Rennes : la mairie déploie une “Brigade anti-incivilités” pour “chasser les incivilités et verbaliser leurs auteurs”

Sur le perron du palais Saint-Georges, plusieurs agents se regroupent aux côtés de Nathalie Appéré, maire de Rennes. Ces hommes en bleu font partie de la nouvelle section de la police municipale, baptisée Brigade anti-incivilités (B.A.I) et dirigée par la Ville de Rennes.Cette brigade est compsosée de 17 agents, 14 d’entre eux étaient auparavant chargés de la surveillance de la voie publique et du contrôle de stationnement.

En poste depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, la B.A.I intervient dans trois domaines principaux :

  • La lutte contre les comportements inappropriés et irrespectueux : atteinte à la tranquillité des habitants (nuisances sonores, regroupements gênants…), comportements inappropriés, violences sexistes…
  • Le respect de l’espace public : tags et stationnement gênants, affichage sauvage, jets de mégots, déjection canines et mictions…
  • La lutte contre les dépôts sauvages et les déchets sur la voie publique.

Ces policiers doivent avant tout signaler les incivilités et sensibiliser les habitants aux droits et devoirs de chacun en matière de propreté urbaine, de respect des infrastructures publiques et de protection de l’environnement. Ils ont aussi le pouvoir de verbaliser les contrevenants puisqu’ils sont assermentés.

Actu Rennes

https://www.fdesouche.com/2024/01/10/rennes-35-la-mairie-deploie-une-brigade-anti-incivilites-pour-pour-chasser-les-incivilites-et-verbaliser-leurs-auteur

Note de Christine Tasin

Il est certain que les 14 zigs (vous vous rendez compte du coût pour le contribuable, mensuellement ???) vont patrouiller dans les quartiers résidentiels pour demander aux gosses de ne pas jeter les papiers de bonbons par terre et aux petits vieux de rester chez eux au lieu de provoquer les racailles en retirant des sous aux distributeurs… Pour le reste, rien ne changera dans les immeubles occupés par les dealers, sans parler de la petite délinquance et de l’insécurité au centre ville la nuit… La lutte contre les “incivilités” c’est bien plus urgent plus important…et plus sûr politiquement. 

 788 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Ils vont surtout se charger de verbaliser pour les places de stationnement, car il faut bien qu’ils fassent rentrer des soussous à la mairie.
    Ce n’est pas les racailles dealeuses qui paieront ces nouveaux fonctionnaires municipaux.

  2. Si il y avait une brigade de lutte contre les cons, on viderait pôle emploi….euh pardon, france travail.

  3. Et la brigade dont la charge sera de verbaliser ceux qui mettent le doigt dans le nez et ceux qui se grattent le c.l, c’est pour quand ??

  4. Ben oui, c’est une BAC qu’il fallait. Mais cela n’est pas politiquement correct chez les gauchos.

  5. Chez moi, la mairie est du même acabit. Lutte acharnée contre les vilains propriétaires de chiens. Par contre, dealers et racailles ont une paix royale. Enfumage du chaland !

    • Je constate que c’est partout pareil. Notre maire s’en prend même aux chats qui se promènent. Heureusement, les matous sont discrets. Pour les chiens qui fuguent, je connais les propriétaires et je leur téléphone. Mon village devient une prison. Défense de faire ceci ou cela, nettoyage des caniveaux et des trottoirs, désherbage du cimetière, etc. Une vie de bagnards. Pendant ce temps, les cantonniers se baladent en voiture électrique.

  6. Un conseil, évitez de boire avant de sortir, pisser devient un sport à hauts risques. Il n’y a plus de vespasiennes nulle part. Et vous risquez une amende pour dépôt sauvage de matière polluante. Ou alors la couche-culotte… La brigade de répression anti-vessie veille au grain.

Les commentaires sont fermés.