Darmanin a essayé d’acheter le vote des LR… il s’est trompé de personne !

Darmanin respecte tellement les députés qu’il achète (ou essaie d’acheter ) leurs votes en leur promettant, entre autres, des compagnies de gendarmerie supplémentaires dans leurs circonscriptions. Des fois que ça permette aux dits députés de se maintenir en place lors des élections suivantes…

Si vous, pékin moyen aviez l’idée de verser de l’argent ou des avantages aux députés déjà payés pour veiller au bien de la nation (on ne rit pas)  vous seriez traîné au tribunal, pour tentative de corruption et votre cible jugée, elle, pour concussion.  Pour Darmanin, tout le monde se marre…

Nos confrères de Libération ont peut-être trouvé une explication. Dans ses colonnes, le journal révèle les coulisses des derniers jours de tractation avant le vote.

Mercredi dernier, l’entourage de Gérald Darmanin aurait tenté de joindre Fabrice Brun pour le convaincre de voter contre la motion en échange de renforts de gendarmeries supplémentaires sur son territoire.

Problème : le député contacté n’était autre que Philippe Brun, député socialiste de l’Eure. Une erreur qui coûte cher puisque le ministre n’aura pas eu le soutien de son ancien collègue des Républicains.

De son côté, Fabrice Brun a donné une explication beaucoup plus simple. « C’est rare que j’ai un train de retard, mais lundi soir je suis arrivé à Paris 30 minutes après la bataille, pensant que les débats dureraient plus longtemps avant le vote, car habitué aux suspensions de séance sur ce type de sujets », a expliqué l’élu avec humour. « Je me réjouis que cette péripétie parlementaire, dont je souris, m’ait donné l’occasion de sensibiliser ce matin le cabinet du ministre de l’Intérieur pour le renforcement des effectifs du commissariat de police d’Aubenas. » 

https://www.ledauphine.com/politique/2023/12/12/projet-de-loi-immigration-un-brun-peut-en-cacher-un-autre

Qui parle encore de démocratie, de vote en son âme et conscience, de l’intérêt des Français et de celui de la France ? La France de Macron est pourrie jusqu’à l’os.

La République comme la démocratie ont du plomb dans l’aile.

La République, enfant de la “res publica” romaine, l’intérêt public, l’intérêt général… est dévoyée, méprisée, utilisée. Chacun se renvoyant ce mot qui fut pourtant sacré en y mettant… ce que lui, comme citoyen mais plus sûrement comme militant politique souhaite.

Normal, à l’heure de l’individualisme forcené qui fait que des petits merdeux de 16 ans  (et des vieux de 46 ans ) qui n’ont rien lu, rien vu, rien vécu… vous déclarent les yeux dans les yeux qu’ils savent ce qui est bien et mal. Le souci est que ce que l’on peut pardonner à un ado en mal d’émancipation et de liberté devient impardonnable chez des adultes, des militants politiques qui ont toute leur tête. Tous des ignorants et/ou des suffisants, apprentis dictateurs.  Que cela n’émeut pas.

Qu’est devenue la République de nos encyclopédistes ? Les définitions ci-dessous datent de 1751, première édition.

Il n’est question, partout dans le monde, que d’acheter, corrompre, faire chanter, échanger,  contraindre, bouffer l’autre... comme si l’état de guerre quasi permanent de nos pays au Moyen Age et au-delà perdurait, sous une autre forme. Otan, Onu, UE… il n’y a aucun esprit républicain, il n’y a que chantages, millions de dollars, donnant-donnant…

Et l’on retrouve cela à tous les niveaux, à l’Assemblée avec la pourriture Darmanin, comme dans nombre de petits conseils municipaux où l’on va d’achats en chausse-trappes…Pendant qu’ils nous amusent, on est de plus en plus pauvres, on a de moins en moins de libertés… 

C’est quand qu’on fait la révolution ?

 1,262 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Dans ce monde décadent, tout est à vendre. La République est devenue une prostituée. Le président, un parrain de la mafia.

  2. “Darmanin respecte tellement les députés qu’il achète (ou essaie d’acheter ) leurs votes en leur promettant, entre autres, des compagnies de gendarmerie supplémentaires dans leurs circonscriptions.” Je me suis laisser dire qu”en réalité, ces compagnies de gendarmes ne seraient que des escadrons volants et non sédentaires. Est-ce exact ? Si tel est le cas, c’est ni plus ni moins de l’enfumage.

  3. A deux voix près !
    Il y a 99% de craintes à avoir que cela ne soit qu’un recul pour une avancée délétère…
    Je doute que même le texte modifié par le sénat, déjà permettant de régulariser les soi-disant migrants travaillant dans des secteurs en tension, ne passe pas. Pour ceci, une motion de censure n’a aucune chance d’aboutir avec le marais LR !

Les commentaires sont fermés.