Le mythe de Mahomet prophète… la preuve par la numismatique !


Drachme omeyyade frappée vers 691 sous Abd al-Malik sur un modèle persan. Inscrits en arabe au recto « au nom de Dieu, pas de divinité sinon Dieu unique, que soit adoré celui qui est envoyé par Dieu» , et au revers « commandeur des croyants » et « calife de Dieu » (« lieutenant de Dieu »)

 

Sujet ardu…
Jusqu’à la moitié du XXè siècle, la tradition musulmane était acceptée de la plupart des historiens.
Si l’idéologie des écrits comme le coran ou les hadiths faisaient déjà l’objet de critiques depuis plusieurs siècles, il y avait peu d’éléments historiques connus et dument recensés venant apporter un éclairage réel sur l’origine de l’islam...
En effet, très, très peu de documents autre que la tradition concernant les “exploits” de Mahomet prophète. Pour ce qui est du cas de Jésus Christ, la dotation est plus grande bien que discutée elle aussi, plus ancienne de 6 siècles qui plus est… Donc si la vie de Jésus Christ est passée à la moulinette, pourquoi en serait-il différent de la vie de Mahomet ?

Depuis, nombre hypothèses sur l’origine réelle de l’islam, toujours plus pertinentes, ont été formulées. A chacun de les rechercher, il ne s’agit pas de les rappeler…

L’islam, contrairement au christianisme, n’aime guère l’archéologie (fouilles discrètes de la Mecque durant sa modernisation : rien d’antérieur au 9° siècle ; absence de fossés à Médine révélée par l’archéologie aérienne* : pas besoin de creuser…). Pourtant nombre de supports montrent le début de l’islam, en particulier au Yémen, une des premières régions “islamisées” (avant 632), à comprendre conquises, ce que conforte la suite immédiate.
* : l’archéologie aérienne met évidence des traces vieilles de 6000 ans, pour le moins du début du néolithique.

Les écrits connus de l’islam les plus anciens datent peut-être de 640* (le règne du calife Othman 644-656) jusqu’au début du 8è avec les corans découverts à Sanaa, dont un palimpseste**, le plus ancien, après l’éboulement du plafond d’une vieille mosquée…
* : datation au carbone 14, une fourchette est attribuée, essentiellement sur le support parcheminal, la peau.
** : à noter que la peau de mouton étant coûteuse, elle servait pour des écrits importants, quitte à en récupérer en grattant des parchemins déjà utilisés.
Ce palimpseste montre le début de l’islam, mais dans un contenu du coran un peu différent du coran officiel actuel sans qu’il induise de contradictions importantes, mais des manques, des nuances notoires, le tout objet de discussions scientifiques… Pour revenir à Othman, le 3ème calife, il lui est attribué la mise à jour officielle du coran, imposant la destruction des versions non conformes ! Voilà qui explique peut être ce qui précède… En effet, pourquoi ranger dans un plafond, même au 7è siècle, si ce n’est pour cacher ?

Mais la suite va être éclairante…

Le début de l’islam est postulé avant ce qui est considéré comme la mort de Mahomet. Mais quel islam ? Un islam conforme à sa nature actuelle, ceci pour le moins dès 632 ?
Déjà les corans de Sanaa apportent une nuance…

Le premier élément de contestation d’un Mahomet prophète, le fait qu’il serait le seul prophète je n’en connais pas d’autres, à porter les armes… Ce qui ne doit nullement gêner les musulmans qui le considèrent comme exceptionnel, venu pour corriger tout ce qui précédemment aurait été falsifié, en somme une justification de sa violence…

Précédemment citées, les contradictions archéologiques, comme celle de l’inexistence de traces d’un fossé à Médine, ou encore qu’il n’existe dans l’historique juive aucune trace du massacre d’une tribu entière lors de la période mahométane incriminée… Bien sûr, ce ne sont pas les seules !

Un argument incontestable, la numismatique (les pièces de monnaies).

Voilà un support infalsifiable, à diffusion large, d’autant plus large qu’il est la marque d’un royaume ou empire puissant.
Ainsi, une énorme contradiction avec un islam établi depuis Mahomet à moins de mettre en cause jusqu’à l’islamisme du calife Abd El Malik (685-705), voire de califes précédents.

Abd El Malik, un règne de 20 ans. Difficilement imaginable si le calife à la tête de l’empire Omeyade n’avait été un vrai musulman, bien d’autres califes étaient passés de vie à trépas de façon violente avant lui, et de façon bien plus rapide !

