Prix du gaz : toujours à la hausse malgré des cours divisés par 5 !!!

Le foutage de gueule continue, avec la complicité d’un Etat qui se désengage en permanence, qui n’assure plus sa mission régalienne de protection de la population contre les risques majeurs d’approvisionnement, contre les pénuries, la difficulté à se chauffer, se nourrir…

L’Etat qui fait la promotion de tout et n’importe quoi, finançant des campagnes pour inciter à coucher avec des séropositifs, incitant à l’immigration, jouant la carte de la discrimination écologique… n’est même pas fichu de permettre aux Français de se chauffer à des prix corrects.

Le coût du gaz a été divisé de 5 fois depuis août 2022, la consommation est au plus bas grâce au harcèlement psychologique exercé sur les Français, sommés de se chauffer tout au plus à 19°C…. et la facture du consommateur, elle, ne baisse pas.

Voilà qui confirme que ça fonctionne toujours à sens unique : à la hausse !

https://www.ladepeche.fr/2023/01/21/prix-du-gaz-pourquoi-la-baisse-des-cours-mondiaux-ne-se-repercute-pas-sur-votre-facture-10939286.php

Comme tout…

L’Etat ayant privé les Français de voyages pendant le Covid, entretenant la peur en permanence, les citoyens ont moins dépensé, les comptes en banque se sont renfloués et hop ! on décide en haut lieu de s’emparer de cet argent en faisant monter tous les prix pour le grand profit des industriels, de la grande distribution etc.

Bref, on nous prend encore pour des cons et les médias obéissants nous expliquent que c’est normal que les prix ne baissent pas car « il faut rester prudents ».

La peur, toujours la peur, c’est le sentiment sur lequel surfent Macron et les lobbys qui ont l’oreille du pouvoir pour réduire les Français en une masse servile, un ventre mou qui encaisse les coups sans broncher…

 

Malgré l’envol des factures d’électricité auprès des professionnels et particuliers français, le prix du gaz sur le marché s’est effondré à la fin de 2022 jusqu’à revenir à son niveau d’avant la guerre en Ukraine. Le prix actuel du Mégawattheure de gaz, selon le TTF (Title Transfer Facility) qui fixe le prix de référence du marché européen, était de 60,7 euros le 19 janvier, une baisse remarquable face aux 342,8 dollars du 26 août 2022.

Ce montant est également inférieur aux 88,4 dollars du 23 février 2022, la veille du début de la guerre en Ukraine. Pourquoi cette baisse ne se répercute-t-elle pas pour le moment sur votre facture ?

(…) Premièrement, la quantité de gaz consommée en Europe depuis la guerre en Ukraine est moindre : la faute (sic !!!!) à un hiver particulièrement doux et à la sobriété. Selon un rapport du gestionnaire du réseau de transport de gaz GRTgaz, la consommation est en diminution de 12,8 % du 1er août au 15 janvier.

Les raisons sont « une baisse des consommations des clients raccordés aux réseaux de distribution (-13 %) et d’une moindre consommation de gaz des industriels raccordés au réseau de transport (-24 %) ». Il faut cependant noter que les centrales électriques au gaz ont augmenté leur consommation de 23,3 % « pour pallier les indisponibilités du parc nucléaire« . Face à une moindre demande de gaz, les prix sont donc tirés vers le bas sur le marché pour tenter d’attirer les acheteurs.

Quant aux stocks de gaz en Europe, s’ils étaient peu remplis avant le début de l’invasion de l’Ukraine, ils débordent presque désormais. Les réserves sont à un niveau historique : « Au 15 janvier 2023, [le niveau] représente 106 TWh (80%), à comparer à une moyenne de 55 % sur les 6 dernières années à la même date ». À tel point que ces mêmes stocks vont devoir être diminués « pour respecter les contraintes techniques de « respiration » des stockages français ». (NDLR : quel gaspillage!!!!)

Votre facture de gaz n’a cependant pas été divisée par 5 (…).

étant donné qu’ils ont été achetés au prix fort, les industriels les revendent à des montants élevés.

Le prix actuel du gaz n’implique donc pas forcément une baisse du tarif, de même qu’une hausse future ne vous impactera pas forcément grâce au gaz acheté maintenant à bas prix (NDLR: mais bien sûr, on y croit!!!) ».

 

Maintenant qu’ils savent que la population est docile, qu’ils font diversion en concentrant la grogne sociale sur le thème des retraites, nous entubant allègrement sur les autres sujets, ils n’ont aucune raison de chercher à nous faire profiter de la baisse des cours mondiaux… Avec Macron, les citoyens sont toujours perdants, surtout la classe moyenne qui paie pour elle, pour les pauvres et pour les riches !

