Hors de France, le dieu guerrier qui nous agresse !

Que ce Dieu guerrier soit au plut tôt chassé hors de France !

 

Les Français, grâce à leur sagesse, à leur liberté de pensée, à leur liberté d’expression, à leur histoire qu’ils se sont construite, à leur civilisation, à leurs choix de vie, à leurs lois, n’admettent pas sur leur territoire n’importe quels dieux apportés en France par les diverses populations venues s’y installer.

Si ces populations ont reçu notre accord officiel pour résider en France, qu’elles se soumettent à nos lois en abandonnant leurs anciennes lois. Si elles sont entrées illégalement, qu’elles dégagent.

Mais accepter des populations étrangères ne signifie pas de notre part accepter leurs dieux, leurs sorciers, leurs coutumes ni leurs tares.

Nous refusons les dieux branquignoles, les dégénérés, les profiteurs, les hystériques, les satanistes, les désaxés, les violents, les guerriers et autres sous-produits de sectes qui pullulent de par le monde.

Or il y en a un, parmi tous ces dieux indésirables, qui s’est infiltré depuis une quarantaine d’années et que  nous devons chasser de toute urgence.

Il s’agit de celui qui a été inventé par une troupe de Bédouins il y a environ 14 siècles et à qui ils ont attribué leurs propres paroles : « Quand les musulmans tuent les infidèles, c’est Allah qui les tue en réalité » (Coran 8, 17).

 

Ce Dieu est défini lui-même par ses créateurs et ses adorateurs  comme Dieu guerrier, qui tue des incroyants de ses mains.

Qu’un culte à ce Dieu guerrier soit autorisé en France, que la transmission  et la diffusion de ses prétendus messages oraux et écrits soient autorisés en France, en contradiction manifeste et frontale avec les lois françaises, nous autorise à utiliser nos lois pour crier notre désaccord, notre opposition et notre volonté qu’un tel scandale prenne fin immédiatement en France. Ailleurs, cela ne nous regarde pas. Mais en France, cela nous concerne directement.

 

Nous sommes concernés directement en tant que Français non-musulmans parce que les musulmans ont fini par se compter entre 12 et 15 millions aujourd’hui en France. Et que, sur ce nombre, ils sont très peu nombreux à exprimer leur volonté de se démarquer de l’islam de conquête. Peu nombreux à le condamner, à vouloir l’interdire en France, à arrêter de transmettre le coran à leurs enfants et leur appartenance à cet islam politique. Puisqu’ils n’ont pas la sagesse ni le courage ni l’honnêteté de s’éloigner de cet islam dangereux pour la paix en France et dans le monde, il est normal que les Français non-musulmans, que l’islam appelle « les infidèles », donc les  victimes désignées du dieu Allah et de ses guerriers appelés musulmans, réagissent, résistent et fassent entendre leur désaccord.

 

Notre désaccord est basé sur la logique et le droit.

 

En France, et depuis quelques dizaines d’années, nous subissons des attentats, de masse et individuels, ciblés et au hasard des rencontres, nous vivons dans une insécurité permanente, dirigée contre nos personnes et nos biens, nous sommes menacés et agressés.

Il y a manifestement sur le même territoire en France deux populations obéissant à deux systèmes de lois opposées, qui s’opposent. Les Français hébergeurs financent l’habitat, la nourriture, l’instruction, les soins, l’armement de ceux qui les agressent et qui veulent leur imposer leurs lois étrangères et contraires à la démocratie et à la République.

 

Les lois de ces conquérants sont connues, elles sont les mêmes que celles qui prévalaient en Arabie au temps du soi-disant ‘’prophète’’ Mahomet il y a 14 siècles et que ses adeptes ont appliquées sans discontinuer depuis : la conquête, l’esclavage, l’assassinat des prisonniers de guerre, l’exécution de peines corporelles, l’inégalité des êtres humains, la loi du plus fort, la soumission des peuples conquis.

 

Tout ce qui est fait en France par des musulmans au désavantage des Français non-musulmans et qui porte tort à notre pays et à l’ensemble de notre population, ne fait que mettre en actes ce que le Coran exige.

Les agressions et assassinats aux cris de « Allah akbar ! » sont spectaculaires. Mais les innombrables incivilités, les refus d’obtempérer aux injonctions des forces de l’ordre, les vols chez les particuliers et les dégradations de biens communs, les fraudes et fausses déclarations, les entrées illégales, l’accumulation de milliers d’actes d’érosion de notre pacte républicain commis par des ennemis de notre pays, sont effectués au nom de l’islam en conquête. Par obéissance au Coran.

