L’étrange engouement musulman envers l’islam

Un portrait de Mahomet pour réformer l’islam à coups de pinceaux

Avant toute chose, nous devons énoncer ici que la religion est un capital individuel.

Il est très difficile de comprendre pourquoi des musulmans – intellectuels, intelligents et modernes, ne s’écartent pas de leur foi, ou du moins, osent la contester. À moins que celle-ci ne leur serve de paravent pour des raisons hégémoniques, politiques et autoritaires.

Il ne fait aucun doute que le Coran, si vénéré par les musulmans, n’a jamais été écrit par Mahomet, qui, rappelons-le ne savait ni lire ni écrire.

La logique nous mène donc à considérer la présence de tierces personnes qui auraient activement participé à l’écriture du Coran, dont l’objectif n’a jamais été spirituel.

Dans un sens, le succès du christianisme, quelques cinq cent ans auparavant, aurait servi de feuille de route à Mahomet pour créer cette nouvelle religion appelée Islam.

Récemment, une ligne de télévision israélienne interviewait un converti de l’islam au judaïsme

Quelques- unes de ses propres revendications :

Le Coran est incohérent. Il y a trop d’éléments qui ne concordent pas… Il y a aussi des apports énormes de séquences bibliques… Et, en somme, Mahomet ou tout autre individu qui se prétend prophète peut-il posséder 35 femmes et épouser une enfant de six à huit ans ? Quel genre de sainteté peut-on accorder à une telle personnalité ? Un prophète ? Je me demande si les musulmans lisent leur Coran et se penchent honnêtement sur la personnalité de cet individu qui se dit être leur prophète.

L’histoire nous parle de ses guerres, de ses conquêtes, mais aussi de ses crimes – comme l’assassinat brutal des juifs qui refusaient d’adopter sa foi. On nous apprend aussi, qu’il s’est approprié de tous leurs biens, de leurs femmes et leurs enfants. Quel genre de Dieu autoriserait-il de pareils crimes ?

Je suis arrivé à la conclusion qu’aucun dieu ne permettrait des forfaits qui contredisent ses lois principales… Je ne fus donc pas surpris d’apprendre que le Coran a été écrit après la mort de Mahomet et a subi bien des transformations entre les mains des califes et des scribes.

Après l’avoir entendu, je partis à la recherche d’archives sur les auteurs du Coran :

Selon le Coran, les musulmans prétendent être les descendants directs d’Ismaël, fils aîné (?), et légitime du patriarche Abraham, délégitimant du même revers de main, Isaac.

Les écrivains du Coran, soutiennent qu’Ismaël est le fils qu’Abraham devait sacrifier comme preuve d’amour et de fidélité au Tout-Puissant… et pas Isaac. Cette prétention arrive quelques millénaires après l’écriture de la Genèse (22, 1-14) démolissant toute revendication postérieure – d’où falsification. Le Coran ne s’arrête pas là. Il poursuit sa falsification en reproduisant des légendes juives qui par miracle se rapportent à Mahomet… Pas intelligent. Seuls comptent les écrits originaux.

Selon les récits traditionnels, après la mort de Mahomet en 632 AD le Coran, dans sa version définitive, est achevé entre 650 et 655 le calife Abū Bakr (r. 632-634) est le premier compilateur du Coran. Sur les conseils d’Umar et craignant la disparition des témoins et mémorisateurs du Coran, il aurait apparemment chargé l’un des scribes de Mahomet, Zayd b. Ṯābit, de mettre par écrit sur des feuillets (Suhuf) les versets mémorisés. Ceux-ci auraient été remis au calife puis transmis à sa mort à sa fille afa, l’une des veuves de Mahomet.

