Le Coran ou “Petit traité de camouflage”

Comment l’islam s’est camouflé en religion intouchable. Les actes fondateurs de cette supercherie.

Comment l’islam s’est camouflé en religion intouchable. Les actes fondateurs de cette supercherie.

Depuis 14 siècles sans interruption, mensonges, ruses, dissimulation, constituent des constantes en islam pour lui permettre l’extension de son territoire.

Nous allons rapporter ici deux récits coraniques relatant les plus célèbres ruses attribuée au ‘’prophète’’ Mahomet ; ces ruses restent des sujets  d’admiration et d’exemplarité pour tous les musulmans de tous les temps. Ils s’y réfèrent pour agir de la même façon dans leurs rapports avec les mécréants dont les pays sont à conquérir. La ruse, le mensonge et la dissimulation sont des vertus en islam.         

Rappelons-nous que les récitateurs du coran continuent à croire et à affirmer que le prophète de l’islam, Muhammad (‘’Digne de louanges’’) a reçu dès 610 la Révélation par l’ange Jibril (Gabriel) envoyé par « le Dieu » (al Lah), le Créateur de l’Univers. Que le ‘’prophète’’, au fur et à mesure des ‘’révélations’, en a tenu informé son petit groupe de croyants à La Mecque et à Médine, et que son secrétaire, Saïd ibn Zayd, les a fidèlement consignées, de 610 à 632, ce qui constitue le livre du Coran. Qui est donc un « livre sacré » car “directement dicté par Dieu au prophète Mahomet”.  Rappelons-nous que les musulmans prennent donc le coran pour un livre d’Histoire, de récit fidèle de ce qui s’est réellement passé dans la vie de Mahomet et un recueil de commandements donnés par Dieu. Ainsi, pour ces musulmans, l’histoire de Mahomet et l’histoire du coran se superposent, sont contemporaines et ne peuvent pas être dissociées. Les représentations pieuses montrent les scènes de Mahomet recevant la Révélation puis la transmettant aux fidèles.

     

    Si cette mise en scène est remise en cause, si des preuves sont apportées que le coran, ses ordres et la charia datent d’une opération de  montage postérieure d’un siècle à la vie de l’hypothétique Muhammad,  tout l’édifice risque de s’écrouler.

 

Or, un séisme de magnitude 9 en islamologie vient de se produire ! Il s’agit des récentes découvertes des historiens, archéologues, numismates,  grammairiens et lexicographes, des spécialistes de l’étude des textes orientaux anciens et d’autres scientifiques travaillant à retrouver le contexte humain de l’écriture du coran et l’histoire de Mahomet, qui dissocient désormais Mahomet et le Coran. Mille détails repérables dans l’écriture du coran attestent qu’elle est contemporaine des rapides et imprévisibles victoires militaires des armées arabo-islamiques de la fin du VIIème  siècle. Lorsque le coran est  écrit, l’homme Mahomet, si toutefois il a existé, est mort depuis 80 ans ou un siècle et les rédacteurs du coran ne savent quasiment plus rien de lui.

Mahomet n’a donc pas écrit le coran ni même pensé qu’il serait un jour écrit. Et une cinquantaine de styles grammaticaux différents et d’expressions ou tournures de phrases décelées scientifiquement signent la participation d’une cinquantaine de rédacteurs de cet ouvrage, dont les versets et sourates sont sans liens entre eux. Guillaume DYE, auteur du chapitre  “Le corpus coranique : contexte et composition” dans l’ouvrage “Histoire du Coran”, écrit (p. 890) : il nous faut… « déconnecter davantage  la rédaction du Coran de la carrière de Muhammad, et considérer ainsi qu’une part du Coran a pu être rédigée après la mort de Muhammad, ou indépendamment de lui. Cela semble la solution la plus adéquate pour rendre compte des caractéristiques de certains textes, notamment si l’on considère la datation et la localisation de certaines sources, le profil des rédacteurs, le contexte dans lequel certains textes coraniques sont susceptibles de s’insérer, et les indices de travail rédactionnel. » Exemples : la sourate 19 est la version retravaillée d’un texte qui a très probablement été composé après les conquêtes ; également pour la sourate 5, qui est structurée par un appel à la conversion des chrétiens ; la sourate 18 n’a pu très vraisemblablement être connue de la communauté proto-musulmane que seulement après les conquêtes (c’est-à-dire au VIII è s.).

