SMS de Der Leyen : aucun journal européen n’ose porter plainte, c’est un américain qui s’en charge

Le New York Times persiste et signe et porte plainte  contre la Commission européenne et donc, de fait, contre celle qui la représente, la Der Leyen pour n’avoir pas rendu publics les textos entre elle et Burla.

Les scandales s’accumulent autour de Bruxelles et de sa commission qui prend tous les pouvoirs, qui gouverne de façon totalement dictatoriale sans jamais, évidemment, que les peuples soient consultés. Bruxelles, c’est le règne des lobbies, Qatar, Turquie, Frères musulmans… et des labos pharmaceutiques comme Pfizer.

La Commission européenne ? Le lieu des accords entre amis… sur le dos des peuples, des pays, des libertés. Contre les peuples, il faut le dire et le redire. Voilà ce que le scandale des SMS disparus représente.

Or, pas un media français, pas un media européen pourtant concernés au premier chef par cette démarche !!!!! C’est énorme ! Eux qui aboient dès que Marine ou Zemmour oublient une virgule… aux abonnés absents.

Que vient donc faire le Washington Post dans cette affaire européenne ? C’est que c’est le même journal qui, en avril 2021, avait révélé l’existence des fameux SMS , suite à une phrase d’aveu de der Leyen qui aurait écarté les équipes officielles chargées des tractations pour s’en charger : Comment l’Europe a conclu un deal sur les vaccins avec Pfizer avec des textos et des appels téléphoniques . Deal ayant abouti à l’achat par la Commission d’un milliard de doses à Burla  pour près de 40 milliards d’euros ! Une paille ! Et comme, cerise sur le gâteau, les contrats mis en ligne sont caviardés et donc illisibles… il y a largement de quoi suspecter des ententes frauduleuses Der Leyen-Pfizer.

On notera en passant que la même commission qui veut que vous travailliez jusqu’à ce que mort s’ensuive a négocié avec les labos pharmaceutiques “moins de livraisons de vaccins” prévues par le contrat qu’elle a signé en échange d’une augmentation du prix des dits vaccins… Faudrait pas que messieurs Pfizer et Moderna, entre autres, perdent un centime de la manne qui leur a été promise. En échange de quoi ?

 

Le New York Times saisit la justice sur l’affaire des SMS entre Ursula von der Leyen et Pfizer

Le New York Times attaque en justice la Commission européenne au motif que l’institution n’a pas rendu public les textos échangés par sa présidente Ursula von der Leyen et le PDG du géant pharmaceutique Pfizer tout au long de la pandémie de Covid-19.

La requête du New York Times, le premier média à révéler l’affaire des SMS en avril 2021, a été déposée le 25 janvier, mais est seulement visible depuis lundi (13 février) sur le registre public de la Cour de justice des Communautés européennes. 

Elle concerne l’affaire dite « des SMS ». Pour rappel, des soupçons portent sur des textos échangés entre Ursula von der Leyen et le PDG de Pfizer Albert Bourla à propos de la négociation d’un contrat de 1,8 milliard de doses de vaccins contre le Covid-19.

Lorsque le journaliste Alexander Fanta, du site d’informations netzpolitik.org, a demandé l’accès à ces messages, la Commission lui a répondu qu’elle ne les avait pas « identifiés » et qu’elle ne les retrouvait plus.

Ces déclarations de la Commission ont donné lieu à une plainte de la médiatrice européenne Emily O’Reilly en janvier 2022, qui a rappelé l’exécutif européen à l’ordre et a exhorté la Commission à « effectuer une recherche plus approfondie des messages pertinents. »

La commissaire à la transparence Věra Jourová avait répondu que la recherche de SMS entre Mme von der Leyen et M. Bourla « n’avait donné aucun résultat ».

Conséquence : en juillet 2022, la médiatrice européenne avait sévèrement critiqué la Commission européenne et avait estimé que le manque de volonté de retrouver ces SMS était un signal d’alarme.

« Le traitement de cette demande d’accès à des documents laisse la regrettable impression d’une institution européenne qui n’est pas franche sur des questions d’intérêt public majeures », avait-elle ajouté.

Mais pour le vice-président de la Commission Margaritis Schinas, « personne ne peut négocier la complexité de ces contrats, par SMS ou seul. Il s’agissait d’une procédure très bien structurée entre les Etats membres et la Commission », avait-il déclaré le 26 octobre.

Pour l’heure, d’après le site d’informations Politico, le New York Times n’a pas souhaité réagir.

https://www.euractiv.fr/section/sante-modes-de-vie/news/le-new-york-times-saisit-la-justice-sur-laffaire-des-sms-entre-ursula-von-der-leyen-et-pfizer/

 1,459 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Les médias Gauchistes Européens n’ont pas fait écho des SMS envoyer par Von Der La Hyène à son amant Albert Bourrrre-là le patron de Pfizer et Covidé de son état au sujet des contrats de livraison de vaccin Anti COCO19 alors que le vaccin en lui -même tue des gens . Seul le New York Times a pris cette affaire en mains en demandant à la Prussienne de malheur de rendre public ses SMS avec Amant Bourla !

  2. Quittons rapidement cette Europe qui n’est qu’un nid de corrompus do sol au plafond !Frexit
    En cette europe étant a la solde des lobbys américains n’est qu’une colonie sans aucun pouvoir de quoi que ce soit !Le scandale des scandales ,tout n’est que pots de vin ,mensonges Le peuple enfermé par le confinement l’obligation vaccinale pour un vaccin non homologué!Un ramassis de SS qui ne dit pas son nom !Alors c’est vrai l’on peut critiquer le régime Russe ,mais en Russie l’on ne vaccine pas la population avec un poison aux effets secondaires dévastateur ,alors pour une vrai démocratie ,l’on devrait prendre exemple sur la Russie Npus le pays de la soidisant liberté!!!!!!

  3. 🌑 D’où viennent-ils tous ? — Medvedev sur les politiciens européens
    15.02.2023
    🍃 Dmitri Medvedev, vice-président du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie, a répondu aux politiciens de l’UE sur sa chaîne Telegram.
    🌐 RUSVESNA.su : https://tinyurl.com/4jk4zwxu

    C’est mauvais quand le chef de la Commission européenne ne comprend rien à l’économie et est habitué à regarder des objets purement médicaux. Sinon, comment expliquer que le gynécologue le plus haut placé de l’UE calcule avec une joie non dissimulée les pertes de la Russie suite à une nouvelle vague de sanctions, mais ne compte pas les pertes de ses entreprises. Hélas, la règle de la médecine ne s’applique pas ici, cura te ipsum ! (médecin, soignez-vous). La bêtise et l’incompétence ne se soignent pas…

    Et le deuxième homme, épuisé par Narzan, surnommé Borrell (il est aussi commissaire aux affaires étrangères) exige de chercher avec diligence des chars pour le régime ukrainien dans des entrepôts en Europe.

    […] Bravo, Talleyrand applaudit d’en haut !

    Qui est le prochain? Le spectacle de monstres doit continuer… »

  4. Plus que pressante affaire à divulguer à l’heure où les vaccins ARNm doivent supplanter les vaccins traditionnels et devenir obligatoires !

    Il y a devoir urgent de révéler les dessous de cette histoire.

  5. (Pas un média français, pas un média européen, pourtant concernés par cette démarche), normal ils sont complices et favorable à nôtre destruction car bien arrosés pour l’être. Corrompus jusqu’au trognon.

Les commentaires sont fermés.