Abd El Malik s’est illustré par l’organisation de son empire, dont par la mise en place de monnaies bien connues des collectionneurs, le dinar (d’or), le dirham (d’argent), le fals (en cuivre). Des pièces qui se sont répandues au fil des échanges jusqu’en Europe, surtout celles d’or et d’argent. Elles ont gardé leur définition plusieurs siècles (dinar = 4,5 g d’or) !

Il est de notoriété que l’islam interdit la représentation humaine, voire animale, assimilées à des idoles (S5 V90 : les pierres dressées !). Elles sont a priori interdites au moins depuis 632 mort du dit prophète de l’islam, à plus forte raison dans un islam qui aurait totalement sa source dans la profession de foi de Mahomet. Des hadits -sunnites- viennent conforter cette interdiction, voire en la nuançant (autorisé sur un tapis que l’on foule au pied !)…

La revue des pièces arabo-musulmanes.

Accordons aux premiers califes, tenus de se battre contre les Romains, les Perses, qu’ils ne se soient guère préoccupés des monnaies. Ainsi ont-ils repris des graphismes identiques, jusqu’à la persistance de croix, avec quelques adjonctions islamiques…

Dirham d’argent 675 arabo-sassanide, simple adjonction de bismillâh…

Plus étrange :

Lors des années 670-680, une pièce de monnaie arabe étonnante : la première à faire figurer la mention muhammad (encadré vert), et ce, dans une symbolique chrétienne et byzantine. Ce muhammad était-il celui de l’islam ???
Comment imaginer aussi que le plus important personnage de l’islam, après allah, ait dû attendre pour le moins 40 ans avant d’être cité, voire après les califes, ses lieutenants lui ayant succédé ?

Plus de 10 ans après le début de son règne, Abd El Malik fait encore éditer cette pièce dite du calife debout.

Dinar d’or de 696… le verso comporte une profession de foi musulmane.
Ou encore :

Fals d’Abd El Malik, la croix au verso est remplacée par un symbole autre…

Soudain en 698 :

Recto-verso d’un dinar d’or après une nouvelle réforme !
Le nom du calife est désormais absent. Elles ne portaient que du texte : des professions de foi.

Note : Des imams prétendent que l’interdiction  des images humaines ou animales est caduque, la raison en serait que désormais l’islam a vaincu les idoles, ce qui n’était pas le cas aux 7è et 8è siècles !

Conclusion, clair que les règles de l’islam ont évolué.
Le règne d’Othman s’illustre en fait par un certains nettoyage de ce qui pouvait contrevenir au mythe de Mahomet prophète. Le dogme islamique s’est donc construit dans le temps, ce qui confirme le doute sérieux d’un Mahomet prophète même si le combattant est d’une grande certitude…

Conséquences sur la chronologie des débuts de l’islam.
– 632 mort de Mahomet chef de guerre ;
– Sous Othman (644-656), le mythe apparaît, voire est imposé (il s’agit aussi de mettre en cause les autres religions par une religion qui leur est supérieure). Une nécessaire élimination de preuves ou documents en contradiction s’impose. Un premier coran recension de textes religieux est élaboré ;
– Après plus de 60 ans, l’islam est plus rigoureux, le calife Abd El Malik doit lui-même s’y plier… Une nouvelle édition du coran est imposée, d’où les corans de Sanaa camouflés dans le plafond d’une mosquée, marque d’une certaine résistance…
– Par la suite, l’absence de documents certifiant Mahomet prophète constituant un manque, une tradition orale est arguée puis consignée dans les hadiths…

PS : Article rédigé par recherche documentaire, pas par l’IA ! Les liens n’ont pas été fournis, mais les précisions sont telles qu’il est facile de les retrouver.

Rappel d’un article traduit :
https://resistancerepublicaine.com/2021/09/09/un-livre-sur-lorigine-de-lislam-vue-par-des-chretiens-et-des-juifs-du-7eme-siecle/

Tout cela rejoint les articles de Jacques Lenormand sur le même sujet :

https://resistancerepublicaine.com/author/jacques-lenormand/

Autre document d’un site spécialisé dans l’Histoire, une présentation de la pagaille qui a vu l’élaboration du coran :
https://www.herodote.net/Comment_est_ne_le_texte_sacre_de_l_islam-synthese-1739.php

 1,716 total views,  3 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. Les pièces démontrent l’appropriation aveugle des monnaies préexistantes.
    Les pilleurs n’ont pas eu le temps de réfléchir à la signification des croix et au dessin représentant un humain.

