A Marseille, la racaille est partout : même les cimetières ça craint !

« C’est tout ce qui nous reste »: des personnes âgées ne peuvent plus visiter leur défunt à cause de l’insécurité au cimetière Saint Pierre de Marseille

Par Sarita Modmesaïb

À Marseille, la municipalité a ordonné la fermeture d’une des entrées principales du cimetière Saint-Pierre, rendant son accès difficile pour les personnes âgées.

Avec l’âge, nombreux sont les amis et les proches qui disparaissent peu à peu, laissant parfois un vide que des visites au cimetière viennent parfois combler pour les vivants.

« C’est triste, nos défunts, c’est tout ce qui nous reste… »

Aussi, Anna et Danielle, toutes deux septuagénaires, se retrouvent bien attristées depuis la fermeture de l’entrée du cimetière Saint-Pierre dans lequel elles se rendent plusieurs fois par semaine.

« Depuis des années, je rentre par les portes du chemin de l’Armée-d’Afrique, explique Danielle, 74 ans sur La Provence. Les tombeaux de mes défunts sont à côté de l’entrée et mon bus, le 91, me laisse juste devant… Mais depuis un mois, les deux portes du chemin de l’Armée-d’Afrique sont fermées. Beaucoup de personnes âgées viennent dans cette partie du cimetière et faire le grand tour pour aller à l’entrée principale est trop difficile. D’autant qu’une fois arrivées, nous devrions traverser tout le site pour pouvoir honorer nos morts. C’est triste. Nos défunts, c’est tout ce qui nous reste… »

« Des attaques et des agressions de personnes âgées »

Les deux femmes ont tenté de contacter la mairie afin de comprendre les raisons de cette fermeture, mais sans succès. Elles ont même lancé une pétition afin de demander la réouverture.

Contactée, Hattab Fadhla, adjointe au maire (PM) en charge des cimetières, justifie ainsi cette fermeture pour des raisons de sécurité.

« Nous avons condamné ces accès à la demande de la police. On nous a signalé des soucis aux abords mais aussi dans le cimetière, avec des vols, des arrachages, des attaques et des agressions sur des personnes âgées. L’objectif est de sécuriser ces entrées, avant une réouverture. Des portails automatiques doivent être installés et nous envisageons également la pose de vidéoprotection. »

L’élu rassure ensuite les habitués, déclarant que cette entrée du cimetière devrait rouvrir « d’ici la nouvelle année ». Après un peu de patience, Anna et Danielle pourront ainsi retourner visiter les êtres aimés.

https://www.epochtimes.fr/marseille-des-seniors-desesperes-car-une-partie-du-cimetiere-saint-pierre-est-fermee-au-public-2483887.html?utm_medium=email&utm_campaign=daily&utm_source=dailymail

 778 total views,  2 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. De plus en plus de caméras, de plus en plus de portes fermées, de portes blindées, de portes sécurisées.
    Mais EN MEME TEMPS, de plus en plus de frontières ouvertes, de frontières violées, de racailles entrées.
    Combien de cimetières profanés depuis que toute la lie de l’humanité a pris ses quartiers dans notre beau pays ?

  2. “Contactée, Hattab Fadhla, adjointe au maire (PM) en charge des cimetières, justifie ainsi cette fermeture pour des raisons de sécurité.” Cette seule phrase suffit à TOUT expliquer. Voilà où en est la France en 2023. Ca ne changera pas tout seul ni paisiblement.

  3. Marseille n’a pas les moyens d’installer des agents de sécurité – des vrais, des durs – dans ce cimetière ? Pas moyen d’y mettre un policier en permanence ?
    Et, Hattab Fadhla, les carrés musulmans, tu les as fermés aussi ?

    • Macron sa mission c’est l’Europe la France Macron il s’enkague comme ils disent a Marseille. Les zabitants les natifs il rêve de les dissoudre.en cela c’est un enc””le comme ils disent au Vélodrome

Les commentaires sont fermés.