École : ils imposent au peuple une mixité ethnico-sociale dont ils s’exonèrent

L’épisode des deux derniers ministres de l’Éducation nationale (Attal excepté, pas de gosse), le racialiste Pap Ndiaye et l’arrogante Amélie Oudéa-Castéra, nous confirme que cette caste mondialiste se fout du peuple comme de sa première culotte, et qu’elle impose une mixité sociale aux classes populaires dont elle s’exonère.

Voilà des ministres de l’Éducation nationale qui ont osé mettre leurs gamins dans des écoles privées prestigieuses, tout en faisant la leçon aux classes populaires, accusées de ne pas prendre assez de diversité dans leurs écoles, aux écoles privées sous contrat ou aux parents voulant faire l’école à leurs enfants à domicile.

Il serait temps qu’un journaliste fasse un vrai travail et que nous sachions qui, parmi les ministres, les députés, les sénateurs, les maires, les journaleux, les juges et toute la clique, met ses enfants dans le privé et qui les met dans le public, histoire de comparer les mots et les actes.

 

 618 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Oh oui ! surtout les juges tiens !
    Et Wargon la s**ope avec son toubib pro AME ?

    • Nous pourrions entonner une paillarde, ça fait du bien !
      Et c’est tradition pour de bonnes fêtes bien joyeuses…

  2. OUI……………………….L éCOLE PUBLIQUE PRODUIT DE PLUS EN PLUS D ILLéTRés D ANALPHABETES D INCULTES ET DE DéLINQUANTS…….JE COMPRENDS LEUR CHOIX SURTOUT S ILS ONT DE L AMBITION POUR LEURS ENFANTS…SAUF QU EN TANT QUE MINISTRES DE L éDUCATION CE NE SONT PAS LES MEILLEURS EXEMPLES ….

  3. Le résultat serait édifiant. Nombre de Français se saignent aux quatre veines pour mettre leurs enfants dans le privé pour que ces derniers échappent aux rackets, à la violence, et à la déchéance scolaire. Nos élites avouent en cachant les véritables causes de leur choix que l’école publique est devenue une catastrophe.

Les commentaires sont fermés.