Le cancer frappe de plus en plus de jeunes…

Une récente étude a révélé une augmentation alarmante des cas de cancer chez les jeunes à travers le monde, y compris aux États-Unis. Les statistiques montrent que les diagnostics de cancer chez les personnes de moins de 50 ans ont grimpé à 107,8 pour 100 000 en 2019, marquant une hausse significative par rapport aux 95,6 cas en 2000. Cette tendance inquiétante a été particulièrement notable en Amérique du Nord, en Australie et en Europe de l’Ouest.

Les professionnels de la santé s’interrogent sur les causes de cette augmentation. Ils évoquent des changements dans les modes de vie, comme la réduction de l’activité physique, la consommation accrue d’aliments ultra-transformés et l’exposition à de nouvelles toxines, comme des facteurs potentiels affectant les jeunes générations.

Publiant leurs conclusions dans la revue en libre accès BMJ Oncology, les chercheurs estiment que le nombre mondial de nouveaux cas de cancer à début précoce et de décès associés augmentera encore de 31 % et 21 % respectivement d’ici à 2030, les quadragénaires étant les plus exposés. Selon eux, les facteurs génétiques jouent probablement un rôle, mais les régimes alimentaires riches en viande rouge et en sel, et pauvres en fruits et en lait, ainsi que la consommation d’alcool et de tabac sont les principaux facteurs de risque de bon nombre des cancers les plus courants chez les personnes de moins de 50 ans. Le manque d’exercice, l’embonpoint et l’hyperglycémie sont également des facteurs contributifs, selon les données.

Le Dr Andrea Cercek du Memorial Sloan Kettering Cancer Center de New York souligne que les patients atteints de cancer sont de plus en plus jeunes. Elle suggère que des facteurs environnementaux, liés à l’alimentation, aux médicaments ou à d’autres éléments encore inconnus, pourraient être en cause.

L’étude, basée sur des données mondiales, indique que le nombre de cas de cancer chez les jeunes a augmenté depuis les années 1990. En 2019, 1,82 million de nouveaux cas ont été diagnostiqués chez les moins de 50 ans, soit une hausse de 79 % par rapport à 1990.

Les chercheurs de BMJ Oncology prévoient que le nombre de nouveaux cas de cancer à début précoce et de décès associés augmentera de 31 % et 21 % respectivement d’ici 2030. Ils pointent du doigt des facteurs de risque tels que les régimes alimentaires riches en viande rouge et en sel, et pauvres en fruits et en lait, ainsi que la consommation d’alcool et de tabac.

En 2019, le cancer du sein a été le plus fréquent chez les personnes de moins de 50 ans, suivi par les cancers de la trachée et de la prostate, qui ont connu les augmentations les plus rapides depuis 1990. Les chercheurs ont utilisé les données de l’étude Global Burden of Disease 2019 pour analyser 29 types de cancers dans 204 pays.

Ils ont constaté que plus d’un million de personnes de moins de 50 ans sont décédées d’un cancer en 2019, marquant une augmentation de près de 28 % depuis 1990. Les taux les plus élevés de cancers précoces ont été observés en Amérique du Nord, en Australasie et en Europe occidentale.

Les auteurs de l’étude soulignent les limites de leurs résultats, notamment en raison de la qualité variable des données des registres du cancer. Ils appellent à des mesures de prévention et de détection précoce, ainsi qu’à l’élaboration de stratégies de traitement adaptées aux jeunes patients.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

https://www.breizh-info.com/2024/01/16/228912/le-cancer-frappe-de-plus-en-plus-de-jeunes-les-medecins-sont-alarmes-et-deconcertes/

 672 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Ah oui j’ai oublier la mal bouffe des jeunes générations
    Mac do , kebabs plats transformer micro onde et je doit en oublier
    Mais le pire va arriver avec ce qui nous attend avec les nouvelles lois européenne
    Mercosur poulet ukrainien aux hormones viande de pays qui n’ont pas les mêmes protections que nous.

  2. Nous bouffons de plus en plus de saloperies, pesticides compris…
    Et de 1990 à 2020, la population à augmenté de 47% !
    Pas trop surpris par le 79% d’augmentation !!!

  3. Jamais vacciner JAMAIS malade me disait ma mère elle est morte a 100ans a cause d une chute….j ai fait comme elle.. des 1 probleme je me soigne a L ARGILE c est MIRACULEUX;;;;

  4. cette maladie frappe les humains comme tous les mammifères depuis toujours,antépréhistoire comprise

    onva dans la lune,mais cette saloperie n est toujours pas éradiquée

Les commentaires sont fermés.