Les enseignants : “brûlés” par ceux qu’ils ont adorés !!!

Pas de commentaire supplémentaire !

Dans la série “Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes”…

L’EN a été depuis bien des décennies le lieu de l’ouverture à l’autre quoi qu’il fasse, mais voilà l’autre n’en a aucune reconnaissance, bien au contraire.

La rentrée n’a pas eu lieu, pour certains la sortie n’a jamais eu lieu et dans la continuité des évènements ayant enrichi l’actualité de l’EN ces derniers mois, les enseignants récoltent le fruit de leur naïveté si ce n’est de l’implication idéologique de beaucoup !
La situation est telle qu’Attal n’y peut absolument rien, c’est toute la gestion de l’Etat qui est à revoir, ce qui de toute façon n’est pas de ses objectifs politiques personnels de socialiste mué en macronien, à quelque poste où il se trouve !

INFO EUROPE 1 – Mantes-la-Jolie : une enseignante menacée de mort à son domicile, sa maison dégradée

Jean-Baptiste Marty –

Selon les informations d’Europe 1, l’académie de Versailles a placé sous protection fonctionnelle un professeur d’histoire-géographie d’un lycée de Mantes-la-Jolie* après que celle-ci a été menacée de mort à son domicile dans la nuit de dimanche à lundi. Sa maison ainsi que sa voiture ont également été dégradées.
*
: 5 lycées publics ou privés sur la ville de Mantes-la-Jolie (78)

C’est un nouveau sujet qui préoccupe l’académie de Versailles (Tu parles, nouveau !!!). Selon les informations d’Europe 1, un professeur d’histoire-géographie enseignant dans un lycée de Mantes-la-Jolie a été menacé de mort à son domicile dans la nuit de dimanche à lundi dernier. Plusieurs individus ont proféré des insultes et des menaces à son encontre. Des tags insultants ont été inscrits sur son pavillon et sa voiture a été dégradée.

Placée sous protection

Toujours selon les informations d’Europe 1, l’académie de Versailles a décidé de placer le professeur sous protection fonctionnelle après que celle-ci a déposé plainte. L’enseignante est en poste dans son lycée depuis septembre 2023 (Ça n’a pas tardé !!!). Choquée, elle ne devrait pas reprendre les cours avant plus jours (Si elle les reprend, mutation en vue ??? Et elle va être suivie par la trouille si elle ne démissionne pas !!! Ne pas compter sur notre État pour être protégé à tous les niveaux et quelques soient les lieux !!!).

 

Un autre média nous apprend que le Lycée Jean Rostand à Mantes-la-Jolie est le lieu d’enseignement de ce professeur. Cet établissement a déjà été la cible de violences depuis plusieurs semaines. En octobre dernier, le proviseur adjoint de l’établissement avait été visé par des mortiers.

Vidéo de confirmation :

 

 909 total views,  1 views today

image_pdf

37 Commentaires

  1. J’ai eu majoritairement des profs de gauche, et très souvent militants.
    L’ennui , c’est qu’ils ne supportaient pas la controverse et dès qu’ils m’avaient repéré, me prenaient en grippe pour le restant de l’année.
    Les notes s’en ressentaient forcément, car la gauchiasserie n’hésite pas à pratiquer la vengeance mesquine.
    A côté de ça, j’ai eu aussi des profs formidables, que je n’oublie pas, tellement différents des autres clowns.

  2. Marie-Hélène THORAVAL, maire de Roman/Isère n’a toujours pas de protection policière, malgré des menaces de mort réitérées.
    Est-ce que macron attend qu’elle soit égorgée ou décapitée ?
    Les candidats au poste de maire vont se raréfier, comme les candidats enseignants.

  3. OUI……….On acceuille des populations haineuses et hostiles et on se plaind des conséquences !!!!!!!!!!!!!!! A l éducation nationale on veut aussi la mixité avec ces populations rétives ……C est pas compliqué de mettre les individus au pas mais on ne le fait pas Macron s en fout…….il attend peut etre de nombreux SAMUEL PATY !!!!!!!!! L avenir nous le dira !!!!!!

  4. les profs , instits, et autres dérivés de l inéducation nationale , récoltent ce qu’ils ont semé….. soit par idéologie, soit par laxisme…… je ne vais ni les défendre, et encore moins les plaindre……

    • Jojo
      On peut vous comprendre mais mais … pensez à ceux (peu nombreux certes) qui se dressent dans leurs cours face à des élèves belliqueux, venimeux, orduriers, et menaçants (filles autant que garçons).

      Je sais de quoi je parle, notamment en ce qui concerne les profs d’Histoire-géographie, qui sont des cibles privilégiées : dont ma fille, qui est régulièrement confrontée à ces sortes de risques. Avec une cheffe d’établissement qui ne réagit jamais, par crainte et qui, au contraire dissimule des faits qui devraient être sanctionnés sur place ou faire l’objet d’un signalement auprès du Rectorat. Ce qui, en final, ne fait que faire monter, et monter encore davantage, la violence et l’impunité de certains élèves-voyous.

