Le Royaume-Uni veut devenir un centre mondial de la finance islamique

Le cheikh Hani Saad Mahmoud, imam de la mosquée historique d’Al Azhar au Caire, est venu d’Égypte pour diriger les prières au coucher du soleil.

L’islam à la conquête de l’Occident

Sadiq Khan, maire de Londres

 

On sait comment les États musulmans procèdent pour étendre la charia en Europe. Apprentissage de l’arabe, communautarisme, financement des mosquées, financement du foot…

La mise en place de la finance islamique fait partie du projet, comme on le voit avec le Royaume-Uni de plus en plus soumis.

Dans le même temps, les meurtres de mécréants ne faiblissent pas.

Sommaire.

Le Royaume-Uni veut devenir un centre mondial de la finance islamique

Grèce : des migrants musulmans préparent un massacre djihadiste dans une synagogue

Nigeria : des musulmans tuent des non-musulmans à la machette

Les ministres britanniques de l’économie et du commerce rencontrent les principales banques islamiques dans le but de devenir un centre mondial de la finance islamique.

Le ministre d’État des Affaires et du Commerce, Lord Johnson, va “diriger une série de tables rondes avec les principales banques islamiques du monde afin de tracer la voie à suivre pour que le Royaume-Uni atteigne son objectif de devenir un haut lieu mondial de la finance islamique.”

Le Royaume-Uni renonce à son identité judéo-chrétienne et défie son propre État de droit en permettant à des migrants clandestins, pour la plupart musulmans, originaires d’Afrique et du Moyen-Orient, d’entrer dans le pays à leur guise. Compte tenu de la croissance rapide de sa population musulmane, il n’est pas surprenant que le Royaume-Uni cherche maintenant à devenir un “point névralgique mondial” de la finance islamique (charia), même après avoir mis sa propre économie à plat.

Le Royaume-Uni cherche par tous les moyens à reconstruire son économie qui s’effondre mais la gestion des risques dans ces puissants partenariats étrangers présente un problème de taille.

Par exemple, il est bien établi que des milliards de dollars partent des banques islamiques vers Al-Qaïda, Al-Qaïda au Maghreb, ou encore vers les Frères musulmans, le Hamas et d’autres groupes djihadistes.

En fait, la finance islamique doit une grande partie de ses fondements à des djihadistes peu recommandables, notamment Sayyid Abul Ala Maudaudi, un érudit musulman pakistanais et juriste islamique fondateur du Jamaat-e-Islami au Pakistan, et Hassan al-Banna, fondateur de la confrérie des Frères musulmans en Égypte. Tout partenariat commercial implique que les deux parties recherchent leurs propres intérêts, tout en négociant un résultat acceptable pour les deux parties. Le Royaume-Uni est-il en mesure de négocier efficacement ses intérêts dans le cadre d’un partenariat avec les principales banques islamiques du monde, compte tenu notamment de son habitude à faire des courbettes et à se soumettre aux groupes islamiques ?

Bien sûr, les avantages de la finance de la charia pour la Grande-Bretagne sont vantés pour ses caractéristiques de partage des risques en période de turbulences économiques, et l’on prétend donc que ces partenariats stabiliseront l’économie britannique à long terme.

Mais ces partenariats ne sont pas aussi simples qu’on pourrait le croire. Zamir Iqbal, vice-président des finances (directeur financier) de la Banque islamique de développement en Arabie saoudite, insiste sur “l’intégration de la finance avec la morale et l’éthique islamiques”, ce qui est une autre façon d’exprimer l’intégration de la charia dans tous les aspects de la vie d’un musulman pratiquant.

La charia est considérée comme une loi supérieure à toutes les autres, elle est expansionniste et suprématiste et régit tous les aspects de la vie des musulmans, de la foi aux finances.

La Grande-Bretagne, en tant que culture, est sur le point de perdre la partie en se liant à la finance islamique. Son plan est une aubaine et une victoire pour les États régis par la charia, et il finira par renforcer les lobbies islamiques britanniques qui ont des liens avec de nombreux États régis par la charia.

