La plus grande patinoire de Russie (Vidéos)

Chaque hiver, le lac Baïkal est recouvert d’une calotte glaciaire magique, se transformant en une patinoire géante ouverte à tous. Sa beauté fascine et remplit chaque patineur d’une énergie particulière!

Des images qui apportent la grâce (avec une jeune patineuse) et la vie (avec une grand-mère viscéralement attachée à son environnement), bien loin de l’affreuse danse africaine que l’on veut nous imposer :

Magnifique danse de la patineuse artistique russe Svetlana Lizunova sur la glace du lac Baïkal


Ces images impressionnantes montrent une patineuse artistique mettant le feu à la glace avec ses mouvements fascinants. Svetlana Lizunova est la star de cette vidéo et le lac gelé sur lequel elle se produit (le lac Baïkal) se trouve être le plus grand lac d’eau douce en termes de volume. “J’ai été invitée en tant que modèle à participer à un projet de la photographe Darya Bulavina sur le lac Baïkal”, a révélé Svetlana. Le paysage époustouflant en arrière-plan rend la vue déjà esthétique de la jeune femme dansant sur une fine couche de glace encore plus séduisante. Ce clip a été tourné le 29 janvier 2022.


Sibérie : à 79 ans, Lyubov chausse ses patins à glace et sillonne le lac Baïkal

Si vous êtes déprimé, regardez la vie qui est en cette femme !

 

Vidéo de mars 2021. Chaque hiver, Lyubov, 79 ans, chausse ses patins à glace et arpente le lac Baïkal dans le sud de la Sibérie. Une passion qu’elle a depuis toute petite. Après une vie à l’usine, Lyubov s’est retirée seule sur les rives du lac. Cette terre gelée et hostile est pour elle un petit paradis : « le lac Baïkal est la plus belle chose au monde. C’est une terre parfaite, une nature vierge. C’est incomparable, il n’y a rien de plus beau au monde. Rien ne touche plus mon cœur que le lac Baïkal ».

Reportage complet de 2022  sur cette dame ici (ses vaches, ses chiens, sa cabane…)  : https://www.arte.tv/fr/videos/104026-000-A/la-mamie-patineuse-du-lac-baikal/

La mamie patineuse du lac Baïkal

Liubov, qui signifie “amour” en russe, a fêté ses 80 printemps. Cette vaillante grand-mère, qui vit seule désormais, témoigne du lien indéfectible qui la lie au lac Baïkal, en Sibérie. L’échine courbée et les doigts gelés, elle doit briser la glace pour trouver de l’eau par moins 37 degrés, mais jamais ne se décourage, viscéralement attachée à son environnement.

Seule la neige l’ennuie, qui l’empêche de conduire et l’oblige à se rendre au village le plus proche en patins à glace. Tant que le vent ne chasse pas l’épaisse couche blanche, la vieille dame est coupée du monde. Au coin du feu dans sa petite cabane, elle est plongée dans ses pensées, tournées vers ses proches disparus et notamment son frère, qui a été emporté par le lac.

 

 1,634 total views,  2 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. This blog post is really cool! I love the way it captures the beauty of the Baïkal glacier and the way it changes in color every winter. Every time I see a picture of someone skating on it, it makes me feel excited and happy.

  2. Merci Christine pour ces images sublimes. et cette belle européenne ou euro-asiatique au visage fin. … Espérons que la Russie pourra rester intacte encore longtemps. Tant de rapaces veulent la piller et la peupler.

    …. On dit aussi que l’homme occidental est aérien, du coté de l’intellect, que ce qui caractérise l’asiatique, c’est la force mentale, le noir lui se situe en dessous de la ceinture.

  3. Magnifique. (Je ne parle pas de la danse africaine qui a mon avis devrait rester en afrique)

  4. Nous n’avons plus besoin de danses africaines pour faire tomber la pluie, il suffit d’inviter Hollandouille. Et comme il ne dit que des conneries avec son air bête en prime, c’est rigolo…

  5. Cette ode à la Russie, un des derniers, le plus grand pays d’Europe, invaincu, debout et fidèle à son âme, ode à la beauté qui fait fusionner terre et psyché, et trace sa continuité de la jeunesse au grand âge. La Russie et l’âme russe sont éternelles. Grâce et courage au travail sont deux reflets du même esprit. Le heartland (English intended) de l’Europe où naît le soleil invaincu. La lumière reviendra.

  6. evidemment, on ne peut comparer ! d’autant que vous avez pris une danse africaine pratiquée sans doute, quand on voit le résultat sur la vidéo, par n’importe qui s’investit du nom de professeur ! mais j’ai déjà vu de la danse africaine “professionnelle ” et je souhaitais en faire..on exulte, avec ces gestes et mouvements répétitifs, effet catharsis . Ce sont des danses différentes .

  7. Le Théâtre du Bolchoï (Moscou) et le Théâtre Mariinski (Saint-Pétersbourg) sont les deux modèles mondiaux de l’excellence de la danse, et pour leurs orchestres également. Il y en a quelques rares autres dans le monde, certes, dont le Théâtre Nationale de l’Opéra national de Paris.
    Tous ces théâtres donne des spectacles des plus grands chorégraphes, danseurs, et compositeurs de tous les temps. Seuls les plus grands artistes y ont accès. A leurs spectacles, on vit au paradis, on vit dans la merveille absolue et on voudrait que cela ne cesse jamais.
    Mais la gauche n’étant formée que de merdes puantes, ne jure que par les…les…merdes alors j’en oublie le terme…les…Ah, oui ! les gesticulations africaines, non, zut alors, les danses, oui c’est bien ça, les danses africaines à coups de tam tam.

    • @ Cachou
      À vrai dire, les danses africaines et leur tam-tam en guise de rythme sont des hymmes à leurs dieux : nature, faune, le vent, soleil, lune, pluie, tempête… ce sont des manifestations de leur vénération ancestrale pour ces symboliques et, ma foi, je suppose, seulement suppose, que la plupart d’entre eux – en-dehors des générations précédentes – n’en ont pas conscience. Chez les Asiatiques du Sud-Est les danses traditionnelles ont les mêmes origines mais exprimées différemment. Sauf que ces danseuses, et danseurs qui les accompagnent assez rarement, en sont conscients.

      • Oui merci pour votre commentaire, c’est exactement ça , et parfois pour faire fuir les démons ..d’où le fait que ce n’est pas comparable mais cela s’appelle danse ; et quand on voit la vidéo de “cette danse africaine “, cela n’a rien à voir, il y a un minimum de tenue à avoir et de raconter la signification !

  8. C’est quoi cette danse africaine , il appelle ça de la danse ? On dirai de gros débiles hystériques qui piquent une crise . Je préfère mille fois la patineuse russe évoluant sur le lac Baïkal .

  9. Svetlana: quelle légéreté, quelle élègance
    Une immance bouffée d’oxygène, qui fait du bien en ce début de journée. La mamie nous apporte une leçon de volonté et de courage.prenons en de la graine.

  10. Merci Jules de ces belles vidéos qui remontent le morale !
    Tu parles au début de ton article de “danses africaines” si je ne me trompe pas dans le terme. C’est quoi ça, connaît pas, ça se mange ? En effet, dans ma vie, seul le beau en fait parti. Et “danses africaines”, je ne trouve pas…

Les commentaires sont fermés.