Je ne suis plus responsable de Reconquête Vendée : débarqué !

Nous avons appris avec une grande surprise qu’Éric Mauvoisin, notre ami de longue date, responsable Reconquête de Vendée, avait été remplacé dans ses fonctions. Nous avons essayé d’en comprendre les raisons, tout en déplorant cette situation regrettable pour la cause.

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/vendee/vendee-sandrine-delatre-a-la-tete-du-parti-reconquete-e2b89578-d933-11ed-a8f2-3d52644ec35b

Riposte Laïque : Pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs qui ne vous connaîtraient pas, nous expliquer votre parcours professionnel et politique, et nous dire pourquoi vous avez rejoint Éric Zemmour, et êtes devenu le responsable de Reconquête en Vendée ?

Éric Mauvoisin : Donc Éric Mauvoisin-Delavaud, 58 ans, réalisateur de cinéma et
documentaires, connu sous le pseudo Éric Dick. J’ai eu une formation professionnelle à l’ECPA (école cinématographique et photographique des armées). 

J’ai été poursuivi par la chaîne de restauration rapide La Mie Câline pour avoir diffusé une vidéo montrant que les consommateurs mangeaient halal sans en être informés.

https://vigilancehallal.com/2019/04/01/proces-deric-dick-en-appel-dans-laffaire-de-la-mie-caline-parade-victorieuse-de-notre-avocat-maitre-yon/

Je suis l’auteur du film “Et les cloche ses sont tues”, traitant de l’invasion migratoire en milieu rural, vu par plus de 250 000 spectateurs… Je me suis logiquement intéressé à la politique et j’ai donc rejoint l’association “Les amis d’Éric Zemmour”. Je suis donc à l’origine de la création du parti “Reconquête” en Vendée.

Je ne suis plus responsable de Reconquête Vendée : débarqué !

Nous avons appris avec une grande surprise qu’Éric Mauvoisin, notre ami de longue date, responsable Reconquête de Vendée, avait été remplacé dans ses fonctions. Nous avons essayé d’en comprendre les raisons, tout en déplorant cette situation regrettable pour la cause.

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/vendee/vendee-sandrine-delatre-a-la-tete-du-parti-reconquete-e2b89578-d933-11ed-a8f2-3d52644ec35b

Riposte Laïque : Pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs qui ne vous connaîtraient pas, nous expliquer votre parcours professionnel et politique, et nous dire pourquoi vous avez rejoint Éric Zemmour, et êtes devenu le responsable de Reconquête en Vendée ?

Éric Mauvoisin : Donc Éric Mauvoisin-Delavaud, 58 ans, réalisateur de cinéma et
documentaires, connu sous le pseudo Éric Dick. J’ai eu une formation professionnelle à l’ECPA (école cinématographique et photographique des armées). 

J’ai été poursuivi par la chaîne de restauration rapide La Mie Câline pour avoir diffusé une vidéo montrant que les consommateurs mangeaient halal sans en être informés.

Je suis l’auteur du film “Et les cloche ses sont tues”, traitant de l’invasion migratoire en milieu rural, vu par plus de 250 000 spectateurs… Je me suis logiquement intéressé à la politique et j’ai donc rejoint l’association “Les amis d’Éric Zemmour”. Je suis donc à l’origine de la création du parti “Reconquête” en Vendée.


Riposte Laïque : On vous a vu, à la tête d’une cinquantaine de
Vendéens, à Callac, à Saint-Brevin, aux Sables-d’Olonnes, à Luçon, et dans bien d’autres endroits où la mobilisation patriote exigeait votre présence. Quel est votre secret pour avoir mis en place une telle structure ?
Éric Mauvoisin : Je pense être fédérateur et surtout reconnaissant du travail des militants… Je suis d’ailleurs avec eux pour toutes les actions de terrain. Il est du devoir d’un chef d’être aux côtés de ses troupes. Les gens me suivent, je ne peux pas l’expliquer, il faudrait demander aux militants. Peut-être est-ce que je sais être convaincant pour expliquer la pertinence des actions que je propose, et que je ne suis absolument pas sectaire, je travaille avec toutes les composantes du camp patriote.

