Irlande. 10 000 emplois perdus dans l’hôtellerie après l’afflux de demandeurs d’asile

L’industrie touristique irlandaise est au bord de l’effondrement. Les chiffres publié récemment par le gouvernement indiquent que jusqu’à 10 000 emplois pourraient être perdus en raison de l’utilisation des hôtels pour héberger les réfugiés. Des milliards de dollars ont potentiellement été perdus, les villes régionales devant se priver d’un commerce estival lucratif.

La République d’Irlande a dû faire face à un afflux de migrants ‘année dernière, 83 000 d’entre eux ayant demandé l’asile en 2022, ce qui a aggravé la pénurie de logements déjà existante dans le pays.

Le gouvernement irlandais a fait l’objet de critiques soutenues pour son recours à des hôtels privés pour héberger les demandeurs d’asile. On estime qu’environ un tiers des chambres d’hôtel en Irlande sont utilisées pour accueillir la récente vague de réfugiés. La ville de Dublin a vu l’émergence de son premier “village de tentes” de réfugiés ce mois-ci. Des vidéos en ligne récentes montrent des affrontements entre des habitants et des réfugiés du Moyen-Orient.

Selon les chiffres du gouvernement, les villes côtières ont été les plus touchées par le déplacement des emplois dans le secteur du tourisme. Pour ne rien arranger, les autorités craignent qu’un programme d’aide d’urgence aux hôtels ne soit illégal au regard des règles de l’UE en matière d’aides d’État.

Carol Nolan, femme politique indépendante, a décrit l’Irlande comme étant “prête à exploser“. Dans un discours prononcé cette semaine devant le parlement irlandais, elle a spécifiquement évoqué la menace d’une ruine financière, notant que les communautés ne bénéficieraient pas des retombées financières du tourisme estival en raison de l’absence d’hébergement hôtelier.

 

Depuis le mois de décembre, l’Irlande est le théâtre de manifestations populaires contre l’emballement du système d’asile national, l’attitude trop généreuse du gouvernement irlandais en matière d’immigration mettant en péril la cohésion sociale.

Le mois dernier, les autorités ont mis en garde contre d’éventuelles émeutes dans le plus grand centre de réfugiés du pays, à Dublin, car elles craignaient que le mois du ramadan ne déclenche des affrontements entre réfugiés musulmans et non musulmans. L’Irlande a connu une augmentation du nombre de crimes violents depuis 2019. On notera la décapitation de deux homosexuels l’année dernière, commise par un réfugié islamiste, et, depuis avril dernier, le meurtre d’une prostituée pour lequel un réfugié afghan a été inculpé.

Le gouvernement irlandais s’est par ailleurs attiré une triste notoriété internationale en tentant de légiférer sur les discours de haine ce mois-ci. Ses détracteurs estiment que cette législation est un moyen subtil pour les autorités de réprimer les dissidents de l’immigration ce que n’ont d’ailleurs pas nié les responsables politiques irlandais actuellement au pouvoir.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

https://www.breizh-info.com/2023/05/14/220046/irlande-10-000-emplois-perdus-dans-lhotellerie-apres-lafflux-de-demandeurs-dasile/

 1,286 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Bref, les “chances pour la France” ne sont pas une chance pour l’Irlande ! C’est étonnant, non ?

  2. Ah ma belle Irlande, mon pays d’amour où j’aimais me réfugier. Un pays de rève et d’enfance où la nature éclate en mille cascades, où les moutons à longs cheveux s’allongent au bord des chemins, où les gens sourient, les poneys du Connemara paissent en liberté, la tourbe au fond des lacs, les fuchsias comme des murs et les forêts de rhododendrons..
    Les merveilleux Irlandais si courageux et qui ont tant souffert…

  3. Les Irlandais sont en colère et l’industrie touristique Irlandaise est au bord de la faillite à cause des migrants car oui le gouvernement Irlandais favorise l’immigration de masse en accueillant des migrants qui s’illustrent déjà dans la décapitation d’Irlandais provoquant un danger pour les Irlandais et en plus les MUZZ occupent les hôtels du pays empêchant les employés des hôtels de faire leur boulot. Le Grand Remplacement en Irlande les Irlandais ne veulent pas !

  4. L’Irlande, c’est bien ce paradis fiscal prêt à tout pour attirer les entreprises et les employés qui vont avec ?
    Et bien voilà, c’est fait….

  5. La France sera aussi un repoussoir à touristes dans peu de temps avec ses vagues de migrants. Qui songerait à passer ses vacances, qui en bord de mer, à la campagne, à la montagne avec le risque de se faire voler ou pire…

  6. En France le macron en pleine période d’enfumage, veut être le meilleur élève de cette invasion migratoire. Hier il recevait Zelensky en tournée des popotes européennes, il tente de se refaire la cerise après le carnage de la réforme des retraites, entretien dans l’opinion et ce soir chez Bouleau qui le harcèlera de questions dérangeantes. Son projet de loi sur l’immigration passera quoiqu’il en coute, Borne se réjouis déjà d’un 12ème 49,3. Les soi disant métiers en tensions vont être servis et les demandes d’asile accordée en masse, les regroupements familiaux élargis. Le but est simplement terrifiant, la législation empêchera d’expulser quiconque. L’Irlande se navre,nous,
    nous allons pleurer de rage.

Les commentaires sont fermés.