Comprendre la stratégie de Vladimir Poutine

Je vous ai résumé récemment un excellent article de Jean-Yves Jézéquel sur la Commission Trilatérale qui gouverne le monde, en faisant main basse sur toutes les institutions mondiales et en contrôlant tous les gouvernements occidentaux. En clair, inutile de se gargariser avec nos soi-disant valeurs occidentales, comme la “démocratie” ou  la “liberté” que nous prétendons défendre et imposer partout, car avec le N.O.M., il n’y a aucune place pour la démocratie ou la liberté. Nous ne sommes que des marionnettes aux mains d’une poignée de mondialistes arrogants et cupides qui n’ont qu’un seul objectif : asservir les peuples pour mieux s’enrichir.

https://ripostelaique.com/la-trilaterale-cette-pieuvre-monstrueuse-qui-asservit-le-monde.html

Le même auteur nous livre aujourd’hui un autre article de qualité, analysant la stratégie de Poutine pour combattre ce Nouvel Ordre Mondial, qui règne sans partage sur la planète depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. En voici l’essentiel :

https://reseauinternational.net/comprendre-la-strategie-de-vladimir-poutine/

1. Dès 2008, Poutine a élaboré une stratégie pour combattre le mondialisme

Ce N.O.M. qui dévore tout, a été créé en 1944 à Bretton Woods par les Anglo-Saxons, auto-proclamés vainqueurs de la guerre en oubliant sciemment que ce sont les Russes qui ont liquidé 80% de l’armée allemande. Vous savez que la Trilatérale, la Banque mondiale, le FMI, la BRI, la FED, BlackRock/Vanguard, contrôlent le monde. Une poignée d’acteurs sans foi ni loi ont mis la main sur les ressources énergétiques, sur les multinationales, l’industrie pharmaceutique, les ONG et bien entendu les médias inféodés au système mondialiste. “Le porte-parole de cette organisation totalitaire, c’est le Forum économique mondial de Davos et ses thuriféraires habituels, Klaus Schwab et Cie…” La CIA, l’OTAN sont aux ordres de la Commission Trilatérale et n’obéissent à aucun autre pouvoir politique. En un mot, les peuples n’ont aucun pouvoir puisqu’ils élisent des marionnettes aux ordres du N.O.M.

2. La guerre en Ukraine n’est donc pas un affrontement entre l’Occident et la Russie, mais un combat existentiel entre les mondialistes et les souverainistes (Russie, Chine et autres)

L’élargissement des BRICS sonne le réveil des États-nations, lesquels entendent qu’on respecte leur souveraineté et leur indépendance. Alors que la Russie, après l’effondrement du bloc soviétique, espérait rejoindre une Europe des nations comme le souhaitait de Gaulle, les États-Unis, ivres de leurs victoire sur l’URSS, ont cru pouvoir dépecer la Russie pour mieux piller ses richesses (20% des ressources minières de la planète). Trahissant leur promesse, les Américains n’ont cessé d’élargir l’Otan à l’Est, allant jusqu’à promettre à la Géorgie et à l’Ukraine qu’elles avaient leur place dans l’Alliance. C’est en 2008, avec les incidents de Géorgie, que Poutine a compris que la parole des Occidentaux avait la fiabilité du serpent et que les USA entendaient régner sans partage sur le monde. Dès lors, le Tsar n’avait d’autre choix que de combattre le N.O.M. pour sauver la Russie de la voracité occidentale.

Un défi titanesque à l’époque, tant la puissance des armées occidentales et celle du dollar étaient dominantes. Il fallait donc trouver le talon d’Achille du colosse occidental.

3. Ce point faible de l’Empire au service des mondialistes, c’est le secteur pétrolier

Il y a longtemps que la puissance du dollar ne repose plus sur l’industrie des États-Unis mais sur les pétrodollars, en gardant le contrôle sur l’or noir, donc sur les pays producteurs. Contrôle assuré au besoin par la force. Assurer leur indépendance énergétique pour 100 ans a toujours été une obsession pour les Américains. C’est donc là que Poutine devait frapper.

