Trop lâche face aux islamistes, Darmanin est dans une dérive totalitaire

Nous avons sollicité l’avis de Maître Pichon, suite à l’annonce de Darmanin, ce dimanche soir, de dissoudre l’association catholique Academia Christiana.

Riposte Laïque : Gérald Darmanin a donc annoncé, ce dimanche, la dissolution prochaine d’Academia Christiana, une association catholique créée en 2013. Et il annonce la prochaine dissolution de trois autres mouvements qu’il classe à l’ultra-droite. Cela vous surprend-il et quelle est votre première réaction ?

Maître Pichon : Je suis consterné. Je dois dire que s’agissant d’Academia Christiana, je suis quelque peu surpris et ironie du sort, j’ai accordé il y a quelques jours, une interview à cette association et nous avons évoqué la question des dissolutions d’associations non conformistes. Je ne pouvais imaginer que cela puisse concerner Academia Christiana tant cette association sympathique se borne à faire des conférences et des universités d’été. Nous sommes donc dans une dérive totalitaire.

Riposte Laïque : Faites-vous un rapprochement entre ces dissolutions et les interdictions de rassemblements en hommage de Thomas, ou pour d’autres raisons, qui se multiplient ?

Maître Pichon : Oui bien entendu. Cela s’appelle un contre-feu. Le pouvoir a été surpris par la réaction de l’opinion qui ne croit plus depuis longtemps les mensonges de la classe politico-médiatique sur les « jeunes », expression pour ne pas nommer les voyous issus de l’immigration. Qu’on le veuille ou non, les média de Bolloré (Cnews, le Journal du Dimanche etc…) donnent une crédibilité contrairement aux infos sur les réseaux sociaux. Cette fois ci il y a un risque de basculement et le pouvoir le sait.

Il préférera toujours les voyous de cité – qui ne menacent pas le pouvoir (on tolère même les zones de non droit tant qu’elles ne menacent pas politiquement l’état) – à des mouvements de contestation plus sérieux comme les Gilets jaunes ou les mouvements patriotes. Donc on invente ce prétendu danger d‘ultra droite pour faire peur à l’opinion.

D’autre part, Darmanin étant trop lâche pour nommer l’islamisme comme l’un des menaces numéro 1, il a besoin de dire qu’il combat tous les extrémismes et intégrismes pour faire avaler la pilule. Mais jamais un intégriste catholique ne se fera sauter avec un ceinture d’explosif. Il récitera tout au plus le chapelet devant un centre d’avortement.

Riposte Laïque : Mais en dehors de protester, et d’aller devant le Conseil d’Etat, que peuvent faire les patriotes ?

Maître Pichon : Il faut bien entendu exploiter tous les recours possibles. En première instance, les tribunaux administratifs peuvent faire preuve d’indépendance mais le conseil d’Etat est devenu une institution serpillère qui valide toutes les restrictions des libertés depuis longtemps. Cela s’est renforcé depuis le COVID .

Riposte Laïque : Comment expliquez-vous que le pouvoir ne frappe qu’un camp, et ne s’attaque absolument pas à la violence de l’extrême gauche, ni aux associations islamistes ?

Maître Pichon : Je pense que si les islamistes peuvent constituer une menace physique évidente et dans une moindre mesure l’extrême gauche, ils ne prendront pas le pouvoir contrairement à Marine Le Pen – qui est pourtant très tiède sur ces questions d’atteintes aux libertés publiques – qui pourrait être élue si des élections avaient lieu aujourd’hui.

C’est la crainte numéro un du pouvoir et le concept d’ultra-droite constitue cet épouvantail facile. Je pense aussi que dans l’hypothèse où Marine Le Pen remporterait les élections, l’Etat profond ne laisserait pas les clés du camion aussi facilement et trouverait un moyen pour invalider les élections.

Donc on cherche à neutraliser à l’avance tous les patriotes un peu déterminés qui pourraient s’opposer à un coup de force du pouvoir qui glisserait alors vers la tyrannie en refusant de reconnaitre le verdict des urnes.

Riposte Laïque : Pensez-vous que dans cette dynamique liberticide, des sites de réinformation contre le nôtre et d’autres puissent être un jour visés, et que des partis politiques comme Reconquête et le RN être aussi l’objet de demandes de dissolution ?

Maître Pichon : Pour les partis politiques je ne pense pas que ce soit immédiatement à l’ordre du jour même s’il faut s’attendre à ce que la justice persécute Marine Le Pen comme elle l’a fait pour Fillon. Quant aux sites, nous ne sommes pas en effet à l’abri même si le pouvoir s’était fait retoquer avec le projet de loi Avia contre la haine.

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Maître ?

Maître Pichon : face à la tyrannie, la seule réponse est la solidarité. Solidarité politique et financière avec tous les patriotes persécutés. Mais il faut aussi garder le calme des vieilles troupes et ne pas tomber dans les provocations du pouvoir même si cela peut paraître rageant.

Nos idées ne cessent de progresser depuis des années face à l’implacable force du réel et le pouvoir le sait. Ne lui tendons pas la perche inutilement.

Propos recueillis par Pierre Cassen

https://ripostelaique.com/trop-lache-face-aux-islamistes-darmanin-est-dans-une-derive-totalitaire.html

 577 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Bien sûr que c’est de la lâcheté car il est plus facile de s’en prendre aux compatriotes que de stigmatiser une communauté musulmane encline à la révolte.

  2. Préférer les voyous des cités à ses propres compatriotes, cela en dit long sur l’idéologie de ce ministre. Il est vrai que ce n’est qu’un demi-compatriote. Il a choisi son camp depuis longtemps.

Les commentaires sont fermés.