Les démocrates suédois veulent le Swexit, vite !

La Suède doit se préparer à quitter l’UE, déclare le dirigeant influent des Démocrates de Suède

Les Démocrates de Suède29 (en suédois : Sverigedemokraterna, SD) sont un parti politique suédois nationaliste et de droite populiste13,14,15, fondé en 198814,30. Le parti se décrit comme un parti socialement conservateur avec une base nationaliste16,17. Le parti a été diversement caractérisé par les universitaires, les commentateurs politiques et les médias comme étant national-conservateur13,14, anti-immigration14,18,31, anti-islam32, eurosceptique19,20,22 ou d’extrême droite24,33. Wikipedia

 

Jimmie Åkesson, des Démocrates de Suède, affirme que le gouvernement ne pourra maximiser son pouvoir de négociation à Bruxelles qu’en se préparant au Swexit…

La Suède doit se préparer pleinement à quitter l’Union européenne afin de maximiser sa position de négociation avec le bloc, a déclaré Jimmie Akesson, leader du parti anti-immigration des Démocrates de Suède.

Dans un article publié lundi par Svenska Dagbladet, Akesson et son co-auteur, l’eurodéputé suédois Charlie Weimers, expriment leur souhait de voir la Suède « maximiser son influence » au sein de l’Union européenne, en décrivant trois mesures que le gouvernement suédois doit prendre.

Premièrement, le gouvernement devrait chercher à modifier la constitution afin d’introduire un « verrou référendaire », qui inscrirait dans la loi l’exigence d’un vote public avant tout transfert de pouvoirs supplémentaires de Stockholm à Bruxelles.

Il s’agit d’un mécanisme déjà adopté par la Grande-Bretagne et le Danemark, et le chef des Démocrates de Suède estime qu’il constituera une garantie nécessaire contre toute tentative de prise de pouvoir par Bruxelles.

« Seule la certitude que chaque décision sur le transfert de pouvoir doit être soumise aux citoyens ralentirait les pires abus de Bruxelles », écrivent les deux hommes.

Deuxièmement, le gouvernement suédois devrait faire les préparatifs nécessaires pour quitter l’Union européenne afin de s’assurer qu’il est prêt si la décision est prise et de légitimer toute menace de retrait dans les futures négociations avec l’Union.

« Pour que la préparation soit crédible, il est nécessaire de supprimer les dispositions de la constitution qui stipulent que la Suède est membre de l’UE. »

« En outre, nous devrions former un cadre de fonctionnaires ayant l’expertise nécessaire pour négocier des accords commerciaux et d’autres choses que nous avons déléguées à l’UE, et étudier comment le Brexit aurait pu être mieux mis en œuvre. Mieux nous serons préparés à partir, plus nous gagnerons dans les négociations futures », ont ajouté Akesson et Weimers.

Le chef de file des Démocrates de Suède souhaite également qu’une enquête soit lancée sur la manière dont les aspects négatifs de l’adhésion de la Suède à l’UE peuvent être atténués.

Le parti de droite est actuellement un partenaire informel du gouvernement suédois. Bien qu’il n’ait pas eu l’occasion de participer à la formation de l’administration du Premier ministre Ulf Kristersson, il est signataire de l’accord de coalition quadripartite de Tidö, dans lequel les partis de la coalition ont accepté d’adopter une politique d’immigration plus restrictive en échange du soutien des Démocrates de Suède.

Le parti d’Akesson est depuis longtemps en faveur du retrait de la Suède de l’Union européenne, mais reconnaît que ce n’est pas une opinion majoritaire dans l’électorat suédois à l’heure actuelle. Le parti a officiellement abandonné son soutien au Swexit en 2018 pour tenter d’obtenir davantage de soutien électoral et a ensuite obtenu 20,5 % des voix lors des élections générales de l’année dernière.

Traduction de Remix News par Aube Digitale

https://www.aubedigitale.com/la-suede-doit-se-preparer-a-quitter-lue-declare-le-dirigeant-influent-des-democrates-de-suede/

 1,650 total views,  2 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Chaque fois qu’un parti évoque la sortie de l’UE, la population balise, comme si nous n’avions pas vécu 2000 ans sans cette structure totalitaire.
    Là , il s’agit d’un conditionnement qui fait croire que nous ne serions rien sans nos dictateurs bruxellois.

  2. Attention notre sauret picard ne va pas être content, il risque de faire un caca nerveux et sa morue séchée bruxelloise va lui couper les finances.

  3. TOUS les pays d’Europe devraient quitter cette “union ” nauséabonde et dictatoriale !!

  4. Jimmie Akesson pose les bases d’un départ de la Suède de l’Union Européenne parce que les Suédois sauf les Gauchistes d’extrême gauche voient que cette institution détruit leur souveraineté énergétique, économique, diplomatique et nationale avec la lutte contre l’immigration de masse et la Suède est victime de cette immigration qui a causé un sacré bordel dans le pays et c’est légitime de voir les Suédois quitter l’Union Européenne et l’OTAN pour retrouver leur souveraineté nationale et de ne plus se faire manipuler par l’Union Européenne qui d’ailleurs disparaîtra…

  5. Ce fut le même pas-de-deux pour le Rassemblement National, au début partisan du Frexit car ayant bien perçu le danger mortel, puis s’étant résolu à y renoncer en voyant que ces c*ns de Français voulaient rester dans l’UERSS. Zemmour a d’emblée adopté la même attitude. On voit que les Démocrates de Suède ne sont pas dupes de la prison européïste, ont abandonné l’idée de Swedxit dans leur programme officiel – les Sudédois étant bien propagandisés et effrayés par les médiats – mais n’y ont pas renoncé dans l’esprit. Si un premier pays européen continental sort de l’UE, ce serait le début de la débandade. Le Système a compris le danger mortel pour lui et fera tout pour s’y opposer.

    • Je ne veux pas être vexant, mais vous pensez qu’il suffit de laisser un lien sans aucune précision pour que les foules aillent y cliquer dessus sur la simple foi de votre célèbre pseudonyme ? Bon, je suis allé voir quand même, mais le procédé est maladroit.

  6. A bas cette UERSS. L’Europe des Nations, peut-être, mais ce truc liberticide, non.

  7. Les électeurs qui ont voté pour le traité de Maastricht portent une lourde responsabilité. Je pense de plus que ce référendum a été truqué pour permettre au Oui de l’emporter, vu le faible écart entre les deux résultats.

Les commentaires sont fermés.