Sous le calife Othman, des divergences dans la récitation du Coran seraient apparues. Pour certains auteurs musulmans des premiers siècles de l’islam, principalement alides, le Coran a été falsifié par le pouvoir des premiers califes. Pour les alides, le Coran non falsifié contient des références claires à Ali ainsi que des noms d’adversaires de Mahomet. Selon les alides (qui deviendront des chiites), cette falsification explique la faible présence de Mahomet comme personnage dans le Coran. La croyance chiite dans un Coran complet sauvegardé par Ali et rapporté à la fin des temps est majoritaire jusqu’au Xe siècle, date à laquelle les chiites ont « été contraints » d’adopter la version officielle sunnite pour des raisons aussi bien doctrinales que politiques (prise du pouvoir par des chiites) qu’historiques (établissement définitif des dogmes et de l’orthodoxie islamiques). « Il y a toujours eu dans le chiisme un courant minoritaire, presque « souterrain » qui va soutenir cette thèse de la falsification, et ce jusqu’à nos jours. »

La fiabilité du Coran est donc problématique : C’est désolant de constater l’aveuglement des peuples qui craignent d’aller jusqu’au bout et d’oser se confronter aux archives et à leur contenu.

Il faut déclarer « la vérité » sans sourciller devant ceux qui contraignent les peuples à subir le joug du plus fort, mais pas forcément du plus juste.

Thérèse Zrihen-Dvir

 

Note de Christine Tasin

Il a bien raison cet ancien musulman converti au judaïsme. Résistance républicaine a publié moult articles et une assez longue démonstration pour prouver que le Coran a été écrit bien après la mort de Mahomet (illustre inconnu à son époque) par des fous de guerre qui sont devenus des fous de Dieu pour asservir, conquérir, voler, violer, faire la guerre aux mécréants pour imposer l’islam partout. On a les preuves liées à l’archéologie et à  l’épigraphie.

https://resistancerepublicaine.com/2023/04/19/depuis-14-siecles-les-musulmans-sont-partages-entre-2-islams/

Réfutation-legendes-musulmanes-RR

Qu’on se le dise. A faire circuler dans tous les territoires perdus de la République, en Israël et à Gaza…;

 1,235 total views,  2 views today

image_pdf

52 Commentaires

  1. Qu’il est loin le temps ou le passage de l’Islam au christianisme ne posait aucun problème c’était déjà dans les années 60 sous de Gaulle nul ne devrait ignorer pourtant que le grand athlète à la Mimoun était né musulman et jamais on avait vu autant patriote!
    Alain Mimoun, né Ali Mimoun Ould Kacha[1] le 1er janvier 1921 à Maïder, dans l’arrondissement du Telagh, dans le département d’Oran[2], en Algérie française et mort le 27 juin 2013[3] à Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne[4], est un athlète français ayant eu 32 titres de champion de France et porté à 86 reprises le maillot tricolore dans des compétitions internationales, ce qui en fait l’athlète français le plus titré. Il est devenu légendaire dans sa discipline pour avoir gagné, entre autres titres, le marathon des Jeux olympiques d’été de 1956 à Melbourne.
    Il y avait d’ailleurs un très beau reportage sur lui et sa foi de néo catholique se confiant à la Vierge.

    • Votre “plus illustre” n’a été pour rien dans l’amour de la France de la part d’innombrables arabo-berbères, notamment anciens combattants et harkis que les gens du FLN ont obligés à avaler leurs décorations avant de les massacrer…Ce à quoi il concourut grandement !..C’est fou ces incantations fangoulistes à tout bout de champ!

  2. Michel Onfray ferait mieux de s’intéresser à cela avant de dire des conneries sur l’existence historique ou non de Jésus.
    Mais c’est sûr que c’est un sujet d’étude un peu plus risqué.

  3. J’avais lu que mahomet avait décapité de ses propres mains quelques uns de la tribu juive de Médine- les Banu Kuraiza- dont les hommes (entre 600 et 700) furent tous décapités par les musulmans.. En dehors des religions et/ou sectes inca et aztèque,je pense qu’il n’existe aucune religion au monde autre que l’islam qui vénère un prophète aussi cruel…

  4. Mes bons amis, je vais vous décevoir.

    Troquer l’islam pour le judaïsme, ou pour le christianisme, ou en sens inverse comme beaucoup (le boxeur Mohamed Ali – Cassius Clay) est une misère.