 

Même à nous, mécréants, cela demande un effort intellectuel, pour nous débarrasser des images pieuses d’un prophète bédouin ressemblant à Moïse brandissant les Tables de la Loi. Pour nous débarrasser aussi de l’image d’un Mahomet à la tête de son armée, anéantissant les tribus juives et conquérant les territoires à partir de Médine. Un effort pour ne plus nous occuper de Mahomet, insaisissable, mais du coran qui, lui, est toujours aussi nuisible. Cet effort individuel que nous devons fournir est nécessaire pour que nous sortions les premiers du carcan dans lequel les musulmans nous avaient enfermés pour nous  imposer leur vision de Mahomet et de la nature du coran. Jusqu’à maintenant, si nous touchions au coran, nous touchions au ‘’prophète’’ donc à Dieu et, nous étions justiciables  pour irrespect d’une religion. Sortons les premiers de ce piège et montrons la route aux musulmans, pour que la baudruche ‘’islam’’ se dégonfle. Le coran crée un lien entre les musulmans, nous pouvons briser ce lien et, ainsi, affaiblir cette organisation.

Dans les deux récits coraniques qui suivent, les rédacteurs du coran, devenus pillards-sans-frontières à la fin du VII è s. et au début du VIII è s., attribuent comme à leur habitude des paroles et des actes à leur héros et prophète pour incarner celui-ci dans un récit qu’ils présentent comme  « historique ». Leur but est d’inciter un maximum d’autres pillards arabes dans un combat sans merci contre les juifs qui résistent suite à la prise de Jérusalem en 640 et qui voient la troupe des pillards grossir. Il s’agit donc d’histoires inventées dans un but d’éducation et de formation des « guerriers de l’islam » en pleine conquête en milieu hostile. Elles n’ont vraisemblablement pas été vécues par le mystérieux Muhammad qui n’est qu’un prétexte à prêcher le djihad. Le but des rédacteurs et de leur commanditaire, le calife ou chef de guerre du premier et du second siècle de l’islam, est d’enseigner aux troupes musulmanes l’art de la ruse comme arme de guerre. Leur meilleur exemple en tout étant le ‘’prophète’’ Muhammad, c’est lui qui est convoqué, un siècle après sa mort, pour donner ces leçons de ruse.


  1.         La ruse du déguisement en 628. Selon le coran, il déguisa mille de ses soldats en pèlerins inoffensifs. Une ruse fondatrice, toujours citée en exemple et souvent imitée.

Selon le coran (qui n’est pas un ouvrage d’Histoire, mais de politique) exilé à Médine depuis 622 et rêvant de reprendre La Mecque, s’estimant militairement et diplomatiquement proche de la victoire, Mahomet tenta un coup. En l’an 628, 6 ème année après l’Hégire, il décida se rendre depuis Médine, comme tout bon pèlerin bédouin, en pèlerinage à la Ka’aba (dans l’oasis de La Mecque) pour faire le tour de la Pierre Noire, puis à la source miraculeuse de Zemzem. Il déguisa mille de ses soldats en pèlerins inoffensifs, les armes cachées sous les burnous, et prit la route du sud : 430 km à parcourir dans le désert.

Alertés par quelques « islamophobes » (nous avons de très  lointains prédécesseurs !), les Mecquois apprirent ces préparatifs et ce départ groupé, ils se doutèrent du subterfuge et redoutèrent la prise du pouvoir de La Mecque par Mahomet, surtout que le chef de la tribu des Quraysh, Abu Sufyan, était en voyage au loin, à la tête d’une caravane commerçante. Ils s’organisèrent pour résister à l’assaut et firent savoir aux faux pèlerins qu’une négociation devait avoir lieu en cours de trajet, à Hudaybiya où ils envoyèrent des ambassadeurs. Là, ils proposèrent un pacte de non-agression bilatérale valable dix ans, et demandèrent à Mahomet de remettre à l’année suivante son entrée dans l’oasis comme pèlerin, ce délais, argumentèrent-ils, devrait leur permettre de préparer à temps une évacuation durant trois jours des emplacements des tentes par la tribu des Quraysh et ainsi faciliter l’installation des tentes des pèlerins venant de Médine pour plus de confort et d’agrément de leurs pratiques.