  5. à force de marcher ls yeux fermés, on finit par se casser la figure. le pire est à venir avec macron, la gôôche, les écolos et beaucoup d’autres. Georges Marchais nous avait prévenu.

  6. Les professeurs et les instituteurs (oui, je sais, les professeurs des écoles) avaient compris que les coraniques les avaient compris. Mais ce qu’ils n’avaient pas compris, c’est que les adeptes d’Allah avaient compris qu’ils étaient le “corps en saignant”. Mauvais jeu de mot peut-être, mais qui correspond à la réalité islamique. Faut-il rappeler le nom de ces deux professeurs tragiquement disparus?

  7. Des profs intègres, il y en a certainement mais ils sont fort peu soutenus par leur hiérarchie et par leurs propres collègues gauchisés jusqu’au trognon, dès qu’ils dénoncent des violences faites par des CPLF, ces profs courageux se font jeter comme des malpropres, c’est le macronistan dans toute sa puissance destructrice…

  8. Les profs devraient mediter, outre l aphorisme de Bossuet,celui de Pascal : ” Il est un temps ou l on fait des bulles et un autre ou on les creve !”

    • Tiens, je ne la connaissais pas !
      Maintenant on en attribue beaucoup aux grands hommes…

  9. Et même en subissant toutes les exactions, crimes, menaces des racailles musulmanes, le corps enseignant votera toujours pour faire barrage à la droite ou à la droite dite “extrême”.

    • Trop facile de classer ts les profs ds le meme sac, même si c est “in”.Une ex prof qui n apprecie pas du tout votre affirmation sentencieuse et denuee d arguments s’pa diotima ?

    • pour faire barrage au facisme et a l ultra droite raciste et demagogique .. enfin c est ce qu on dit a la tele donc ca doit etre vrai …

  10. Encore une bonne occasion pour les gens qui ont des comptes personnels à régler avec leurs propres souvenirs scolaires pour fustiger tous les enseignants. La même mentalité faisait dénoncer les voisins qu’on n’aimait pas à la Gestapo. Les enseignants qui provoquent ces agressions de la part des musulmans sont souvent des enseignants qui leur ont opposé une résistance. Ne vous trompez pas de cible. Certains enseignants intègres subissent ça. Plus que beaucoup ne semblent l’imaginer. Christine Tasin en fait partie. J’en fais partie. Si l’on veut jouer au jeu vain d’accabler une branche professionnelle, une région ou une ville en raison du vote qui y est majoritaire, tous les secteurs, peu ou prou, seraient à condamner. J’en essaie une : “Pour qui ont voté ces imbéciles de Français à la présidentielle en 2017 et 2022 ?” Bien fait pour eux, alors…
    Quelle est la nationalité des lecteurs de Résistance Républicaine ? Bien fait pour eux, alors. On ne va pas très loin avec des non-raisonnements comme ça.

    • C’est un prof qui vous répond !
      Il n’est nul besoin de s’opposer à un musulman pour qu’il vous cherche des noises…
      Pour m’être affronté à des collègues extrémistes (NPA, SUD, etc.), pour avoir eu une fin de fonction fort tumultueuse avec la volonté de détruire les enseignants de mon chef d’établissement*, je ne suis pas infondé à mettre pour le moins les points sur les i !!!
      * : lettre au recteur communiquée au cabinet du ministre, à des députés et sénateurs (1 seul accusé de réception), à de la presse, j’ai bien secoué le cocotier… Dans cette lettre de 2009 je fais le lien entre la permission à l’élève de ne pas se soumettre au règlement intérieur et la conséquence aujourd’hui fréquente, les refus d’obtempérer (prémonitoire)… Cette lettre est toujours présente sur le net et vous pouvez la lire :
      https://h16free.com/2009/12/03/1017-education-nationale-un-temoignage-qui-derange

      Alors les leçons de “citoyenneté” comme il est courant au sein de l’EN…

      • Mon mot ne s’adressait pas à vous, cher collègue comme on dit, dont l’article est bien troussé, mais plutôt aux commentaires prévisibles de lecteurs. Encore aurai-je dû le préciser. Exerçant dans un établissement encore relativement épargné, je n’ai jamais eu à affronter de musulmans. Mais comme vous, la plaie qui infecte et tyrannise le métier : l’extrême-gauche.
        Les leçons de “citoyenneté”, j’en reçois depuis le collège, quoique pas encre sous ce nom
        , y ai toujours été hermétique et me garderais bien d’en distribuer.
        Bravo pour votre lettre, courageuse. Ah, la surdité et la lâcheté du système, immédiatement retournées contre le fusible commode de qui aucun ennui réel ne peut venir… La plupart des gens qui ont des comptes personnels à retardement à régler n’en ont aucune idée.