  2. Il faut cesser de fantasmer des livres tel le coran dont le premier a tété imprimé en 1540 par des vénitiens… avant l’imprimerie de 1450 AUCUN livre n’a existé… uniquement de RARES manuscrits ! Alors affirmer des textes du coran c’est une belle escroquerie intellectuelle !

    • Pas clair, quelle est l’escroquerie intellectuelle ?
      Le coran lui-même ou le fait de le reprendre pour en révéler les absurdités… ?
      Et que dire des hadiths encore pire ?
      D’autre part, le coran référence pour les sunnites, le plus ancien tout en parchemin date du 11ème siècle, conservé au Caire… Il doit peser comme un bœuf !

  3. C’est louable de chercher à mettre des preuves sous le nez des musulmans pour tenter de les faire apostasier. Je suis la première à la souhaiter. Néanmoins, quand on voit qu’en dépit des images satellites qui montrent que la terre est ronde, qu’ils continent de croire qu’elle est plate, il est permis de se monter pessimiste… Ils sont trop fanatiques pour remettre en cause leur foi, même avec des preuves…

    • Je crains que oui, mais on peut aussi les ridiculiser…
      La terre est plate, alors pousser à l’absurde… comme a fait remarquer un commentateur d’un article précédent !

      Si la terre est plate, alors l’eau des océans se barrent sur les bords, et il faudrait une grande cuillère pour remettre l’eau dans les océans… Or on n’a jamais vu de grande cuillère… C’est donc que la terre à la forme d’une assiette !!!
      :-))

      Autre sonnerie à leur sortir :
      La terre étant plate, le jour le soleil est donc au dessus de la terre et le jour a lieu en même temps sur toute la terre et donc toute la terre est à la même heure.
      Lors de la nuit, le soleil est derrière la terre et la nuit a lieu en même sur toute la terre !
      :-))

  4. Je suis tellement enchanté d’un tel bijou offert par Jean-Paul Saint-Marc que je veux lui adresser une seconde fois mes félicitations et mes remerciements pour son travail d’artiste et d’écrivain. Ainsi, les preuves de l’imposture de l’islam arrivent, les unes après les autres, s’accumulent et nous confortent dans notre démarche. Comme ce sont les musulmans qui avaient écrit leur histoire, elle était forcément miraculeuse, divine ! Aujourd’hui, grâce aux méthodes scientifiques (archéologie, histoire, linguistique,…) la réalité apparaît toute autre ! Le camouflage de l’armée en religion est en train de craquer de partout. Ce qui reste de la religion va être obligé de se trouver un autre nom que islam, ce nom d’une armée ! Une armée qui va se retrouver à poil sans son camouflage ! Encore mille mercis, Jean-Paul !

  5. Oh, grand merci Jean-Paul Saint-Marc, pour ce nouvel éclairage, ”pièces” à l’appui, argumenté et solidement bâti, qui participe grandement à ébranler le vieil échafaudage de l’islam. Cette prétendue religion a écrit elle-même son Histoire : une légende dorée ! Et nos populations l’ont acceptée comme argent comptant. Et voici que, grâce aux recherches actuelles, on découvre ce qui s’est réellement passé et comment l’écriture du coran a servi à cacher un montage bien grossier et bien peu édifiant, les violences de pillards ! A nous tous, maintenant, opposés à l’avancée de l’islam en France, à faire connaître ces étonnantes découvertes qui permettent d’écrire enfin la véritable Histoire de l’islam ! Merci, Jean-Paul !

    • Effectivement, il faut mettre en doute l’islam sur les fondements qu’il se vante d’avoir…
      D’ailleurs ne se dit-il pas la vraie religion… alors qu’il est la plus fausse !

      C’est un des arguments pour le démolir…

      Je te signale, auprès des cathos, donc des évêques et prêtres toujours aussi cons pour imaginer que l’islam est de la même famille que le christianisme, le coran qui formule que le Christ n’est pas mort sur la croix, que c’était UN FAUX SEMBLANT. Ce Christ dont l’islam a fait un prophète se félicite qu’il ait trompé les chrétiens, par conséquent qu’il qualifie d’égarés ! Autrement dit, l’hypocrite islam reproche aux chrétiens ce dont il est la cause (dans son coran).
      Objectif, populariser ce genre de documents et d’arguments.
      CDLT

      • Oui, depuis longtemps les chrétiens tendent la joue gauche. Le professeur Louis Massignon a beaucoup travaillé à rapprocher chrétiens et musulmans. Cette naïveté et cette ignorance quant au réel motif de l’islam (la conquête de nos pays) ont profondément influencé nos dirigeants. Ils croient faire du bien en répétant que l’islam est une religion ! Grâce à toutes ces preuves de l’imposture, on doit pouvoir faire davantage tomber en morceaux le camouflage, le maquillage. Cordialement.