L’effet de surprise ayant été éventé, un pacte est conclu, la conquête de La Mecque n’étant que partie remise. Mahomet et ses pèlerins armés enlevèrent leurs déguisements et reprirent la route du nord, mais, islam oblige, l’armée arabo-islamique attaqua sans sommation la tribu juive des Khaybar, alliée de la tribu arabe des Quraysh de La Mecque et, pillage effectué, la soumit à son autorité. Attaquer ainsi des tribus sans défense devint un jeu, quasi une obligation comme les heures de prières, une suite d’actes déclarés agréables à Allah  et visiblement profitables à la troupe et aux finances de l’islam. Alors l’islam du Prophète poursuivit ses attaques sans sommation et pilla les villes juives de Fadak, puis de Wadi al Qura, puis de Tayma.

Que Mahomet participa ou non à cette ruse du déguisement de son armée en religion et à ces attaques des juifs importe peu aux rédacteurs du coran : l’essentiel est d’apprendre aux musulmans du VIII ème siècle. à pratiquer la ruse au nom d’Allah (camouflage d’une armée en religion) et à attaquer les juifs au nom du même Allah. Mahomet mort est récupéré et recyclé pour servir d’exemple et de modèle à suivre. L’antisémitisme de l’islam a sa source dans l’écriture de ces récits créés à l’époque des conquêtes, près d’un siècle après la vie de Mahomet.

 

 

  1. Une autre des ruses attribuée à Mahomet : Les versets sataniques.

Habitant encore La Mecque, donc avant son exil en 622, et face à l’opposition manifestée par les desservants des temples que son idée de monothéisme risquait de plonger dans la misère économique, Mahomet prit peur, accepta de composer et proposa que la nouvelle organisation qu’il souhaitait mettre en place pouvait bien, en plus d’Allah, admettre également ses « filles », les trois déesses, al Uzza, Allat et Manat, comme intermédiaires divines. Mais les compagnons du prophète, les « pieux ancêtres » (salaf), futurs califes et chefs de guerre, virent de suite le danger : s’ils conservaient encore des centaines de prêtres et de desservants pour ces déesses et leurs temples, ce sera le retour à la division des Bédouins et l’impossibilité de créer une armée solide, unie et conquérante. Cet État-major avait décidé de passer au monothéisme, il fallait s’en tenir strictement à ce monothéisme, seule façon efficace de rassembler les tribus et de partir unis aux razzias et à la conquête de la ville la plus riche du monde de l’époque, Constantinople, la capitale des Byzantins qui avaient justement choisi un Dieu unique pour être unis.

Le chef de la nouvelle armée de La Mecque, Mahomet, dut alors, plutôt que de se contredire, trouver une drôle d’explication (ruse qui réjouit fort, plus tard, Salmam Rushdie qui la divulgua dans un roman) : « Ce n’est pas l’ange Gabriel qui, pour une fois, m’a soufflé cette idée des déesses, mais c’est Satan, et je l’ai malheureusement cru ! », tenta d’expliquer à son auditoire le ‘’prophète’’ incapable de mentir car c’est  Dieu qui parle par sa bouche. Cette ruse et ce mensonge sont désormais inclus dans le Coran et la tradition leur a donné l’appellation de ‘’versets sataniques’’. Le but de cette écriture datant d’un siècle après l’époque de ces faits supposés est d’apprendre aux musulmans à ruser comme le ‘’prophète’’, à pratiquer la takkyia, la dissimulation, le mensonge, armes de la conquête tout aussi efficaces que le glaive et le couteau.

