Nantes : sauve-qui-peut à l’école, mixité sociale imposée dans les beaux quartiers

La seule chose qui inquiète les “décideurs”, c’est que les familles de Français moyens et surtout  CSP+ se sauvent pour protéger leurs rejetons et aillent en masse à l’école privée.

Ils ont bien raison de vouloir sauver leurs enfants s’ils le peuvent. Un précédent sinistre  de l’Education en détresse n’avait-il pas mis ses propres enfants à l’abri à l’école alsacienne ? Et combien de nos politiques font la même chose, surtout quand ils sont “de gauche” ?

N’oublions pas que ces parents inquiets sont majoritairement des parents de “gauche” puisqu’ils ont élu la dégénérée qui veut mêler leurs gosses avec les autres. On a envie de dire “tant pis pour leur gueule”. Sauf que ce sont nos gosses, notre avenir qu’on sacrifie. Sauf que les plus doués, les plus friqués trouveront toujours des solutions pour leurs descendants.

Par contre, la classe moyenne et les classes populaires qui veulent une scolarité normale pour leurs enfants vont pleurer. Le privé est déjà saturé, il coûte cher… et il n’y a plus de place. La loi prévoit que vous ne pouvez ouvrir de nouvelles classes dans le privé que si vous en ouvrez autant dans le public… Or, dans le public, on ferme, on ne crée plus de nouvelles classes, forcément.  Il reste le privé hors contrat, mais tellement cher… forcément, puisque dans ce cas le salaire des enseignants n’est pas payé par le Ministère de l’Education nationale, contrairement au privé sous contrat.

Tout cela est tragique.

 

 

Mixité sociale à Nantes : trois établissements nantais défavorisés vont fermer dans l’espoir d’améliorer la mixité sociale des écoles du centre-ville. Une opération qui inquiète les personnels et les familles.

Un rassemblement d’une quarantaine de parents d’élèves et d’enseignants a été organisé le 30 novembre devant le collège Rosa Parks de Nantes. Le conseil départemental de Loire-Atlantique fait une croix sur trois établissements nantais défavorisés dans l’espoir d’améliorer la mixité sociale des écoles du centre-ville. Une opération qui inquiète […]

Je crains surtout que ces transferts d’étudiants du Breil vers le centre ne soient perçus comme une menace par certains parents, qui pourraient alors être tentés d’envoyer leurs enfants vers le privé…

[…]

L’inquiétude et l’incompréhension. Une certaine perplexité flottait, jeudi après-midi, au-dessus de la quarantaine de parents d’élèves et d’enseignants rassemblés devant le collège public Rosa Parks de Nantes, dans le quartier du Breil. Avec les collèges Guist’hau et Jules-Verne, l’établissement réputé défavorisé fermera ses portes à la fin de l’année scolaire. Non pas parce que ses bâtiments seraient croulants ou que son nombre d’élèves se réduirait comme une peau de chagrin, mais pour développer la mixité sociale au sein de collèges plus proches du centre. Et ce, quitte à faire fuir de nouveaux adolescents vers le privé.

«On ne comprend pas pourquoi on se retrouve avec trois collèges qui ferment pour une seule ouverture derrière», s’alarme Cécile, documentaliste au lycée Carcouet, voisin du collège Rosa Parks. «On va perdre des élèves ; tout cela, ça va encore faire le lit de l’enseignement privé, opine à ses côtés Emmanuelle, professeur d’anglais dans le même établissement. Or, à Nantes, nous avons déjà la moitié des élèves qui sont inscrits dans un établissement privé, c’est considérable par rapport à d’autres académies».

