L’Allemagne, ruinée par une inflation record due au gouvernement

Au début du mois, la présidente du groupe parlementaire de l’AfD au Bundestag, Alice Weidel, s’exprimait au sujet de l’estimation de l’Office fédéral de la statistique sur l’évolution de l’inflation en décembre dernier, et en moyenne, sur l’ensemble de l’année 2022.

« Encore un nouveau record d’inflation en Allemagne, 7,9 pour cent – c’est le taux d’inflation le plus élevé sur une année complète depuis la création de la République fédérale !
On constate que la persistance de taux d’inflation élevés entraîne une baisse rapide des salaires effectifs et une érosion du patrimoine.
Notre pays est confronté à une perte de prospérité dramatique et à l’appauvrissement de larges couches de la population.

Les raisons de cette situation sont principalement imputables au gouvernement : depuis son entrée au Bundestag, le groupe AfD met en garde contre les conséquences catastrophiques de la raréfaction de l’énergie dans le cadre de la transition énergétique et de la politique monétaire expansive de la Banque centrale européenne.
En Allemagne, la politique de sanctions autodestructrice de la coalition aggrave encore l’explosion des prix. On ne voit plus la fin de cette inflation galopante.
Les paquets de réduction des charges et le bouclier fiscal du gouvernement sont de la poudre aux yeux, et ces « coups d’éclat » financés par l’argent des contribuables ne font qu’alimenter l’inflation.
En 2023, la spirale entre les prix et les salaires commencera à faire des siennes.
La Banque centrale européenne a certes relevé une nouvelle fois ses taux directeurs, mais elle est encore loin d’avoir réussi à endiguer efficacement l’inflation. Un taux de 2 % pour une inflation de 10 % signifie pour des millions d’épargnants et de retraités des pertes supplémentaires de pouvoir d’achat et de niveau de vie. La BCE est prise au piège de l’inflation parce qu’elle s’est engagée sur la mauvaise voie du financement monétaire illicite vis-à-vis des pays endettés.

La monnaie molle de l’euro appauvrit les Allemands. Tôt ou tard, la sortie de cet euro qui a échoué sera inévitable.

 

D’ici là, le gouvernement fédéral doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour freiner l’inflation. Cela signifie avant tout : réduire les impôts et rétablir une base plus large pour l’approvisionnement énergétique en relançant l’énergie nucléaire et les livraisons de gaz naturel en provenance de Russie »

La seule façon de sortir de la crise est de corriger fondamentalement le tir en ce qui concerne la politique du gouvernement : mettre un terme à l’échec du changement de cap énergétique, réviser la politique dommageable des sanctions contre la Russie, et alléger enfin la charge fiscale de l’économie sur les citoyens et sur l’ensemble du territoire.
Le groupe AfD demande en outre au gouvernement fédéral de faire enfin interdire par la Cour de justice européenne le comportement de la BCE, qui est contraire au droit européen ».

 

afd. Traduction Nicolas Faure pour Résistance Républicaine

 4,040 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


10 Commentaires

  1. L’Allemagne a des réserves que nous n’avons pas, le gouv. allemand met 200 milliards d’€ pour la crise énergétique !
    Sûr que les avoirs des épargnants vont en prendre un coup, comme c’était le cas en France avant 1960… Mais la France d’alors n’empruntait pas, la responsabilité étaient assumée par les français d’alors, la France dévaluait sa monnaie pour retrouver de la compétitivité, aujourd’hui on se prépare à une énorme banqueroute, on va prendre dans la gueule plus de 40 ans de gaspillages et d’insouciances !

  2. L’URSS est l’exemple typique des aides de l’État aux industries non rentables qui se termine inéluctablement par un effondrement à plus ou moins long terme. L’industrie allemande était florissante avec une énergie gazière russe pas trop chère. Aujourd’hui avec un coût de l’énergie exorbitante suite aux sanctions stupides contre la RUSSIE, cette industrie allemande est sous perfusion de l’État allemand qui la subventionne avec de l’argent pris dans la poche des Allemands. Ça ne va pas durer très longtemps…

  3. Ca a été une folie, de sanctionner la Russie. C’est nous qui trinquons. Aider l’Ukraine, d’accord mais le reste.!!!!! Les USA ont un rôle très ambigu. Biden c’est un fourbe, lui aussi.

    • En effet, ce Biden est étrange, il n’aime pas les armes et fait ce qu’il peut pour désarmer les Américains, mais par contre il vend ou donne plein d’armes dans le monde !

  4. Un goût connu de République de Weimar, chapeautée par les maîtres des USA, des Britanniques et la sympathique République Française et leurs maîtres réels : paupérisation misère et décadence des moeurs. Plus immmigration du tiers-monde et technologie de la surveillance pour cette nouvelle version.

  5. C’est ce que veulent les américains, je pense, vu le nombre d’analyses pertinentes sur ce thème, ils sont devenus les 1er exportateurs de GNL de schiste plus couteux que le gaz traditionnel bien avant le conflit, suivi des délocalisations de sociétés chez eux ,ils ont créé l’inflation et on sait ce que cela produit au final ,que dire de plus devant autant de faits ?

    • Oui les Américains jouent contre nous. Tout le monde trouve Biden très sympathique, mais la réalité, c’est qu’il veut mettre l’Europe à sa botte.