Vaccin : l’assassin s’appelle Macron, il habite au 55 rue du Faubourg St Honoré

Aux USA le gouvernement n’a pas encore osé trop toucher au Premier Amendement qui garantit la liberté d’expression. Les médecins peuvent s’exprimer plus librement qu’en France. Et les statistiques qu’ils publient ont de quoi faire frémir les plus braves.

Des chiffres qui parlent mieux que tous les grands discours

Dans les années 2016 à 2019, le nombre de décès aux USA était de l’ordre de 2 millions 850 000 par an. Soit 7 800 par jour, en comptant les maladies, les accidents, les suicides et les crimes.

On peut comparer ces chiffres avec ceux de la période critique, entre l’automne 2021 et mai 2022. Juste après que le sénile ait rendu obligatoire la vaccination des fonctionnaires et des militaires, la Cour Suprême ayant limité les dégâts en annulant le diktat vaccinal pour les salariés du privé.

Comme par hasard, le nombre de morts s’est mis à augmenter brusquement, tournant entre 12 000 et 14 000 par jour. Soit un chiffre près de deux fois supérieur à la moyenne nationale auparavant. En compilant les résultats partiels établis État par État voire comté par comté. Un vrai travail de bénédictin.

Coïncidence ? Les « morts en trop » avaient été vaxinés dans une période comprise entre deux jours et quelques mois avant leur trépas.

Pour ne pas être taxés de parti pris, on a sorti des statistiques les gens souffrant de diverses pathologies même légères avant leur décès, ainsi que ceux âgés de plus de soixante ans. Même si on peut soupçonner les vaxins malsains d’avoir aggravé leur état de santé.

Sinon les vaccinators enragés auraient toujours pu arguer que leurs saloperies n’y étaient pour rien. En prononçant le mot magique qui les exonère de la responsabilité de leurs crimes : les comorbidités.

Restent quand même 3 000 à 4 000 personnes de moins de 60 ans, en bonne santé auparavant d’après leur dossier médical, qui décèdent chaque jour après avoir subi la funeste piquouse. Ou plutôt les piquouses car, là aussi, les observations ne laissent guère de place au doute. On crève plus vite et plus sûrement après trois ou quatre injections qu’avec une seule. Effets cumulatifs.

Ces chiffres ne peuvent évidemment prendre en compte les troubles de santé provoqués par les poisons de Big Pharma qui tueront dans les deux ans après les shoots. RV est pris en 2024 pour actualiser l’évaluation de l’hécatombe.

Athlètes, artistes, vedettes et parasites des médias, ils tombent comme des mouches !

Leurs points communs ? Ils ont tous fait une promo effrénée pour les prétendus vaccins. Utilisant la sympathie aveugle et l’admiration béate que leur porte un public panurgique pour le convaincre de se faire piquer. Plusieurs fois si possible. En donnant eux mêmes l’exemple.

Car tous n’ont pas trompé leur monde comme les politicards, pas fous, se faisant injecter du sérum physiologique devant les caméras. Pour honorer leurs pactes de corruption avec Big Pharma.

Beaucoup de ces « people » étaient de bonne foi car pour eux, l’ARN messager modifié était un concept aussi abscons que la théorie des particules élémentaires dans la physique quantique. Et leurs cibles partageaient leur ignorance.

En outre, beaucoup de gens influençables vouaient une confiance aveugle aux blouses blanches, ou vertes, ou de toute autre couleur, du moment qu’il y a un badge avec « docteur » accroché dessus. Si en plus le docteur passe à la télé, c’est qu’il est plus calé que les autres. Il ne peut pas se tromper !

Si la plupart de ces cobayes volontaires ne sont pas tous morts, beaucoup ont souffert, et pâtissent encore de divers troubles de santé. Après les allergies, fièvres, céphalées, insomnies, troubles menstruels, frissons et diarrhées, effets secondaires bénins qui peuvent pourrir la vie des piqués pendant plusieurs semaines ou mois, les maux les plus sérieux sont occasionnés par les thromboses. Des caillots sanguins s’accumulant dans les veines et les artères.

Les cas symptomatiques graves commencent avec les phlébites, causes de douleurs et de difficultés à se mouvoir lorsqu’elles se situent dans les membres inférieurs, cas le plus fréquent.

Si un caillot se détache, cela va provoquer une embolie. Celle-ci peut être pulmonaire avec douleur thoracique et gêne respiratoire. Avec fréquemment une évolution en défaillance cardiaque fatale. C’est un accident souvent observé chez des sportifs et des artistes jeunes, généralement moins de 40 ans, qui n’avaient jamais présenté auparavant de pathologies cardiaques ou cardio-pulmonaires.

Le caillot peut également provoquer un infarctus cérébral caractérisé, du plus anodin au plus grave, par des troubles neurologiques, vertiges, amnésie… Jusqu’à une destruction des cellules cérébrales privées d’oxygène, causant des paralysies partielles ou totales, et enfin la mort.

L’assassin s’appelle Spike, et son gang se planque 55 rue du Faubourg St Honoré

Dans son édition du premier juin 2021, le journal France-Soir ouvrait ses colonnes à Byram Bridle, professeur d’immunologie virale au Département de physiopathologie de l’Université de Guelph (Ontario). Une sommité mondialement reconnue, comme Raoult et Perronne, appelée en consultation par ses confrères quand ils se sentent dépassés par les événements.

