encourageons tous les électeurs à fuir cette clique désormais déphasée d’avec la France et les Français. Ils semblent irrécupérables et la seule chose qui pourrait atténuer la chute de ce parti c’est que Ciotti soit viré sans ménagement. Se rendent-ils compte de l’image qu’il renvoie d’eux en le laissant s’exprimer ainsi ? Si les électeurs LR avaient voulu soutenir Macron en toutes circonstances ils auraient voté pour l’original. Il y a eu vingt-trois 49.3 et ils n’ont jamais voté une seule censure. Quel parti pourrait affirmer être un opposant sans n’avoir jamais eu le courage d’en voter une ? Ciotti est prêt à toutes les bassesses pour rester à la tête du groupe qui permet à Macron de se maintenir au pouvoir. Il n y aura ni oubli ni pardon lorsqu’il tombera, espérons le en juin prochain.. Les électeurs LR méritaient mieux que ce tartuffe pour les représenter, ils peuvent, et c’est ce que nous leur susurrons, changer de crèmerie. Ils auront enfin des députés qui écoutent les électeurs et votent en fonction de ce qu’ils entendent dans les circonscriptions et du statut d’opposants qui est le leur.

https://rassemblementdupeuplefrancaiscom.wordpress.com

Par Gilles La-Carbona : secrétaire national du RPF au suivi de la vie parlementaire

 

 729 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Comme disait Coluche, il n’est ” ni pour ni contre ; bien au contraire…” CIOTTI, ça ne veut par dire ” chiottes ” en italien ???

  2. Comment voulez-vous que la France “marche” et “avance droit” ; menée comme elle l’est pas des movances politiques “en-même-tempstiste” et “ni-ni-(nie)-tiste” ?

    On n’ira donc pas loin. on est est sur place et à force de piétiner on s’enfonce dans des poussières mouvantes.

Les commentaires sont fermés.