Qui se soucie de la centaine de journalistes de RT laissés sur le carreau ?

Le journaliste Frédéric Aigouy évoque la liquidation de RT France : une centaine de salariés laissés sur le carreau

DEBRIEFING – Pour le journaliste Frédéric Aigouy et une centaine d’autres confrères et salariés, le couperet est tombé. Vendredi 7 avril, la liquidation judiciaire de RT France a été décidée par le tribunal de Nanterre.

“La situation durait depuis un an”, rappelle-t-il, évoquant “une épée de Damoclès” qui menaçait une chaîne et sa rédaction qui n’ont pourtant jamais été averties, sanctionnées, ni condamnées pour la moindre entorse à la déontologie par le régulateur de tutelle (l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique, ARCOM). 

Le 27 février 2022, une interdiction de diffusion est décidée par l’Union Européenne, et appliquée dès le 2 mars suivant. Si RT France peut continuer à émettre, la chaîne n’est plus véritablement accessible au grand public : seuls les spectateurs capables de recourir aux services d’un VPN, afin de contourner le verrou du contrôle basé sur la géolocalisation des IP, parviennent encore à accéder aux programmes.

Le 20 janvier 2023, les conditions du fonctionnement de la rédaction deviennent intenables avec le gel des comptes bancaires de la chaîne, à “la demande de la Direction Générale du Trésor”, comme l’indique alors la journaliste Xenia Fedorova, présidente et directrice de l’information de RT France :

Frédéric Aigouy, qui précise que le financement de RT France est comparable à celui de n’importe quel autre média dépendant d’un État, en France ou dans le monde anglo-saxon en général, dénonce “une décision éminemment politique”.

Il s’agit à ses yeux d’une profonde source “de déception” pour toute une équipe “qui faisait le boulot” journalistique “sur le terrain”, qu’il s’agisse de sujets comme le Brexit, le RussiaGate ou les Gilets Jaunes.

“Nous sommes des journalistes français et nous faisons notre travail”, témoigne Frédéric Aigouy, qui regrette le manque de confraternité de certains journalistes qui se sont acharnés contre RT France, un des rares médias qui ne suivait pas “la doxa gouvernementale”.

Au nom de la pluralité de la presse, France-Soir apporte son soutien à la rédaction et aux salariés de RT.

France Soir

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/le-journaliste-frederic-aigouy-evoque-la-liquidation-de-rt-france-une

 977 total views

image_pdf

10 Commentaires

  1. Et “on” se sert allègrement sur les comptes de pauvres journalistes qui ne font que leur métier, aucun n’a giflé le puant pourtant.
    L’habitude est prise, après avoir volé, sans scrupules, les oligarques russes et les citoyens russes partout où ils étaient accessibles, le Minus met A LA RUE une centaine de journalistes français en les privant de leur salaire.
    Comme le Minus a privé de leur emploi et de leur salaire, tous les non vaxxinés, là où il pouvait les atteindre.
    De plus, c’est une grave atteinte à la liberté d’expression et à la pluralité de la presse censée caractériser toute démocratie.
    Une ord****, vous dis-je.

  2. Les journalises ne sont pas les seuls, il y a aussi les employés des banques, les soignants, les enseignants, même des agriculteurs – c’est le moment de créer des structures parallèles : il faut demander aide de gens qui y pensent depuis longtemps comme Piero San Giorgio ou Louis Fouché – transformer la catastrophe en opportunité !

  3. Ce qui est intéressant dans les infos c’est le pluralisme, que chacun puisse exprimer ses idées, son ressenti et que les infos arrivent non censurées, toutes les infos! à chacun de se faire son opinion. Au lieu de cela tous les journaleux parlent à l’unisson, les avis sont les mêmes, les reportages, les prises de parole se ressemblent, ou presque. Ce qui compte n’est plus la vérité. Mon père disait “ils nous font prendre des vessies pour des lanternes”, il n’était pas très instruit mais il avait déjà compris qu’on nous raconte ce que l’on veut pourvu que ça aille dans le sens des dirigeants.
    Alors je ne regarde plus grand chose, à part CNews de tems en temps, et encore… mais les gens ne semblent pas étonnés, ils continuent de regarder les mêmes guignols ! Bon courage aux ex-journalistes de RT, même combat que les soignants mis au ban se la société… Ah, elle est belle notre démocratie !

  4. En 39/45 les schleus brouillaient la BBC pour empêcher les Français résistants de l’écouter ; en 2023 les mêmes musèlent RT France en gelant des comptes bancaires de la chaîne, à “la demande de la Direction Générale du Trésor ” autrement dit en confisquant l’argent de RT France. Je ne sais pas si Goebbels serait allé jusque là….

  5. Pendant ce temps, France•2 et France•3 nous offrent avec délectation “la nuit du ramadan” la semaine prochaine.
    Nos impôts et taxes de mécréants au service des envahisseurs 😡.

  6. Encore une fois c’est une décision de l’UE. On n’est plus souverain chez nous. FREXIT et vite, mais avant ça il faudrait pouvoir sortir le clown dictateur qui ne sert à rien, à part nous faire chié, puisque c’est cette saloperie de l’UE et donc la pourriture herr la hyène qui commande.

  7. Censuré Russia Today et Sputnik est un crime pour la liberté d’expression car les Gauchos des médias dominants d’extrême gauche comme France Inter, France Télévisions, Farce Info, TF1, M6, TMC, RMC, le Nouvel Obs, le Monde,Les pédophiles de Libération et Tutti Quanti ont fait de la délation Anti Russe car dans leurs esprits tordus c’est la chaîne de télévision du Kremlin alors que Me Xenia Federova et son équipe font un travail de fond sur l’actualité avec beaucoup de professionnalisme et de compétences ce qui n’est pas le cas des Gauchos Pro Ukraine mais ce que le suceur Belliciste Patrick Cohen, Yann Barthes, Julien Bellver, Julien Pain, Elise Lucet ne voient pas c’est qu’à force d’emmerder Russia Today ils ont contribuer à leur propre perte avec leurs congénères de RFI, le Monde, Libération, France Télévisions, Farce Info, le Nouvel Obs se font expulsés du Burkina Faso, Mali, Centrafrique car ils ne sont plus protéger et en plus ils sont indésirables sur le continent Africain. Moralité Russia Today ne mourra pas malgré la censure de Gauche et de la sale Boche Ursula Von Der Leyen et les médias gauchistes !

  8. C’est aussi une source de déception pour les Français qui cherchaient de l’information non censurée.

  9. Qui se soucie des centaines de soignants laissés sur le carreau ? oui, ce qui arrive à ces journalistes est odieux, vous avez raison. Il m’arrivait souvent de regarder RT, surtout pour F.Taddei ….

Les commentaires sont fermés.