 

Le Coran contient 206 (deux cent six !) glorifications de la violence et de la guerre !

 

Le lien des musulmans à leur dieu guerrier et à leur manuel de guerre contenant 206 glorifications de la violence et de la guerre explique  ce qui se passe aujourd’hui en France et ce lien légitime notre colère. Dans le Coran, deux sourates entières sont même consacrées à exiger des croyants l’élimination des juifs et des chrétiens. Et ces écrits appelant au crime ne sont pas interdits en France de transmission, de diffusion et d’application !

Car nos responsables politiques ne veulent pas prendre les mesures qui s’imposent pour que les 12 à 15 millions de musulmans aujourd’hui en France (et dans un avenir proche ce seront 20 à 30 millions) n’aient plus accès à de tels encouragements au djihad.

Nos responsables politiques  se contentent de faire appel à l’esprit démocratique et à la raison des musulmans vivant en France. Ils estiment que c’est aux imams et prédicateurs de mosquées de faire ce travail de pédagogie et de lecture démocratique et républicaine du Coran.  C’est une erreur et c’est ignorer ou nier la nature même de l’islam.

Car si la plupart des musulmans vivant en France sont des démocrates, ils ont besoin de sentir que les autorités en France leur indiquent ce qu’il faut abandonner de leurs anciennes façons de vivre. Ils doivent éliminer de leur environnement religieux ou spirituel toutes les structures et les cadres qui mènent à la violence.

Et, parmi ces structures et ces cadres menant à la violence, il y a l’idée d’un dieu guerrier, Allah, qui tue à la place des musulmans, et il y a les 206 glorifications de la guerre et de la violence dans le Coran.

Ne pas faire ce tri, cette élimination, c’est continuer comme avant et accepter notre défaite et notre soumission à l’islam.

 

Renversons les rôles pour voir

 

Curieux pays que le nôtre !

En France, il est permis, autorisé, laissé au libre choix de millions de musulmans de diffuser, de s’influencer, de convaincre leurs  coreligionnaires que c’est leur dieu qui assure :

«  Combattez les infidèles (juifs et chrétiens) jusqu’à leur soumission et que l’islam seul règne ! » (Coran 2, 193)

Mais il est interdit, dans le même pays, que soit diffusée et exprimée cette autre possibilité :

«  Français patriotes, combattez les musulmans jusqu’à leur soumission et que l’islam soit enfin définitivement interdit en France ! »

.

En France, il est permis aux musulmans d’avoir chez eux ces textes, mais aussi dans des lieux publics comme des mosquées, écoles coraniques, salles de prières, et de proclamer à basse ou à haute voix cette déclaration de guerre :

«  L’islam doit prévaloir sur toutes les autres religions. » (Coran 3, 85)

Mais il est interdit, dans notre pays, d’affirmer en public :

« L’islam n’est pas une religion. L’islam est un système politique

 utilisant la force armée ou la stratégie frériste pour s’imposer partout il a réussi à parvenir et pour imposer son totalitarisme. »

.

Toujours en France, il est permis de se forger une conduite de vie  musulmane menant au terrorisme et à la violence en prenant pour parole de Dieu cet appel à combattre  les juifs et les chrétiens sans endosser la responsabilité des crimes commis :

«  Quand les musulmans tuent des infidèles, c’est Allah qui les tue en réalité. » (Coran 8, 17)

Mais les lois françaises empêchent les non-musulmans de s’exprimer librement pour empêcher cet islam de s‘implanter en France. Cette précaution devrait pourtant être largement diffusée :

«  Il est interdit en France de proposer à toute personne fragile psychiquement ou atteinte de  maladie mentale, toute approche que ce soit avec l’islam et ses écrits. L’exposition non-contrôlée à l’islam peut déclencher de graves dysfonctionnements dans les systèmes cognitifs et nerveux de tels individus et les amener à commettre des actes violents. L’islam s’avère le plus souvent nocif lorsqu’il n’est pas strictement contrôlé et maîtrisé par des personnes formées à sa manipulation. »

 

Nos responsables politiques et nos juges laissent les musulmans se convaincre de la légitimité islamique de leur Coran qui contient 206 glorifications de la guerre et de la violence. Les hadiths en contiennent encore davantage.