    

/////////

Puisque nous savons désormais l’origine frauduleuse, mensongère, inventée de toute pièce de ces stratégies de conquête, de ces armes de l’islam, notre rôle de résistants et d’opposants aux conquérants consiste à divulguer quand et par qui ces ‘’ordres divins’’ ont été inventés. Nous savons maintenant que le coran n’est pas un livre « sacré » écrit par un « prophète » et transmettant les paroles et les ordres de ‘’Dieu’’.

Il n’y a pas de lien entre le coran et Mahomet. Mahomet n’est pas un envoyé de Dieu mais il est la créature de chefs de guerre du siècle suivant. Le coran est un manuel de guerre écrit par des pillards ayant inventé le personnage d’un ‘’prophète’’ pour impressionner leurs contemporains et les soumettre.

L’islam se dégonfle et se fissure avec de telles révélations, il a perdu son unité factice ainsi que son camouflage en religion.

Nous sommes donc en droit de demander l’interdiction du coran en France où nos lois interdisent les incitations à la haine, au racisme et à la violence. Son interdiction ou sa réécriture : n’étant pas un ‘’livre sacré’’, il n’est protégé par aucun grigri ni aucune loi. S’il n’est pas interdit, qu’il soit réécrit !

L’islam tout entier est basé sur des mensonges historiques, sur des fables, sur un montage grossier, sur le camouflage en religion d’une armée de pillards. On n’en veut pas en France, ni de cette idéologie ratée ni de  ceux qui la propagent !

 

MEMENTO

QUI a écrit le coran ? une cinquantaine de scribes employés par une armée de pillards sans foi ni loi. Ce n’est donc pas Mahomet.

QUAND ? A la fin du 1er siècle de l’islam (correspondant à notre VIIe siècle ) et au début du second siècle de l’islam (VIIIe siècle ). Donc nullement durant la vie de Mahomet (575-632). Pas de lien entre eux. Ni donc de lien entre le coran, l’ange Gabriel et Dieu. Il ne s’agit donc pas des « paroles d’Allah ».

Où ? Dans les villes nouvellement conquises (Jérusalem, Damas, Fustât/future Le Caire,…) où le calife, chef de guerre, et son armée trouvaient la vie plus agréable que dans le désert. Et non pas à La Mecque ni à Médine.

POURQUOI ? Il fallait faire un lien entre les exactions de ces pillards-sans-frontières et une prétendue volonté divine exprimée par l’intermédiaire d’un ‘’prophète’’. Les Arabes acceptant d’entrer dans cette organisation politico-militaire devaient se dire en service commandé. L’aspect religieux (obéir à Allah à qui on se soumet) n’est qu’un camouflage d’opérations militaires de conquêtes.

COMMENT ? En inventant un ‘’prophète’’ arabe, lié aux anciens et célèbres prophètes juifs et chrétiens pris en modèles. Et en lui mettant dans la bouche ce que les califes, chefs de guerre, souhaitaient  qu’accomplissent leurs troupes (la sharia, les façons de vivre en soumission totale). Mais en utilisant la ruse, le non-dit, le style prophétique (en annonçant pour le futur un événement déjà passé).

 1,962 total views,  1 views today

image_pdf

38 Commentaires

  1. Merci pour cette information sur les dernières découvertes de la SCIENCE.
    Cela conforte l’idée que j’en avais quand j’ai tenté de lire ce torchon, qui comportait des contradictions toutes les trente pages, et aucune révélation divine, sinon un tissu de haine et d’appels au meurtre.
    Ce torchon contrevient aux lois contre la haine qui ont été votées en France ces dernières années.
    **Il doit donc être INTERDIT.
    Il faut le juger devant la 17ème chambre.

  2. Bonjour Jacques. Un grand merci pour cet excellent article. Dans le “Mein Kampf” des djihadistes, “Gestion de la barbarie”, il est recommandé de tout mettre en oeuvre afin de ruiner les puissances occidentales.Dans un 1er termps en infiltrant et en noyautant leurs rouages administratifs. C’est bien ce qui s’est passé chez nous sous prétexte de discrimination positive au recrutement chez Cnav, Caf, Ofpra etc.. + corruption comme on l’a vu au niveau de l’UE..”Nozélites” seraient bien inspirés de lire ce livre..