        • Monsieur Saint-Marc, si je fais précéder le nom de son récipiendaire à ceux à qui je réponds, j’aurais dû prendre la précaution supplémentaire de préciser que mes autres commentaires avaient une portée générale et ne vous visaient pas. Vous donnez quelques indices implicites sur le calvaire sans grand espoir de sortie que peuvent vivre les enseignants debout. La lecture de la lettre aux autorités éducatives que vous avez écrite et dont vous donnez le lien serait profitable à ceux qui ne se doutent pas que le pire ennemi d’un enseignant est le plus souvent sa hiérarchie lâche.

  11. Expliquons au proviseur POURQUOI ce qui est arrivé VA SE REPRODUIRE dans un courrier à l’adresse
    https://lyc-rostand-mantes.ac-versailles.fr/spip.php?article752
    IMPRIMER le présent article sur une 1ère page afin qu’il comprenne à propos DE QUOI on lui écrit.
    Puis, sur la page vierge au dos et sur une 2ème feuille recto-verso imprimer
    https://ripostelaique.com/a-ceux-qui-disent-quil-ny-a-pas-dappel-a-la-violence-dans-la-religion-musulmane.html
    Pour imprimer la 1ère page, https://www.printfriendly.com/p/g/TY4nRG
    Choisir taille de texte 90% et taille d’images 50%
    Cliquer sur le bandeau de pub en tête pour l’effacer, puis sur PDF, choisir Taille de la page A4, télécharger la version PDF en deux pages et n’imprimer QUE LA 1ERE page sur une feuille recto.
    Pour imprimer à la suite l’argumentaire en 3 pages, https://www.printfriendly.com/p/g/ndXS6i
    Taille de texte 90% et taille d’images 100%
    Télécharger idem la version PDF en 3 pages et l’imprimer à la suite comme expliqué ci-avant.
    Mettre les 2 feuilles dans une enveloppe, écrire nom et adresse, timbrer et poster.

  12. la bonne vieille méthode du coup de pied au CUl et renvoie de tout ce beau monde dans leurs pays d’origine si ils ne se plaisent pas France Pays de la liberté ce qui ne veut pas dire soumission!!Si personne veut les accueillir et bien on les renvoie comme ils sont arrivés en les débarquant sur leurs plages !Ce n’est quand mème pas dur de se faire respecter et ne pas accepter la loi des envahisseurs !

  13. Et le poing sur la table à défaut de sur le museau ?

    Ah, non ! Çà c’est pour les jeunes de GI ; pour les Patriotes Nationalistes …. faut garder des forces contre ces terroristes ultra violents, qui mettent en danger la république !

    Pour les gochos ; pour la racaille, non pas des quartiers, elle est en pleine expansion ; non, pour cette racaille frencèse importée c’est pas grave, c’est d’la jeunesse M’sieurs Dames, qui exprime toute sa diversité et n’occasionne que quelques nuisances à la France. De plus cette racaille est une chance pour la frence, aucun danger pour la république qu’elle adore.

    _____
    Bonjour @Jean-Paul Saint Marc ; merci pour vos articles, toujours, d’une grande qualité.

  14. En 1981, les enseignants à l’école de mon grand fils disaient aux élèves qu’il fallait aimer les musulmans. J’ai tenté de m’y opposer en leur disant que l’école n’était pas un lieu pour endoctriner les enfants. Je me suis fait traité de facho. Leurs successeurs recueillent aujourd’hui les fruits de leur politique. Je n’éprouve aucune compassion pour eux. Qu’ils se d’emm… À chacun sa m…

    • Argo, en 1981 j’entrais en 6ème. L’élection de Mitterrand venait d’avoir lieu. Le petit élève que j’étais avait globalement la même sensibilité politique que maintenant. J’ai discuté bien plus tard avec un de mes anciens professeurs, qui avait viré de bord depuis, et m’a décrit le champagne sabré alors dans la salle des profs. Deux ans tard avait lieu une certaine “Heure de Vérité” et le gamin innocent que j’étais a su que son intuition politique – car ce ne sont que des intuitions esthétiques à cet âge- était politiquement incarnée. Cinq années ont été très longues à attendre pour pouvoir voter.