[…]

www.lefigaro.fr

https://www.fdesouche.com/2023/12/02/mixite-sociale-a-nantes-le-redecoupage-de-la-carte-scolaire-pourrait-pousser-les-parents-a-privilegier-le-prive/

 1,090 total views,  3 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. Et d’entendre les gauchistes sur FInter hier dans “le téléphone sonne”, arguer qu’il y a trop d’élèves dans les classes. Aucun média ne dira que le classement du niveau des élèves français est dû en grande partie aux nombres d’étrangers dans les classes, ce qui a obligé en se mettant à leur niveau, d’empêcher toute progression aux élèves français. Elisabeth Badinter elle-même disait à propos de la laïcité, dans l’émission La Grande Librairie “qu en maternelle, les maghrébins se bouchaient les oreilles lorsque des comptines et autres chansons étaient diffusées ( consignes données par leurs parents) https://www.lefigaro.fr/actualite-france/classement-pisa-le-niveau-des-eleves-francais-degringole-20231205#:~:text=Les%20élèves%20français%20ont%20en,moyenne%20pointe%20à%20485%20points.

  2. Mixité sociale : le vieux mot truqué de gauche qui signifie mixité RACIALE. Ce dont personne ne veut pour ses enfants, à comme commencer par les gauchistes hypocrites. Mais dont les moricauds veulent, eux, car ça remonte leur niveau. Les enfants du peuple sont délibérément sacrifiés. Tout le monde, absolument tout le monde sait.

    • Bonjour Sarisse , merci pour le lien ça conforte ce que je pense ça peut arriver chez nous aussi , un village isolé , un camping , un centre de vacances les cibles ne manquent pas et le temps que les ” autorités ” réagissent on est foutus , d’ailleurs s’ils étaient raisonnables ils devraient annuler leurs jeux olympiques car le pire est a craindre …

      • S’ils étaient raisonnables, ils donneraient des armes aux Français pour se défendre , comme en Israël/
        Là-bas au moins, les autorités ne ferment pas les yeux, et agissent pour protéger leur population.

  3. L’école dite catholique de mon village accueille des exotiques. Il y a même des plats spéciaux pour eux à la cantine et des aménagements pour le ramadan pour deux qui le veulent. Mahomet a fait son entrée dans le privé. Grâce à Bergoglio, en partie, en grosse partie. D’après lui, nous sommes tous frères. Certains moins, beaucoup moins que d’autres.

  4. Dans la presse locale de mon département, on nous parle d’une jeune fille de 12 ans qui n’est jamais allé à l’école. Sa grand-mère institutrice lui a fait l’école à la maison, sorties “scolaires” incluses (visites de musées, églises, sites archéologiques à longueur d’années). Le projet est beau et réussi apparemment sur le plan intellectuel car la petite a écrit déjà 2 livres parus à compte d’auteur (les parents finançant l’édition). On nous rassure en disant que la petite a des copines et va aux anniversaires. Enfin je trouve que c’est passer à côté de beaucoup de jolies choses imprévisibles que l’école apporte aussi. Pour la préserver du harcèlement scolaire et en faire un “petit génie” ses parents risquent d’en faire aussi une adulte malheureuse qui ne connaît pas les autres. Les autres on ne passe pas sa vie à les choisir, il faut aussi apprendre à les subir.

    • “Les autres on ne passe pas sa vie à les choisir, il faut aussi apprendre à les subir.”

      Certes mais, quand on a compris comment va le monde (différent d’être enfermé dans une protection aliénante), on peut choisir qui fréquenter, c’est même sain et personne n’a le droit de nous imposer le contraire.

      C’est même une question de survie parfois.

      Accepter de subir seulement, c’est du masochisme.

      • Je ne les juge pas négativement. Au contraire, je les admire. Mais je trouve que c’est dramatique. J’espère que leur fille sera assez forte pour arriver à faire semblant d’être une adulte car elle a été élevée dans un véritable cocon en restant toute sa vie éloignée de l’école. Elle n’a donc jamais côtoyé de garçons au quotidien. C’est dingue.

        • Oui je suis d’accord, c’est excessif et peu structurant.

          Mon commentaire est plus général.

  5. Le Privé malheureusement n’est plus un refuge certain, l’Etat de plus en plus intrusif partout y a mis son nez, ils ont des obligations dans ce sens aussi.

    J’ai entendu même des témoignages qui disaient que dans certains lieux en France des parents avaient l’obligation de faire des kilomètres dans des écoles lointaines alors qu’il existait près de chez eux des établissements à leur convenir.

