Chambre des représentants des Pays-Bas : motion de sortie sur la politique migratoire de l’UE.


Chambre des représentants au Pays Bas.

La Chambre des représentants des Pays-Bas adopte une motion sur les options de sortie en matière de migration

Publié: 16/12/2023 – Par Ward Van Meensel

Traduction Web d’un article du site V-nieuws flamand.

Aux Pays-Bas, une nouvelle motion sur l’immigration a été adoptée vendredi à la Chambre des représentants. La motion introduit la possibilité d’une exception au droit d’asile de l’UE, comparable au système utilisé par le Danemark depuis des années. Concrètement, cela signifie que les Pays-Bas peuvent refuser une décision sur l’immigration en provenance de l’Union européenne ou se retirer d’un traité. Le PVV, dirigé par le chef du parti Geert Wilders, indique qu’il veut exercer à nouveau le contrôle sur les frontières néerlandaises. Ces rapports de Volkskrant  (Le Journal populaire – journal néerlandais*).
* : impossible à avoir accès à l’article de Volkskrant

Un vent nouveau, de droite et conservateur souffle à travers la Chambre des représentants aux Pays-Bas maintenant qu’une motion a été adoptée par PVV, NSC, VVD et BBB pour permettre une option de sortie des décisions de l’UE sur l’asile et la migration. Les autres partis qui ont accepté étaient le SGP protestant, Forum for Democracy (FvD) et JA21. La motion indique également que les quatre partis qui pourraient former un gouvernement de droite travaillent de plus en plus ensemble.

Selon l’initiateur du mouvement, Caspar Veldkamp (NSC), il s’agit d’un signal politique clair adressé aux autres États membres de l’UE. Son parti soutient le pacte d’asile et de migration de l’UE. Mais si ce pacte ne semble pas fonctionner, une exclusion est nécessaire, dit-il. Le VVD a également voté pour la motion avec le même train de pensée.

Certaines limites

Cependant, le PVV prend une position plus affirmée. PVV MP Emiel Van Dijk que la position du parti soit claire: “ En ce qui nous concerne, il est temps de reprendre le contrôle de sa propre frontière ”, explique Van Dijk.

En Flandre aussi, un vent de droite et nationaliste similaire souffle dans les parlements. Vlaams Belang*, le parti frère du PVV néerlandais, continue de croître de plus en plus dans les sondages. Il espère également un résultat historique semblable l’année prochaine pour donner aux Flandres ce qu’elles veulent et ont vraiment besoin**.
* : Les sondages donnent le Vlaams Belang en tête en Flandres avec 25% environ. Pas d’équivalent au Vlaams Belang en Wallonie.
Actuellement la Belgique est sous gouvernement d’alliance centre gauche…
** : Risque à terme de partition de la Belgique…

 

 729 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Oui mais, sous-entendu, le fameux “pacte” est cependant quand même accepté dans ses principes?…

  2. Génial , je parie que Geert Wilders est derrière tous sa , je lui souhaite de réussir

  3. Notre grand ami garde des sceaux, s’est épanché dans une émission du service public au service de la macronneuse, sur l’irresponsabilité des extrêmes. Avec sa verve habituelle, relevant du beuglement des bêtes de somme entravées par une charrue échouée dans une boue polluée par la proximité d’une décharge sauvage, il a accusé les sales partis d’être responsables de la chienlit ambiante. On ne peut qu’avaliser son constat, si l’on considère que nul autre pareil n’est plus qualifié que Mr Dupont en la matière. Le mystère du baveux surdoué n’est plus un secret, les présidents des prétoires ayant eu à subir le charretier du barreau, ont préféré et de loin acquitter les coupables pour faire cesser les pénibles palabres de l’animal, rendus insupportables par un physique des plus avenants. Ainsi que l’a dit son recruteur, certains ne sont rien, en revanche tel que le dupont, d’autres possèdent la panoplie complète.

  4. Sonia Mabrouk recevait ce matin la serpillière macronneuse, sans doute les agents d’entretien n’avaient ils pas eu le temps d’achever le nettoyage des lieux. Il fallait donc qu’une raclure fignole le décapage du sol afin d’accueillir proprement les invités de l’émission suivante. En l’occurrence la wassingue cantilienne a remarquablement réussi son lustrage, en grande professionnelle du léchage de semelle elle a ravi l’assistance par un propos constamment tourné vers le fond de cuvette, plongeant allègrement sa langue chargée dans les méandres du siphon pourtant rempli de matière. On peut affirmer que le fond des commodités, correspond parfaitement à son fond de commerce et que le creux de son boniment rivalise avec les profondeurs qui mènent à l’épuration finale, celle que nous promet un autre emmerdeur épandant depuis 7 ans, sa mouscaille parfumée.

  5. Le vent de l’Histoire. 80% des Français souhaitent une loi contre l’immigration. Par contre ils ne votent pas pour ceux qui seraient en mesure de faire aboutir un tel texte. Les 20% restant sont probablement des immigrés, ce qui permet d’évaluer leur nombre. Plus les sans-papiers.

    • En effet, Argo. Mais le problème à traiter en priorité -et créé délibérément dans cet objectif-, ce sont les stocks déjà là et qui se reproduisent. La solution de sortie ne pourra pas être courtoise. Heureusement, les papiers, ça brûle. Les “aides”, ça s’arrête du jour au lendemain. Pas avec une énième élection, bien sûr.

  6. Alors si Zemmour veut rester dans l’ue, il doit procéder de la même façon que G W, on est aussi en France les SEULS maîtres chez-nous, que les non-élus qui veulent nous diriger repartent chez eux (en allemagne) !

Les commentaires sont fermés.