Riposte Laïque : Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs la différence
entre le Rassemblement Vendéen, que vous avez créé en 2019, et Reconquête ?
Éric Mauvoisin : Le Rassemblement Vendéen est un mouvement local qui combat pour sauvegarder notre civilisation, notre patrimoine et notre culture. Ce mouvement intègre tous les patriotes souverainistes sans distinction de partis quels qu’ils soient ! Reconquête est un parti national, avec une ligne directrice, un président, et une structure de direction. Disons que Reconquête a amené des militants supplémentaires au Rassemblement Vendéen, qui existe depuis 2019, alors que le parti d’Eric Zemmour n’a été créé qu’en 2021. Mais il n’y est pas majoritaire. C’est une spécificité vendéenne.

Riposte Laïque : À quelques jours d’un nouveau rassemblement à Saint-Brevin, où vous devez intervenir, nous apprenons, si on en croit Ouest-France, que vous ne seriez plus à la tête de Reconquête en Vendée et que vous auriez été remplacé par Sandrine Delatre. Vous avez démissionné ou vous avez été viré ?

Éric Mauvoisin : J’ai été déboulonné… et remplacé effectivement par Sandrine Delatre. Je n’ai pas voulu démissionner malgré des désaccords profonds que je veux bien vous expliquer. Ils sont au nombre de deux. La direction nationale m’a demandé, en vue de prochaines élections législatives possibles, de faire de la place, en Vendée, pour les amis de Philippe de Villiers. J’avoue ne pas avoir compris la pertinence de cette démarche, et ne pas avoir montré beaucoup d’enthousiasme à demander à mes militants de s’effacer. D’autre part, j’ai été étonné, à l’occasion du dernier rassemblement de Saint-Brévin, par l’attitude de certains dirigeants de Reconquête, qui paraissaient frileux à cause de la participation de quelques groupes, qu’ils classaient à l’extrême droite. J’ai été surpris que Damien Rieu, présent au rassemblement, refuse d’intervenir à cause de la présence d’Alain Escada, président de Civitas. J’ai expliqué à mes camarades de Reconquête qui m’interpellaient sur cette question que j’étais présent dans cette ville de Loire-Atlantique parce qu’il me paraissait de mon devoir de défendre la population contre le Grand Remplacement. J’ai ajouté que je ne comprenais pas pourquoi Eric Zemmour défendait l’Union des Droites, si, sur le terrain, nous pratiquions des exclusives contre certaines composantes de cette droite, avec laquelle je travaille sans problème en Vendée, et avec qui j’ai manifesté à l’Ile de Ré, contre le déboulonnage d’une statue de la Vierge. J’ai donc maintenu, malgré ces pressions, ma promesse, faite aux organisateurs, d’intervenir. Je sais que ces pressions continuent, à l’occasion du prochain rassemblement de Saint-Brévin, où la direction nationale n’a pas encore annoncé son soutien officiel à l’initiative, ce qui me paraît invraisemblable. J’ai voulu expliquer mon point de vue au siège, mais manifestement, cela n’a pas été possible, et j’ai donc été débarqué.

Riposte Laïque : Comment réagissent les militants de Vendée devant cette décision ?
Éric Mauvoisin : Très mal… C’est vécu comme un séisme. Le bureau dans son intégralité a démissionné. C’était une structure très au point, performante, réactive, avec adjointe, trésorier, communication, délégués des circonscriptions, délégués de canton. Nous avons fait un travail extraordinaire pendant ces deux années et j’en suis fier. Évidemment les militants et sympathisants sont extrêmement déçus. Ils vont nous rejoindre au sein du Rassemblement Vendéen. Il n’est pas à exclure la disparition totale de la fédération militante Reconquête de Vendée, ce qui est dommageable pour Reconquête, pour la Vendée et pour la France. Mais cela n’a pas été notre choix, c’est celui de la direction nationale parisienne.

Riposte Laïque : Si vous n’êtes plus responsable de Reconquête
en Vendée, arrêtez-vous votre activité militante, et sinon, comment allez-vous la poursuivre ?

Éric Mauvoisin : L’activité militante, l’engagement et les idéaux viennent des hommes. Un parti est juste un véhicule, un moyen de mener un combat. Sans la candidature et la campagne exceptionnelle d’Éric Zemmour, jamais nous n’aurions eu à nos côtés, à chaque initiative, des dizaines de militants d’une valeur exceptionnelle. Il est pour moi hors de question de perdre cette force de combat. Donc le combat politique continue, plus que jamais, et il se poursuivra au sein du Rassemblement Vendéen, puisque Reconquête ne veut plus de nous. Nous avons un réseau, une structure, des militants et on n’est pas plus bêtes que les autres… Alors Haut les cœurs!

