La Croix rouge mise en cause dans son comportement à Gaza !

Mirjana Spoljaric, la présidente de l’International Committee of the Red Cross (ICRC) en visite dans un hôpital de Gaza.

 

A QUOI SERT  LA CROIX ROUGE ?
Un membre israélien de MDA la dénonce comme un organisme sans intérêt, hypocrite.

MDA : Magen David Adom ou “Étoile rouge de David”, l’équivalent israélien de la Croix rouge.

Traduction WEB revue.

Le Comité international de la Croix-Rouge, qui a été accusé de parti pris politique et de ne pas remplir sa prétendue mission d’aider ceux qui en ont besoin, est critiqué comme un organisme impuissant et négligent qui n’a guère que jeté les otages israéliens dans les  bus.

Dans un clip TikTok d’une interview de KAN News, un employé israélien du Magen David Adom, nommé Aryeh, a critiqué la Croix-Rouge pour sa négligence totale, son incompétence et son indifférence dans le traitement des otages israéliens.

« Puis-je dire autre chose concernant la Croix-Rouge ? Vous êtes une organisation inutile. »

« Donnez-nous des informations sur nos concitoyens », a-t-il poursuivi, faisant référence aux otages restés captifs du Hamas. « Assurez-vous que chacun reçoive les médicaments dont il a besoin à partir des listes que vous avez déjà reçues dimanche. Faites votre travail. En tant que membre du Magen David Adom, je suis gêné d’être associé à la Croix-Rouge. »

La Croix-Rouge a été sévèrement critiquée pour son échec lamentable à fournir des soins adéquats aux otages israéliens – et pour son refus de faire des efforts pour accéder aux otages toujours détenus.

Après que la vieille otage Alma Avraham a été transportée par avion à l’hôpital dans un état critique après avoir été libérée, un proche a déclaré qu’il avait tenté de remettre à un médecin de la Croix-Rouge ses médicaments à lui donner, mais qu’il avait refusé de les accepter, affirmant que c’était contraire à leurs protocoles.

L’Institut de Justice de Jérusalem a récemment envoyé une lettre au CICR, soulignant le fait honteux que le groupe ait publié plusieurs publications sur les réseaux sociaux sur la crise humanitaire à Gaza, mais pas une seule publication sur les otages et autres victimes israéliennes du massacre du 7 octobre.

Et la semaine dernière, les membres des familles des otages américains à Gaza, complètement désespérés, ont écrit une lettre passionnée exhortant la Croix-Rouge à assumer sa responsabilité en visitant les otages et en prodiguant des soins vitaux à ceux qui en ont besoin.

« Les États-Unis financent 25 % du budget de la Croix-Rouge. Pourtant, aucun otage américain n’a reçu de visite à ce jour », ont-ils déclaré.

https://twitter.com/jacobkornbluh/status/1730605599669293454

Les allégations de partialité du CICR remontent à plusieurs décennies. Dans les années 2000, le Comité politique républicain du Sénat américain a accusé le CICR de se livrer à des activités militantes, en violation des principes fondamentaux d’impartialité et de neutralité qu’il prétend incarner.

Il est allé plus loin, alléguant que le CICR tente de « réinterpréter et d’élargir le droit international de manière à accorder aux terroristes et aux insurgés les mêmes droits et privilèges que le personnel militaire des États parties aux Conventions de Genève » et de « faire pression pour des questions de contrôle des armements qui ne sont pas dans le cadre du mandat de l’organisation.

Environ trois semaines après l’attaque terroriste du Hamas, 1 200 avocats du monde entier ont signé une lettre écrite par le groupe israélien de défense des droits de l’homme Shurat HaDin, condamnant la Croix-Rouge pour ne pas en faire assez pour aider les otages. Les avocats ont accusé le groupe de répéter les « erreurs » d’indifférence qu’il a admis avoir commises pendant l’Holocauste.

 

Une rédactrice de LesObservateurs.ch :

Une nuée d’ONG, l’ONU, le CICR, MSF, les organisations droits de l’hommistes comme Amnesty International, les ONG internationales et 434 ONG musulmanes, les “envoyés spéciaux” des médias, majoritairement des repaires de gauchistes et/ou islamistes, œuvraient en permanence à Gaza.

