Le Parlement européen installe le contrôle absolu de votre vie privée

Ils avancent vite, très vite… Hier ils nous interdisaient de louer et de vendre les logements qu’ils considèrent comme non conformes aux régles des écolos-dingos. Aujourd’hui ils s’attaquent à nos propres maisons, ils entendent décider de nos consommations d’énergie, de notre mode de vie et même de la place des prises électriques. Le Meilleur des mondes ? Des petits rigolos à côté des européistes.

Et vous êtes responsables vous tous qui depuis des dizaines d’années votez pour des européistes, à la tête de notre pays mais aussi au Parlement européen… La gauche et les mondialistes main dans la main pour nous transformer en robots.

Le Parlement européen a voté, le 14 mars, une proposition de directive préparée par la Commission européenne pour réduire la consommation d’énergie, notamment fossile. Mais cette directive est une usine à gaz dangereuse pour nos libertés et nos portemonnaie. Au prétexte de lutter contre l’insalubrité des logements populaires et le réchauffement, l’Europe veut s’emparer définitivement de nos modes d’habitation.

 Interdiction de vendre et renchérissement des logements

Les bâtiments résidentiels devront satisfaire, au plus tard : i) à partir du 1er janvier 2030, au moins aux exigences de la classe de performance énergétique E; et ii) à partir du 1er janvier 2033, au moins aux exigences de la classe de performance énergétique D. Des normes minimales de performance énergétique devront être établies par chaque État membre pour la rénovation de tous les autres bâtiments existants dans un horizon 2040/2050. Mais déjà, cette folle directive impose les matériaux à utiliser, le niveau de CO2, la température et le confort thermique, l’humidité relative de l’air, les niveaux d’éclairage, le taux de ventilation, le confort acoustique, « l’intelligence des bâtiments », la place des prises électriques… Les données seront communiquées aux autorités locales et contrôlées. Les Etats surveilleront la disponibilité des compétences et des professionnels qualifiés ainsi que les modalités de financement par les banques des travaux de rénovation.

Les Etats pourront exempter les logements sociaux publics de cette obligation, mais pas les logements privés, ce qui est une discrimination et une atteinte graves à la neutralité de la loi. Les bâtiments proposés à la vente ou à la location devront posséder un certificat de performance énergétique valable, ce qui interdira (Article 17-4 de la directive) la vente et la location de ceux qui n’auront pas été rénovés dans les conditions susvisées.

A partir du 1er janvier 2028, tous les bâtiments neufs devront être des bâtiments à émissions nulles. En 2050, tous les bâtiments devront l’être, si tant est qu’il puisse y avoir des bâtiments à « émission nulle », car nous émettons tous de la chaleur et du carbone pour vivre. Ce qui ne manquera pas de rendre les logements plus chers et de paupériser une partie de la population qui ne pourra plus y accéder. D’autant que dans le même temps, nombre de logements locatifs disparaîtront à défaut de pouvoir être rénovés selon les normes prévues, ce qui réduira l’offre et augmentera les prix de location autant que de vente, au détriment, là encore, des plus modestes.

Un « wokisme » énergétique

En vertu de cette directive, les Etats s’approprieront le droit de gérer les locaux inoccupés, de diriger « la construction, la reconstruction et la modification de bâtiments permettant de réduire leur PRP [potentiel de réchauffement planétaire !] pendant leur durée de vie », de décider de l’implantation des nouvelles constructions « sur des friches industrielles ».

Le projet de directive prévoit la manière dont les Etats devront déployer des installations d’énergie solaire sur tous les bâtiments, réglementer les chauffages, les climatisations, les sanitaires, les prises de recharge électrique pour les véhicules, leurs moyens de contrôle numérique à distance… Tout devrait être dépendant des énergies renouvelables. Il faudrait donc à terme ne se chauffer que quand il y a du soleil ou un vent modéré, probablement à tiers de temps au mieux ! Vive le progrès.

En réalité la directive veut transformer, détruire, reconstruire tous les bâtiments de telle façon que le monde soit résolument nouveau, même si elle admet certaines dérogations pour la préservation de monuments historiques protégés. Ils veulent tout transformer, éradiquer notre passé, « soutenir … les rénovations de type industriel ou « en série ». On imagine notre paysage urbain de demain : des ZUP en moins bien. Et bien entendu toutes ces transformations se feront avec l’argent du contribuable. Les aides étatiques seront encouragées dans le cadre des « plans nationaux de rénovation des bâtiments » établis sous le contrôle de la Commission. Des « passeports de rénovation » et un « registre numérique des bâtiments » seront institués d’une façon toute soviétique. Bien entendu, « les États membres devraient chercher à réduire les disparités entre les hommes et les femmes dans le secteur de la construction et du bâtiment ». Rien ne nous est donc épargné.

Un germe de totalitarisme

Mais l’objectif se veut encore plus ambitieux : une « initiative du nouveau Bauhaus européen, qui tend à promouvoir une plus grande circularité dans l’environnement bâti en favorisant la rénovation et la réutilisation adaptative plutôt que la démolition et la construction neuve, le cas échéant. » Cette référence au Bauhaus, une école d’architecture allemande des années d’avant-guerre, dont la quête artistique globale a évolué en une utopie sociale, rejointe en France par un Le Corbusier par exemple, n’est qu’un déguisement de cette réforme technocratique et administrative à l’excès.