Riposte Laïque : Malgré cette éviction, vous verra-t-on et vous entendra-t-
on à Saint-Brevin, le 29 avril prochain ?
Éric Mauvoisin : Oui j’y tiendrai ma place avec mes troupes et mes amis résistants d’autres départements ! J’étais aux deux initiatives de Callac, avec les miens, et à tous les rassemblements précédents à Saint-Brevin. Nous avons même eu deux blessés, suite à des agressions d’antifas, en plein centre-ville. Cela n’a pas altéré la détermination de nos militants. J’ai regardé le reportage manipulateur de “Envoyé spécial” sur notre combat civilisationnel de Saint-Brevin… Comme prévu, un reportage au service de l’invasion migratoire, du compassionnel à deux balles ! Bref, si on en croit Élise Lucet, ceux qui s’opposeraient à l’arrivée des migrants sont des salauds, dépourvus de toute humanité !

Nous allons donc retourner à Saint-Brevin le 29 avril, et j’y interviendrai de nouveau, à la demande des organisateurs. C
ette petite commune littorale fait partie de ces nouvelles destinations dans lesquelles les autorités, avec la complicité d’élus locaux, veulent imposer par la force l’immigration à leurs administrés. Une partie des habitants de cette ville a parfois d’ailleurs bien souvent quitté les métropoles pour justement ne plus avoir à fréquenter certains types de populations…

Macron veut nous imposer des clandestins dans nos communes rurales. C’est scandaleux ! La « transition démographique », c’est l’autre nom, hypocrite, du Grand Remplacement. Au lieu de traiter l’immigration et l’insécurité qui en découle, le pouvoir essaie de disséminer le problème dans la France entière. Mais la réalité, vous la connaissez. Si ces immigrés africains se rassemblent naturellement dans les banlieues des métropoles, c’est pour vivre entre eux « comme au pays » avec leur langue, leur culture, leur loi islamique… C’est ainsi, puisqu’il ne leur est plus demandé aucune assimilation, et que même en situation irrégulière, ils ne sont pas expulsés. Et vous connaissez également le lien entre immigration et délinquance, désormais prouvé, y compris par tous les rapports officiels. Macron menace à demi-mot les maires de faire fermer des écoles s’ils n’acceptent pas son projet fou !

Il va dépenser des millions d’argent public pour
chouchouter ces immigrés alors que nos agriculteurs suent sang et eau, sans pouvoir se payer de salaire ? Alors que l’inflation appauvrit les Français ? Et nous devrions accepter cela ?

Amis patriotes et amoureux de la France, tous à Saint-Brevin, avec tous les militants de Reconquête, et les autres, sans la moindre exclusive. Le combat continue.


Propos recueillis par Martine Chapouton

https://ripostelaique.com/je-ne-suis-plus-responsable-de-reconquete-vendee-debarque.html

 1,312 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Je ne connais ni Escada, ni civitas, mais je pense qu’il ne faut pas diviser le peu de forces dont nous disposons.

  2. Bien dommage que cet homme dynamique et courageux, ait été viré comme un malpropre.
    C’est l’erreur commise souvent par les partis, vouloir parachuter de la région parisienne, un petit chouchou, qui prendra la place conquise de haute lutte par le délégué local, et s’installer comme un coucou dans son nid.
    Marine a commis la même bévue.
    Ne pas respecter les hommes, c’est agir comme le Morpion.

  3. Il y a un parti, un chef de parti et une direction de parti, Zemmour sait ce qu’il fait, il doit rester dans une ligne de conduite nationale, c’est aux régions de faire l’effort de se soumettre à une direction, une charte, un comportement et un objectif ?

  4. Bon ! C’est un son de cloche. On peut avoir l’autre version si ”Reconquête ” juge utile de s’exprimer sur ce sujet qui met en cause des personnes, ce qui est donc hyper sensible ! Principe de base : pour qu’une structure nationale fonctionne, la loyauté et l’esprit du bien commun d’abord doit primer sur les convenances locales ou privées. Cela demande du courage, de la modestie, de l’abnégation (faire passer l’intérêt général avant son intérêt propre), de voir sur le temps long.

  5. Bonjour,

    C’est idiot !

    Mais j’aime beaucoup Rieu et pas du tout Escada …

Les commentaires sont fermés.