 

 870 total views,  3 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


26 Commentaires

  1. Et le baril de pétrole brut est en baisse de 35% par rapport au 1er trimestre 2022.
    Là il y a une inflation de rentrée fiscale qui leur permettra de couvrir les nouvelles dépenses liées à l’importation de millions de nouveaux allocataires pour les « métiers en tension »…

  2. Dans Pertinence Impertinence sur HLVS, Loïc LE FLOCH-PRIGENT explique que la guerre en Ukraine n’est pas la cause de l’augmentation du prix du gaz. Les industriels ont constater cette augmentation il y a au moins deux ans ; le but était de faire en sorte que le gaz de schiste américain beaucoup plus cher devienne concurrentiel afin d’en vendre à l’Europe. Et comme l’Europe (les Allemands) a fait en sorte que le prix de l’électricité soit indexé sur celui du gaz, nous nous retrouvons en slip ! VIVE L’EUROPE !!!

  3. C’est comme les carburants, les cours du baril ont chuté mais le prix à la pompe augmente et on voit de savants gougnafiers venir nous expliquer avec force bonnes raisons à la télé que c’est normal. Ce qui est dur à avaler c’est que lorsque les prix du baril montent le lendemain c’est immédiatement répercuté à la pompe mais lorsqu’ils baissent il faut au moins 6 mois pour que ça se sente à la pompe.. Allez donc comprendre vous, mis a part qu’en France Macron et sa clique de salopards nous prend pour des cons et des vaches à lait

  4. Pas vraiment surprenant,le gaz est importé sous forme liquéfié des US ,du Qatar et de la Russie ,la transformation, l’affrètement maritime et les taxes et non mécaniquement c’est beaucoup plus cher et il n’y aurait pas assez de navires methaniers face à la demande , après il y bien une solution c’est la fracturation hydraulique alors on parle de production non conventionnelles, étant du secteur je mets un bémol c’est vraiment un bordel sans noms, bref je suis contre ,allez voir vous même sur le sujet sur YT

  5. Avant la guerre, en 2019, les cours du gaz étaient de l’ordre de 20€ le MWh sur le marché européen !
    Voir : Prix du gaz naturel sur le marché de gros PEG à M+1
    https://selectra.info/energie/gaz/prix/marche-gros

    Par contre c’est avant acheminement et stockage… on peut toujours nous dire qu’ils sont couteux du fait que la France est loin des sources et que l’on a fait des provisions aux moments les plus critiques…

    Actuellement, mon fournisseur -de type public : je ne me suis pas laissé endormir par les sirènes du concurrentiel- le facture 0,141TTC/kWh pour les 6000 premiers kWh, et 0,0972TTC pour les suivants (un tarif bas par rapport à d’autres fournisseurs), plus l’abonnement de près de 30€/mois.
    Je compte confirmer mon abonnement après juin 2023 malgré la libération totale de du marché (obligatoire avec l’UE).

    • 6000 kWh ( autour de 440 M3 avec un coefficient moyen national de 11 ) représentent peu surtout si vous utiliser le gaz pour chauffer votre maison . Le mètre cube de gaz ne coute pas cher mais sur notre facture en fonction de votre lieu géographique et du type de gaz riche ou pauvre chaque m3 est multiplié entre 9 et 13 pour obtenir le fameux kwh .

      • oops petite erreur 6000 kWh ( 6 MWh ) représente 569 M3 de gaz , il n’en demeure pas moins que cela reste peu .Une maison de 100 mètre carré relativement bien isolée tout au gaz a besoin entre 12 et 15 MWh par an ( 1137 m3 pour 12 MWH et 1422 m3 pour 15 MWH ) et ce avec une chaudière en bon état de fonctionnement entre 2000 et 2500 euro par an .

        • Effectivement, j’ai dépensé plus de 20 000 kWh par an en 2021, un peu moins en 2022 !
          J’ai seulement décrit ce que pratique mon fournisseur de type PUBLIC !

          • Par non dit le but de mon commentaire était de dire que le gaz surtout pour le chauffage était un gouffre financier .
            Inconsciemment vous le faisiez remarquer dans votre commentaire. Je garde une très mauvaise expérience de ce mode énergétique heureusement de courte durée . 20 MWh cela doit vous couter une fortune . Investissez dans un poêle ou insert à bois , pour ma part je chauffe 100 m2 pour 270 euro pour 6 mois de chauffage 6 stères de bois par an .