    Une misère intellectuelle, rien de moins.

    Mais on peut vivre heureux, riche et puissant même avec cette misère-là. Voilà pourquoi existent encore des milliards de croyants.

    Lisez Christopher Hitchens, Richard Dawkins, Michel Onfray, Daniel Baril, Yves Gingras, Normand Rousseau….

    ,,,, et en plus, voire en premier, Andréa Richard, Djemila Benhabib, Simone de Beauvoir, Nancy Houston, surtout ces femmes que nos misogynes carabinés que sont les croyants les plus intégristes et les plus fervents.

    Mes bons amis, la modernité est comme un vin rare que la saoulerie (le délire croyant) ne peut goûter. Pourquoi ?

    Parce qu’il a la sienne : l’hystérie infantile croyante.

  5. Le coran est un torchon qui fabrique des déséquilibrés comme ils disent au gvt et alla tv, les croyances et leurs torchons ont toujours amené la guerre, nous sommes en 2023, rien à changé, le christianisme c’est calmé depuis une centaine d’années mais l’islam emmerde tout le monde depuis plus de 1400 ans, on subit encore et toujours cette secte maintenant aidé par certains de nos compatriotes gauchiasses et bien sûre tout le gvt, les attaques incessantes au couteau, la prochaine étape c’est quoi, un 2ème 7 10 2023 ?!

    • “la prochaine étape c’est quoi, un 2ème 7 10 2023”
      Oui. La question n’est d’ailleurs pas “est-ce que ce sera…” mais QUAND cela arrivera. Nous ne devons pas commettre l’erreur commise par les Juifs Israëliens, qui avaient des “pièces de sécurité” mais… pas même un couteau pour se défendre contre ceux qui, patiemment, ont découpé leurs portes ! Et de plus, même pas besoin de kalashnikov pour commettre des massacres : le dernier génocide du XXème siècle, celui des Tutsis, a été fait à la machette. Donc armez-vous légal et létal à minima : https://resistancerepublicaine.com/2022/04/17/les-glaives-le-retour-entre-les-deux-tours/
      https://www.leboncoin.fr/boutique/3882935

      • Le grand danger c’est surtout d’avoir un 7 10 2023 en France avec une razzia comme paraît-il d’après ce qu’il reste des renseignements généraux un village breton aurait pu être visé.
        L’attaque de Crépol n’était en rien ne représaille de quoi que ce soit c’était une attaque absolument gratuite et c’est bien le danger qui risque d’arriver d’une attaque absolument gratuite sur un village isolé à une vingtaine ou une trentaine kilomètres d’une ville moyenne.
        Les armées musulmanes n’ont pas été battus en une seule fois en 732 par Charles Martel et le duc Eudes, mais ça continuait à durer jusqu’à la veille de l’an 1000 et la bataille de Tourtour lorsque Guillaume 2 de Provence en finira une bonne fois pour toute avec les razzias qui remontaient depuis Lagarde-Freinet (Fraxinetum, Frayssinet).

  6. En d’autres termes résumant en quelques mots un livre sacré “Le Coran” de 600 pages, tout a été inventé, le dieu des musulmans est une pure chimère.

  7. Tant que les Palestiniens musulmans auront la majorité politique ils diffuseront et développeront l’antisémitisme. Cette haine des juifs date des conquêtes arabes des 8 et 9 émes siècles, époque de l’écriture du Coran. Toute entente et toute paix est ainsi impossible tant que l’islam inspire la politique des Palestiniens.

    • Et, tel Dupont, je dirai même plus :
      “Toute entente [avec les mahométans] et toute paix [durable] est impossible tant que l’islam inspire leur comportement.”
      Et comme, par définition, l’islam inspire le comportement des mahométans dans absolument tous les domaines, toute cohabitation entre mahométans et non-mahométans se termine forcément par un déclenchement de guerre des mahométans envers les non-mahométans dès que les premiers estiment être en position de gagner cette guerre.
      La seule variable est le temps de cohabitation nécessaire pour que les mahométans passent de minoritaires à suffisamment majoritaires (et/ou forts) pour déclencher la guerre.