    • Bonjour Conan, et merci ! Tu as parfaitement raison, le projet des ”Frères” musulmans est effectivement de noyauter toutes nos structures afin de prendre le pouvoir lorsque le fruit est mûr. Le fait que les facultés de Droit soient pleines d’étudiantes voilées nous donne une indication de ce qui se prépare. Lorsque la Justice et les rouages de l’Administration seront aux mains de l’islam, nous aurons du mal à nous libérer de cette emprise. Les lois de l’U.E. nous interdiront de nous en prendre à notre Justice ! La “Gestion de la barbarie” nous éclaire, mais comme tu le soulignes, les divers échelons de notre Etat sont déjà paralysés par l’islam et les directives de l’U.E. et ignorent cet avertissement.

  3. Jacques
    L’hunamité s’est créé à partir de l’animal de 4 pattes, il s’est redressé sur 2 pattes. Lorsque cet animal redressé a commencé à structurer une vie communaitaire, vinrent les chefs de clan, celui qui fut le plus fort. Par la suite ces chefs de clan voulaient imposer un modèle de vie en communauté selon leur principes à eux, et vint aussi dans l’histoire le prophète des muzz qui au lieu de convaincre les pays conquis par la bonne parole, les arabes les ont envahis pas la force, le sabre pour soumettre tout le monde ou les tuer, c’était le temps des invasions barbares … et le culte des muzz est toujours celui du temps des ivasions barbares pour soumettre les pays conquis à une idéologie barbare, qui n’a jamais évoluée depuis 1400 ans pour les muzz, et aujourd’hui ils vienent chez nous pour poursuivre ce qu’ils sont commencé il y a 1400 ans, ils feront cela tant qu’ils prieront leurs mentor… donc il faut impérativement stopper le culte à la personne d’un conquérant du 7 ème siècle.. et le monde ira 100000 fois mieux…

    • Bonjour Jim, tu as parfaitement résumé l’Histoire, l’humanité d’abord animale, ne connaissant que le rapport des forces physiques (là où en sont restés les adeptes de l’islam) et, peu à peu, évoluant vers des valeurs qui sont les nôtres aujourd’hui dans notre monde civilisé. Alors que l’islam reste figé sur ses origines bédouines archaïques. Ta conclusion est claire : que les musulmans cessent de prendre exemple sur une légende, sur un mensonge, sur la construction d’un misérable qui, en réalité, n’a jamais été prophète, n’a jamais entendu un ange lui parler au nom de Dieu, n’a jamais écrit la moindre ligne du coran, n’a jamais été un modèle ni humain ni religieux ni en rien. Le coran a été écrit par des soudards, des guerriers, qui ont inventé cette mauvaise légende d’une volonté divine leur donnant l’ordre de conquérir tous les peuples ! Dégommons ce mensonge, cette fumisterie !

  4. Bonjour Jacques Lenormand,
    Je pense qu’une des choses les plus efficaces serait que ceux qui connaissent bien le coran – hadith sirat et sunnah – y compris, parmi nous et nos semblables aillent investir des sites où on parle d’islam et de tenter des débats contradictoires. Même si au bout du compte on se fait censurer par la suite, il ne reste pas moins qu’on aura placé quelques réflexions sur l’islam son origine et sa supercherie. C’est ce que je fais souvent. Même sur youtube quand on n’est pas censurés sous des vidéos sur l’islam, il est intéressant d’y mettre son grain de sel. Croyez-moi c’est efficace. Il faut investir ces sites, mais avec des arguments solides. Nous restons à disposition de nos membres et nos lecteurs, s’ils viennent à avoir des difficultés à répondre à nos détracteurs. Ne négligeons pas les moyens qui nous permettent de poser nos raisonnements.

    • (Suite) N’hésitons pas, à partir des acquis nouveaux, à tenter d’écrire un livre, cela met les idées en place et en fait trouver d’autres. Profitons de cette époque où les découvertes scientifiques sur l’origine du coran nous apprennent qu’il est déconnecté du Mahomet historique qui ne l’a donc pas écrit, alors que ce lien coran-Mahomet-Allah est la base de l’islam, pour nous débarrasser des vieilles représentations que l’islam nous a imposées et passer à un niveau supérieur. J’espère que le “Memento” que j’ai proposé dernièrement en fin d’article sera utile à la plupart des personnes que le sujet intéresse et qui veulent bien faire l’effort de travailler le fond de ce sujet. On vient ici, à R.R. pour cela : apprendre, travailler, retransmettre à notre façon notre savoir. C’est cela notre efficacité de résistants ! Merci pour votre implication et votre proposition.