    • Encore une bonne occasion pour les gens qui ont des comptes personnels à régler avec leurs propres souvenirs scolaires pour fustiger tous les enseignants. La même mentalité faisait dénoncer les voisins qu’on n’aimait pas à la Gestapo. Les enseignants qui provoquent ces agressions de la part des musulmans sont souvent des enseignants qui leur ont opposé une résistance. Ne vous trompez pas de cible. Certains enseignants intègres subissent ça. Plus que beaucoup ne semblent l’imaginer. Christine Tasin en fait partie. J’en fais partie. Si l’on veut jouer au jeu vain d’accabler une branche professionnelle, une région ou une ville en raison du vote qui y est majoritaire, tous les secteurs, peu ou prou, seraient à condamner. J’en essaie une : “Pour qui ont voté ces imbéciles de Français à la présidentielle en 2017 et 2022 ?” Bien fait pour eux, alors…
      Quelle est la nationalité des lecteurs de Résistance Républicaine ? Bien fait pour eux, alors. On ne va pas très loin avec des non-raisonnements comme ça.

      • Je ne fustige pas tout le corps enseignant mais les collabos de l’islam. Uniquement. Je dis que si les successeurs de ceux que je désigne ont des problèmes, peu me chaut. Lisez mon commentaire, je ne dis que cela. Pour les autres, ils sont comme les électeurs qui n’ont pas voté Macron, ils subissent. À mon âge, soixante-quatorze ans, je n’ai aucun compte à régler avec mes souvenirs scolaires, excellents d’ailleurs, car à mon époque cela n’existait pas encore. J’avoue que je commence un peu à m’en désintéresser. Les années passant, tout semble si dérisoire. La mort qui s’approche un peu plus chaque jour rend philosophe et de plus en plus détaché des problèmes terrestres. Un ami, missionnaire au Cameroun et de passage dans notre village, m’a dit que c’était normal : À mon âge, on est plus près du Ciel que de la Terre. Je lui laisse la responsabilité de ses propos.

      • Cher collègue, vous aussi vous donnez dans la nazification ???
        J’adore !!!*
        * : antiphrase bien sûr, je précise….

        • Monsieur Saint-Marc, je me fais traiter de facho et de nazi depuis l’age tendre, j’en ai gardé des traces. J’ai remarqué que des auteurs et commentateurs aussi, qui n’hésitent pas à le faire. C’est le sparadrap du capitaine Haddock qu’on essaie en vain de décoller pour le coller sur quelqu’un d’autre d’en l’espoir illusoire de s’en débarrasser définitivement. N’ayez crainte, je saisis le second degré et ne suis pas susceptible. Le Système me fait bien plus penser à l’Union Soviétique, mais l’image consternante de la dénonciation du voisin aux autorités d’occupation est bien plus parlante dans notre pauvre pays.
          Argo, ma réaction avait une portée générale et apotropaïque, même si j’ai lu bien moins de commentaires “anti-profs” que sur d’autres forums en définitive. Seul mon commentaire qui s’adresse à vous vous est destiné et si vous le relisez, vous verrez bien qu’il ne porte aucune trace d’hostilité, au contraire. Je suis juste dans le “minority report” et une sale époque assez prévisible mais qui a dépassé mes craintes et mon imagination juvéniles.

      • Pour votre gouverne, je n’ai pas la mentalité Gestapo. Dans ma famille on cachait ceux qui étaient recherchés par cette police. J’ai cultivé cette attitude toute ma vie, aidé ceux qui en avaient besoin, relevé ceux qui étaient tombés. Je ne vois pas ce que la nationalité vient faire ici, je n’y ai jamais fait allusion. Vous remarquerez que je n’ai jamais insulté aucun commentateur ni fait des allusions malséantes à leur égard. D’ailleurs je vous ai répondu je pense avec courtoisie comme avec tous.

        • Argo, comme je l’ai précisé, seul la partie précédée de votre nom vous concerne.
          Ma famille a le même profil que la vôtre. Ma comparaison sur l’extrapolation abusive à à la nationalité, la ville ou la région étaient un prolongement de la formule de Jean-Paul Saint-Marc sur “la naïveté des enseignants”. Je ne vous accuse nullement d’insulter quiconque. Mon commentaire avait pour but de m’inscrire en faux par avance en prévision des sempiternels commentaires anti-profs qu’on lit sur les forums patriotes, y-compris ce site dans d’autres fils. Je pense d’ailleurs sans forfanterie
          en avoir interrompu certains sur leur lancée quand je lis certains commentaires postérieurs au mien.
          J’apprécie d’ordinaire vos écrits, notamment vos contes moraux. Je sais, à vous lire que vous êtes quelqu’un de généreux.
          Bien à vous.

  15. Leur ideologie islamogauchiste étant chevillée au corps, ce n’est pas pour tout de suite qu’ils vont ouvrir les yeux. Mille excuses socio seront trouvées.

  16. S’il y a bien une catégorie de personnes que je ne plaindrai jamais, ce sont tous ces professeurs collabos qui s’empressaient de lécher les bottes de la diversité. Ah quelle joie d’avoir dans sa classe un petit Pakistanais ou un petit Ethiopien ! Dans ta face, le Pakistanais ou l’Ethiopien.

Les commentaires sont fermés.