  8. Je pense que les nouvelles générations de musulmans nés en France se tournent vers l’islam fondamentaliste parce que d’une part ils ne se reconnaissent pas dans la France d’aujourd’hui (décadence des politiques, rejet de l’islam et de l’immigration, etc…) mais d’autre part parce que le monde arabo-musulman n’est pas une référence pour les Français et ne le sera jamais, ainsi tout en étant Occidentalisés, ils cherchent à valoriser leur origine par une opposition civilisationnelle et pourquoi pas essayer de nous renverser ?

  9. Sa misogynie est une bonne raison pour certains intellectuels de rallier l’Islam. Ils peuvent par exemple répudier leur femme très malade qui ne leur sert plus à rien … ça vaut le coup ! Il y a dans cette “religion” un mépris phénoménal des femmes. Elles sont vraiment considérées par les islamistes radicaux comme des moins que rien. Tout sentiment d’affection ou d’amour pour une femme est prohibé.

  10. Je serai probablement le prochain sur la liste de la grande faucheuse. Internet n’existe sûrement pas dans l’au-delà, sinon je vous aurais envoyé un mail.Le bonjour à tous.

    • Vie et santé vous soient données. Mais peut-être que dans l’au-delà la communication et la pensée vont plus vite que la vitesse de la lumière.😇

    • Bonjour Argo !
      Nous ne savons ni le jour , ni l’heure !!
      Donc vous ne pouvez savoir.
      Et puis on vous aime beaucoup:)on tient à vous !

  11. Nulle religion, nulle idéologie ne valent la mort d’une seule personne. Certains l’ont oublié et sèment la mort, la peur sur leur passage. Ces gens sont même responsables des morts qu’ils recueillent en retour. Merci, Thérèse, pour cet article. Vous prêchez un convaincu. Prenez soin de vous.

  12. Peut-on réellement parler d’engouement lorsque le lavage de cerveau commence dès la naissance et que l’on ne connait ou reconnait quasiment rien d’autre ?

  13. ce besoin de religion (mono ou poly) est un des plus grands malheurs de l humanité

    • @Machinchose

      On pourrait dire la même chose de l’exercice physique : combien de crises cardiaques doit-on à des efforts violent. L’exercice physique est un des plus grands malheurs de l’humanité.
      La vérité est que certaines disciplines physiques “construisent” l’homme, tandis que d’autres le détruisent.
      Il en va de même pour la musique. Elle adoucit les moeurs n’est-ce pas ?
      Pourtant le rap fait tout le contraire, il véhicule une culture de la délinquance.

      Ainsi en va-t-il pour les religions, tandis que certaines créent des civilisations pérennes, d’autres ne font que créer des enfers sur terre.

      C’est le principe des lois noachides (שבע מצוות בני נח): fournir un ensemble de règles qui soit le plus petit dénominateur commun de civilisations fonctionnelles.

        • Merci No class,
          pour m’étendre sur les religions qui créent des enfers sur terre, aux côtés de l’Islam, il faut ajouter ces religions qui ont promis et promettent des lendemains qui chantent, des avenirs radieux, je parle du communisme et de l’écologie contemporaine – qui veut lutter contre une menace identifiée par quelques-uns de ses prêtres, à savoir le supposé “réchauffement climatique”.

          Le christianisme a effectivement donné le monde moderne dans lequel nous vivons. Ce n’est ni l’hindouisme, ni le shinto, ni le taoïsme, ni les religions d’Amérique, ni le shamanisme, ni le bouddhisme, ni l’animisme et bien entendu, ce n’est pas l’Islam.

          Toutes les religions ne se valent pas, et quoi que le christianisme ait pu causer de malheur au monde, refuser de voir son apport majeur relève de la
          pure malhonnêteté intellectuelle.

