L’infirmière Carène Mezino tuée par un récidiviste “déséquilibré” : État assassin !

COMME UN SENTIMENT DE GRANDE COLÈRE

Infirmière et secrétaire médicale poignardées à Reims. La première est décédée ce matin. France Inter semble ne pas être au courant, à 9 heures. On aimerait connaitre l’origine du coupable déséquilibré. Le silence des Demorand et consorts sur les immigrés déséquilibrés que doit gérer, chaque jour, le personnel soignant, notamment aux urgences, est sidérant.

https://www.bfmtv.com/police-justice/attaque-au-couteau-au-chu-de-reims-l-infirmiere-agressee-est-morte_AN-202305230119.html%C2%A0

Où l’on apprend que le criminel déglingué avait déjà poignardé quatre personnes en 2017. Et cinq ans plus tard la Justice n’avait toujours pas réglé l’affaire ; la famille de la malheureuse infirmière appréciera :Actuellement en garde à vue pour assassinat, l’auteur de l’agression mortelle commise lundi au CHU de Reims (Marne), avait déjà été mis en cause dans une procédure judiciaire relativement similaire. Le 20 juin 2017, alors résident de l’ESAT (établissement et service d’aide par le travail) du Meix-Tiercelin (Marne), il avait poignardé quatre membres du personnel de cette structure spécialisée dans l’accompagnement des personnes souffrant d’un trouble psychique. Une in­fir­mière, un ani­ma­teur, une aide-soi­gnante et un chef de ser­vice avaient été blessés. L’une des quatre victimes, atteinte à la plèvre, avait dû être hospitalisée.

Après cinq ans d’investigations, le juge d’instruction de Châlons-en-Champagne saisi de cette enquête pour violences aggravées avait estimé que l’agresseur était susceptible d’être déclaré irresponsable pénalement, son discernement ayant été aboli au moment des faits. Le juge n’avait pas directement prononcé de non-lieu, mais il avait transmis le dossier au procureur de la République dans le but d’une saisine de la chambre de l’instruction de la cour d’appel. Cette instance collégiale, composée de trois magistrats, devait justement statuer ce vendredi matin sur son cas. « C’est une coïncidence, indique une source judiciaire. Les convocations avaient été envoyées en mars. »

On résume donc : alors qu’on connaît l’identité de l’infirmière décédée, Carène Mezino, on ignore toujours le nom de l’assassin. Pourquoi ? Et d’autre part, ce déséquilibré avait donc déjà poignardé 4 personnes en 2017, avait été déclaré irresponsable, et circulait librement… La France de Macron, Darmanin et le Yéti, la France des psychiatres et du discours de l’excuse, qui laisse des Carène Mezino à la merci de ceux qu’ils appellent des déséquilibrés qui, faut-il l’ajouter, sont un peu plus nombreux dans le camp de la diversité que chez les Gaulois…

Infirmière tuée au CHU Reims : le meurtrier présumé avait déjà poignardé 4 personnes en 2017 – Le Parisien

COMME UN SENTIMENT D’IMPUISSANCE

Il faudrait peut-être que notre Grand Yéti change de métier. Douanier ?
https://www.fdesouche.com/2023/05/22/il-y-a-des-oqtf-que-personne-ne-peut-executer-declare-eric-dupond-moretti/

Notre ministre pourrait aussi bien monter une entreprise de protection des médecins français. https://www.lequotidiendumedecin.fr/liberal/exercice/insecurite-des-medecins-1-244-declarations-dincidents-en-2022-record-historique-en-20-ans?xtor=EPR-6-%5BNL_flash%5D-%5B20230523%5D&utm_content=20230523&utm_campaign=NL_flashinfo&utm_medium=newsletter&utm_source=qdm

[…]

Danielle Moulins et Jean Sobieski

https://ripostelaique.com/linfirmiere-carene-mezino-assassinee-par-un-recidiviste-desequilibre-etat-assassin.html

 

 

 1,035 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. C’est là, et à chaque cas semblable, qu’on voit que le BADINTER est un être malfaisant, qui a accordé l’autorisation de tuer les innocents, les êtres de bonté et les gens normaux qui font tourner notre société.
    Un socialiste tout craché et fier de l’être.

  2. Encore un cas “BADINTER”, les cas Badinter étant les autorisations de tuer.

    Les infirmières étant les anges gardiens des hôpitaux, les cas Badinter sont les démons maléfiques qui agissent en toute liberté et en toute impunité.

  3. Le mec fait son djiad et les psy détectent un débile mental! Au suivant !

    • Psy”chiatre”, il faut préciser. Ne pas généraliser.

  4. Il paraît que l’assassin s’appelle Franck ? je me demande si c’est son vrai prénom ou si c’est un Franck du sud de la planète, on le saura un peu plus tard, de toute façon c’est une terrible erreur d’avoir laissé cet homme sans surveillance ?

  5. “Cette instance collégiale, composée de trois magistrats, devait justement statuer ce vendredi matin sur son cas. « C’est une coïncidence, indique une source judiciaire. Les convocations avaient été envoyées en mars. »”
    Je crois surtout que ce rebut de la société sait très bien ce qu’il fait, il a préféré tuer une innocente pour être au chaud et avoir des repas servis à heures fixes que se retrouver dans la rue…camisole chimique à vie ou prison à vie (mais sans camisole chimique il tuera pour avoir une cellule seul c’est à parier).
    Combien de personnes tuées avant que certains aveuglés par leurs bêtises, convictions, incompétences, lâchetés, angélismes etc ouvrent les yeux

  6. Je pense que la Justice se fiche totalement de nos souffrances quotidiennes, la mort pour certains, pour les autres la peur d’être agressés. La Justice est clémente pour les coupables, surtout les migrants et autres membres de la diversité, et insensible envers les victimes. Un assassin pareil devrait être euthanasié. Il recommencera.

  7. C’est malheureux mais je dois dire qu’ une nouvelle en chasse une autre jour après jour en France !! Nous avons des ennemis de la vérité, de la réalité, de la mort de beaucoup de nos compatriotes qui ne compte pas, y compris des familles elles même ! Il est plus important de se consacrer aux migrants, aux enfants NON ACCOMPAGNES, que de la vie de NOS PROPRES ENFANTS je parle des enfants qui ont perdus leurs parents au moyen de couteaux ; fut un temps où on ne connaissait le couteau que dans une cuisine, alors qu’aujourd’hui il est dans de nombreuses poches ! Vous le dites bien, nos malades mentaux étaient traités , surveillés, mais il y a une mondialisation, aussi de la maladie mentale, et SANS AUCUNE SURVEILLANCE ! Une professionnelle en psychiatrie m’ a dit qu’ils faisaient ce qu’ils pouvaient mais qu’ils n’avaient pas de moyens ni de personnels ! Voilà où en est réduit notre pays ! pays qui continue à ouvrir les frontières car ce n’est pas le problème de Macron ! AH , OUI ! n oubliez pas la minute de silence, sait-on jamais que cela la fasse revenir !!! vous comprendrez que je suis en colère !

    • La nuit des longs couteaux ?
      C’était ben 1933
      Pour nous c’est la nuit et le jour.
      Tout ça par la faute de ces enculés de gauche
      Pour faire venir toutes ces populations mortifères.

  8. C’est malheureux et c’est révoltant à la fois ! Une infirmière de 37 ans tuée par un malade mental ! Quelle absurdité !

Les commentaires sont fermés.