Les éternels avides du pouvoir

Pendant que la guerre bat ses tambours et que la mort glane quotidiennement ses victimes, il y a ceux qui creusent sous ses oripeaux leur voie vers le pouvoir… 

Déjà, n’est-ce pas ?

Ils font partie du spectre politique ou sont seulement de fervents adeptes à quelques étoiles naissantes, apparemment, et en tous les cas, en ce qui concerne les médias gauchistes. On les voit briller à chaque opportunité qu’ils n’esquiveront jamais, dont celle d’insinuer, d’infiltrer quelques phrases ambiguës, quelques soupçons, un doute, tandis que d’autres l’annoncent, sans ambages.

La guerre contre le Hamas est loin de s’essouffler et nul d’entre nous ne peut prévoir où ce jeu macabre mènerait le monde et ce peuple de juifs meurtris mille fois, qui, nonobstant les nombreuses questions qui le taraudent, suit muet, le cortège de la guerre, dans l’espoir de la voir corriger toutes les erreurs du passé – ou du moins, quelques-unes.

Le prix est incommensurable, comme l’est la rage qui bouillonne au sein de tous les Israéliens, grands et petits. Il faut admettre qu’ils ont été bernés par tous les partis et pendant trop longtemps. Ils ont fait de leurs victoires, leur abîme, leur martyre. Au lieu de fructifier leurs gains, ils les ont dilapidés contre de minables accords de paix fictifs et désastreux. Ils ont invité l’ennemi à leur table, lui ont ouvert leurs portes, et ce dernier a obéit à ses instincts bestiaux… Pourquoi le blâmer ? On ne refuse pas des cadeaux sans rien en échange !

Et en cela, Israël en est le maestro.

J’ai récemment lu un article qui mettait en relief l’attitude de Béni Gantz, jugée hypocrite et malhonnête. Mais il ne fait aucun doute que tous ces politiciens, de droite comme de gauche, veulent s’arracher le siège de Bibi Netanyahu, qu’ils estiment être le coupable principal de tous les maux qui frappent récemment Israël, et qu’il faut écarter. Il est vieux et incompétent, se disent-ils en connivence. Vraiment ? Bibi Netanyahu n’est pas l’unique coupable – Tous le sont – et il est inutile de mâcher ses mots. Et tous, vont devoir s’aligner devant les juges d’un tribunal.

Mais l’heure des comptes n’est pas là, et celle du remplacement de Bibi encore moins.

Même si nous admettons que l’excursion militaire contre Gaza est un triomphe, Israël est loin d’être sorti de l’ornière.

Le Hezbollah veut aussi prendre part au festin. Lui aussi souffre du même mal que le Hamas, surtout s’il doit démontrer ses capacités à son mécène iranien.

La Judée et Samarie, avec Abbas à sa tête, doit être nettoyée de fond en comble, puisque le Hamas y a déjà planté ses ramifications, avec l’approbation tacite des Arabo-palestiniens.

Petit à petit, cette excursion contre le Hamas quitte ses frontières et incite d’autres éléments nocifs à s’impliquer – les Houtis !

Mais alors, le jeu n’appartient plus à Israël. Il se globalise, et les grandes puissances qui tirent les ficelles au minuscule Israël derrière les coulisses, vont devoir mettre la main à la pâte.

L’Iran doit se frotter les mains… Il est parvenu à faire bouger tout un monde, qui doit cesser de jouer à l’autruche et de remettre à demain ce qu’il aurait dû faire hier. La comédie n’a que trop duréet il faut ouvrir les portes de l’arsenal militaire et le fourbir. À votre tour Messieurs, de prendre la relève.

Israël a joué le même jeu pendant trop longtemps : acheter du calme pour du calme et des pétrodollars du Qatar… Jusqu’au 7 octobre 2023, lorsque le Hamas s’est déversé dans nos villages et nos kibboutz.

J’imagine la tête de Sinwar et des qataris lorsqu’ils venaient avec des valises pleines de dollars pour le Hamas qui en a fait bon usage… Un empire souterrain qu’Israël va devoir détruire… et payer son dû en sang.

Bien mal acquis ne profite jamais.

AM ISRAËL HAY

 992 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Comme le disait Huntington en 1996, l’islam fondamental est dans une résurgence civilisationnelle et ceci depuis la révolution iranienne de 1979, à partir de 1980-90 la tendance générale chez les musulmans a été l’opposition à l’Occident en réaction à une occidentalisation des sociétés musulmanes signifiant une répudiation de notre influence et donc une réaffirmation de l’islam en prenant comme motivation notre matérialisme, la corruption, la décadence, l’immoralité, l’ irréligiosité, l’impérialisme, notre arrogance mais aussi notre séduction. Bien sûr on retrouve les grands classiques avec le colonialisme humiliant, l’individualisme et une rivalité ancienne avec le christianisme. L’islam est jaloux de la puissance de l’Occident et de ce qu’il a réalisé depuis deux siècles, il est dans une revanche et il compte bien nous faire payer tout ça.

  2. Si 3ème guerre il y a,elle sera pire que les deux premières,car l’adversaire tue pour tuer,ce sont des musulmans.Dans les 2 précédentes guerres on soignait les blessés des deux camps et les deux camps étaient chrétiens,l ‘un catholique l’autre protestant.Il n’aurait jamais fallu aller de l’autre coté de la MEDITERRANEE.REMIGRATION.Ce n’est pas notre culture……On ne peut supporter d’entendre le muezzin.Les cloches de NOTRE DAME sont une douce musique.

    • Une 3ème guerre mondiale n’est pas à exclure si on en croit Huntington qui place la civilisation islamique comme résurgente et comme le grand ennemi et rival de l’Occident en 1996, aujourd’hui même si l’islam a progressé dans sa puissance militaire, il reste néanmoins faible par rapport à l’Occident, c’est d’ailleurs la grande inquiétude de l’islam qui veut absolument imposer sa civilisation qu’il croit supérieure à la nôtre, en réalité Huntington note un gros point faible dans l’unité des pays musulmans qu’il pointe un à un, c’est l’absence d’Etat phare, un Etat phare est un Etat pilote, un Etat référent et dominant sur les autres par sa puissance et sa représentation civilisationnelle. Aucun Etat musulman n’a réussi à s’imposer aux autres comme par exemple la France et l’Allemagne en Europe et c’est là tout le problème de la civilisation islamique qui n’a pas d’unité et qui est divisée par de nombreux conflits, L’oumma notamment bat en brèche l’idée d’État-nation.

  3. Gaza ne peut pas être là Palestine. Comme l’a si bien dit Machinchose, la population gazouie est en progression exponentielle et le territoire va devenir trop étroit pour contenir cette population. De plus, ce sera toujours une base pour les terroristes. Qu’ils aillent en Cisjordanie, ou ailleurs, peu importe.

  4. de toutes façons avec ou sans l iran derrière,la surface de gaza est la même depuis des decennies,des siècles …
    et sa population (hamas ou olp,ou autres non-juifs) ne peut qu augmenter avec leurs pondeuses
    il n y a pas de solution, a part vider gaza et transférer sa population en Palestine
    la palestine existe a l est du jourdain
    elle a été créée par l angleterre pour remercier les bédouins de l aide qu ils lui ont apportée en 14/18 dans sa lutte contre l empire ottoman (voir T.E Lawrence:seven pilars of wisdom
    c ‘est a présent un “pays” dont 55% de la population est palestinienne
    tout ça finira bien par une WW3 👿👿

Les commentaires sont fermés.