Anne Hidalgo, incarnation du vide des élites mondialisées…

Ce qui suit m’a été inspiré par un article récent du “Figaro”:

https://www.lefigaro.fr/politique/cop-21-de-paris-jo-2024-nomination-a-l-onu-l-obsession-internationale-d-anne-hidalgo-20240102

Anne Hidalgo ?

L’incarnation de ces “élites mondialisées” chères à Chevènement.

Elle multiplie les voyages internationaux  bidons.

Elle est  socialiste encartée au PS et grande amie des milliardaires.

Elle est la chouchoute du New-York Times,  gardien des dogmes de la mondialisation et du wokisme.

Elle est présidente de machins mondiaux qui ne servent à rien, sauf à bétonner l’entre-soi de la caste mondiale :

 

Ou encore, dans le même genre, elle reçoit des prix mondiaux tout aussi bidon  :

Elle  est fière d’accueillir les Jeux Olympiques, autre machin, qui n’a  pour vertu que  d’être mondial.

La liste est sans fin.

Ça c’est l’apparence : Hidalgo, un grand commis de la “mondialisation”, “mondialisation”  que certains aiment mieux nommer “atlantisation” (Soutou).

En face il y  a le réel

Enfin le  bilan, le simple bilan, d’un simple maire de Paris.

Après tout, c’est pour ça, pour ce mandat,  qu’elle a été élue…

Les serres d’Auteuil ont été détruites (avec la complicité des écolos)  pour complaire à la mondialisation du tennis

Les horreurs architecturales, de style “international”,  fleurissent à Paris (tour Triangle etc)

Les artisans  et leurs voitures n’ont plus accès à Paris.

Les rats se multiplient  à Paris.

Des centaines de drogués errent, comme des zombies à Paris.

Des milliers de migrants campent dans les rues,  à Paris.

Les agressions  (vol, viols, meurtres) se multiplient à Paris.

La liste est, là encore,  sans fin …

Il ne s’agit pas de démolir la personne  Hidalgo mais de mettre en évidence le fossé immense  qui sépare  la vie des  “progressistes-mondialistes- européistes-immigrationnistes” de la simple gestion du quotidien, d’une  (certes) très grande ville, Paris  en l’occurrence.

Ce constat s’étend à toutes nos élites : elles  ne sont plus, dans leur grande majorité,   du tout connectées au réel.

Qu’il s’agisse des grands patrons, des universitaires, des politiques, des juges, des évêques…

Le souci de la gestion d’une ville ou de la protection d’une nation ne les habite plus du tout.

Leur seul terrain de jeu est mondial et ils ne produisent, habités par  ce vide mondial,  avec cette  conviction, que catastrophes sur catastrophes.

N’importe, ils persistent et signent, enfermés qu’ils sont dans leur  bulle.

Une Hidalgo, s’imagine, ainsi, très bien, en  futur président de la République …

 

 

 

 

 751 total views,  2 views today

image_pdf

26 Commentaires

  1. Bof! Tous les maires qui se sont succédés s ‘en sont mis plein les fouilles depuis des lustres, les salaires fictifs pour les potes , les notes de frais de bouche mirobolantes, les factures pour les achats des havanes les plus chers, les apparts distribués aux copains , le parc automobile avec chauffeurs mis à disposition des adjoints et…..
    Le temps des rois n’est pas révolu, il n’y a que les noms qui ont changé! L’Élysée n’a rien à envier au temps des rois, adaptation en plus, due au progrès du 21 ème siècle, des carrosses on est passé aux jets privés et avions présidentiels.

  2. Je n’arrive toujours pas à comprendre comment cette incapable (le mot est faible) a pu être réélue. J’habite Paris, c’est une poubelle désormais. Son électorat est aussi débile qu’elle. Du moment qu’ils peuvent aller à Vélib’, ou Merdelib, ça suffit à leur bonheur.

  3. Classe Annie Dalgo dans les « zélites », cela revient à considérer que la merde de chien est une spécialité gastronomique française !

  4. En regardant le portrait d’Hidalgo, une question angoissante et métaphysique me serre la gorge : “contempler ou ne pas contempler le néant ?”.
    Je n’ose pas regarder une image de Macron, je crains que la toxicité qui s’en dégage ne me désagrège.

  5. Ancienne inspectrice du travail, mais surtout militante socialiste forcenée. On appelle ça de l’entregent.

      • Pourquoi pas. Une conseillère générale de l’Eure, mère d’une agressée sexuellement par DSK, s’est bien vantée d’avoir été sodomisée dans son bureau par lui, sans qu’elle émette la moindre protestation. Évidemment, maintenant ça n’apparait pas sur sa page wikipedia.

          • @Alexis
            En français, on écrit : « burne out ».

            Ps : pour répondre à la question que vous n’avez pas posée, je n’ai pas appris le français à La Providence , collège d’Amiens.

  6. Elle a fait de Paris une gigantesque poubelle, un bordel sans nom (des pistes cyclables qui pullulent de partout, notamment, et compliquent encore plus la circulation). Aujourd’hui, je ne sais pas ce qui est pire entre Paris et Naples…

  7. Ce sont bien les parisiens qui l’ont élue, comme à Paris il n’y a que des bobos gauchos friqués, tout baigne ! Qui d’autres ont les moyens de payer des loyers exorbitants ?
    C’est sûr que Sarcelles, le neuf trois, La Courneuve les attire moins, sauf pour aller faire leurs “courses “

    • Ceux qui ont pu acheter à une époque où c’était accessible@ lol
      Ceux qui ont eu un HLM du temps de Chirac ou Tibéri.
      Bref la classe moyenne.
      Les bobos sont les ennemis.

  8. Elle dit faire le bien et fait le mal. C’est une personne profondément nuisible : endettement criminel, migrants, destructions de toute sorte.
    En clôture des JO, pourquoi pas des jeux du cirque façon Néron ?

    • Ah oui, des jeux du cirque, où nous donnerions en pâture aux lions nos ingénieurs à Grenoble, sauf que les lions risqueraient d’en crever. Peut-être le lancer de catapultes géantes orientées vers le sud…

    • Bonjour,

      Oui, je suis passé devant ce “village” olympique.

      Abominable de chez abominable.

      Ca a tout pour devenir, dans quelques années, une énorme cité islamique avec toute sa délinquance, tous ses viols, tous ses crimes.

      “Nos” dirigeants sont des criminels.

  9. Toute la merde gauchiste dont il faudra se débarrasser un jour ou l’autre.
    il y a du travail mais cela sera un boulot exaltant.
    Pas de pitié.

  10. Elle, présidente ? Je vois d’ici le conseil des ministres se tenir dans un cabaret transformiste et le quatorze juillet façon carnaval de Rio. Si elle va à l’Elysée, je pars chez Poutine.

  11. La joueuse de flûte de Lutèce, n”est en fait qu’une moule espagnole.

Les commentaires sont fermés.