Le “crime de haine islamophobe” s’effondre  : celui qui a brûlé vif 2 musulmans est… musulman !

Londres (premier crime) : la victime a été abordée par “un homme” dans la rue avant d’être transformée en torche vivante.

Les deux “crimes de haine islamophobes” se révèlent être tout à fait différents de ce qu’on a avait raconté au début.

Imaginez le tsunami médatique si le coupable avait été un “croisé” anti-islam !

SOMMAIRE

Royaume-Uni : le “crime de haine islamophobe” s’effondre  : celui qui a brûlé vif 2 musulmans s’avère en être un aussi

Iran : des garçons et des filles âgés d’à peine 12 ans “sont violés, fouettés et soumis à des décharges électriques”

Norvège : des migrants musulmans violent des adolescentes, un seul journaliste se présente au procès mais se voit refuser l’entrée

 

Al Jazeera, le 22 mars 2023, en profitait pour victimiser les musulmans :

“Les deux récents incidents très troublants au cours desquels deux musulmans âgés ont été brûlés vif à leur sortie de la mosquée sont choquants”, a déclaré à Al Jazeera Iman Atta, responsable de Tell Mama, un organisme de surveillance des crimes de haine.

“Nous demandons à toutes les communautés de rester alertes et vigilantes, que ce soit dans une mosquée ou dans un lieu public. C’est d’autant plus vrai que le ramadan approche à grands pas et que la sécurité de nos communautés reste une priorité essentielle…”.

Royaume-Uni : un musulman inculpé de deux tentatives de meurtre près de mosquées

Texte Figaro

Photos Daily mail

Vidéo Independent

Mohammed Abbkr, 28 ans, présenté devant un tribunal dans la matinée est accusé d’avoir aspergé du liquide inflammable puis brûlé les victimes à Londres puis à Birmingham.


Ci-dessous, l’auteur. Image de la vidéosurveillance de la mosquée. 

Mohammed Abbkr

 

Le suspect arrêté après l’agression par le feu d’un homme près d’une mosquée de Birmingham et soupçonné d’une autre agression similaire à Londres, a été inculpé ce jeudi pour deux tentatives de meurtre, a annoncé la police. Mohammed Abbkr, 28 ans, doit être présenté devant un tribunal dans la matinée, a précisé la police des West Midlands, sans donner plus de précision sur ses motivations. La police antiterroriste intervient en soutien des investigations.

Il a comparu dans la matinée devant la justice qui a décidé de le placer en détention jusqu’à une prochaine audience le 20 avril à Birmingham. Son avocat est apparu devant le tribunal via vidéo mais n’a donné aucune indication sur la manière dont son client plaiderait et n’a pas demandé de remise en liberté sous caution.

Deux événements «liés»

 

Lundi à Birmingham, dans le centre de l’Angleterre, un homme de 70 ans quittait une mosquée et rentrait chez lui quand il a été aspergé d’une substance non-identifiée qui a été enflammée. Il a été conduit à l’hôpital avec de graves blessures au visage.

Le 27 février dans l’Ouest londonien, le suspect avait engagé la conversation avec la victime, un homme de 82 ans, alors qu’ils quittaient ensemble le lieu de culte. Cinq minutes plus tard, le suspect l’avait aspergé avec un liquide, que les enquêteurs pensent être de l’essence, avant de mettre le feu avec un briquet.

La victime avait été hospitalisée pour des blessures graves au visage et aux bras. Mercredi, la police avait indiqué que les deux événements étaient «liés».

 

Iran : des garçons et des filles âgés d’à peine 12 ans “sont violés, fouettés et soumis à des décharges électriques”

Image : Amnesty International

Ali Khamenei en 2023, personnage le plus important de la de la république islamique d’Iran, actuel guide suprême de la Révolution islamique.

Ils sont détenus pour avoir participé à des manifestations contre la police de la moralité en Iran.
Amnesty International rapporte que des enfants manifestants sont victimes de viols, de coups et d’électrocutions.

Daily mail

Les protestations se multiplient en Iran depuis la mort en détention de Mahsa Amini en 2022.

Selon l’organisation de défense des droits de l’homme Amnesty International, des enfants âgés de 12 ans seulement ont été victimes de viols, d’électrocutions et de flagellations en raison de leur participation à des manifestations nationales contre le régime iranien.

L’organisation non gouvernementale a rapporté aujourd’hui que “les services de renseignement et les forces de sécurité iraniens ont commis d’horribles actes de torture, notamment des passages à tabac, des flagellations, des électrocutions, des viols et d’autres violences sexuelles sur des enfants manifestants âgés de 12 ans à peine, afin de réprimer leur participation à des manifestations nationales”.

