Lettre d’un Cane Corso à l’escrologiste François Gemenne

Cher Monsieur Gemenne, je m’appelle Riemann, et je suis un Cane corso de 3 ans et d’environ une cinquantaine de kilos.

Hier soir, après avoir promené celui qui se prétend être mon maître, et que j’ai adopté il y a quelques années, je suis tombé malencontreusement sur votre intervention télévisée.

Précisons à titre informatif que n’êtes rien d’autre qu’un petit politicien écologiste belge (sans aucune formation scientifique de quelque nature que ce soit), ce qui ne vous a pas empêché de vous permettre d’affirmer que mes congénères et moi-même (les molossoïdes) étions, je cite « une catastrophe pour le climat ».

Vous avez également ajouté que nos confrères les chats étaient « une catastrophe pour la biodiversité ».

En vous regardant, je me suis soudain souvenu que votre museau m’était familier ; en effet, si mes souvenirs sont bons, c’est bien vous qui vous étiez ridiculisé en direct sur LCI en faisant tomber la webcam de votre ordinateur, révélant ainsi au monde entier que vous n’étiez qu’un homme tronc, vêtu uniquement d’un slip.

Eu égard à votre nationalité, peut-on vraiment vous le reprocher ? Qu’attendre d’un pays qui a engendré Jean-Claude Van Damme et Lara Fabian ?

Il paraîtrait donc que la production de ma nourriture serait une catastrophe pour le climat ? Il ne vous a sans doute pas échappé que ma nourriture avait le mérite de recycler, entre autres, les morceaux de viande que les humains se refusent à consommer.

En fait, à bien y penser, quelle différence existe-t-il entre ma nourriture et la fricadelle que vous et vos compatriotes affectionnez tant ? Disons que mes croquettes sont certainement un peu plus saines et nobles.

Je souhaiterais également porter à votre connaissance le fait que nous sommes parmi vous et partageons votre quotidien depuis plus de 20 000 ans.

Personnellement, je suis le descendant d’une noble lignée de chiens de guerre de la Rome antique, et mes ancêtres ont été immortalisés dans une célèbre mosaïque retrouvée à Pompéi, plus connue sous le nom de mosaïque du Cave Canem, connue dans le monde entier.

Nous étions déjà là il y a des milliers d’années, accompagnant les légions romaines, et protégeant les patriciens des clients un peu trop pressants.

Vous admettrez que c’est un pedigree un peu plus reluisant que celui consistant à détenir le passeport d’un pays fictif, au climat épouvantable, dans lequel la majorité de la population parle une langue immonde (le Flamand), mélange de bruit d’éructation et de vomissement.

Alors à bien y penser, entre un Cane corso de noble extraction, assurant 24 heures sur 24 la sécurité de sa famille, et un politicien belge raté, qui fait de l’escrologie son fonds de commerce, lequel des deux devrait être considéré comme surnuméraire, et catastrophique pour le climat ?

Quoi qu’il en soit je serais ravi d’en discuter avec vous, à la tombée du jour, dans une de vos mornes plaines belges embrumées, où nous pourrions par exemple faire une reconstitution du Chien des Baskerville.

 

Alain Falento

https://ripostelaique.com/lettre-dun-cane-corso-a-lescrologiste-francois-gemenne.html

 917 total views,  3 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Le chien a été le premier animal domestiqué par l’homme pendant la préhistoire.
    Il a toute sa place parmi nous, en tant que fidèle compagnon et auxiliaire de travail parfois.

  2. Amie inconditionnelle des animaux, je comprends votre réaction et la partage. Mais je déplore que, parce que l’attaque vient d’un Belge, vous vous en preniez au pays et à ses habitants… Et pourquoi avoir choisi Van Damme et Lara Fabian ? Vous auriez cité Charline Van Honnéqueur (je n’ai pas la bonne orthographe du nom) de France Inter, je serais d’accord !
    Ceci dit, meilleures caresses à votre superbe Cane Corso.

  3. Je préfère les animaux à certains humains dont je ne peux pas donner la liste car trop longue. Mon épouse et moi avons fait un testament en faveur d’une association de protection des animaux. Qui valent bien des humains et qui les surpassent. Par contre aucune donation en faveur des Restos dits du coeur ni aucune autre oeuvre charitable. Bon, vous pouvez me traiter de salopard, j’assume à 1000%.

  4. Histoire belge pour détendre l’atmosphère : deux belges tombent sur une merde en plein trottoir. Le premier : tu crois que c’est une merde de chien? Le second goûte et dit : oui, c’est bien une merde de chien…

    • …et le premier reprend : ” Attends je vais goûter aussi pour être sûr… Ah oui ! C’est bien une merde de chien. Heureusement qu’on a pas marché dedans…

  5. Je ne vois pas en quoi, les Flamands méritent vos insultes, cet imbecile est né en Wallonie et donc bien plus proche, des Français! Je ne soutiens en aucun cas cet énergumène mais je profite pour rappeler qu’ ici même, des enfants Français vivent dans des conditions épouvantables et finissent dans une fosse commune pendant que les toutous à mémère traînent leurs panses sur le macadam, se soulagent devant votre porte et finissent au cimetière Médor avec un enterrement royal!, le chien devient le maitre pafois. Joyeux Noël aux esclaves!

    • Comme c’est réconfortant que des gens tels que vous aident tant les enfants français à ne pas vivre dans la rue et à ne pas finir dans une fosse commune Et laissez donc ces vieilles mamies égoîstes auxquelles plus personne ne s’intéresse (jusqu’à l’ouverture du testament souvent) compenser leur solitude forcément coupable dans l’affection pour et donnée par un animal Un service rendu dont visiblement vous n’avez aucune idée !

      • Danielle, peut être m’avez vous mal compris, je dénonce les comportements excessifs que certaines personne peuvent avoir avec leurs compagnons à quatres pattes, je comprends fort bien le soutien que peut obtenir une personne seule et âgée de la part d’un animal, lisez moi bien! Je ne soutiens en aucun cas cet olibrius!

Les commentaires sont fermés.