Une menace effroyable pèse sur l’humanité : nous allons tous mourir !

Oui, vous l’avez bien lu, les vaches menacent le devenir de l’humanité.  Enfin, d’après la Cour des comptes. Cette institution vénérable, que je pensais sérieuse, s’est penchée sur les flatulences de nos braves ruminants. Je n’en ai pas cru mes yeux ni mes oreilles. Je croise régulièrement quelques-unes de ces braves bêtes au cours de mes promenades, et à les voir brouter si paisiblement j’étais à cent lieues de penser qu’elles pouvaient être aussi dangereuses. 
D’après la FAO (organisation de l’ONU pour l’agriculture et l’alimentation ), l’élevage produirait à lui seul 18% des gaz à effet de serre et du réchauffement climatique. Il n’en fallait pas plus aux détracteurs de l’élevage et amateurs de steaks de tofu  pour se jeter sur ces paisibles bovidés. Il fallait les éradiquer au plus vite. Avouez que c’est vache. Proche du parti Démocrate américain, le think tank Word resource Institute (WRI) affirme que l’élevage ne représente que 5,4 % des gaz à effet de serre (ou GES). Mieux, l’Agence américaine de Protection de l’Environnement situe l’influence de  ce même élevage à hauteur de 4%.  Les Staliniens de la vertitude radicale n’ont retenu que le chiffre de la FAO, c’est- à -dire  ce qui les arrangeait. Donc, dorénavant, il faudra limiter sa consommation de viande, tous élevages et animaux confondus, voire s’en passer pour la remplacer par des protéines végétales, parce qu’en plus, les élevages seraient  de gros consommateurs d’eau.  Est-ce bien raisonnable?
Les légumineuses ne fournissent que 8 grammes de protéines contre 25 pour la viande,  pour 100 g de produit. Par exemple, une personne sédentaire a besoin de 44 g de protéines pour un poids de 55 kilos. Protéines qu’elle complètera par  le fromage, les yaourts, mais comme on veut réduire drastiquement le nombre de bovins, les  fromages et le  lait ne seront  plus disponibles  dans  la même quantité qu’actuellement.  Le prix de la matière première augmentera de manière exponentielle (ce qui est rare est cher),et pour certains il ne sera plus possible d’avoir accès à ces produits.  Il faudra à cette personne consommer 550 g de légumineuses diverses et variées pour aboutir au même résultat.  À l’heure où on lutte contre l’obésité, je vous laisse deviner la surcharge pondérale qui en résulterait. Le lait est aussi source de calcium; s’en priver va provoquer des carences et des catastrophes au niveau santé. Il y a en a bien dans les végétaux, mais peu abondant et mal assimilé. De plus, le professeur américain, Frank Mitloehner, de l’université de Davis en Californie, estime que  renoncer collectivement à la viande ne ferait baisser que de 2% les GES, et serait en fin de compte néfaste pour l’environnement.  
Il y a encore plus fort : selon des chercheurs de l’Université de Liverpool, les dinosaures auraient été victimes de leurs propres rejets de méthane (CH4). Leurs flatulences, rots, auraient provoqué le changement climatique qui leur a été fatal. Exit la météorite meurtrière.  Pour parvenir à cette brillante conclusion, ces scientifiques ont extrapolé à partir du méthane produit par nos broutardes, leurs poids, et celui de nos dinosaures,  en particulier les sauropodes, dont les diplodocus, dont le poids moyen avoisinait les 20 tonnes. Les microbes  présents dans leur organisme produisaient du méthane lors du processus de fermentation digestive.  Cela aurait eu un impact important sur le climat de l’ère du Mésozoïque (- 250 millions à – 65 millions d’années) . 520 millions de tonnes de méthane par année de la part de ces  bestioles, plus que les 50 à 100 millions de nos bovins, et plus que toutes les sources naturelles, et celles    provenant  de l’activité humaine. Vous remarquerez qu’il n’est pas question des dinosaures carnivores. Donc ces charmantes créatures,    dont  les Tyrannosaures et autres Vélociraptors,  émettaient   moins de méthane que leurs congénères herbivores et ont même été victimes de ces végétariens, un peu comme nous allons être nous-même les victimes des vegans et des écologistes, décalcifiés, dénutris à souhait. 
De nos jours, tout est sujet d’étude et prétexte à statistiques. Aussi, j’invite les caciques de la  Cour des comptes à oublier le cul des vaches et à se pencher sur le fondement de leurs contemporains . L’abus de légumineuses et de végétaux aboutit à une surproduction de gaz intestinaux à effet de serre. L’humain produit en moyenne 0,5 à 2 litres de gaz quotidiennement. Et encore, sur un sujet omnivore. Sur une personne nourrie exclusivement de haricots, de lentilles et de produits herbacés que nos intestins ont du mal à digérer, cela doit aller bien au-delà. Donc, j’invite ces doctes personnages, munis d’instruments adéquats, à mesurer l’impact d’une soirée cassoulet sur le climat, en tenant compte du fait que les convives sont venus avec chacun un véhicule doté d’un moteur à explosion. J’attends leurs conclusions avec impatience.
Pour ces fanatiques de graphiques, de calculs savants, de tableaux statistiques, je leur ferai remarquer que l’âge d’un poisson rouge adulte multiplié par Pi au carré lui même multiplié par la hauteur de la pyramide de Chéops, le tout divisé par le sinus d’un triangle dont la hauteur est indéterminée donne à peu près le niveau de la connerie d’un énarque soumis à une pression psychologique de l’ordre de dix bars de la part de son supérieur hiérarchique.  Ce sera ma conclusion. 