          • Tout à fait d’accord avec votre analyse.
            Le christianisme nous a construits, et quand on compare avec la fausse “religion”, on doit se dire qu’on a une chance inouïe d’être né là où nous sommes, dans notre civilisation.
            Et ceux qui crachent dessus tout en béant et bavant devant l’islam sont, soit des ingrats, soit des pauvres d’esprit.

  14. En relisant le titre, je me rend compte d’une lapalissade, l’engouement d’un musulman pour l’islam est naturel car quelqu’un qui pratique la religion s’appelle un musulman, c’est comme si on disait l’engouement d’un bouddhiste pour le bouddhisme.

    • Chti vous avez raison. J’ai eu du mal à esquiver cette lapalissade… seuls les musulmans sentent cet engouement… pas les infidèles. Par contre, il y a des musulmans qui ne le ressentent pas… WOW, fallait le dire.

  15. Trente cinq femmes? Il faut avoir la santé. En plus des chèvres. Un sacré paillard, le Mahomet.

    • Ça c’est la légende. En réalité, il en avait 3 et demi. La demie c’est Aïcha, consommée à 9 ans.

      • Il en a eu bien plus. Il fut d’abord le mari de Khadidja, une veuve richissime aux crochets de laquelle il vivait. Naturellement, ne voulant pas perdre son train de vie, il resta monogame du vivant de sa riche épouse.
        Une fois morte, ce fut la fiesta. Voici la liste de ses épouses, une fois devenu veuf de Khadidja :
        ➣ Sauda bint Zemaʿa el Amawiya
        ➣ Aïcha bint Abu Bakr
        ➣ Hafsa bint Omar ibn al-Khattab
        ➣ Zaynab bint Khuzayma
        ➣ Umm Salama Hend bint Abu Ummayah
        ➣ Rayhana bint Zaid
        ➣ Zaynab bint Jahsh
        ➣ Juwayriya bint al-Harith
        ➣ Rumleh bint Abi-Sufyan (dite Oum Habiba)
        ➣ Safiya bint Ho-Yay
        ➣ Maymouna bint al-Harith
        ➣ Maria la Copte

        source

    • La santé, en effet ami Argo. Les musulmans sont fiers et ne cessent de relater ses histoires de santé sexuelles. Il était atteint de priapisme. Beau modèle à suivre!

      • @Gamma

        il était intéressant de noter que sa fringale de femmes ne s’est fait jour qu’après être devenu veuf. Quand on sait que son épouse était une des, ou la plus grande fortune de la Mecque, cela apporte une clef indispensable à la compréhension du personnage.

  16. Les Évangiles ont aussi été écrits bien après la mort officielle de Jésus et plus tard, les chrétiens ont aussi commis les mêmes exactions envers les “hérétiques”. Le point commun de toutes ces religions monothéistes est l’hégémonie, la volonté manifeste d’être le seul pouvoir spirituel sur terre. la filiation littéraire est évidente : bible – évangiles – coran

    • Bonjour,

      Non la filiation de la Bible et du Coran n’est pas manifeste : les musulmans sont les premiers à la refuser.

      • Je regrette, cher antiislam, mais le coran est fortement imprégné de recit biblique, accommodé a la sauce harrissa peut être mais ces trois religions ont belle et bien la même origine : la bible!

        • Votre affirmation n’a pas le moindre fondement. C’est son contraire qui est fondé et je le démontre.
          Savez-vous pourquoi Mahomet voulait une péninsule arabique nettoyée de ses Juifs et Chrétiens ? Justement pour que les Musulmans ne sachent pas que l’Islam n’était pas une prolongation des Bibles juives et chrétiennes.
          Dans ce verset, Mahomet recommandait en effet aux Musulmans qui douteraient de la vérité de sa mission d’aller demander aux Juifs et aux Chrétiens si la Torah (Taurat) et l’Evangile (Injil) n’annonçaient pas tous deux sa venue.
          […]

        • [suite]

          Evidemment, le test une fois pratiqué n’était pas concluant : ni les Juifs, ni les Chrétiens ne trouvaient dans leurs livres le moindre élément venant donner foi aux propos de Mahomet. C’était un simple coup de bluff de la part de Mahomet qui avait pour but de persuader et non de convaincre. Il était donc nécessaire de purger l’Arabie des Juifs et Chrétiens pour que l’on ne puisse pas se rendre compte de son bluff.
          L’Islam est donc bel et bien une rupture avec cette Thora et ces Evangiles qui l’ont précédé. C’est une rupture totale, même si Mahomet a fait des emprunts à ces religions.

