Grenoble : glorification d’une société soumise aux dealers !

Moonshot Labs

 

Grenoble toujours à la pointe !!!

D’ailleurs Piolle mouille la chemise allant jusqu’à jouer l’aide d’un présentateur -rôle d’un maire ?- pour des cocktails sans alcool dans le cadre Dry January (merci pour l’anglicisme). 

Mais la pépite :
https://www.gremag.fr/agenda/1523/12-les-copains-d-en-bas.htm

Les copains d’en bas, il suffit d’ouvrir la page susdite.

Les Copains d’en bas

09 janv. 2024
Lieu Auditorium du Moonshot Labs (toujours l’anglais)
93 Cours Berriat 38000 Grenoble

Chroniques d’un quotidien rythmé par les dealers dans la cage d’escaliers
Un spectacle entre théâtre et récit conté, tissé de mots et de musique
Représentation suivie d’un temps d’échanges

Ben et Charlotte ont décidé d’aller habiter dans une cité HLM pour vivre la mixité sociale. On les suit dans leur rencontre avec Assia, la voisine qui leur apporte des couscous (sympa la voisine !), avec des jeunes qui s’installent dans leur cage d’escalier (Au moins, ils seront à l’abri, comprenez les !), avec Idriss, un éducateur épris de liberté (Normal, un éducateur de haute valeur républicaine, un grand frère à ne pas en douter)… Jour après jour, Ben et Charlotte sont ballotés entre de forts moments porteurs de sens, et l’immersion de la violence dans le quotidien de la cité. Le récit de ces rencontres dessine une vérité autre que celle souvent entendue dans les medias (Salauds de médias travestisseurs de la vérité, concerne sûrement Libé !), et vient faire écho aux paroles du poète Guimaraes Rosa*. “Raconter, c’est résister.”
* : Récupération d’un diplomate et poète brésilien s’étant illustré dans la protection des juifs en Allemagne : ne manquons pas d’en faire le lien avec ces pauvres dealers contraints de s’installer dans les cages d’escalier !

Qu’elle est belle la vie… avec les dealers au bas de l’immeuble, il suffit de savoir comment vivre au quotidien à proximité !
Un spectacle entre théâtre et récit conté, tissé de mots et de musique : que de la joie !
Question : les dealers seront là pour les échanges après le spectacle… ?
Allez, vous pourrez même faire votre marché, le commerce en question entre même dans le calcul du PIB bien que ne participant pas à l’URSAF, tout va bien !

 

Les choses commencent à se populariser hors les murs grenoblois :
https://www.lefigaro.fr/actualite-france/vivre-au-quotidien-a-proximite-d-un-point-de-deal-l-etonnant-spectacle-soutenu-par-la-ville-de-grenoble-20240107

 1,209 total views,  1 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. Un “janvier sans alcool ” et non un “dry January”. Au demurant ce concept venu ds USA est discutable dans la mesure où à l’abstinence de janvier risque de succéder une forme de rattrapage en février. Il vaut mieux boire avec modération toute l’année.

  2. En fait, la plupart de nos “Elus” (de toute nature, depuis les petits villages jusqu’à l’Elysée) n’ont comme objectifs et comme projets, que leur souci de ne pas se soucier de la France et des Français (les vrais) et du délabrement dans lequel elle-et-ils se trouvent.

    Ils sont persuadés que leur seul engagement est la représentation de leur petite personne, sans se rendre compte qu’ils ont, en priorité, des devoirs envers notre pays.

    Ils ne se rendent même pas compte que leur représentation et leurs interventions ne sont que vide, festivités imbéciles, jouissance immédiate, je-m’en-foutisme, mépris du peuple, mensonges et trahisons, trahisons.

  3. Dry sans alcool, ah ah ha! par contre les joints, coke et autres, ça doit bien circuler !
    Les dealers ne font que fournir, c’est le marché de l’offre et la demande. Si le trafic existe c’est quand même à cause des millions de consommateurs. Pour tarir le trafic, il faudrait s’en prendre aux gros bonnets et dealers, geler les comptes bancaires, placements immobiliers commerces et grosses cylindrées acquis avec l’argent de la drogue. Et prison et amendes dissuasives pour les addicts aux substances illicites, c’est quand même à cause d’eux que le trafic existe !

    • Bonjour,

      Oui, mais la police dit qu’ils sont hors d’atteinte : planqués au Maroc, à Dubaï ….

    • Exactement. S’il n’y avait pas de consommateurs, il n’y aurait pas de dealers. C’est le silence intégral sur les consommateurs, on ne sait pas qui ils sont, ils ne sont jamais appréhendés. Oh, ce sont eux les responsables du trafic de drogue. Il faudrait quand même s’en rendre compte.

      • “les consommateurs, on ne sait pas qui ils sont, ils ne sont jamais appréhendés”

        Ben maintenant on en voit dans les abris bus, dans la rue, dans les halls d’immeubles, au vu et au su de tous… Même pas besoin de lunettes.

        Je sais bien que ce n’est pas simple mais il doit y avoir une certaine permissivité quelque part quand même, non ?

      • Je vais de force vous piquer à l’héroïne on verras si vous tiendrez toujours le même discours .zyva , zyva croque la pomme , croque la pomme , taisez vous , savez vous qui sont les consommateurs pour la plupart des serfs qui cherchent a oublier leur conditions . Et ca les bigots le savent , savez vous que dans leur merde le % de thc a été augmenté puissance 10 et pourquoi selon vous .Les gens qui tiennent votre discours m’exaspèrent au plus haut point .

        • Ca vous dit quelque chose la guerre de l’opium. Vous me direz c’était les anglais mais cela aura au moins le mérite de voir les consommateurs sous un autre angle .

          • Oops , de vous faire voir ( les réactions épidermiques ne sont jamais bonnes) .

        • Pour ne parler que du shit , les nouvelles molécules de synthèses là c’est direct le billet pour la soumission
          au diable . Bref leur shit de merde sachez que la multiplication puissance x du taux de thc nous est réservée .Ca vous parle ca !!!!!!. Non que je m’acharne contre vous mais vous n’êtes pas le premier a tenir ce discours et vous en faites les frais . Informez vous , vous serez moins réducteur.

      • Vous faites la paire avec de ve , je ne vous souhaite pas
        que votre enfant adolescent soit en crise avec vous et qu’une saloperie de dealer bigot face le pied de grue devant son école .

    • Effectivement, lutte contre l’alcool (souvent festif et … haram) et bienveillance pour le deal (là je veux bien user d’un anglicisme) des drogues !

    • ” Les dealers ne font que fournir ” là ce n’est le milieu qui a perverti , c’est le milieu qui a été perverti .
      Qu’avions nous ,nous le peuple pour enivrer notre esprit après une dure et saine semaine de labeur , le vin , la bière , les alcools forts et les discothèques . Puis est arrivés l’engeance mahométane qui chez elle passait son temps a ne VOULOIR ni ne POUVOIR rien faire parce que défoncé au quotidien avec leur shit de merde .Ils s’appliquèrent a mener le djihad en réduisant à l’état de zombie notre jeunesse puis les adultes avec leur poison .

      • A t’il payé sa cotisation à RR pour que mon commentaire ne soit pas sous le sien .

  4. Merci cher Jean-Paul pour votre article. Suite du récit , on retrouve Charlotte violée et tuée dans une tournante et la tête de Ben à l’entrée du HLM. Titre, Les Tueurs d’en bas.

Les commentaires sont fermés.