La Russie à travers le regard du photographe lyonnais Jérôme Forêt

 

A 33 ans, Jérôme Forêt  a plus de 10 ans de voyage en Russie, il s’y est rendu pas moins de 17 fois.

Et il n’en a pas fini  de percer ses mystères, de découvrir son âme.

Malgré les problèmes rencontrés lors de l’exposition de l’auteur à la Bibliothèque municipale du 1er arrondissement de Lyon, Jérôme Forêt continue à faire découvrir au spectateur français la culture, la civilisation et la géographie de la Russie, ses traditions et ses coutumes à travers la photographie.

Jérôme Forêt :

« Malgré des menaces que ce soit dans les médias ou sur les réseaux sociaux je me sens investi comme un devoir de montrer l’âme russe pour que la culture russe vive ».

A propos
Jérôme Forêt est né à Lyon et depuis son enfance il y a toujours eu des liens avec la Russie qui lui est chère.
J.Forêt a côtoyé des artistes du Bolchoï en 2005 dans un opéra de Chostakovitch à l’Opéra National de Lyon.
Son voyage photographique est immense : du Sud-ouest au Nord-Est. Après 17 visites en Russie, ses témoignages sont les sentiments et les réflexions en images de tout ce qu’il a vécu : les lieux, les odeurs, les bruits, les températures, les personnes … Selon J.Forêt, la photographie en noir et blanc transmet une émotion de meilleure façon.

 

« Tout le monde s’imagine la Russie comme le plein centre de Moscou et de Saint-Pétersbourg, alors que ce n’est qu’une vitrine. L’âme russe se cache dans les petits villages, dans les maisons », assure-t-il à cet égard.

Assurer le lien culturel contre vents et marées

 

« Beaucoup m’ont dit que j’étais courageux. J’ai encore du mal à exprimer ce sentiment, mais je me suis senti comme investi d’une mission, de montrer qu’en Russie, il n’y a pas que la vodka, mais aussi des ethnies extrêmement variées, des traditions complètement différentes, plein de religions ».

 

Anastasia Forêt, l’épouse du photographe, a complété l’exposition parisienne avec des dessins graphiques de sa région natale, Inta (République des Komis), et du Nord de la Russie.


« Ce que je voudrais faire, c’est du portrait non seulement du Russe typique, mais aussi de personnes du milieu orthodoxe, de milieux variés, des Ouzbeks, des grands-mères, des pompiers, pour montrer qu’il n’y a pas que le stéréotype de la femme blonde aux yeux bleus. J’ai aussi l’idée de faire venir ces gens avec un objet ou quelque chose qui a été important dans leur vie », lance Jérôme.

L’une de ses photographies les plus acclamées étant celle d’une femme, de dos, patientant durant l’arrivée d’une rame dans les profondeurs du métro de Moscou, l’artiste ambitionne également d’organiser une collaboration avec le réseau de transports souterrain de la capitale russe ou de Saint-Pétersbourg, afin d’y réaliser une série de clichés.

Enfin, si une nouvelle exposition est d’ores et déjà prévue pour la fin de l’année dans un café du Vieux Lyon, où il mettra certaines de ses œuvres en vente, notre interlocuteur n’exclut pas d’en entreprendre une présentation sur le sol russe.

« Je sais qu’il y a un restaurant à Saint-Pétersbourg qui s’appelle Jérôme, j’aimerais bien les contacter pour voir si ça les intéresserait », conclut-il avec le sourire.

Merci à Russia Beyond

 1,464 total views,  3 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Quelle chance ! je vous envie, j’adorerais en avoir fait autant.

    • Здравствуйте,
      Merci de votre message.
      En effet, j’en ai déjà beaucoup vu mais il reste tellement encore à voi
      Mon instagram : contraste_de_la_vie

  2. Merci de nous montrer ce qui existe encore de vrai et de beau dans ce monde de fous cyniques menteurs et corrompus par le vice et le pognon monsieur Forêt! en espérant que viendra quelqu’un en France pour balayer ces “encombrants” au loin

    • Bonjour,
      Merci pour votre commentaire qui me fait très plaisir surtout quand c’est positif car je vous laisse imaginer toutes les critiques que j’ai eu.
      Спасибо большое.
      Mon instagram : contraste_de_la_vie

  3. L’âme russe, vaste comme ses plaines, insondable, tour à tour résignée ou révoltée. Magnifiques photos.

    • Здравствуйте,
      Merci pour votre commentaire qui me fait très plaisir. Un beau et vaste pays que je vous conseille de découvrir.
      Mon instagram : contraste_de_la_vie
      Спасибо большое.
      Jora

  4. La Russie est un pays qu’on aime et qu’en même temps on la déteste ce qui est contradictoire mais n’empêche que la Russie est un très beau pays avec des paysages magnifiques à travers la campagne Russe et les grands espaces du pays sans oublier les grandes villes comme Moscou, Saint Petersbourg, Volgograd, Krasnodar et autres. En tout cas Mr Jérôme Forêt est un grand fan de la Russie et il mérite cette exposition !

    • Здравствуйте,
      Merci pour votre commentaire qui me fait plaisir.
      Il y a beaucoup à voir dans les grandes villes mais surtout dans les villages où j’ai trouvé l’âme russe et la vraie Russie.
      Mon instagram : contraste_de_la_vie
      Спасибо большое
      Jora

  5. J’ai un très très bon copain parti vivre en Russie il y a 6 ou 7 ans. Il s’y est marié et semble heureux. Il doit avoir 66 ans.
    Nous nous sommes perdus de vue mais j’ai des nouvelles de Michel sur le blog de Asso-Davaï. Il écrit des articles et nous raconte sa nouvelle vie dans un petit patelin, loin des métropoles.
    Je pense qu’il est heureux.

    • Здравствуйте,
      Merci pour votre commentaire qui me fait plaisir.
      Oui, loin des grandes villes, l’âme russe se dévoile et ses cultures très différentes.
      Mon instagram : contraste_de_la_vie
      Спасибо большое.
      Jora

Les commentaires sont fermés.