Selon le projet de directive, « l’initiative du nouveau Bauhaus européen a vocation à favoriser l’avènement d’une société plus inclusive propice au bien-être de tous, dans la continuité du Bauhaus historique, qui a contribué à l’inclusion sociale et au bien-être des citoyens, et des communautés ouvrières en particulier ». Ursula von der Leyen avait déjà annoncé le 16 septembre 2020 devant les membres du Parlement européen à Bruxelles ce « nouveau projet culturel pour l’Europe […]  Nous allons créer un nouveau Bauhaus européen […]. C’est la NextGenerationEU. C’est ainsi que nous façonnons le monde dans lequel nous voulons vivre ».

Les élus se font ingénieurs, techniciens, mais surtout démiurges. Ils veulent façonner nos vies, concevoir le monde des hommes à leur place en méconnaissant cette réalité, que ceux qui veulent bâtir des mondes parfaits sèment toujours la terreur. Et c’est ce que nous refusons. Un trilogue s’engagera, entre Parlements, Commission et Conseil européens, à partir d’avril 2023, pour arrêter le texte final de la directive. Il faut empêcher l’Europe d’adopter définitivement cette directive insensée.

https://fr.irefeurope.org/featured/article/alerte-leurope-prend-pretexte-de-lenergie-pour-decider-de-nos-logements-a-nos-frais/

 1,179 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Cette folle UE doit être stoppée dans ses délires de guerre et de création d’un monde nouveau à la sauce Thunberg.
    C’est bien le Pire des Mondes qui nous attend si ça continue.

  2. Quand je vous dis qu’il faut faire sauter le parlement européen et tous les membres dedans. Ne pas oublier la “vend des layettes”, la pute des woksites. Celle-là, il doit bien rester un four en allemagne qui puisse servir. ?

  3. J’ai 2,3 notions d’arts.
    Je n’ai jamais aimé le mouvement bahaus, pèdant, minimaliste,étriqué et autoritaire.
    J’emmerde le bahaus et tout ce qui peut y ressembler, vu?

  4. Quel va être le bilan carbone de cet immense chantier de démolition, rénovation, reconstruction, peu probable que quiconque s’en soucie.

  5. Les Ecolo Nazis veulent nous interdire de posséder une propriété comme une maison ou un appartement sous prétexte qu’ils ne respectent les normes environnementaux qui sont en fait des escroqueries pour détruire tout esprit de propriétés ! Les Gauchistes Ecolo Dingos du Parlement Européen sont des fou furieux qui imposent un dogme idéologique où l’homme doit retourner à l’âge de pierre pour sauver Gaïa mais Gaïa n’a rien à foutre de ces Ecolos et de leur dinguerie car dans la vie on doit louer ou acheter une maison ou un appartement et on s’en fiche des prétendus problèmes environnementaux lié à ces logements et puis c’est un prétexte pour satisfaire les délires climatiques des BOBOS Gauchos des centres villes qui ne connaissent rien à la vrai vie ils punissent tout ceux qui osent vivre de leur fierté d’avoir une propriété obtenu par la sueur de son front !

  6. Ces crétins diaboliques ne connaissent pas la France profonde comme je la connais. Il faudra raser les 3/4 et demi des maisons, ainsi que pas mal de quartiers en ville. Même les pavillons récents, qui ne correspondent pas aux critères envisagés. Et les autres pays européens idem. Il faut se débarrasser de ces nuisibles le plus vite possible.

  7. les décisions de la commission européenne se rapprochent de plus en plus de celles de mafieux car ce sont des pratiques d’individus sans scrupules associés clandestinement.

  8. Quand je lis ça, je me dis qu’Hitler est de retour ainsi que les Soviétiques URSS….

    Ces directives ressemblent à s’y méprendre à un délire complètement psychotique à couleur paranoïaque. La psychiatrie à l’état pur.

    Il faut arrêter ce texte bien sûr, mais ça ne durerait pas longtemps et comme tout délire psychotique ce serait inapplicable dans la réalité.

    • Surtout quand on sait que le nazisme ( et je me suis laissé entendre dire que ceux-là ont imposé le premier mouvement écolo à l’époque, à creuser) à été inventé par les socialos allemands.
      Ils n’ont rien inventé en somme.

    • Non faut appeler Poutine à la rescousse. Qu’il appuie sur le bouton pour le Parelment européen

  9. Cette connerie sera appliquée aux +- 400 millions ” de caucasiens ?
    Et les 7 milliards et demi qui restent ? Ce sera aussi pour eux ?
    Chez nous, une voiture qui passe le CT et qui ” goutte” un peu d’huile, refusée !
    En Inde et ailleurs on vidange directement sur le trottoir !

  10. Mettons-nous en marche foutons en l’air cette saloperie de tour de Babel qu’est l’europe , allons cravater tous ces ordures qui siègent dans les commissions dont la principale la van der la hyène , mettons à bas cette europe dictatoriale mortifère qui veut tout contrôler , à mort l’U.E.!

    • peut-être qu’il aurait fallu voter autrement macron est a la botte de von der layen les allemands ont perdus la dernière guerre mais aujourd’hui ils prennent leur revanche on peut dire merci a sarkozy aussi

Les commentaires sont fermés.