4. Le premier souci de Poutine a été de reconstruire son armée pour en faire un outil invincible

C’est chose faite. Les têtes brûlées du Pentagone fanfaronnent depuis 18 mois mais se gardent bien d’envoyer leurs légions sur le terrain en Ukraine. L’armée russe, tant moquée en février 2022 par des idiots ignares n’ayant aucune expérience de la guerre de haute intensité, est en fait dotée des meilleures armes du moment. Systèmes anti-aériens, missiles hypersoniques, brouilleurs électroniques, avions de 5e génération, satellites et drones aériens ou sous-marins. Les vecteurs d’armes nucléaires russes sont inégalés et l’Occident a au bas mot dix ans de retard sur la technologie russe. Un retard qui risque de se creuser si on en juge par la série d’échecs subis par les Américains dans le domaine de l’hyper-vélocité. Les 11 porte-avions américains n’ont aucune parade contre les missiles hypersoniques. Un drone sous-marin Poséidon, indétectable, peut provoquer un tsunami gigantesque et engloutir une partie des côtes américaines. Qui oserait risquer une troisième guerre mondiale contre la Russie ? Poutine a construit une armée invincible pour prendre le contrôle du pétrole.

“Les producteurs de pétrole allaient gagner leur indépendance puisqu’ils avaient la promesse de la Russie qu’elle allait protéger leurs arrières par la désintégration du contrôle des mondialistes sur ce marché incontournable…”

5. Du coup, les banques occidentales, maîtresses des mondialistes, tentaient de provoquer les «Printemps arabes» dans 9 pays producteurs de pétrole

“La Syrie était l’obstacle principal qui empêchait le plan du «Grand Israël», (publié en 1982) le porte-drapeau du mondialisme au Moyen-Orient. Israël devait prendre le contrôle de tous les pays producteurs de pétrole de la péninsule arabique à l’Afghanistan…” Mais en 2011, la Russie n’était pas encore prête pour venir en aide à Kadhafi. Elle ne l’était pas non plus en 2014, pour empêcher la CIA de renverser le régime prorusse en place à Kiev et pour protéger les populations russophones du Donbass persécutées et massacrées par les Ukro-nazis. Mais en 2015, la Russie venait en aide à Bachar al-Assad, mettant fin aux ambitions hégémoniques des mondialistes par le contrôle du pétrole.

6. En février 2022, la Russie était enfin prête à intervenir avec son nouvel arsenal d’armement sophistiqué et testé en Syrie

Ayant épuisé toutes les solutions pour éviter la guerre, l’Occident refusant d’appliquer les accords de Minsk et rejetant les demandes de Moscou pour garantir la sécurité en Europe, Poutine n’a eu d’autre choix que de lancer une offensive pour protéger les populations du Donbass. On connait la suite. Mensonges, diabolisation de Poutine l’agresseur, sanctions unanimes du camp occidental, escalade militaire sans fin. Mais après 18 mois de combats, l’armée ukrainienne est exsangue, l’Europe est ruinée et la Russie, qu’on disait isolée, n’a jamais été aussi puissante économiquement et politiquement. Bref, c’est un désastre pour l’Otan. 200 milliards engloutis en pure perte et au bas mot 400 000 soldats ukrainiens tués. La puissance de l’Otan et la suprématie de ses matériels, ainsi que la supériorité de sa doctrine de combat, n’étaient qu’un mythe, que Poutine vient de pulvériser.

On ne compte plus les stratèges atlantistes intégristes qui sont venus se ridiculiser sur les plateaux TV, en nous prédisant l’inéluctable victoire de Kiev et en se moquant des officiers et de l’armée russes. Ces soi-disant experts ne sont en réalité que des crétins qui n’ont même pas vu que Poutine avait bâti la meilleure armée du monde, tandis que les Européens retiraient les dividendes de la paix depuis 1990 ! À leur place, j’aurais honte d’avoir étalé tant d’ignorance et d’incompétence au mépris des réalités sur le terrain. Et j’espère bien que la France n’aura jamais à mener une guerre de haute intensité, tant ses chefs semblent dépassés par les événements. Ce serait pire qu’en mai-juin 1940.