    • Bonsoir Gamma. Je suis très heureux que vous émettiez cette idée et son application concrète, car c’est précisément mon souhait en écrivant ici. A partir des éléments nouveaux qui sont mis ici chaque jour à disposition, chacun fait l’effort de réécrire ses arguments avec ses mots propres et ses tournures de phrases. Chacun lit et apprend, puis digère ce qui est nouveau, se forge donc une connaissance nouvelle, la réécrit pour la mémoriser, en fait un texte à lui (à elle) et est ainsi capable de faire une conférence et de tenir bon face des contradicteurs. De façon pédagogique, dialectique, dans le calme, et en évacuant bien sûr tout ce qui est insulte, injure, colère, caricatures, clichés racistes ou autres. (voir Suite)

  5. Cela semble être très cohérent en effet de couvrir ses exactions et sa conquête purement matérielle par une religion qui n’est en réalité qu’une couverture ? Dans l’imaginaire occidental l’arabo-musulman apparaît toujours comme un bandit de grand chemin, même la période préislamique (nomade) est associée au pillage des caravanes qui avaient le malheur de traverser leur territoire.

    • Il y a même un nom l’ami à ces bandits de grand chemin : les Sa’ãliks. Ce sont ces gens que mahomet est aller chercher en leur promettant les butins de guerre et le pardon d’allah.

      • Intéressant, ça ne m étonne pas, il devait probablement récupérer toute la racaille ?

        • Tiens donc ? Un peu comme aujourd’hui alors, dans les quartiers “sensibles”.
          De petite racaille dealeuse, on passe au statut envié de “guerrier de l’islam”.
          Il y a clairement une guerre sur notre sol, favorisée par les idiots utiles qui oeuvrent dans notre dos depuis 50 ans.

  6. L’islam mène une Taqiya contre les infidèles notamment les Français et les Européens en menant Une guerre de conquête sous n’importe quel forme tout bénéficiant de la complicité des Dhimmis mais il existe aussi la Taqiya théologique à travers le Coran qui embelli l’islam et ses enseignements en faisant croire que cette religion est une religion de paix et d’amour alors que cette religion satanique qui préconise l’anéantissement des mécréants par tout les moyens egorgement avec un poignard, Djihad à la bombe et avec les armes à feu sans oublier la conversion forcé des infidèles à l’islam radical pour faire des nations conquises un Califat Islamique. La Taqiya théologique de l’islam c’est ça et c’est effrayant !

    • Bonjour Terence
      Oui. Bien d’accord avec vous. RATP mon
      c.. Je cite le coran. “Même ceux qui n’ont pas entendu parler de l’islam iront en enfer.

  7. Impossible de passer un commentaire des qu’on site une sourate ou un hadith!
    C’EST QUOI CETTE CENSURE?

    • Bonjour Florius, il doit y avoir une autre explication (technique et non censure ) à votre problème. Vérifiez que votre texte ne soit pas trop long. Ou faites-en deux commentaires. Re-essayez !

      • CONNAITRE L’ISLAM POUR Y FAIRE FACE .
        Avant de faire comprendre à un Musulman que son Coran est né d’un trafic des textes au fil des siècles pour servir les intérêts des dictatures, il faudrait déjà demander aux Français Chrétiens d’apprendre ce qu’est l’Islam en lisant le Coran, les hadiths et la Sunnah!
        Depuis 15 ans dans ma famille, parmi les amis ,les voisins j’essaie d’expliquer ne serait-ce que les bases !! Soit on me prend pour un zinzin qui n’a pas compris que l’Islam c’est juste le Catholicisme des ”Arabes”, soit on détourne la conversation, soit on me dit carrément que c’est trop compliqué et qu’en définitive ”ces gens là” ont bien le droit d’avoir une autre religion !!