        • [suite 2]
          Sourate 10, verset 94 :
          Et si tu es en doute sur ce que Nous avons fait descendre vers toi, interroge alors ceux qui lisent le Livre révélé avant toi. La vérité certes, t’est venue de ton Seigneur: ne sois donc point de ceux qui doutent.

          Mahomet venait donc de donner le bâton pour se faire battre, dès lors, il n’avait plus d’autre choix que de faire disparaître ces Juifs et Chrétiens qui allaient mettre à mal son barratin.

    • Le chti, vous vous trompez lourdement en ne restant qu’à la superficie.
      Le propre de toute idéologie est de détenir la vérité, certes, mais ce faisant, ces idéologies – que ce soient les religions divines (judaïsme, christianisme) ou athées (communisme) – tentent de démontrer leur véracité.
      En revanche, l’Islam n’a jamais eu cette démarche : sa seule démonstration tient dans le sabre (aujourd’hui au vu des événements en France, on parlera plutôt de couteau). Ce n’est donc pas vraiment une idéologie mais une entreprise maffieuse avec un vernis de religion.

    • [suite]
      et la preuve que l’Islam n’est pas dans la diffusion de son “message” par la démonstration est flagrante lorsque vous visitez des forums musulmans : la plupart des propos échangés à ce sujet (c.-à-d. lorsqu’un visiteur demande à un musulman qu’il lui prouve la véracité du “message” de Mahomet) se résument à ce même raisonnement circulaire : le Coran est authentique parce qu’Allah Lui-même l’a dit dans le Coran.

      • Pikachu, islam : religion abrahamique, donc apport biblique, verifiez,et je n’est jamais affirmer que les juifs et les chrétiens considéraient les musulmans comme des continuateurs. Cela dit je ne comprends pas le tabou, d’accepter le fait qu’il y ait un lien entre les trois religions monothéistes, cacher cela, c’est faire comme les musulmans, mentir et ce n’est pas avec des méthodes aussi veules, que nous réussirons à convaincre nos semblables. Bonne journée et merci de vos précisions qui sont toujours tres intéressantes.

        • @ Le chti français

          Vous ne comprenez pas le fond du problème.
          Judaïsme, christianisme, hindouisme, communisme, écologisme sont bel et biens des religions. Elles ont une vision du monde globale, fournissent à l’homme un espoir (un opium pour citer Karl Marx), et ne sont pas des sectes.
          L’Islam est historiquement et dans son essence, une structure maffieuse. Son extension permanente est celui d’une maffia qui veut augmenter son territoire. Son livre est un manuel de guerre (il a une sourate consacrée au partage du butin, la sourate éponyme “Le Butin” [https://fr.wikipedia.org/wiki/Al-Anfal_(sourate) ), outre le butin, il paie d’avance ses soldats en leur annonçant qu’ils auront du sexe en illimité s’ils meurent au combat etc…
          La religion n’est qu’un paravent de cette entreprise maffieuse.
          L’histoire de Ibn Kinana en est un exemple flagrant : Mahomet s’attaque à sa tribu, puis le fait torturer au fer rouge parce qu’il (Ibn Kinana) en est le trésorier, afin qu’il révèle la cache du trésor.
          Réveillez-vous et sortez de votre grille de lecture erronée. L’Islam n’est pas une religion.

          • Pikachu, je suis d’accord avec vous, mais l’important n’est pas ce que je crois, mais ce que les pays reconnaissent, or l’islam est bien reconnue comme religion par la plupart de ceux-ci !

