J’étais au joyeux rassemblent pro-migrants devant l’Assemblée : grandiose !

Ce lundi, je suis allé voir le rassemblement diversitaire devant l’Assemblée nationale. Eh bien, je peux vous dire que l’extrême droite, très, très à droite, en a pris plein la tête périmée, étant entendu que les autres ils sont frais, même très frais, dans leur amour de l’Autre – et leur haine de l’Autochtone, mais ça il ne faut pas le dire…

En ce début d’après-midi, place Vauban, côté entrée des « artistes » de l’Assemblée, surveillée par une armée de gendarmes et CRS, la gauche immigrationniste avait mis les petits plats dans les grands ! Il y avait du beau linge, dont… Sandrine Rousseau ! Oui les amis, je me trouvais à un mètre de la diva verte et elle a soudain parlé : c’était sublime d’incohérence idéologique, de démence partisane cosmique, tout cela visible dans son regard profond qui nous faisait entrevoir toutes les choses fantastiques de son esprit particulier ! Écoutez plutôt l’intégralité de son discours fantasmagorique :

 

L’ambiance était généralement festive, au son des tams-tams possédés, tandis que des travailleurs sans papiers fumaient çà et là des joints en toute décontraction, près d’un palais de la République. C’est beau l’impunité ! Pendant ce temps, un rassemblement de droite avec des croix autour du cou devient immédiatement suspect pour Darmanin.

Il ressort donc de cette charmante petite nouba – qui n’a toutefois pas rameuté la foule des grands jours – que les migrants sont une chance là où ceux qui voudraient en limiter le nombre sont d’affreux fachos que la France entière désavoue, si j’en crois les affirmations fausses des uns et des autres. Fausses parce que les sondages parlent d’eux-mêmes : les Français sont à bout !

Question mensonges, on a été bien servis, comme avec l’intervention d’un migrant prétendant qu’avec la famélique loi Immigration, ses frères qui traverseraient « en dehors des passages cloutés » deviendraient « une menace à l’ordre public »… ! Ne riez pas !

Autre perle : c’est de la faute à ceux qui doutent de l’immigration si la Bébête immonde a gagné les élections aux Pays-Bas, ainsi que nous l’a doctement expliqué Sophie Binet, la nouvelle taulière de la CGT ! Une autre exaltée de gauche s’est enflammée à l’idée que des étudiants étrangers soient contrôlés afin de vérifier s’ils poursuivent bien leurs études sur notre sol. Il faut dire à sa décharge que l’enseignement supérieur est devenu un tel vivier de branleurs qu’on n’est plus habitué à y bosser !

Jérôme Guedj était lui aussi de la partie, bramant à propos de la loi incriminée que ce « texte est méchant avec tout le monde ». Sinon, monsieur Guedj, c’est gentil ou méchant de violer une jeune fille blanche, de poignarder un petit Blanc, de décapiter un enseignant, etc. ?

Et pis attention, comme l’a dit La Cimade – « association qui défend les droits des migrants et asiliens », les asiliens étant des extraterrestres qui fuient leur planète sans doute ! –, faudrait pas croire que les délinquants étrangers puissent être des terroristes ! La Cimade, pour prouver qu’elle a raison, elle veut régulariser tout le monde !

Un migrant tenait même une pancarte sur laquelle était écrit : « J’ai peur de porter plainte parce que j’ai pas de papiers »… ! Encore un qui a été agressé par Kévin et Mattéo, ces deux racailles made in France !

Et ça causait inclusion, tolérance, mais jamais soumission, qui est pourtant ce que toute cette caste gauchiste nous demande, à nous les visages pâles, qui ne comprenons rien et n’avons qu’une vague « perception de l’immigration », erronée vous imaginez bien ! Nous, nous vivons dans les fantasmes « post-coloniaux » et « racistes », nous a appris un médecin d’origine tunisienne. Pire, nous serions des charognards pour nous être révoltés contre la mort abominable de Thomas ! Ce sont les propos de la députée gauchiste Elsa Faucillon (à partir de 7 min. 12 sur ma seconde vidéo). Elle est allée plus loin en accusant la théorie du Grand Remplacement de favoriser les attentats. Encore plus que le Coran, Elsa ?