Les “expats” se fréquentent entre eux, sont très politisés, formatés pareil, engagés pour la cause des Palestiniens.
Tous ces bobos n’ont rien vu, rien entendu, depuis le départ des juifs en 2005, concernant les projets d’élimination d’Israël.

Rien vu non plus durant la construction de 400 km de tunnels, ni vu les médias locaux déverser la haine d’Israël en continu, aucun n’a vu à quel point la haine du juif est centrale dans la vie des Gazaouis. Ils ne sont pas au courant de l’endoctrinement des enfants à la haine du juif, l’UNRWA n’a rien vu, rien entendu, elle n’est pas impliquée non plus, aucune de ces organisations n’étaient au courant ni des attaques du 7 octobre, ni des fêtes qui ont suivi le retour des assassins à Gaza. Ils n’ont pas vu les corps exhibés à travers les rues, les exactions contre les otages, les corps mutilés, les femmes dévêtues, exhibées, violées, les bébés, enfants, non, ILS N’ONT RIEN VU!
Veuillez gober tout cela svp !

Le CICR aurait pu dire explicitement qu’il ne pouvait pas rendre visite aux otages, ameuter les médias sur le fait que le Hamas n’assurait pas leur sécurité, mais il a choisi de rester inaudible.

Par contre, le CICR est très présent et très audible en faveur des Gazaouis…

 872 total views,  2 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Terrible constat.
    Le fait que ces assoces soient de gauche, leur fait perdre leur humanité, alors que ce sont officiellement des assoces HUMaNITAIRES, elles n’ont de pitié que pour les terroristes, les hamassiens, les bourreaux.
    Elles ont beau pleurer, je les trouve ignobles, orientées politiquement , sans cœur, comme la plupart de la gauche.
    Cette saloperie qui a su exploiter un poupon échoué sur une plage pour émouvoir la véritable humanité blanche, a un portefeuille à la place du cœur à côté d’un bloc de pierre.

  2. C’est aussi le cas de la Cimade et d’autres pseudo organisations caritatives qui au départ défendaient une cause juste et humanitaire mais qui au fil du temps se sont laissées corrompre. L’argent n’a pas d’odeur quand le profit tient lieu d’humanisme à deux balles.

  3. cet organisme gauchiste islamisé a rejoint tous les autres (ONU, EU, MSF etc..) dans leurs préférences : on le constate avec effroi dans leur attitude actuelle avec leur compassion à sens unique pro-arabe

  4. Quand j’étais gamin, la Croix Rouge était considérée comme l’Organisme Humanitaire du plus haut degré. Avec un immense respect. De même pour les “doctoresses” qui passaient dans nos classes de l’école et qui m’impressionnaient énormément.

    Quel changement Aujourd’hui !
    La CR est vérolée à la sauce wokiste et pro-tiers-mondialiste. Comme l’ONU, l’EU ! et d’autres.

    Et si, comme le suppose Denise, ses volontaires de terrain ont vraiment peur (ce que l’on pourrait comprendre avec ces ordures du Hamas), il serait peut-être bon qu’ils soient protégés par des “casqués armés” internationaux. Mais sous l’égide de quel organisme inter-états ? Impossible en l’état du monde actuel.

  5. Croix rouge et CICR ont fort mal évolué.
    Depuis que j’ai appris combien leurs dirigeants se payaient je ne leur donne plus rien.

  6. gardez vos sous et allez a Groix rouge

    ” plage des Sables Rouges, ile de Groix”

  7. vous avez sans doute raison, mais ce que j’ai vu de la croix rouge qui venait libérer les otages et qui assurait leur transport, était des hommes et des femmes terrorisés, extrèmement tendus et qui semblaient avoir peur pour eux même ..je peux me tromper ..

  8. Rien d’étonnant, il faut se souvenir de l’affaire du sang contaminé où la croix rouge a distribuée des produits non testés et non chauffés.

    • Pareil, et j’explique pourquoi aux quêteuses : “Vous soignez en priorité nos futurs égorgeurs”

      • Et on a vu le résultat que cela a donné pour Israël qui avait soigné Yehie Sinouar de sa tumeur au cerveau…

Les commentaires sont fermés.