          • Sur ce site l’on m’a accusé d’être anti patriote parce que je voulais installer des panneaux solaires . Hors je le fait par esprit de résistance et pour lutter contre le dictat que le système nous impose ( NOM ) . Je suis un bon gestionnaire et économe par le fait écologiste ( au bon sens du terme ). Nous eûmes les bras comme force de travail , puis les animaux , puis la roue , puis la vapeur , puis l’atome , pourquoi rejeter le photovoltaïque qui reste une niche nécessaire là où le nucléaire ne peut aller .

    • avant la crise le kWh ( 0.09 mètre cube ) ( 1 MWh 94.79 mètre cube 20 euro ) de gaz était acheté sur le marché 0,01895 euro et nous est revendu au final entre 9 et 13 fois le prix et aujourd’hui combien !!!!!!!!!.

  6. Va falloir fonctionner au méthane sinon ça va péter. J’en ai en stock. Sérieusement, c’est évidemment honteux. Surtout que l’électricité est facturée en fonction du gaz à cause des teutons qui font rien que nous emmerder. Entre les anglais qui ont toujours lorgnés sur la France et maintenant les teutonsqui veulent nous vassaliser ou vaseliner comme vous voulez… Heureusement que les Espagnols, les Portugais et les Suisses nous laissent tranquilles depuis un bon moment.

  7. La hausse du prix du gaz risque de nous ruiner Parce que le gouvernement Macronien Jupitérien corrompu veut tout simplement se débarrasser du gaz russe dans ce délire guerrier Anti Russe et pro Ukraine car en contrepartie on reçoit ce maudit Gaz de Schiste Amerloque qui coûte quatre fois plus cher.

    • En effet le gaz de schiste
      est coûteux à produire déjà !!! Il y a un point technique qui ne sera pas dit , nous n’en voulons pas dans nos turbo alternateurs comme fuel gas ,trop corrosifs pour les pales turbines ,ce type de gaz on ne peux pas extraire les classes de gaz rares pour l’industrie de pointes au service de la haute technologie et encore moins de faire de l’engrais azoté, c’est avec le gaz Russe qui a cette qualité, à terme il sera
      le gaz incontournable, alors il y a la même qualité en Afrique et j’ai eu l’opportunité d’avoir contribué au projet gaz au Nigeria avec Exxon Mobil pour cet immense gisement mais rien de comparable avec la Russie frontalière avec L’UE

      • Surtout après l’explosion des deux Nord Stream, dont on ne parle plus du tout.
        Nous aurions eu du gaz bon marché à notre porte, grâce à Poutine.

    • Et du gaz de mauvaise qualité, ce gaz des USA. La flamme de ma gaziniére est parfois blanche puis rouge. Et parfois, le fournisseur baisse la pression, la flamme est moins vive. Par contre, le compteur n’oublie pas de tourner.

  8. Faut rester prudent, à tel point qu’on risque d’être en excédent :

    https://www.leparisien.fr/economie/grace-a-la-baisse-de-consommation-de-gaz-les-stocks-francais-vont-devoir-etre-un-peu-vides-18-01-2023-T4KIMIF6UNEKPAAALCSGARDSG4.php

    En faire cadeau à l’Allemagne, peut-être ?
    Et bien sûr, le prix de l’électricité ne suit pas dans ce sens-là. C’est comme le prix des carburants d’ailleurs, avec le baril au plus bas tandis qu’à la pompe ça dépasse les 2 € du litre.

    • Généralement, pour le pétrole il y a généralement UN mois de délai entre la variation des cours et la revente…

  9. En effet ça fait mal. J’ai dû renégocier mon contrat électricité. Car à 0,14 ht Heures creuses et 0,25 H pleines c’est l’escroquerie à grande échelle. Pas étonnant que des artisans mettent la clé sous la porte ! Renégociez vos contrats.

      • Encore faut-il avoir des fournisseurs concurrents dans nos contrées. Dans mon village, aucun fournisseur concurrent de gaz et d’électricité. J’ai consulté la liste, un seul nom!

      • Avec Engie Je passe de 017 HC à 0,10 et de 0,25 HP à 0,17 soit respectivement 0,13639 TTC et 0,21839 TTC. J’attends qu’ils redescendent leur prix pour renégocier.

  10. Attention le montant des factures de gaz et d’électricité qui vont arriver. Les Français n’ont que ce qu’ils méritent !!! 🤣

    • Et ça risque de se retourner contre les arroseurs, l’argent qui sera consacré aux factures ne le sera pas dans l’économie, d’où récession, chômage, faillites. Il y a ce qui se voit et ce qui ne se voit pas!

1 Rétrolien / Ping

  1. toujours à la hausse malgré des cours divisés par 5 !!! – Résistance Républicaine – NewJhelum