 

 

Enfin, on a eu droit à une leçon de morale bruyante de la part d’une migrante femme de ménage. Au fait, madame, qui favorise votre précarité sinon les libéraux de gauche et de droite ? Nous, les “fachos”, on ne veut peut-être pas que vous veniez en masse chez nous mais au moins on ne vous met aucune chaîne économique au cou. Nous, les “fachos”, ne sommes pas des consuméristes effrénés, contrairement à vos amis bobos de gauche qui ne s’interrogent pas une seule seconde sur l’exploitation des migrants dans les cuisines et dans la livraison lorsqu’ils commandent à deux heures du matin une purée de tofu ! Nous, les “fachos”, on n’est pas une entreprise qui emploie des migrants en les exploitant allègrement ! Nous, les “fachos”, on ne promet rien de ce qu’on ne peut pas offrir, contrairement au gouvernement français ou aux démagogues gauchistes ! Nous, nous demandons juste l’arrêt de l’immigration et l’obligation d’intégration pour ceux qui restent, ou c’est dehors ! Nous, nous voulons être respectés chez nous ! C’est trop demander ?

Charles Demassieux

(Photos & vidéos : Charles Demassieux pour Riposte laïque)

https://ripostelaique.com/jetais-au-joyeux-rassemblent-pro-migrants-devant-lassemblee-grandiose.html

 661 total views,  2 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. La pétaudière africaine invasive.
    Les dégénérés gauchiotes assoiffés de reconnaissance.
    Les pastèques jettent le masque.

  2. C’est une hallucination visuelle où, sur la photo en dessous de la vidéo dans laquelle parle Sandrine Rousseau, on a l’impression que celle-ci s’auto-applaudit chaleureusement ? Cette posture est typique des gauchos toujours contents d’eux.

  3. Sandrine Rousseau, la foldingue halluninogée. Et Sophie Binette et le gars Jérôme. Je ne sais pas à quoi ils carburent tous, mais ça a l’air d’être du violent. Un pétard de Trotsky enroulé dans une page du Capital, ça ne pardonne pas, ça vous expédie tout de suite dans les délires psychédéliques.

  4. Curieusement, un documentaire très intéressant sur les Bahamas.

    Population exclusivement noire revendiquait leurs origines Africaines, issue de l’esclavage (un constat, rien de larmoyant), aussi leur peau noire, à tel point que leur drapeau la représente. Leur slogan : “Forts et Noirs”.

    Population unie, accueillante (même avec les blancs), qui s’assumait, aucune rancoeur aliénante, ils avançaient pour eux-mêmes fiers de leur identité. Pas un seul blanc dans leur population, tous noirs, dpopulation homogène (nous on n’en demande pas tant !).

    Oui ça existe, et personne n’était choqué au contraire, y compris moi-même, de leur manière de mettre en avant positivement leur identité.

    Eux auraient le droit (que j’approuve) et pas nous ? Pourquoi chez nous la notion d’identité culturelle, de traditions, de transmissions est un gros mot ?

    La réponse : parce que des gens pas bien dans leur tête veulent la confisquer et le Pouvoir laisse faire (lui-même diversifié, ceci explique en partie cela aussi).

    Là, on se sent conforté dans nos limites saines posées concernant le n’importe quoi culturel violent et agressif que l’on veut nous imposer.

  5. En fait, ces gens sont des anarchistes dans l’âme qui ne supportent aucune limites donc règles. Autant dire l’esprit destructeur qui les habite sur fond d’instrumentalisation des clandestins pour satisfaire leur ego surdimensionné.

    Je n’en dirai pas plus, mais le regard de certains (pris comme neutre) est parlant.

  6. La poste emploie des sans-papiers : Régularisations !
    Bah non, contrôle de l’URSSAF. Il serait temps qu’ils se mettent au boulot, les inspecteurs.
    Ils sont beaucoup plus zélés quand un artisan ou un agriculteur se fait occasionnellement donner un coup de main par sa femme.

Les commentaires sont fermés.