Quelques rares  généraux lucides du Pentagone tiraient la sonnette d’alarme en essayant de convaincre les mondialistes au pouvoir qu’il fallait rapidement cesser le combat impossible à gagner contre une Russie supérieure en armements et en expérience militaire !

Au cours de ces 18 mois de guerre, où l’Occident s’est ridiculisé face à Poutine, Macron aura tenu le triste rôle du roquet voulant s’attaquer à l’Ours russe. Aussi ignare et incompétent qu’inconscient, notre président a été au dessous de tout, une fois de plus. Les Russes ont la chance d’avoir un grand patriote qui les protège, nous avons un mondialiste qui se dit patriote européen avant d’être français.

7. Fausse pandémie, mythe des énergies renouvelables, réchauffement climatique d’origine humaine, autant de tromperies destinées à asservir les peuples et à ruiner les économies nationales pour le seul bénéfice des multinationales. Ne contrôlant plus le pétrole, ni la production ni les prix, les mondialistes usent de tous les stratagèmes pour garder le contrôle sur les peuples. Création d’une monnaie numérique unique, disparition de la propriété privée, sont dans les tuyaux des délires mondialistes. Les fous sont capables de tout pour imposer leur Great Reset.

Mais le grain de sable dans cette belle mécanique bien huilée, ce sont les BRICS. “De plus en plus de pays se joignent aux BRICS, grâce en grande partie à la sécurité donnée par la Russie de Vladimir Poutine… La Russie est gagnante en Ukraine, elle est gagnante sur l’échiquier politique et économique mondial, elle attire la sympathie des pays africains qui sont heureux de sortir du colonialisme ou néo-colonialisme.” Désormais, la Coopération de Shanghai, la nouvelle route de la soie et les BRICS naviguent en toute liberté à travers le monde et font des adhérents chaque jour plus nombreux représentant déjà la majorité de la population humaine…

Dollar et mondialisme sont en perte de vitesse. Les BRICS contrôlent 80% de la production de pétrole, sous la protection de Moscou.

Les BRICS ont rejeté les mensonges ruineux de la COP21. Le monde multipolaire vient de briser les chaines de la tyrannie mondialiste, car les peuples réclament du bien-être avant tout. En fait, Poutine, qu’on disait isolé, vient de rallier trois continents à sa cause : l’Asie, l’Afrique et l’Amérique du Sud, qui ont compris que l’Occident ne leur voulait pas que du bien. Le FMI et la Banque mondiale ne font plus peur car un autre monde économique, russo-chinois, se met en place.

Conclusion

Le mondialisme, qui ne sert que la cause des plus riches, est en perdition. C’est le retour des nations souveraines et indépendantes, avec des frontières, des monnaies nationales, des valeurs conservatrices comme la famille traditionnelle, loin des délires LGBT. Les mensonges, les falsifications et la tyrannie des mondialistes, au service de quelques-uns, ne peuvent qu’apporter misère, révolte et chaos.

Pour Jean-Yves Jézéquel, “tous les gouvernements dirigés par les Young Global Leaders vont tomber les uns après les autres : c’est la débandade généralisée qui commence, grâce à l’habileté géopolitique de Vladimir Poutine !” Un monde redevenu humain est en marche. Certes, les mondialistes ne capituleront pas sans combattre, mais leur idéologie perverse est condamnée.

Ceux qui affirmaient que nul ne pourrait s’opposer à l’avènement du N.O.M. se sont lourdement trompés. Poutine, qui est certainement le plus lucide et le plus sage des dirigeants actuels, a enclenché la dynamique irréversible qui va mettre un terme à cette idéologie mondialiste dévastatrice, qui veut asservir l’humanité au seul profit d’une infime minorité.

Nous n’avons encore rien vu des conséquences de cette guerre en Ukraine, que le N.O.M. a cru pouvoir déclencher en toute impunité pour dépecer et dépouiller la Russie. Très mauvaise pioche, en vérité.