 1,307 total views,  2 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Excellent article !
    Folie quand tu nous tiens, tu ne nous quittes plus. Ce qui en soi n’est pas bien grave. Mais ce qui en soi est excessivement grave et mortifère, c’est quand les peuples mettent au pouvoir des gens atteints profondément de ladite folie.
    Et c’est le cas.

  2. Considérons la chose avec un esprit scientifique avant d’affirmer quoique ce soit. En premier lieu, accrochons aux derrières des vaches un compteur, genre linky 2, pour mesurer avec la plus grande précision les émanations gazeuses.
    Une autre solution que l’abattage des vaches, peut être envisagée ; supprimons les éoliennes, car celles-ci, en brassant l’air, vont faire que les vents mauvais et asphyxiants des vaches peuvent s’approcher dangereusement des villes et même de l’Élysée (ce qui en soi serait par là une solution).

  3. Mine de rien tu soulèves un problème Argo : les meuh-meuh font de la viande mais aussi du lolo, donc yaourths, fromages, etc… Fallait y penser.

    Ta méthode de calcul de la connerie d’un énarque est magistrale ! 😆

  4. Parmi les gaz des herbivores, on dénonce aussi le gaz carbonique. Mais on ne mesure que le CO2 produit et on oublie que ce gaz carbonique provient des plantes digérées, lesquelles ont pompé ce gaz dans l’atmosphère. Plus l’herbe est mangée, plus elle repousse en absorbant le gaz carbonique de l’air, c’est un cycle vertueux.
    Petite remarque d’un puriste: on ne dit pas “moteur à explosion” mais moteur à combustion interne. En effet, lorsqu’il y a explosion (toute la masse du mélange carburé brûle en même temps, sans propagation progressive du front de flammes), le moteur est détruit comme s’il y avait de la dynamite.

  5. Ne pourrait-on pas faire une ” coupe franche ” afin de bien respirer entre gens normaux ? Oui, se débarrasser de tous les tarés qui nous polluent la vie chaque jour, intellectuellement, physiquement et sonorement ?????
    Non ? Pfffffff, et bien bon courage à tous…

    • 25 % de gens qui ont mal voté. Ça fait beaucoup. L’air va être trop pur d’un seul coup, et comme on n’est pas habitué à cette pureté de l’air, va falloir faire par étapes bien dosées. C’est comme si on donnait trop d’eau à un homme assoiffé perdu dans le désert, cela lui serait fatal !

