Menteur Macron promet des boulangeries dans tous les villages alors que nos boulangers ferment les uns après les autres

Le Président de la République Emmanuel Macron avait souligné leur courage. L’histoire a duré environ une année. Elle se termine.

Les deux jeunes boulangers du Beugnon-Thireuil, Maxime Bille et Chloé Macé, doivent baisser le rideau en mars 2022. Ils stoppent la gestion de leur boulangerie, la seule dans cette petite commune rurale de 730 habitants.

Maxime Bille, 21 ans, et Chloé Macé, 19 ans, reprennent le commerce en décembre 2020. Lui travaille à la production des pains et baguettes. Elle s’occupe de la vente. Tout est parfait. Mais depuis décembre 2021, le jeune couple ne s’y retrouve plus financièrement. Les deux amoureux ont le sentiment de travailler pour rien.

https://www.ouest-france.fr/nouvelle-aquitaine/beugnon-thireuil-79160/beugnon-thireuil-a-l-epoque-felicites-par-macron-les-boulangers-baissent-le-rideau-un-an-apres-f397f85e-949f-11ec-bde8-dbba9f3f1962

Quel drôle de hasard, quand même ! L’article ci-dessus date du 23 février 2023…

Et le même jour, ce matin jeudi 23 février 2023 j’entendais à la radio un journaliste dire que  Macron le bienheureux offrait je ne sais combien de millions pour revitaliser les campagnes qui en sont dépourvues en BOULANGERIEs,  voire  en magasins d’alimentation !

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai le tournis !! 116 FAILLITES DEPUIS JANVIER DE BOULANGERIE en milieu rural et Macron le Valeureux offre aujourd’hui des aides pour l’installation !!! Allez comprendre !

Moi je ne suis sans doute pas assez cultivée pour comprendre que, à cause du problème de l’électricité, (dont les Allemands ne veulent pas entendre parler !! voir Insolentiae d’hier  ci-dessous ) des boulangeries ont mis la clé sous la porte ( et pas que : vous entendez combien de magasin ferment leur porte ? ) mais que le gouvernement aide à l’installation… de boulangeries !

« L’Allemagne refuse à la France une réforme du marché de l’électricité et nous condamne au drame économique ». L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Berlin ne veut pas de réforme du marché de l’électricité avant les élections européennes titre le très europhile site Euractiv.fr (source ici).

Nous fêtons la première année de la guerre en Ukraine, l’arrêt des importations de gaz russe et surtout, surtout l’envolée des prix de l’électricité sur le marché « libre » européen qui est un immense succès, que l’Allemagne ne veut surtout pas remettre en cause.

Et pour cause !

Ce marché européen de l’électricité fonctionne à merveille pour l’Allemagne puisque c’est un outil puissant pour casser l’industrie électrique française et plus largement notre économie.

Un an que notre gouvernement ne fait rien, par idéologie européiste et contemple notre économie sombrer.

 

Il y a quelques jours EDF a publié des pertes records. Pourtant cette société est largement rentable. C’est juste que le système actuel défendu par l’Allemagne force EDF à vendre à très bas prix de l’électricité qu’EDF doit racheter au prix fort sur le marché libre et le revendre encore plus cher à nos entreprises qui ainsi mettent la clef sous la porte.

Notre gouvernement dirigé par des Mozart de la finance, paye donc les pertes d’EDF, il paye aussi les boucliers et autres amortisseurs avec les déficits, et ces aides ne sont pas suffisantes. Donc nous payons également la casse commerciale et industrielle.

Bref.

Nous payons parce que l’Allemagne veut consciemment nous ruiner.

Voici ce que dit Euractiv. 

« Alors que la Commission européenne travaille à la réforme du marché européen de l’électricité, avec le soutien de la France et de l’Espagne, l’Allemagne fait pression pour que cette réforme soit reportée après les élections européennes de 2024.

En 2022, les prix records de l’électricité ont suscité des appels en faveur d’une réforme du marché de l’UE afin de réduire l’impact des prix du gaz sur ceux de l’électricité et de garantir une électricité à faible coût pour les consommateurs.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a fait de cette réforme une priorité et a ouvert une consultation en janvier. Une proposition concrète est attendue le 14 mars prochain.

Cependant, Berlin ne devrait pas envisager une réforme du marché de l’électricité à grande échelle avant la fin des délibérations au niveau national.