Alors que nous, Français patriotes défendant notre civilisation et notre République, nous sommes traduits en justice et condamnés pour simplement exprimer notre désaccord avec l’extension de l’islam en France !

 

 

Dès que la maire de Romans-sur-Isère (Drôme), Mme Marie-Hélène Thoraval, a eu le courage de « dire tout haut ce qu’elle pense tout bas » au sujet de l’assassinat du jeune Thomas à Crépol, c’est-à-dire que notre société est marquée par de telles attaques faisant partie du djihad en cours, elle a reçu des menaces de mort par décapitation. La mode musulmane de mise à mort étant préférée à toute autre méthode, afin de suivre les prescriptions du coran et des hadiths.

 

C’est ainsi que la France va vers l’affrontement interne entre la partie de sa population qui refuse l’islam comme identité et l’autre partie qui en fait la promotion et qui s’y réfère comme seule loi concernant les musulmans.

 

Faisant partie des Français combattant l’avancée de l’islam en France, relisons ce que Chardortt Djavan, française née en Iran en 1967, écrivait dans son essai « Comment lutter efficacement contre l’idéologie islamique » (Grasset 2018) : « L’islam porte en son sein ce que l’on appelle en Occident l’idéologie islamique ou l’islamisme : à savoir l’islam politique, l’islam social, l’islam prosélyte, hégémonique et conquérant.

Il faut reconnaître que l’islam n’est pas compatible avec la laïcité.

L’islam n’est pas compatible non plus avec les lois démocratiques. »

 

Malgré des milliers de mises en garde et d’avertissements de spécialistes de l’islam, malgré des milliers d’agressions visant les Français ‘’infidèles’’ et commises au nom d’Allah, la France continue à héberger en toute illégalité ce dieu guerrier et ses servants. Il est pourtant grandement temps que la France prenne les mesures qui s’imposent, et en toute urgence, pour se débarrasser de ce fléau !

 843 total views,  1 views today

image_pdf

27 Commentaires

  1. L’islam est compatible avec une république islamique.
    L’islam n’est pas compatible avec notre société définie par notre Constitution et par les acquis de 1789.
    Depuis que l’islam avance chez nous, nos libertés sont grignotées, petit à petit, par ceux qui devraient nous protéger et garantir cette liberté, nos Gouv successifs/
    On nous prive de certaines libertés pour mieux laisser s’épanouir le dogme de l’Arabie du 7ème siècle.
    Les exemples ne manquent plus aujourd’hui avec le sort réservé aux soutiens de Thomas, mais si on se penche vers le passé, un chapelet de décisions prises contre le peuple natif
    éclairera la situation.

  2. L’islam est en totale contradiction avec la laïcité.
    La laïcité, c’est le droit de ne pas croire en une divinité, le droit de ne pas avoir de religion.
    La laïcité correspond au premier terme de la devise de la France “LIBERTE”.
    L’islam est un totalitarisme où tous doivent être croyants et musulmans, où celui qui voudrait ne pas croire doit être assassiné par toute sa communauté.
    Voilà le grand danger pour notre pays.
    L’islam est là pour nous ôter notre liberté.

  3. Ce n’est pas un Dieu et 666 est arrivé sur nos terres à cause des collabos qui ne méritent que la corde au minimum !
    D’abord les traîtres, puis les envahisseurs puis la reconstruction !
    Seigneur, aidez nous à saigner et à purger notre doux pays d’antan de toutes ces ordures !!!

  4. Un Dieu guerrier, anti-démocratique et sanguinaire, justifiant les atrocités et la conquête, ça suffit !!
    Virons ces intrus assassins et inassimilables.

  5. Merci pour cet excellent article. Je me permets toutefois d’y apporter une rectification : l’INSEE a chiffré récemment les immigrés + descendances sur 2 générations à plus de 19millions de personnes. Les personnels de ces institutions étatiques agissant rarement contre leur employeur, je pense que ce chiffre est à majorer du nombre des clandestins qui par définition est inconnu et qu’il faut d’ores et déjà tabler sur 25 millions de musulmans en France (les immigrés étant à 99,99% musulmans) :

    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/la-part-de-l-immigration-augmente-partout-en-france-20230330

    • Merci, Conan, pour ce complément nécessaire et instructif. On doit en effet gtenir compte de tous ces éléments. Bonne journée !