Arab News

LONDRES : La secrétaire d’État britannique aux affaires et au commerce, Kemi Badenoch, et le ministre d’État au ministère des affaires et du commerce, Lord Johnson, ont annoncé lundi le lancement d’un nouveau groupe de travail sur la finance islamique lors d’un “grand Iftar britannique” à Lancaster House, à Londres.

Ce groupe de travail contribuera à la réalisation de la priorité du secrétaire d’État, qui est de faire du Royaume-Uni une destination d’investissement incontestée, en veillant à ce que le pays soit une plaque tournante mondiale pour la finance islamique, selon un communiqué.

M. Johnson dirigera une série de tables rondes avec les principales banques islamiques du monde afin de tracer la voie à suivre pour que le Royaume-Uni atteigne son objectif de devenir un centre mondial de la finance islamique.

Le premier grand Iftar britannique a réuni des ambassadeurs du Maroc, de la Malaisie et de plusieurs autres pays à majorité musulmane.

Des cadres supérieurs de sociétés d’investissement, des PDG de grandes entreprises britanniques, des fondateurs et des entrepreneurs d’entreprises britanniques prometteuses étaient également présents, de même que le maire de Tees Valley, Ben Houchen, et des ministres du gouvernement.

Le cheikh Hani Saad Mahmoud, imam de la mosquée historique d’Al Azhar au Caire, est venu d’Égypte pour diriger les prières au coucher du soleil.

Mme Badenoch a prononcé un discours lors de l’Iftar, célébrant les relations florissantes avec le monde musulman en matière de commerce et d’investissement.

Elle a souligné l’extraordinaire contribution des entreprises de toutes tailles à l’économie britannique et le soutien que son ministère peut leur apporter pour qu’elles deviennent les moteurs des exportations britanniques vers de nouveaux marchés…….

Grèce : des migrants musulmans préparent un massacre djihadiste dans une synagogue et devaient recevoir 15000 € pour chaque personne assassinée

Les migrants pakistanais toujours plus nombreux en Europe (au moins 50.000 en Grèce).

Célébrons la diversité et le vivre-ensemble ! Ce complot est le résultat direct de l’immigration musulmane de masse en Europe. Vous savez, cette immigration islamique à laquelle seuls les “racistes” et les “islamophobes” s’opposent. La gauche impose la “diversité” à l’Europe dans un bain de sang.

La police grecque découvre un complot pakistanais visant à attaquer une synagogue d’Athènes – ’15 000 euros par mort’

Un groupe djihadiste pakistanais opérant dans la capitale grecque a été démasqué comme étant dirigé par un homme recherché pour meurtre en Iran et ayant recruté deux hommes âgés de 27 et 29 ans pour mener une série d’attaques terroristes ciblées contre des juifs. Dix nouveaux suspects originaires du Pakistan sont entendus par la police, en plus des deux hommes arrêtés mardi lors du premier coup de filet des autorités dans cette affaire.

Mardi, la porte-parole de la police grecque, Konstantina Dimoglidou, avait indiqué que le “cerveau” de l’opération serait “un Pakistanais qui vit en dehors de l’Europe”. Une autre source policière, qui a souhaité rester anonyme, a indiqué que cette personne vivait en Iran.

Une branche des Gardiens de la révolution islamique. 

 L’opération menée par les services de renseignement et la police antiterroriste grecque, baptisée “Hyacinthe”, s’est développée avec l’appui du Mossad. La force Al-Qods du corps des Gardiens de la révolution islamique (IRGC-QF) n’est pas un groupe quelconque : c’est une branche militaro-opérationnelle des Gardiens de la révolution qui a formé et équipé le Hezbollah, le Hamas, les talibans et plusieurs autres organisations extrémistes en Irak, en Syrie et au Yémen et est l’ennemi juré d’Israël, alors que les États-Unis l’ont classée ces dernières années comme une organisation terroriste.

La première cible de la série d’attentats, dont la planification était presque achevée, était un bâtiment de la communauté juive, dans le centre d’Athènes et abritant une synagogue et un restaurant casher.

Ce local  juif était la cible d’une « frappe » antisémite.

Les futurs terroristes avaient choisi d’attaquer soit avec des armes, soit avec des explosifs, soit en mettant le feu à un moment où il y aurait plus de 50 personnes dans le bâtiment. En d’autres termes, l’objectif était de provoquer un bain de sang.