    • Il n’y a aucune censure, je suppose que votre commentaire était trop long, le robot empêche les commentaires trop longs pour assurer la sécurité informatique du site, essayez de couper votre commentaire en 2 et de mettre une suite

      • Merci Christine et Jacques . Je ne comprenais rien à cette ”interdiction”
        La suite de mon message c’est :
        Ce qui est important de savoir c’est : LE SORT QUI NOUS EST RÉSERVE A NOUS LES MECREANTS !!
        Expl d’un hadith: “Ô hommes, savez-vous à quoi vous vous engagez en faisant allégeance à cet homme (Mahomet)?” ; Oui en lui jurant fidélité nous nous engageons à déclarer la guerre à toute l’humanité ( Ishaq:204) .
        Le Coran Sourate 9 vers 123: “Combattez à mort les incroyants parmi vous:parents,voisins,étrangers de passage et faites en sorte qu’ils subissent votre cruauté!!”

        • Quelle traduction utilisez-vous ? Les traductions de Kasimirski, de l’équipe Albouraq et de Malek Chebel disent “combattez les incroyants …” et remplacent cruauté par dureté.
          Quelle est la meilleure traduction du coran?

  8. Très bien ! C’est le texte lui même qu’il faut regarder. Le problème, c’est le Coran. Le coran tue … c’est la base. Coran = assassin. Il a été écrit pour cela, la religion n’y est qu’un pretexte, ou outil.

  9. Pour croire aux élucubrations de ce tissus d’âneries, il faut être lobotomisé dès la naissance. Si cette doctrine n’était pas aussi dangereuse, on pourrait en rire. Malheureusement, quand on constate les dégâts, l’envie de rire nous passe très vite.

  10. Quand on le dit nous, que cette secte est satanique et que ce n’est pas une religion. L’islam est un cancer et il doit être éradiqué par tous les moyens et c’est le travail de nos dirigeants. Mééééé ils font le contraire, ils déroulent le tapis rouge et font tout pour propager ce cancer.

    • Bonjour Christian, heureusement qu’on n’attend pas tout de nos dirigeants pour travailler à la lutte contre l’islam en France ! Tous nos petits efforts individuels et de proximité, s’ils sont bien argumentés, bien et posément construits, participent à cette résistance républicaine qui freine l’avancée de l’islam. Oui, comme vous le dites, il ne s’agit pas d’une religion. Le culte et la religion que des personnes ont le droit d’avoir envers un dieu arabe doit porter un autre nom que ”islam”. Ce nom est déjà pris et désigne une armée. Donc interdite sur notre sol selon nos lois qui ne sont pas appliquées mais qui existent.

        • Peut-être pas, car ce culte (cette religion) serait dissociée à la fois de l’islam et du coran actuel. Un coran modifié, réécrit, allégé des appels illégaux à la haine, à la violence, à la guerre, pourrait les aider dans leur prière. Mais en portant, lui aussi, un autre nom que ”coran” car cette appellation actuelle désigne un manuel pour guerriers.

  11. Alors làààà…Alors làààà… Je suis un peu époustouflifié ! Le socle scientifique des découvertes qui ont permis de telles affirmations, comment vont ils en effet le recouvrir ?

    • Avec un tapis de prière. Salut cher vacancier. N’oublie pas la crème solaire! Amitiés de la part d’un rampant.

  12. Bonjour @Jacques Lenormand ;

    Comment dire ; formidable texte ! Merci !

    Et maintenant que vont dire et faire les matières grises de l’islam ? Quelle va être leur parade, leur contre-attaque ?

    Certainement vont-ils crier aux mensonges, à la falsification, à la mauvaise lecture des textes qui ne peuvent être lus et entendus que par des lettrés arabo-musulmans.

    La contre-offensive : la chasse à ces nouveaux apports pour la connaissance de l’histoire coranique et de ses auteurs. L’imanat international ne tardera pas à proclamer des autodafés.

    N’oublions pas que les vigilants de l’islam dans le monde sont nombreux à veiller au grain, à leurs intérêts “religieux” et surtout politiques ; ils ont acquis un grand pouvoir.

