Islamisation et antisémitisme : deux faces de la même médaille

COMMUNIQUÉ “SWISS STOP ISLAMIZATION AWARD 2024” – Un Prix suisse unique au monde

ISLAMISATION ET ANTISÉMITISME : DEUX FACES DE LA MÊME MÉDAILLE

Tôt ou tard, la vérité finit par éclater. Depuis vingt ans, je dénonce haut et fort les dangers de l’islamisation croissante de la Suisse et de l’Europe en raison de l’immigration excessive en provenance des pays islamiques. En réponse, j’ai non seulement été boycotté par la grande presse en Suisse, mais j’ai aussi été traité de raciste à plusieurs reprises. Comme si défendre la démocratie contre ceux qui voudraient la remplacer par la charia, défendre nos libertés et nos droits contre ceux qui voudraient les supprimer au nom d’une religion totalitaire, était quelque chose d’anormal.

Et pourtant, la guerre qui a éclaté en Israël a eu le mérite d’ouvrir les yeux de beaucoup sur l’avancée de l’islam en Occident. Les mêmes qui me boycottaient et me traitaient de raciste s’étonnent aujourd’hui de la vague d’antisémitisme “importé” qui se répand en Suisse, en Europe et même aux États-Unis, où les manifestations pro-palestiniennes (directement ou indirectement pro-Hamas) se sont multipliées avec la participation massive d’islamistes salafistes, racistes et antisémites et des “idiots utiles” de la gauche qui se  tirent une balle dans le pied. Ah oui, parce qu’après les Juifs, ce sera à notre tour, chrétiens et athées, de gauche et de droite, hommes et surtout femmes, de subir chez nous le racisme islamique ouvertement instillé par Allah dans le coran (comme cela s’est déjà produit ici et là avec les attentats des terroristes islamiques). À ce moment-là, nous n’aurons plus beaucoup d’alternatives : nous devrons décider de réagir par la force (comme Israël a fait…) ou nous soumettre à l’islam.

C’est précisément pour apporter ma petite contribution à la prévention de la catastrophe annoncée, vers laquelle nous nous dirigeons, que j’organise depuis 2018 un prix annuel (intitulé “Swiss Stop Islamization Award”) destiné à récompenser moralement et financièrement les rares personnes, associations ou médias de Suisse et des pays environnants qui luttent courageusement contre l’islamisation culturelle, politique et sociale de l’Europe, et contre les fanatiques islamistes qui entravent par tous les moyens l’intégration des musulmans modérés en tentant de les radicaliser.

La première édition du Prix a été remportée par Mireille Vallette, Walter Wobmann et Lorenzo Quadri;

La deuxième par le professeur Sami Aldeeb, Alain Jean Mairet et Magdi Cristiano Allam;

la troisième par Uli Windisch, Shafique Keshavjee et Stefano Piazza;

la quatrième par l’Association Suisse Vigilance Islam, le Comité d’Egerkingen et Eros Mellini;

la cinquième par Éric Zemmour, Pierre Cassen, la Fondation Zukunft CH et Iris Canonica;

la sixième par Christine Tasin, Piero Marchesi et le site d’information Mattinonline.ch

Je vous informe donc que la septième édition de ce prix, de plus en plus international, vient d’être lancée. Malheureusement, j’ai du mal à trouver de nouveaux candidats en Suisse, car les principaux critiques de l’islamisation ont déjà été récompensés et les rares qui restent ont peur d’être accusés d’”islamophobie” en acceptant ce prix. Mais, en dehors de la Suisse, il ne manque pas de candidats courageux – y compris des musulmans – qui aspirent à recevoir ce prix, et, cette année, il y en a même un qui vient d’Algérie.

Il y a huit candidats pour l’édition 2024, dont trois recevront un prix de 2 000 francs suisses chacun, autour du mois de mars.

Les “nominés” pour 2024 sont au nombre de huit.
Pour la région francophone (par ordre alphabétique) : Alexandre Del Valle (France), Boualem Sansal (Algérie), Dr Dominique Schwander (Valais), Mireille Vallette (Genève), Hamid Zanaz (France) et Alain Wagner (France);
pour la région italophone : l’Italo-Marocaine Souad Sbai (Italie);
pour la région germanophone : Hamed Abdel-Samad (Allemagne).

Giorgio Ghiringhelli (ilguastafeste@bluewin.ch)

 492 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Comment peut on se soumettre à cette secte satanique qui veut tuer tout se qui n’est pas musulman. Nos gouvernements sont complices à cette invasion. C’est de la haute trahison et de l’inconscience.

  2. Vous devriez décerner le prix du collabo. Vous auriez plus de candidats à couronner que les résistants. Je vois ça d’ici : le prix d’excellence du collabo 2024 est décerné à :

Les commentaires sont fermés.