Gérard Boyadjian a raison : Bukovsky avait vu que l’UE était la renaissance de l’URSS

Je reviens sur la présentation du dernier documentaire de Gérard  qui fait un excellent parallèle entre l’URSS et la gauche qui nous mène en enfer.

https://resistancerepublicaine.com/2023/04/10/gerard-boyadjian-je-considere-aujourdhui-que-les-soviets-sont-en-occident/

Je voudrais rappeler les paroles du dissident  Vladimir Bukovsky (1942 – 2019) qui a passé de nombreuses années dans des camps de travail et des prisons psychiatriques russes pour défendre les droits de l’homme. Il s’est installé en Grande-Bretagne en 1976. Il a donné des conférences et a écrit sur l’ancien système soviétique et sur l’UE. Bukovsky est mort à Cambridge, d’une crise cardiaque en octobre 2019 à l’âge de 76 ans.

“J’ai vécu dans votre futur et ça n’a pas marché.”

Transcription

Il est très étonnant pour moi qu’après avoir enterré un monstre (l’Union soviétique), un autre remarquablement similaire (l’Union européenne) soit en train de se construire.

Qu’est-ce que l’Union européenne exactement ? Peut-être qu’en examinant l’Union soviétique nous pouvons obtenir la réponse.

L’Union soviétique était gouvernée par 15 personnes non élues qui se nommaient mutuellement et qui n’avaient de comptes à rendre à personne.
L’Union européenne est gouvernée par 2 douzaines de personnes qui se nomment, se réunissent en secret et n’ont de comptes à rendre à personne, et que nous ne pouvons pas licencier.

On peut dire que l’Union européenne a un parlement élu. Et bien, l’Union soviétique avait aussi un parlement de ce genre, le Soviet suprême, qui se contentait d’approuver automatiquement les décisions du bureau politique, un peu comme le fait le Parlement européen, où le temps de parole dans la chambre est limité au sein de chaque groupe et s’élève souvent à un minutes par orateur.

Dans l’UE, il y a des centaines de milliers d’eurocrates avec leurs énormes salaires, leur personnel, leurs serviteurs, leurs primes et leurs privilèges. Ils jouissent d’une immunité à vie contre les poursuites et sont simplement transférés d’un poste à un autre, peu importe ce qu’ils font ou omettent de faire. N’est-ce pas exactement comme le régime soviétique ?

L’Union soviétique a été créée par la coercition et a souvent utilisé l’occupation militaire. Certes, l’Union européenne n’est pas créée par la force armée, mais par la coercition et l’intimidation économique.

Pour continuer à exister, l’Union soviétique s’étendit de plus en plus. Au moment où il a cessé de se propager, il a commencé à s’effondrer. Et je soupçonne qu’il en va de même pour l’Union européenne.

On nous a dit que le but de l’Union soviétique était de créer une nouvelle entité historique, le peuple soviétique, et nous devons oublier nos nationalités, nos traditions et coutumes ethniques.
La même chose semble être vraie avec l’Union européenne. Ils ne veulent pas que vous soyez britanniques ou français, ils veulent que vous soyez tous une nouvelle entité historique, les Européens. supprimer tous vos sentiments nationaux et vivre comme une communauté multinationale.

Après 73 ans, le même système, l’Union soviétique, a entraîné plus de conflits ethniques que partout dans le monde. En Union soviétique, l’un des grands objectifs était la destruction des États-nations, et c’est exactement ce que nous observons en Europe aujourd’hui. Bruxelles entend absorber les États-nations pour qu’ils cessent d’exister.

La corruption a été intégrée dans le système soviétique de haut en bas, et il en va de même dans l’UE. La même activité de corruption endémique que nous avons vue dans l’ancienne Union soviétique a prospéré dans l’UE. Ceux qui s’y opposent sont dénoncés, réduits au silence ou punis. Rien ne change.

En Union soviétique, ils avaient le goulag. Je pense que nous avons aussi un goulag dans l’Union européenne, un goulag intellectuel connu sous le nom de politiquement correct. Lorsque quelqu’un essaie de s’exprimer sur des questions de race ou de sexe, ou si ses opinions diffèrent de celles approuvées, il sera ostracisé. C’est le début du goulag, le début de votre perte de liberté.

En Union soviétique, ils nous ont dit que nous avions besoin d’un État fédéral pour éviter la guerre. Dans l’Union européenne, ils disent exactement la même chose.

Bref, la même idéologie sous-tend les deux systèmes. L’UE est un vieux modèle soviétique présenté sous un déguisement occidental. Mais encore une fois, comme l’Union soviétique, l’Union européenne porte en elle le germe de sa propre disparition. Malheureusement, quand il s’effondrera, et il le fera, il laissera derrière lui une immense destruction et nous nous retrouverons avec d’énormes problèmes économiques et ethniques.

L’ancien système soviétique était incapable de se réformer, tout comme l’Union européenne. Mais il existe une alternative à être gouverné par ces deux douzaines de fonctionnaires autoproclamés à Bruxelles, cela s’appelle l’indépendance.

Vous n’êtes pas obligé d’accepter ce qu’ils ont prévu pour vous. Après tout, on ne vous a jamais demandé si vous vouliez vous joindre.

J’ai vécu dans ton futur et ça n’a pas marché.

(Fin de la vidéo)

 1,453 total views,  2 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Vladimir Bukovsky était un visionnaire et l’Europe malheureusement est devenu l’URSS mais en pire !

  2. c’est exactement ça : le parallèle terrifiant est évident et se vérifie tous les jours notamment avec les exactions criminelles de l’extrême gauche – lutter est la seule chose qui nous reste

  3. Analyse terrifiante de lucidité, de justesse et de vérité. J’ai exactement le même sentiment depuis quelques années.

    On peut rajouter à ce tableau la volonté de refabriquer l’homme, pour créer le fameux “Homme Nouveau”. Sauf qu’aujourd’hui il doit être déconstruit, transgenre, homo et métis décolonial. Ou musulman barbu.

    Appelons ça dorénavant “l’Union Européenne Soviétique”. Et bolchewokiste.

    • Comme le macron qui a parlé du “nouveau Français”, avec une jouissance perverse de taré dégénéré.

Les commentaires sont fermés.