    • Bonjour @Marcher sur des Œufs ! Sans doute que les éléments de ripostes sont forgés en ateliers dans les écoles de théologie musulmane, comme à l’université islamique Al-Azhar du Caire ! Ils doivent y décortiquer les résultats des recherches scientifiques qui nous permettent de réécrire l’Histoire non plus en faisant intervenir le surnaturel musulman mais la réalité des faits exhumés. Comme vous le dites, soyons à l’affût de leurs publications pour voir comment ils vont essayer de s’échapper et d’expliquer les gros mensonges sur lesquels s’est bâti tout l’islam. Sans doute vont-ils convoquer une fois de plus Satan pour expliquer que nous ne comprenons rien ! Mais l’islam est dans de mauvais draps. Il leur reste l’immigration et la natalité pour faire nombre et faire diversion.

      • Bonjour @Jacques Lenormand ;
        -“Sans doute que les éléments de ripostes sont forgés en ateliers dans les écoles de théologie musulmane, comme à l’université islamique Al-Azhar du Caire ! Ils doivent y décortiquer les résultats des recherches scientifiques qui nous permettent de réécrire l’Histoire …”-

        Tout à fait ! Ma mémoire me fait défaut, mais j’ai lu des choses dans ce sens il y a quelques années.

        Et en effet pour être à l’affût ; ça tombe bien, parce que j’étais à l’affût quand je me suis lancée dans quelques recherches dont je vous livre quelques références de sites Internet qui montre l’activité islamique loin de faire dodo, bien au contraire extrêmement dynamique et active dans l’objectif de continuer la propagation de l’islam.

        Je vous ai relayé quelques adresses web.

      • Pendant que politiques et religieux nous abandonnent à notre sort ; pire, collaborent avec nos ennemis ; notre adversaire, lui ne ‘endort pas, loin de là ; il est très actif dans tous les domaines pour son hégémonie très proche.

        On ne pourra compter que sur nous et nos élites, de collabos vont monter en grade de traîtres patentés.

      • ACTIVITÉ EN FRANCE : de la Banque Islamique de Développement
        • 16 Projets
        • 14 Terminés
        • 2 Actifs

        ON S’AMUSE :
        Industrie Et Exploitation Minière 3
        Éducation 12
        Santé Et Services Sociaux 1

        Quelque chose saute aux yeux tout de suite !

        • Merci MSDO ! Ils ne restent pas les bras croisés effectivement !

          • Les théologiens vont effectivement ”mentir et brasser les textes”,tout comme Malek Chebel qui disait que la lapidation n’est pas dans le Coran !! OUI ,mais elle est dans les hadiths Menteur ….Taqqya!
            Cela dit il est préférable d’aborder un Musulman de base avec prévenance ,la plupart ayant été ”matraqués” par les sourates avant de savoir lire. Ils sont sincères mais hélas ignorants et en plus menacés!

      • ■ SHADA ISLAM
        ► New Horizons Project est une société bruxelloise unique (SPRL) fondée et gérée par Shada Islam dans le but de fournir une gamme de services de conseil, de communication et de stratégie à l’Union européenne, aux institutions internationales, aux missions et ambassades étrangères ainsi qu’aux entreprises et à la société civile. organisations de la société.
        …/…
        https://tinyurl.com/5ecacbdu

        ■ OER-PROJECT
        ► UN PROGRAMME D’HISTOIRE POUR ALIMENTER DES SALLES DE CLASSE INCROYABLES
        Nos programmes sont créés par des enseignants et des universitaires. Nous proposons des cours complets d’études sociales alignés sur les normes de l’État, le tout totalement gratuit. Venez explorer nos supports pédagogiques, nos ressources de planification, nos offres de développement professionnel et notre communauté d’enseignants en ligne utile.
        ○ OER PROJECT.com : https://tinyurl.com/wvt6hy7y

        ■ PROJET ‘ISLAM ET CONSTITUTIONNALISME : UN DIALOGUE OUVERT’ – (FUNCI Foundation).
        ○ FUNCI.org : https://tinyurl.com/v6fbmkcm

Les commentaires sont fermés.