Pour chaque personne décédée, les deux auteurs pakistanais devaient recevoir 15 000 euros de la part du cerveau pakistanais du réseau terroriste.

L’affaire a commencé à se développer il y a deux mois, lorsque des informations sur les activités du réseau sont parvenues au Service national de renseignement (EYP) de Grèce. Le département antiterroriste a également été informé.

Les deux Pakistanais, qui occupaient divers emplois manuels en Attique et à la campagne, ont été immédiatement surveillés par les agents des services de renseignement et arrêtés les 15 et 16 février, car ils n’avaient pas les papiers nécessaires pour séjourner légalement en Grèce.

Des communications avec le chef ont été trouvées sur leurs téléphones portables. Le duo avait effectué une surveillance dans la rue Aesopou à Psirri. Ils ont ensuite reçu les dernières instructions pour commettre l’attentat et ont commencé à chercher d’autres personnes pour les aider à mener à bien l’attaque terroriste….

On estime à 50 000 Pakistanais vivant en Grèce avec de faux papiers, la plupart étant entrés en se faisant passer pour des Syriens pendant la crise des réfugiés de 2015-2016 et sans aucun document officiel ou pièce d’identité.

Greek City Times

France 24

The TOI

Tα Νέα

Nigeria : des musulmans tuent des non-musulmans à la machette et en kidnappent d’autres lors d’un raid djihad dans l’État d’Ondo.

 Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts. Coran 8:12

Nigeria : des musulmans envahissent un lycée et attaquent les élèves et les enseignants à la machette Vanguard

Les bergers sont des Fulanis, mènent le djihad pour établir un califat en Afrique de l’Ouest.

Les victimes ici, comme von peut le voir par les noms “Paul” et “Grace”, sont des chrétiens.

Nigeria : des musulmans tuent des non-musulmans à la machette et en kidnappent d’autres lors d’un raid djihad dans l’État d’Ondo. Sahara Reporters

Nigeria : des musulmans tuent cinq personnes et un jeune leader est porté disparu après un raid jihadiste dans l’État de Benue. Sahara Reporters

Nigeria : des musulmans prennent d’assaut un village de pêcheurs et assassinent un chef traditionnel dans l’État de Bayelsa. Sahara Reporters

 203,377 total views,  2 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Grâce à son Brexit et à son choix immigrationniste, la Grande Bretagne passe de Charybde à Scylla et choisit de sombrer dans un contexte woke et une ambiance musulmane dont l’orientalisme romantique lui plaît. D’abord la money, pour le reste on verra ! Et puis il faut expier l’ancien colonialisme et les abus des missionnaires coloniaux. Le “vivre ensemble” impose que ce soient les Hindous et les musulmans qui désormais accèdent aux honneurs et prennent le pouvoir. La défaite de la démocratie anglaise et écossaise réjouit à la fois les vaincus chrétiens et les conquérants musulmans. Nous sommes ici dans le meilleur des mondes.
    Peut-on encore éviter que ce scénario catastrophe n’arrive aussi à la Belgique, très mal partie, en phase terminale, et à la France, gangrénée à mort par un islam conquérant ?

    • Ceci n’a rien à voir avec le Brexit, l’invasion a commencé bien en amont.

  2. ======
    ► FRAUDE FISCALE AGGRAVÉE : L’ÉTAT COMPLICE DES BANQUES || Journaliste : Emma Barrier pour Blast | 1er avril 2022 | DURÉE : 15mn
    https://www.youtube.com/watch?v=C-H7fY6oW0c

    → C’est une information qui est passée quasi inaperçue cette semaine vu le contexte politique et social de la France en ce moment. Pourtant, la plus grande opération de l’histoire du Parquet national financier a eu lieu mardi 28 mars à la place de Paris. Quatre banques françaises et une étrangère ont été perquisitionnées et sont soupçonnées de fraude fiscale aggravée. En chiffres, on parle d’au moins un milliard d’euros de pertes de recettes pour l’Etat par an. Mais est-ce une découverte pour autant ? Eh bien pas du tout. Des médias et des sénateurs alertent depuis six ans déjà sur une pratique frauduleuse utilisée par des actionnaires étrangers et leurs banques françaises complices, le CumEx . Alors de quoi parle-t-on exactement ? Que proposent les parlementaires ? Et surtout pourquoi rien ne bouge depuis 2018 ?
    Pour Blast, je suis allée poser toutes ces questions à la sénatrice Nathalie Goulet, spécialiste des questions fiscales.