  6. Tout pour détruire l’élevage. Et pour ça manipulation et mensonges à donf. Mais vraiment ils nous prennent pour des cons, par contre moi je les laisse dans leurs conneries la plus crasse.

  7. Quand les peuples ouvriront-ils les yeux sur cette escroquerie ?
    Nous vivons le monde tel que décrit par le film Matrix : la majorité vit dans une “réalité” qui n’est qu’un décor de carton-pâte. Tout est faux, tout est bidon, depuis le vaccins sauveur de l’humanité jusqu’au danger de mort causé par les flatulences des vaches. Sans oublier la nouvelle sécheresse humide ou la pauvre Ukraine lâchement agressée, sans oublier la démocratie macronienne ou le déluge de l’immigration légale qui est un bienfait pour la France.
    Tout est faux dans ce monde, mais le peuple dort abruti par les distractions qu’on lui fournit comme de la drogue.

  8. Au delà de la satire ,la Hollande le subi ,et envisage de détruire tout au moins de réduire le nombre de fermes d’élevages et agricoles pour diminuer la production de l’azote par les animaux et également de réduire les cheptels , le pire c’est une directive de Brussels sur la transition écologique ,le secteur d’activité d’élevage et agroalimentaire Français sera le schéma de la Hollande ,tout est fabriqué pour créer de la restriction et de l’inflation en déséquilibrant l’offre et la demande ,et obligerait à compenser cette demande avec plus d’importations étrangères c’est déjà le cas ,remarque vous le dites bien dans l’édito !!!!!!

  9. Ils sont devenus fous, ils ne savent même plus ce qu’ils font. Qui dirige ces malades, qui tire les ficelles ?
    C’est à nous, des millions à se lever, aller chercher le nuisible et ses collabos qui nous rendent malade et les éjecter. On n’a jamais vu une telle décadence. Il faut arrêter un jour de penser à soi seulement, et se décider tous ensemble pour extraire ce mal qui ronge ce pays.

  10. Bonjour Argo, excellent , c’est bizarre la tendance que nos abrutis de service aux postes importants cherchent tous les moyens pour nuire au peuple , cette tendance suicidaire qu’ils portent tous en eux , je serai à leur place je débarrasserai la terre de ma présence puisque d’après leurs dires les mammifères sont des pollueurs , donc ces abrutis de service et il y en a une sacré floppée devraient s’éliminer pour sauver la planète.

  11. Les vaches ne sont pas une menace pour l’humanité mais c’est un bienfait pour l’humanité surtout que les vaches pètent et lâchent du méthane ce qui est normal mais pour les dépressifs Soja et leurs alliés de la Cour des Comptes Gauchiser il faut arrêter les explorations agricole parce que le pet des vaches polluent selon eux mais ils ne voient qu’ils pète aussi ? Les Bouffeurs de Tofu qui nous cassent les couilles avec la voiture électrique qui est une Escroquerie écologique et un échec cuisant pour soi disant sauver pete-ils ? En tout cas on a le droit de manger de la viande et boire du lait de vache ce qui est normal pour tout être humain normalement constituer mais les Gauchos se retrouvent dans une situation où la Folie de l’écologie punitive va les conduire tout droit vers l’enfer !

  12. La photo ne viendrait-elle pas d’un album de pink floyd ? Par rapport à cet article, pourquoi ne pas aussi supprimer les 3/4 des ruminants africains, buffles, gnous, ainsi que d’autres herbivores, zèbres, girafes, antilopes, éléphants, hippopotames… En fait si on marche dans leur sens,il faudrait supprimer tout les herbivores à cause de leurs “flatulences”, alors les vegans, faites gaffe à votre peau !

    • D’où le titre de cet article : ” nous allons tous mourir ” ?! mais pas à cause des pets de vaches , mais à cause de ces connards constipés de la cervelle et d’où il ne sort que des conneries ou des vacheries pour nous emm. . . . Pas demain qu'”ils” m’empêcheront , à mon âge , de bouffer mon entrecôte et boire mon demi-litre de Beaujolais !

Les commentaires sont fermés.