      • Faudrait peut-être suggérer à “Complément d’enquête” d’en faire une émission spéciale ?!…Qi marrab arrabi! (Si dieu le veut…)

  6. d’autant que les députés LR, à l’occasion de leur niche parlementaire, ont proposé une renégociation des accords de 68 avec l’Algérie, en notant bien que tant qu’ils ne seront pas dénoncés, la France ne pourra jamais maitriser les flux migratoires !
    40% des ressortissants algériens vivant en France sont chômeurs ou inactifs !
    La proposition LR a été refusée par l’Assemblée à 151 voix contre 114.
    Donc nous sommes repartis pour un tour, un tour de c..s

    • Bonjour Denise Evidemment, compte tenu de la perspective de la remise en cause de ces “accords” à moyen terme, il faut s’attendre à ce que quasiment tous les algériens se transvasent en France. Hé oui, “y’a bon vozimpôts”! Perso, j’écrirai à mon député afin d’obtenir les noms et circonscriptions des 151 traîtres ayant refusé cette renégociation qu’il conviendrait mieux de nommer, soyons pratiques : “ABROGATION”!

    • Bonjour Denise. Oui, ce contrat inique entre la France et l’Algérie nous pénalise de façon terrible. Il constitue l’un des plus importants sujets dont nous devrons venir à bout.

  7. Je rêve de leur mettre un bon coup de pied au cul et de les jeter hors d’Europe où ils n’auraient jamais dû être acceptés, il ne manque plus qu’un nouveau Charles MARTEL, existe-t-il déjà ?

  8. La maire de Romans-sur-Isère, Mme Marie-Hélène Thoraval, vient de faire savoir que son agresseur au téléphone, qui avait été intercepté à Marseille, a été condamné à 8 mois de prison ferme et à 1300 euros d’amende. Mais comme ce charmant invité de la France vit d’une pension d’adulte handicapé, malgré ses 23 condamnations au compteur, il ne paiera jamais cette amende. Et, sorti de prison dans quelques mois, jusqu’où va-t-il faire monter le curseur de sa haine de la France et des Français ? On peut légitimement avoir du souci à se faire.

  9. On a connu les guerres barbaresques quand les maghrébins pillaient les côtes nord de la méditerranée et repartaient avec des esclaves. On a connu trois guerres contre les Teutons et les NAZI’s, et les 55 millions de morts .
    L´ennemi a changé mais il est désormais infiltré sur tout notre territoire. Une cinquième colonne puissance mille et elle pratique la ” taquyia ” mieux que personne.

  10. 2700 mosquées en France et le chiffre augmente tous les ans.
    Des dizaines de français et Européens assassinés chaque année.
    Des milliards d´Euros gaspillés en pure perte pour civiliser, éduquer, soigner des barbares incapables de vivre avec
    d´autres humains.

    • Oui, merci Célestin. Je l’ai reçu aussi et signé ce matin et l’ai envoyé par mail à des contacts. Soyons nombreux à le signer !

      • Je crois que c’est trop tard, il a été refusé, la NUPES ayant appuyé la rem, ils sont plus nombreux que LR et RN réunis.
        Pour une fois que le LR avait une bonne initiative.
        Quand c’est refusé d’emblée, il n’y a ni débat, ni possibilité de vote.

  11. “Le Coran contient 206 (deux cent six !) glorifications de la violence et de la guerre !”

    m en tape!

    j en ai 307 !! (dans mon garage)

  12. C’est une occupation musulmane, bien plus dangereuse que celle.des soldats du 3 ème reich.C’est une menace constante.Les FRANCAIS s’etaient battu pour liberer notre FRANCE …

  13. Excellent article. La diffusion du Coran constitue une infraction permanente à la loi de 1881 sur l’incitation à la violence et au meurtre.

  14. Paresse intellectuelle, lâcheté, déresponsabilisation, fourberie, cruauté… tout cela dont nous constatons les conséquences à titre de comportements individuels est bien inscrit dans les textes du Coran. Là commence le “déséquilibre”.

    • Bannir le coran comme ” Mein kampff ”
      Des torche cul écrits par des malade mentaux

    • Les “érudits” nous étonneront toujours ! Merci, Joël, pour cette perle !

  15. Que voulez-vous, Jacques, les sourates, c’est fait pour les sous-rats et non pour des gens civilisés.

Les commentaires sont fermés.