L’enquête d’Amnesty International a révélé “les méthodes de torture utilisées par les gardiens de la révolution, les bassidjis paramilitaires, la police de sécurité publique et d’autres forces de sécurité et de renseignement” contre des jeunes détenus pour les punir, les humilier et leur extorquer des “aveux” forcés.

Les protestations contre l’État iranien se multiplient à l’intérieur et à l’extérieur du pays depuis que Mahsa Amini, une Iranienne de 22 ans, est morte en garde à vue à Téhéran en septembre 2022 après avoir été arrêtée pour avoir prétendument enfreint les règles strictes concernant le hijab.

La violence contre les enfants en Iran révèle une stratégie délibérée visant à écraser l’esprit dynamique de la jeunesse du pays et à l’empêcher de revendiquer la liberté et les droits de l’homme.

Amnesty a obtenu des témoignages des victimes et de leurs familles détaillant l’étendue des horribles tortures subies par des dizaines d’enfants.

19 témoins oculaires, dont deux avocats et 17 détenus adultes, ont été en mesure de corroborer ces affirmations.

Le rapport indique : “Un ancien détenu a déclaré à Amnesty que, dans une province, des agents du Basij ont forcé plusieurs garçons à se tenir debout, les jambes écartées, en ligne avec des détenus adultes, et leur ont administré des chocs électriques sur les parties génitales à l’aide de pistolets paralysants.

L’organisation a également signalé que des agents de l’État avaient utilisé le viol et d’autres violences sexuelles comme arme contre des enfants détenus pour briser leur esprit, les humilier et les punir, et pour leur arracher des aveux.

Une mère dit que des agents de l’État avaient violé son fils avec un tuyau d’arrosage lorsqu’il était détenu.

D’autres méthodes de torture ont été utilisées, notamment la flagellation, les chocs et le fait de maintenir la tête des enfants sous l’eau.

Un garçon raconte :   « Ils nous ont donné des décharges électriques, m’ont frappé au visage avec le dos d’un pistolet, m’ont donné des décharges électriques dans le dos et m’ont frappé sur les pieds, le dos et les mains avec des matraques. 

Ils nous ont menacés que si nous en parlions à qui que ce soit, ils nous [arrêteraientdécharges électriques, m’ont frappé au visage avec le dos d’un fusil, m’ont donné des décharges électriques dans le dos et m’ont frappé sur les pieds, le dos et les mains avec des matraques. à nouveau], feraient encore pire et remettraient nos cadavres à nos familles”.

Amnesty a supprimé toute référence à des détails permettant d’identifier les enfants – tels que leur âge et les provinces dans lesquelles ils ont été détenus – afin de les protéger, ainsi que leurs familles.

Les enfants ont été détenus dans des centres de détention cruels et inhumains, privés d’équipements de base, exposés au froid et placés en isolement prolongé.(…)

 

Norvège : des migrants musulmans violent des adolescentes, un seul journaliste se présente au procès mais se voit refuser l’entrée

L’entreprise d’immigration de masse doit être protégée à tout prix.

Images d’illustration

Human Rights Service

Le journal en ligne Document s’est vu refuser l’accès à la salle d’audience lorsque deux hommes ont été jugés cette semaine pour le viol d’une jeune fille de 13 ans et des relations sexuelles avec une jeune fille de 14 ans.

Un Erythréen de 29 ans et un Somalien de 21 ans sont entrés en contact avec les jeunes filles sur Snapchat et leur ont donné de l’alcool avant de commettre les viols. Les détails de cette affaire ressemblent à s’y méprendre aux détails des vastes scandales de “grooming” en Angleterre.

La question de savoir qui est protégé en pratique lorsque le tribunal de district d’Oslo ferme ses portes au seul journaliste qui s’est rendu dans la salle d’audience pour couvrir l’affaire de viol peut certainement faire l’objet d’un débat. Les jeunes filles qui ont été exploitées sexuellement par des migrants adultes sont-elles protégées ou le grand public est-il “protégé” des faits horribles de l’affaire ?

Ce qui ne fait aucun doute, c’est que la transparence est le fondement de l’État de droit et que la publicité des audiences devrait être la règle.

 

 223,841 total views,  2 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. L’immolation, tout comme l’acide et l’égorgement, c’est signé !