« Je pense qu’il ne serait pas bon que des interventions de grande envergure sur le marché aient lieu d’un seul coup », a déclaré le vice-chancelier allemand Robert Habeck lundi (20 février) à Berlin, appelant la Commission à ralentir le processus.

La proposition de l’exécutif européen va, ou devrait, « faire des propositions dans un avenir proche sur la façon de sécuriser le marché de l’énergie à court terme  » au lieu d’aller plus loin, a ajouté M. Habeck.

Une vraie réforme, en profondeur, de la conception du marché européen de l’électricité « ne sera, je pense, reprise à pleine vitesse au niveau européen qu’après les élections européennes », a déclaré le ministre allemand.

Lundi, l’Allemagne a lancé sa plateforme délibérative « système électrique neutre sur le plan climatique », un groupe de travail chargé de développer la position de Berlin sur la réforme.

« Nous faisons un rapport d’été, qui devrait déjà présenter des résultats substantiels. Ensuite, nous devrions poursuivre le travail, puis nous ferons un rapport d’hiver », a indiqué M. Habeck, établissant le calendrier allemand. »

Macron va attendre les rapports des 4 saisons !

Parce que pendant que nos entreprises se meurent et que nos déficits se creusent, l’Allemagne elle, fait des rapport d’été puis annonce qu’elle fera un rapport d’hiver. A ce niveau nous dépassons largement le stade de la provocation et cette attitude ne peut et ne doit être combattue par le gouvernement français que par la suspension de notre participation à ce marché de dupes imposé par l’Allemagne. Il faut donc suspendre la participation de la France au marché européen de l’électricité et laisser l’Allemagne jouer toute seule à « et si l’électricité était privée et calculée sur le prix de la centrale à gaz la moins compétitive ». C’est leur problème. Qu’ils jouent tout seuls. Ils se lasseront les premiers.

La fragmentation de l’Union. 

« M. Habeck a souligné à plusieurs reprises le rôle de l’Allemagne en tant que « pièce maîtresse du système électrique européen », en raison de sa situation géographique.

Auparavant, l’Allemagne, le Danemark et d’autres pays ont envoyé une lettre commune à la Commission européenne pour la mettre en garde contre des objectifs trop élevés en matière de réforme du marché de l’électricité.

Les pays ont fait remarquer qu’une réforme précipitée en temps de crise pourrait compromettre l’expansion des énergies renouvelables à plus long terme. »

Il y a bien un axe Europe du nord d’un côté et Europe du sud de l’autre.

Ce qui nous est actuellement imposé par l’Allemagne ne sera pas supportable une année de plus et Macron du haut de son palais le sait très bien.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

https://insolentiae.com/lallemagne-refuse-a-la-france-une-reforme-du-marche-de-lelectricite-et-nous-condamne-au-drame-economique-ledito-de-charles-sannat/

 2,000 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Macron l’assassin aux injections létaux maintenant il tue les entreprises et les petits commerces; Quand les français vont-ils comprendre et se lever contre corrompus à la botte des ricains et des allemands?

  2. L’Allemagne est en train de nous tuer, et Macron est le tueur à gages. Il ne veut pas sortir du marché européen de l’énergie. Pour lui, c’est l’Europe d’abord, et la France, bien après.

  3. Des boulangeries fermes les uns après les autres à cause du prix de l’électricité qui a augmenté dû en grande partie à la politique calamiteuse du marché Européen de l’électricité qui nous a détruit économiquement et énergétiquement parlant et pour les Chleuhs c’est tout bénef car ces vermines d’outre Rhin se font un pognon monstre avec leurs industries qui bénéficie de ce marché parce qu’ils ont réussi à détruire EDF ces Chleuhs de malheur.