          • Marx ne parlait pas d’espoir quand il parlait d’opium mais du contrôle des masses. Pour synthétiser je dirais que l’islam pêche en action et que nous nous pêchons en pensée. N’est ce pas la même chose au final. Que vous soyez musulmans , boudiste ou je ne sais quoi tant qu’il y aura des riches et des pauvres le monde ira mal . Nous sommes tous égaux tous nous avons une utilité. Un grand peux attraper les beaux fruits d’un arbre en revanche il ne peut se glisser dans un trou de souris

          • @Tintin

            Nous sommes tous égaux

            Non, je ne le pense pas. Certaines religions, certaines civilisations, certaines cultures et même, n’en déplaise, certaines sexualités, sont plus fertiles que d’autres, apportent plus au monde et à la société que d’autres. Cette idée d’égalité souhaitable est un leurre. Pour qu’il n’y ait plus ni riches, ni pauvres, il faudrait mettre un terme à la liberté, parce que tant que les hommes seront libres et donc libres d’entreprendre, certains deviendront plus riches que d’autres. L’égalité de conditions, ne peut s’obtenir que par la fin de la liberté.
            Est-ce ce que vous voulez ?

    • @ Chti français
      Vous avez un sacré problème avec le christianisme. Au moment où tout les patriotes devraient être unis, vous venez à chaque fois détruire et marteler votre haine du christianisme qui fut un des piliers de la France quoiqu’on puisse lui reprocher. Si vous voulez faire de la théologie je suis votre homme mais ce n’est ni l’endroit ni le moment surtout que souvent, vous véhiculez des informations erronées.

      • Gamma, je n’ai pas plus de problème avec le christianisme qu’une autre religion, je tiens simplement à rappeler des faits historiques et je pense qu’il est nécessaire de partir sur de bonnes bases pour pouvoir avancer, or c’est la connaissance du passé qui permet de nous premunir d’un éternel recommencement, donc j’abonde dans votre sens!

        • Pour rappeler des faits historiques, il faudrait au minimum quelques connaissances.
          Il y a sur ce site, des gens très informés, et tu finis par irriter les uns et les autres par ton ignorance et tes affirmations.
          **Je crois aussi que tu as un gros problème avec ta religion, tu pourrais nous en parler, cela pourrait t’aider à avancer.

      • Ami Gamma, je suis chrétien et catholique. Et je suis attaché aux principes républicains. Je partage votre analyse : ce n’est plus l’heure de se diviser, à moins de vouloir voir le triomphe de nos ennemis et la disparition de notre nation. Les divisions à droite pour des questions d’égos nous ont amenés là où nous sommes. L’union fait la force. La désunion la défaite.

        • Sauf que le communisme n’a jamais été une religion, pas plus que le nazisme mais une idéologie. Le parallèle avec une idéologie et une religion ne peut se faire qu’avec la volonté de s’imposer à tous. Sinon une idéologie parle de la vie sur Terre tandis qu’une religion parle de ce que nous devons faire sur Terre pour atteindre un Paradis presumé dans l’au-delà. Point d’au-delà dans une idéologie. Je ne sais qu’elle mouche vous a piqué pour faire un lien avec les deux. Le seul lien c’est d’exercer une emprise sur les mortels que nous sommes. Libertaire et athée je n’ai que faire des idéologies pré-mâchees ou des religions qui me vendent un au-delà auquel je ne crois pas.

          • Le communisme est une religion sans dieu, mais c’est une religion.
            Elle veut apporter à l’homme une rédemption. Elle lui promet un paradis sur terre. Elle a même une eschatologie propre (vous m’excuserez de vous donner la définition de ce mot. Eschatologie : Doctrine des choses qui doivent advenir lors de la consommation des siècles ou fin du monde. ) : à savoir la dictature du prolétariat advenue à la fin de la lutte des classes. Elle a une dimension universelle, totale et non locale. Le journal “La Vie” lui a même consacré un article qui la décrit comme une hérésie chrétienne.

Les commentaires sont fermés.