  3. C’est un truc qui est dans l’air depuis longtemps. En 1997 (?) une connaissance musulmane (très musulmane) m’a expliqué qu’il suffirait que tout le monde demande à recevoir concrètement tous les produits qui sont “dans les marchées” pour que tout le système s’écroule parce qu’à cause des spéculations, il y a le commerce, mais les produits qu’on commerce ne sont pas vraiment, physiquement disponibles… donc il y a de décennies qu’on y pense… un jour ou l’autre, ça va faire crack

  4. La finance Sharia compliant est un foutage de gueule hors du commun, qui n’a d autre objectif que de permettre à des musulmans que de contourner la Sharia. En gros, comme toucher ou payer des intérêts, c est Haram, on fait des montages pour transformer des intérêts en autre chose.

  5. Ce qui parait très étrange dans cette décision de vouloir capter les établissements financiers islamiques ,néanmoins ,ce projet ne serait pas nouveau ,le roi Charles en serait t’il le vecteur? il serait intéressant d’avoir l’avis des américains, eux qui traquent le financement terroriste d’une part ,il n’empêche qu’ils ont beau être religieux et derrière leurs éthiques ,ils ne font quand même pas dans la philanthropie ,dans ce système tout ce qui serait attrait à la spéculation ,produits dérivés, effet de levier est interdit, la question réside, que gagne t’il à faire une place financière islamique ? qu’elles en seraient les enjeux en contre partie ? en dehors de futures échanges commerciaux et d’ouvertures de marchés et de redémarrage de l’économie ,je resterai assez perplexe sur ce volet, quand j’observerai que l’Arabie saoudite s’est tournée vers les BRICS ,veut se défaire du dollars et s’est rapprochée de la Chine

    • Ce qui est interdit par la Sharia c’est un taux fixe et pré-établi (annoncé) de rémunération de l’argent placé. Mais il n’est pas interdit, il est même recommandé de retirer des bénéfices généreux de placements bancaires profitant d’opportunités et de calculs politiques intelligents. On ne vous dit pas dans les banques islamiques : “Votre argent va vous rapporter 10 % cette année”, mais on vous dit : “Nous avons placé votre argent de façon à ce qu’il vous ait rapporté depuis un an 12%. Continuez-vous à nous faire confiance pour l’année qui vient ?”

  6. Pour la finance, un cheikh est tout indiqué, sauf s’il est sans provision. Londres est déjà la capitale mondiale de l’islam.

  7. Ken Badenosh et Lord Johnson ont vendu l’Angleterre aux MUZZ en signant un coopération économique avec les banques MUZZ pour que l’Angleterre soit la tête de pont de la conquête de l’islam politique en Europe et l’Angleterre est devenu le Kaboulistan Rosbeef car les Rosbeef se soumettent à la charia et à l’islam par le biais de ces financiers de l’Ouma Internationales ce qui aurait pu alerter les pilotes de F1 Rosbeef comme Georges Russell, Lando Norris et le psychopathe de la diversité Lewis Hamilton qui eux même sont des Dhimmis, en Grèce des MUZZ Pakistanais, irakien et syriens veulent tuer des Juifs dans le pays mais heureusement que les autorités Grecs ont arrêter ces Fanatiques dans leur entreprise criminel et les MUZZ Nigérian de Boko Haram continuent de faire le massacre en tuant des Nigérians Chrétiens et autres au nom du Djihad et dans le grand silence des médias d’extrême gauche qui cautionnent ces atrocités avec un soutien sans faille à ces bouchers islamistes radicaux qui font des ravages dans le monde au nom de Allah Akbar. L’islam c’est le diable en personne, le chantage, la dhimmitude et le meurtre des infidèles !

  8. Quand tout ça va nous tomber sur la gueule ça va faire très mal, méééé j’en connais qui vont dire “on ne savait pas, pas d’amalgame, l’islam c’est pas ça”. Pov cons.

Les commentaires sont fermés.