  2. Voilà ! On brûle les muzz en pleine ville et après on va accuser les voitures diesel de polluer avec les particules fines et les gaz à effets de serre…

  3. Dans le Kaboulistan Anglais Un MUZZ a fait boucaner deux autres MUZZ tout en faisant croire que c’est un crime islamophobe alors que ce n’est pas islamophobe mais par pur vengeance à la sauce Musulmane , des gamins et des gamines de 12 ans se font maltraités par les Bassidjis les soldats d’élite du régime des Mollahs en Iran avec flagellation , viols, tabassage en bon et du forme et en Norvège un Erythréen et un Somalien peut être un Shebbab ont violer des adolescentes de 13 et de 14 ans avec la barbarie qui les caractérisent surtout qu’un journaliste indépendant Norvégien avait été interdit d’assister au procès de ces deux salopards issus de l’immigration . Il faut arrêter l’immigration et les crimes des MUZZ sont barbares …

  4. celui qui a brûlé vif 2 musulmans est… musulman ! Je ne vois rien d’étonnant dans leurs façons de faire ,on oublie leurs exactions meurtrières de l’état islamique envers d’autres musulmans !!! Je vous passerai les détails ,les Talibans les étudiants en théologie pachtoune issu du Pakistan et de l’Afghanistan ,ils semblent qu’ils auraient troqués le coran contre des fusils d’assauts et la machette ,une question demeure en dehors de ceux qu’ils ont toujours vécus si demain on leur demanderait de ranger leurs armes est ce qu’ils sauraient travailler ?

  5. Tout le monde sait, ou presque tous, que la secte musulmane fabrique un nombre d’abâtardis. Les questions qui s’imposent : Pourquoi les mondialistes, les macrons les von der truc chose, et tous ces êtres abjects, laissent entrer des criminels de la secte en Europe. Ils voient bien tout ce qui se passe mais persistent dans leur mise en danger du peuple européen. C’est un vrai COMPLOT contre les peuples, l’Europe pour eux doit changer de visage. Mais quel but poursuivent-ils sachant que eux sont protégés dans leur tour d’ivoire? Qui sont ces criminels tapis dans l’ombre qui manipulent ces marionnettes Ces questions doivent revenir au devant de la scène et interpeller tout un chacun afin qu’un jour on puisse juger ces malfaisants et nuisibles à leurs pays, à leurs peuples. Combien de morts, combien de viols, combien d’assassinats encore, pour que les idiots utiles se réveillent?

    • Gamma, je te renvoie à cet article que j’ai écrit, et qui est paru le 04 novembre 2019, sur le présent site :
      https://resistancerepublicaine.com/2019/11/04/pourquoi-ont-ils-choisi-lislam-pour-nous-exterminer/

      Les mondialistes, dont, il faut bien le rappeler, les dictateurs des pays POUBELLES du Golfe font partie, utilisent le NAZISLAM comme outil de destruction des pays avancés, les pays occidentaux !! d’ailleurs, tu auras bien évidemment “remarqu” la descente en flamme, et du niveau de vie, et du niveau d’éducation ou d’instruction des générations qui arrivent …

      Et bien-sûr qu’ils “SAVENT” !! TOUS !!
      https://resistancerepublicaine.com/2018/01/21/bon-sang-mais-les-politiques-savent-tous-les-horreurs-de-lislam-et-du-monde-musulman/

      Ce n’est pas nouveau, André MALRAUX avait déclaré que seul le NAZISLAM “unirait” les peuples de l’Europe géographique, contre ce dernier !!!

      • Oui cher ami, j’ai lu tes articles qui sont bien clairs quant à la situation. Je dirai que pour comprendre, cherchons la trace de l’argent. Combien de corrompus en France et en Europe, combien de dessous de table, combien de GROS bakhchiches. Tout est question d’argent et de sexe. C’est ce qui aujourd’hui fait tourner le monde. Ô combien nous savons que c’est ancien et ça a toujours été. Mais aujourd’hui, le numérique, les réseaux et la rapidité de l’information ne font qu’accélérer tous ces processus de mafieux corrompus.

    • Les gouvernants actuels ont interet à distiller la peur dans la population

  6. Gare. Le ramadan est aussi le temps exacerbé du djihad. Surveillez vos arrières.

  7. Bonjour,

    Assez de cette secte mahométane abominable qui nous martyrise depuis 1400 ans !

  8. L’islam est satanique et maléfique et même entre eux ils se tuent. Religion d’amour, de tolérance et de paix, mon cul, secte diabolique et nauséabonde qui prône le meurtre et le viol.

    • Cette merde maléfique de dégénérés du bulbe est à annihilée de la surface de la terre .C’est une question de survie pour les peuples Chrétiens blancs du continent européen , ne comptons pas sur nos ordures de politicards pour contrer l’islamerde , c’est le devoir des peuples de se mettent en marche et d’éradiquer cette secte mortifère satanique !

Les commentaires sont fermés.