  6. EXTRAIT, de cet épisode historique qui rappelle ces autres traités passés en Espagne à la belle époque du musulmanisme.

    Mais avant que de sortir de l’Afrique, il faut remarquer, que :
    —>Saïd, Commandant de l’armée d’Egypte pour Othman,
    —–>fit de si fréquentes courses dans la Nubie qui confine avec la Thebaïde, & pressa si fort le Roy de ce pays-là,
    ——–>qui était Chrétien, que :
    •❯❯ ▬▬pour obtenir la paix▬▬, il fut obligé par un Traité d’envoyer tous les ans en Egypte un grand nombre d’esclaves noirs, dont les Arabes faisaient grand état.❮❮•

    -[BIBLIOTHÈQUE ORIENTALE ou Dictionnaire universel d’Herbelot Barthélémy (1778 – T3 ; pg.98]

      • Bonjour @Jack Lenormand et merci à vous pour l’excellentissime article que vous avez écrit et publié sur RR cité également en référence par Jean-Paul Saint-Marc.

        Tout çà, c’est du lourd du plus grand intérêt.

        RR est très riche des connaissances de ses auteurs qui les partagent si généreusement. Merci !
        _____________

        Pour en revenir à la référence que je cite ; ce que je voulais signaler aussi ce sont les constantes de l’expansionnisme musulman.
        Là je donne pour exemple, l’esclavagisme, mais on peut dire la traite d’humains, puisque dans le cas de l’Espagne, il s’agissait aussi de livrer des jeunes filles, voire des fillettes, des vierges pour ces messieurs pour leur plaisir mais aussi dans l’objectif “du métissage” et en conséquence de l’expansion de l’islam.

        Ce que je voulais signaler aussi c’est cette autre constante qui perdure et que nous connaissons bien ; à savoir : “les satisfaire SI ON VEUT LA PAIX”.

        Ils ont donc une sacrée pratique et nos politiques de NOUS soumettre aux souhaits des “croyants” ☺.

        • Merci, @Marcher sur des Œufs, pour vos encouragements ! J’apprécie vos réflexions concernant l’islam. Cette ”civilisation” (qui n’est pas un modèle de civilisation !) n’a pas besoin de culture pour se transmettre et s’étendre : l’oralité des légendes et récits merveilleux lui suffit. Et un seul livre lui suffit : le coran. D’où l’immobilisme de son organisation sociale et de ses mœurs. Le dernier marché aux femmes esclaves n’a été fermé à Constantinople qu’en 1850 ! L’exogamie des Turcs musulmans polygames n’avait pas d’autres buts que d’étendre l’islam par la natalité. Les Turcs n’étaient que 10 millions en 1923 et sont près de 85 millions un siècle plus tard ! Oui, c’est curieux ce que vous soulignez aussi, notre souci de satisfaire les souhaits de nos conquérants !

  7. les muzzs n’ont même pas de preuves de l’existence de leur soi-disant prophète !

    Pas de preuve historique.
    Pas de preuve archéologique.

    Juste des récits légendaires dont la trace écrite est postérieure à l’an 700 après JC. Soit près de 70 ans après la mort supposée dudit susnommé !

    Une belle embrouille mise au point par le 1er calife et ses successeurs !!!

    C’est comme si on avait la 1ère trace écrite de l’existence de Napoléon en 1891…

  8. Mahomet serait monté au ciel sur sa jument. Pauvre bête, obligée de supporter le poids d’un âne.

  9. Bonjour @Jean-Paul Saint-Marc ;

    Super article ; merci beaucoup !

  10. Mahomet mon Dieu ! Le dieu diabolique satanique des MUZZ et des Islamo Gauchistes d’extrême gauche comme Edwy Plenel l’homme qui aime le Coran, le djihad et le poignard tout en se masturbant pour Allah bref Mahomet c’est l’incarnation du Diable !

  11. Toutes ces pièces , JE DIS BIEN TOUTES CES PIÈCES SONT SACRILÈGES , la LOI coranique ou mahométane , DANS LES LIEUX DE CULTES , COMME DANS LES LIVRES ou autres tableaux , PIRE SUR DES PIÈCES DE MONNAIE interdit toutes formes diverses sous quelques représentations que ce soit d’une figure humaine, même chose chez les juifs , il y aurai t’il des conspirateurs ou autres corrompus chez les premiers ????

Les commentaires sont fermés.