  4. Quel gâchis ! Et dans les villes, ce sont massivement les mahométans qui reprennent les boulangeries.
    Pauvre village de Beugnon-Thireuil, entre Fontenay le compte en vendée et Parthenay, dans ce bout des Deux-Sèvres appelé “gâtine”, terre rouge difficile à cultiver (mais de bons pâturages avec la race bovine “parthenaise” et de bons fromages de chèvres).
    En plus, ils se tapent les éoliennes de Macron, 180 m de haut, imposées et installées ce mois-ci…
    https://www.ouest-france.fr/nouvelle-aquitaine/beugnon-thireuil-79160/les-eoliennes-culminent-a-180-metres-286c9b91-94f5-4cab-88ef-dfdd6f7a031b

    • oui c’est du gâchis, mais ce qui devrait être la force citoyenne, puisque nos députés sont inopérants, ne fonctionne pas non plus … le chômage va augmenter car beaucoup de magasins ferment, en dehors des boulangeries … les médias disent le contraire, chiffres à l’appui mais le fait que l’apprentissage se développe – ce qui est une bonne chose -, fait diminuer le nombre de chômeurs !

  5. Les nouveaux boulangers fabriqueront des kesras. Pas besoin d’électricité, juste un trou dans la terre et du bois pour cuire. Zéro électricité, super écologique.

  6. J’habite Le Beugnon, 320 habitants. J’ai connu ce couple et d’autres avant eux. Les deux villages, fusionnés avant les dernières municipales, sont distants de 6 km. Le super marché le plus proche est à Secondigny, 8 km. L’auberge tenue par un couple d’anglais a fermé ses portes il y a quatre ans, lui, ancien de la Royale mijotait des plats merveilleux. Si La Chapelle-Thireuil a encore une laiterie, il n’y a plus rien au Beugnon. Ah si, ma microentreprise de ferronnerie depuis ma retraite d’enseignant.

    • Merci pour votre témoignage, du réel, du concret ! un boulanger a fermé ses portes en Bourgogne, un autre disait que, outre faire le pain, il l’apportait aux personnes isolées et âgées, et rendait de menus services ..mais il ferme aussi ses portes la mort dans l’âme ! LA MORT DANS L’ AME , c’est exactement cela , celle de nos villages, celle de nos anciens, celle de notre humanité française !!

      • Nous n’avons plus de boulanger. Personne n’a voulu reprendre le fond de commerce. Il y a un dépôt de pain, pain fourni par une boulangerie industrielle. Je le prends en ville dans une boulangerie bio pour la semaine. Je congèle le principal. Certains boulangers ne font plus leur pain. Des usines leur livrent des pâtons tout près. Idem pour la pâtisserie qui est livrée surgelée. Ils n’ont plus qu’à les faire cuire pour le pain, et faire dégeler les gâteaux. Ainsi ils réduisent les factures d’énergie. La qualité n’est plus la même. C’est la première fois dans l’histoire de notre pays que l’on voit ça.

  7. Mais non, il ne ment pas. Ça fait partie de son programme d’implantation de clandestins dans les campagnes. Faudra bien les nourrir.

  8. L’Allemagne, notre ennemi héréditaire, 1870 (les Prussiens), 1914, 1939 et l’occupation avec ses horreurs. Et ça continue… Quittons l’Europe, exploitons notre gaz de schiste, construisons des centrales nucléaires, et merde à l’Allemagne, et à l’Ukraine…

  9. Laisser se détruire les boulangeries et petits magasins de proximités , et déciderait d’injecter des fonds pour revitaliser le tissu économique rurale et provincial,mais il semble qu’il aurait oublié la cause principale,qui est le prix de l’énergie et impact considérablement toutes les entreprises,il aurait fallu sortir du marché européen de l’électricité,tous les acteurs économiques l’ont dit les factures d’énergies ne sont plus supportables , Bercy,la 1ere ministre en sont bien informés et conscients ,donc cette annonce, serait à mon avis un véritable mensonge tout à fait scandaleux,il prend les citoyens pour des individus stupides et sans facultés d’analyses de la situation

  10. L’Allemagne n’a jamais été notre ami et elle le confirme encore aujourd’hui. Quand au salopard de clown maléfique qui nous dirige avec son équipe de baltringues dernier de la classe comme un certain sinistre de l’économie qui ne sait pas combien fait un hectare, et qui sont grassement payés pour nous foutre dans une merde noire, pire que la Grèce pour faire plaisir à la der la hyène, chienne de l’UE. Philippot à raison, il nous faut un FREXIT. Mais surtout il nous faut virer ce perfide clown psychopathe et machiavélique de l’élisé, mais ça cela devrait être le boulot de l’armée. Mééééé ça c’est une autre histoire. Les généraux sont presque tous vendus à la macroni et c’est pas gagné. Bande d’ordures.

Les commentaires sont fermés.