 

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/comprendre-la-strategie-de-vladimir-poutine.html

 948 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Ah ah ! toujours dans le révisionnisme de l’histoire, cher Guillemain
    Toujours votre soviétophilie ! Toujours à propager la propagande soviétique !
    je suis russophile moi, M. Guillemain, pas soviétophile !
    Non l’URSS d’alors n’a pas vaincu Hitler à 80 %, mais à part égale avec les anglo-saxon, ne vous en déplaise !

  2. L’Afrique rejette la France.
    Le Micron s’est fâché avec Poutine.
    Les BRICS prennent de plus en plus d’ampleur.
    Espérons que TRUMP reprendra le pouvoir
    Les démocrates et la CIA l’auront “in the baba”.
    Merci pour cet article.

  3. Excellent point de vue que je rejoins!Poutine a gagné la guerre et est le meilleur Président de la planète !Les USA qui ont organisé ce conflit pour avoir la peau de l’ours vont y laisser la leur et donc fin de l’Ogre Américain qui nous a mis sur la paille !Après nous avoir libéré d’Hitler la Russie une fois de plus va nous libérer de cette soi-disant Europe colonie américaine!Je dirais vive la Grande RUSSIE!

  4. En France, c’est le black-out informationnel : rien. Sauf des généraux en retraite qui jouent à la guéguerre virtuelle sur les plateaux de télé. Des soldats Ukrainiens se suicident, se mutilent, ou passent à l’étranger pour échapper aux horreurs des combats.

  5. On met en avant Poutine, il ne se bat PAS seul contre les mondialistes.

    Question : COMMENT les Russes ont-ils trouvé les laboratoires d’armes biologiques?
    Réponse : l’ordinateur d’Hunter BIDEN.
    Il y a TOUT, sur cet ordinateur!
    (Les Ukrainiens ont cramé des documents pour RIEN; ah, ah!)
    Trump et son équipe ont donné les informations à Poutine.

    Pendant son mandat, Trump préparait ce plan de contre-offensive MILITAIRE contre les Mondialistes.

    C’EST une opération militaire mondiale.
    C’est la véritable opération Warp Speed.

    Les médias se sont fait avoir quand Trump a accéléré la production des “vaccins” Covid sous l’appellation d’opération Warp Speed : ils ont reliés ses propos dans le monde – ce qui a permis l’activation des armées PATRIOTES du MONDE ENTIER, et donc, la contre-offensive contre les Mondialistes.

    Poutine est dans le coup.
    Xi Jinping est dans le coup.
    …Ben Salmane est dans le coup.
    Les armée africaines qui se soulèvent les unes après les autres…? Dans le coup également.

    C’est Warp Speed : la reprise du Pouvoir par les PATRIOTES aux MONDIALISTES.

  6. La guerre en Ukraine pourrait être terminée en un claquement de doigts.

    L’année dernière, la Russie a proposé une trêve sur la seule condition qu’une enquête sérieuse soit réalisée sur les laboratoires biologiques d’Ukraine… (Demande appuyée par la Chine.)
    Les Etats-Unis, qui ont des choses à se reprocher bien évidemment, ont refusé cette enquête!

    Résultat?
    La guette continue, et des Ukrainiens qui ne veulent PAS combattre la Russie sont encore en train de mourir au front… pour les intérêts des Etats-Unis notamment!

    En gros, les Etats-Unis sont responsables des morts ukrainiens, car ils veulent absolument cacher les s*loperies dont ils se sont rendus coupables au public, quitte à génocider tout un peuple (et comme ils savent qu’ils ne pourront pas gagner contre Poutine, génocider les Ukrainiens est bien, vraisemblablement, leur but actuel).

  7. Mr Poutine combat le Mondialisme à travers le bordel Ukrainien provoquer par les Amerloques et les Neocons les cinglés du Sous sol qui veulent l’Apocalypse contre les Russes mais qui ont contribué à l’Apocalypse contre leur propre pays et il est un initiateur d’un nouvel ordre où les pays non alignés développent leurs économies loin de la folie des Occidentaux qui à force de couillonner les Russes et de les provoquer finissent par se tuer eux même. Les BRICS c’est l’unité des pays non alignés dont le monde Multipolaire est mise en place grâce à eux !

Les commentaires sont fermés.