    C’est général, ces fous de gauche n’ont encore rien compris et cela fait longtemps que ça dure. Dans certains lycées publics (année 90), côtés pour leur réussite à un moment, se sont vus descendre en flèche niveau qualité avec 9 classes de secondes générales sur 10 où il était impossible de travailler pour les bons élèves.

    Mais qu’ils sont bêtes ces gens de gauche avec leur espoir en cette sacro-sainte “mixité sociale” imposée…. c’est incroyable !

    Et leur agressivité et violence structurelle sur fond de frustrations personnelles (qu’ils feraient mieux de travailler ailleurs que sur le dos de la société) est infecte et destructrice voire perverse.

    Merci Mitterrand ! L’Education Nationale est devenue trop politisée.

  6. Salut les gauchiasses, résignez vous à mettre vos enfants dans le privé .je suis né dans le coin, je vous méprise, vous n’êtes que des collabos . Un jour le Peuple de Bretagne, le vrai ,vous fera comprendre votre erreur et vous devrez expier vos fautes. Assumez!et surtout ne chouinez pas. Argad

  7. Le privé !? Ils acceptent n’importe qui .Ils n osent plus vraiment donner des règles dtrictes aux élèves.Ce sont des pourris .
    Reste le privé qui n est pas sous contrat!!!!!

  8. Privé, public ? Les ecoles privées, svt chrétiennes, sous contrat, appliquent le programme scolaire de l Etat et …leurs obligations Tout le monde peut y entrer, beaucoup de muzz….voilées, cantines halal ? certaines réserveraient même des salles de prieres coraniques Les ecoles coraniques officielles ou oficieuses en France de plus en plus nombreuses n acceptent pas de non musulmans !
    Philippe de Villiers en Vendée a crée une ecole française républicaine traditionnelle Comme président de région il avait beaucoup fait pour les jeunes ( écoles professionnelles avec alternance et tutorat en entreprises) Critiqué mais résultat le taux de chomage le plus bas de France Idem pour l acces à la propriété de sa maison, resultat : le taux le plus élevé de France, important d apres lui d avoir un toit pour sa retraite Et aussi peu d immigrés Depuis Ségolene est passé par la…Immeubles sociaux, acceuil migrants prioritaires… On connait la suite

    • Oui vous avez raison, et même les festivités de Noêl sont escamotées. Il y a même des professeurs laïques à ce que j’ai entendu, d’où les résultats : il faut casser notre structure catholique française.

      De toute façon, la Bretagne a subi les assauts des laïcards nostalgiques de la Révolution Française en y introduisant des prêtres laïques (c’est voulu) qui ont démoli la plupart des manifestations religieuses réduites à peau de chagrin dans beaucoup d’endroits avec des offices religieux “revisités” à leur sauce (plus de latin, plus d’encens, de chants qui n’ont rien à voir avec le religieux, plus de processions qui pourtant ravissaient les yeux même si on n’était pas croyants, etc…).

      La destruction de la France et de son âme vient de l’intérieur, quand les Français auront compris ça on avancera. Le reste n’en est que la conséquence.

      La Gauche critique la religion mais se pose en “Dame Patronnesse” du monde entier, approuve les baptêmes républicains (qui n’ont aucun sens), les quêtes lors des mariages… empruntant les concepts de l’Eglise, cherchez l’erreur…

    • Que les Français réfléchissent ! Et je précise, je ne suis pas pratiquante. La religion est une structure qu’on le veuille ou non (l’humain a une part spirituelle), l’être humain se structure autour de ces bases comme il le souhaite et en toute liberté en France.

      J’ai aimé les mots prononcés par un ecclésiastique dans le film “Anges et Démons” de Ron Howard :

      “La religion est imparfaite car l’Homme est imparfait”.

      • Oui…. tout est dit ! C’est même clair de voir comment on sape complètement notre culture et son essence. Et ceci, avec le consentement des Français de structure catholique quoiqu’ils en disent…

Les commentaires sont fermés.