Nantes : agressions sexuelles partout, sécurité nulle part !

Cela ne va pas faire les affaires des commerçants du centre-ville qui se plaignent que les gens fuient un centre-ville transformé en coupe gorge et en proie aux casseurs un samedi sur deux ou sur trois, mais l’actualité démontre encore que les abords de Commerce ne sont pas un lieu pour les femmes, la nuit – et ce malgré les 30 millions d’euros engloutis pour refaire la place afin, notamment, d’en améliorer la sécurité.

Ce 27 mai, trois adolescentes de quinze ans sont allées manger un kebab place du Commerce. Après le dîner, vers minuit, elles ont été importunées par une dizaine d’hommes d’origine extra-européennes, qui les ont encerclées et ont commis des attouchements sexuels, notamment aux fesses, à la poitrine et aux parties.

Des témoins sont intervenus et ont mis en fuite le groupe – sans prendre de mauvais coups, ceux-ci étant souvent équipés de cutters ou de ciseaux, voire de couteaux et de tournevis, et les agents de la TAN ont pris en charge les victimes, avant que la BAC ne prenne le relais et ne les remette à leurs parents. Au passage, un seul suspect a pu être retrouvé non loin, sans domicile, déféré ce 29 mai. Il sera jugé le 27 juin prochain et incarcéré d’ici là.

« Des filles à Commerce à cette heure, il faut être suicidaire ! »

Un fait divers qui n’étonne pas ce riverain : « des filles à Commerce à cette heure ci, il faut être suicidaire ! Même des étudiants qui rentrent en groupes de dix se font agresser, les groupes de blédards traînent sur la place depuis des heures, à minuit ils sont déjà bourrés à coups de mauvais whisky, de drogue et de médocs, totalement désinhibés, ce n’est vraiment plus le moment d’être à Commerce, surtout pour des filles ! Et puis on peut trouver des kebabs ailleurs. Elles ont eu de la chance de ne pas avoir été violées sur place ».

Johanna Rolland va certainement dégainer une solution pour que Nantes reste championne du féminisme, du moins en parole – repeindre une fois de plus ce pauvre escalier de granit défiguré qui relie la ligne 3 à la ligne 2 près de la tour Bretagne, et profiter de la mansuétude des Monuments qui n’ont toujours pas vu l’escalier, mais sous les fourches caudines desquels tout particulier qui veut changer une fenêtre ou repeindre ses volets doit passer. Ou alors elle va se réunir avec le Préfet, en l’annonçant sur Twitter. Ou peut-être bien les deux, après tout, c’est le contribuable nantais qui va payer les pots de peinture, et sans broncher.

Agressées sexuellement pendant leurs courses à Rezé

La veille, deux adolescentes de 13 et 15 ans faisaient leurs courses dans l’hypermarché de Rezé Océane, avec leur mère. Un homme les a touchées aux fesses dans les rayons – les vigiles interpellent cet homme de 28 ans, qui sera lui aussi jugé le 27 juin prochain, après une expertise psychiatrique, et une détention provisoire.

Louis Moulin

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

https://www.breizh-info.com/2023/05/31/220745/nantes-agressions-sexuelles-partout-securite-nulle-part/

 1,149 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Avec l’islamo Gauchiste Johanna Rolland Nantes devient le Chicago Français voir le Bogota Français avec cette insécurité qui est problématique pour une ville qui a été épargner par la Racaille mais la Racaille étrangère et autres a déjà pris le pouvoir dans la cité des Ducs de Bretagne . L’immigration de masse est largement favoriser par cette Gauche collabo qui ont fait de Nantes un dépotoir migratoire !

  2. “Après le dîner, vers minuit”. Autant la vermine allogène mériterait d’être pendue, autant les parents connards de ces jeunes filles elles-mêmes cocones devraient prendre des tartes de laisser les sortir à cette heure ; où que ce soit. Ils sont l’illustration de mes propso sur les adultes d’aujourd’hui qui sont juste le produit de l’éducation dégénérée de la génération précédente. Car tout ça n’est pas nouveau, nous nous en plaignons depuis assez longtemps. Là, nous arrivons juste aux temps insupportables des conséquences prévisibles.

    • Les parents, par ideologie ou…pbs economiques, n ont as su fixer des regles et garder l autorité Alors apres 13 ans, à l adolescence, c est foutu !Ils peuvent toujours leur dire de ne pas etre dehors la nuit, ils sont ingerables et certains peuvent même etre violents envers les adultes Les drogues, les réseaux sociaux,l école et le phenoméne de bande lié à l age n arrangent rien On voit des parents chez le juge dire : prenez le ( la), à la maison c est l enfer…Dans mon quartier des ados disparaissent, pas toujours pour mariage forcé mais….retour au pays, seule solution qu on trouvé la famille

  3. Au lieu d’aller faire la guerre à l’étranger, pour des conflits qui n’intéresse que les USA ; au lieu de penser à la sécurité des Ukrainiens et de nous voler notre argent pour le leur donner ; ce gouvernement devrai plutôt avoir le sens honnête des priorités.

    La France d’abord encore et toujours, plus encore puisque ce sont les Français qui se saignent pour maintenir l’État pour assurer la sécurité et la santé, le développement, le bien être des Français.
    La France et des Français que l’État saigne, comme les voyous dont il se soucie davantage pour “leurs droits” en priorité. Et quand on ajoute que le plus souvent cette racaille est maintenue par les deniers que nous rackette l’État, donc loin de participer à la richesse de la nation ; il y a de quoi se révolter devient clair la dilapidation de nos biens communs par ceux qui nous dirigent.

Les commentaires sont fermés.