Les Espagnols dehors contre le « traître » Sanchez !

30 000 selon les chiffres officiels, 700 000 selon les organisateurs. Il est évident que les chiffres officiels minimisent ridiculement et pour cause, la masse et la détermination des Espagnols est indéniable.

On pourrait dire que c’est la droite qui se mobilise, ce n’est pas faux  puisque le Parti Populaire et Vox, le parti patriote, main dans la main avaient appelé à manifester mais c’est surtout l’Espagnol moyen qui n’en peut plus des compromissions du socialaud Sanchez avec les indépendantistes catalans. Des élections législatives doivent avoir lieu en fin d’année, les sondages donnent le Parti Populaire vainqueur mais qui aura besoin de Vox pour gouverner. Santiago Abascal, le dirigeant de Vox, a dénoncé  «le pire gouvernement de l’histoire» qui a «divisé les Espagnols et libéré les violeurs et les auteurs des coups d’État».

Macron sans majorité qui négocie avec les LR pour faire passer sa réforme des retraites de l’UE ; Sanchez sans majorité qui négocie avec les catalans…  Ces mondialistes si peu populaires qu’ils sont obligés de négocier avec une partie de leur opposition, ça devrait finir par faire exploser le truc, non ? Ça devrait chasser les menteurs, manipulateurs et autres beaux parleurs, non ?

Il faut dire que, en Espagne, la gauche décadente qui, comme partout, veut faire exploser les pays pour ne laisser que des régions indépendantes est très active et bien vue.  C’est ainsi que le gouvernement a décidé d’abolir le « délit de sédition » qui avait condamné 9 chefs indépendantistes catalans en 2017. Sanchez l’a aboli et remplacé par un autre délit bien plus léger, encourageant les indépendantistes à tout faire pour avoir ce qu’ils veulent. Dans la foulée, Sanchez a fait voter une loi qui alourdit les peines pour les viols mais allège les peines de tous les autres délits sexuels  au motif que cette loi serait plus conforme à la législation européenne !!! Ce qui est sans doute vrai, puisque l’UE exige toujours plus de dégénérescence mais on soupçonne Sanchez d’avoir applaudi des deux mains, en bon socialaud.

 1,158 total views,  2 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


9 Commentaires

  1. Les élections générales (députés, sénateurs, donc désignation du gouvernement) doivent avoir lieu le 10 décembre 2023…
    Les provinciales et municipales, une bonne partie*, le 28 mai…
    * : cela dépend si d’autres élections ont eu lieu il y a moins de 4 ans !
    La situation actuelle, qui peut évoluer, donne le PP et VOX majoritaires dans la prochaine assemblée, pas de façon triomphale mais suffisante…
    Pourvu que cela se confirme pour l’Espagne et les espagnols !
    Les différends sont d’abord identitaire et idéologique en Espagne, comme en France. Le gouv. de Sanchez tente de changer la législation pour se la rendre plus favorable et la rendre plus favorable aux indépendantistes dont il compte sur le soutien !
    A noter que Sanchez, moins con que Macron, s’est libéré des obligations du marché européen concernant l’énergie !

  2. A voir les images, les manifestants étaient largement plus de 30000. Et il y a fort à parier que le nombre de mécontents envers Sanchez et toute sa clique va continuer à grimper en flèche; que les futures manifestations de ce genre en Espagne seront probablement plus massives (les prochaines fois, il y aura peut-être 1; 2 ou 3 millions de manifestants, qui sait ?).
    Sinon, à quand des manifestations du même acabit en France ?

  3. La gauche est traîtresse – en 2023- mais la fausse droite n’est pas mieux, dans le genre hypocrite. Les vraies lignes de partage passent ailleurs aujourd’hui, bien sûr, très grosso modo mondialistes/souverainistes ; mais nous sommes conscients qu’il y a un jeu permanent sur les mots, truqués. L’une des escroqueries consiste à nous faire croire que nous vivons toujours dans le monde d’avant, qui était imparfait, mais vivable. « Dormez bien les petits, les grands s’occupent de vous ». Pour en savoir un peu plus : Projet Veritas, Alexis Cossette, Christian Combaz, le colonel McGregor, Xavier Moreau ou Boris Karpov sur la Russie et l’Ukraine. Tant d’autres aussi. Mais la vérité sourd petit à petit.

  4. Les Espagnols réclament le départ du Gauchiste dégénéré mondialiste, immigrationiste et progressiste Pedro Sanchez qui a détruit son pays par soumission aux délires Europeistes et mondialiste de Bruxelles et de la Boche Ursula Von Der Leyen avec le merdier Ukrainien, le chantage des réformes structurelles et la politique migratoire du gouvernement qui ne plaît pas aux Espagnols d’où cette colère légitime. Pedro Sanchez ira bientôt sur l’échafaud ce qui veut dire qu’il va sauter !

  5. ”Ces mondialistes si peu populaires qu’ils sont obligés de négocier avec une partiede leur opposition, ça devrait finir par faire exploser le truc, non ?”
    J’attends ça avec impatience depuis des lustres, mais…pas grand chose pour l’instant ! C’est pénible !