Bridle mettait en garde contre les effets nuisibles des vaccins à ARN messager. Par ignorance, manque de recul et expérimentations insuffisantes au départ. Par tromperie délibérée ensuite pour servir les intérêts de Big Pharma.

Résultat : le 30 novembre 2022, soit 18 mois après, le paltoquet psychopathe et ses médicastres de cour se vengent en punissant France-Soir. Pour ces menteurs professionnels, FS n’est plus un média d’information et donc ne peut plus prétendre aux facilités accordées au moindre torchon gauchiste ou islamiste.

Même si le tribunal administratif de Paris vient de désavouer le pouvoir en rendant à France-Soir son agrément de presse, je doute que les macronards en restent là. Une longue et onéreuse procédure est prévisible.

Heureusement, malgré la cenSSure des dictatures stipendiées par Big Pharma comme la France, et malgré la corruption abjecte d’une partie du corps médical, de plus en plus de médecins, de biologistes et de généticiens ont alerté sur les risques anormalement élevés et souvent mortels liés à la protéine Spike.

Scènes de crime parfait et modus operandi du tueur

Spike aide le virus SARS-CoV2 à pénétrer dans les cellules humaines grâce à son récepteur : l’ACE2. Une fois bien ancré, celui-ci va libérer son ARN et se répliquer avant d’infecter d’autres cellules.

Le prétendu vaccin ne reste pas localisé au muscle deltoïde où la mixture est injectée, contrairement à la désinformation assénée par l’État voyou.

Le récepteur ACE2 ou Angiotensin-converting enzyme 2 est une protéine qui traverse la membrane des cellules qui la contiennent. Elle aide à réguler la pression sanguine et tient un rôle clé contre les inflammations dans l’organisme. Il est donc criminel de la détourner pour favoriser l’expansion du COVID qui est une pathologie inflammatoire !

En se liant à ACE2, la protéine Spike du virus SARS-CoV2 aggrave l’inflammation que l’on observe dans le COVID. Laquelle peut produire un maelstrom de cytokines, prélude à la pneumonie et au syndrome de détresse respiratoire aiguë avec coagulation, conduisant à la mort.

Une autre interaction décuple la toxicité de cette convergence Spike-ACE2. Elle tient au fait que les récepteurs ACE2 sont présents partout dans l’organisme : pharynx, trachée, poumons, sang, cœur, vaisseaux, intestins, cerveau, testicules, ovaires et reins, et aussi dans les liquides organiques : mucus, salive, urine, liquide céphalo-rachidien, sperme et lait maternel.

Cela facilite la nuisance du prétendu vaccin en colportant son inflammation dans de nombreux organes.

Ainsi la majorité des patients atteints de COVID post vaccinal présentent divers symptômes alarmants tels que troubles respiratoires, dysfonctionnements neurologiques, troubles mentaux, pathologies intestinales, rénales et cardiovasculaires.

Info truquée comme partout quand ça dérange le Nouvel Ordre Mondial

Bien évidemment, dans les dossiers de désinformation remis aux médias qui les ont répliqués sans en changer une virgule, les firmes vaccinales corruptrices ne présentent que des informations partielles et partiales, minimisant la toxicité de l’ARNm. Et rien du tout sur la nocivité de la protéine Spike.

C’est assez sournois car s’il n’est pas démontré que la protéine Spike seule suffit à causer des thromboses, il est prouvé qu’une fois associée aux vaxins à ARNm qui la modifient, Spike produit, en plus des caillots et des thromboses, une perte d’intégrité de la barrière hémato-encéphalique (qui sépare les vaisseaux irriguant le cerveau du système nerveux central) déclenchant une inflammation dans les vaisseaux du cerveau et dans le cerveau lui-même. Mais ça, on se garde bien de le dire. Et on interdit d’exercer leur profession aux médecins qui en font état.

Vacciné et maboul, peut-être ou peut-être pas, le ticket d’une loterie vicieuse bien dans l’esprit des Macronescu

Beaucoup de personnes au caractère assez fort pour refuser de servir de rats de laboratoires à des médicastres véreux, ont observé parmi leurs proches «vaccinés » des comportements aberrants :

Variations d’humeur, éclats de rire et pleurs sans raison, pouvant évoluer en cyclothymie. Crises d’angoisse ou d’hyper activité, entrecoupées de pics d’agressivité que rien ne justifie. Pulsions suicidaires. Libido perturbée avec exhibitionnisme et coprolalie compensatoires. Aboulie, grimaces, tics, pertes de mémoire, inaptitude aux raisonnements basiques ou dysphasie.

Quant aux piqués qui se rassurent en clamant avec force : « Mais moi je n’ai rien de tout ça ! », qu’ils n’oublient pas que ces troubles mentaux peuvent se produire jusqu’à dix ans après la piquouse.

Car il ne s’agit pas seulement d’un virus respiratoire trafiqué qu’on injecte aux cobayes. C’est un virus systémique qui peut provoquer, en plus des perturbations plus ou moins durables, un déclin cognitif à moyen terme.

Si vous ne me croyez pas, courez vite réclamer votre cinquième dose !

Christian Navis

https://climatorealist.blogspot.com/

https://ripostelaique.com/vaccin-lassassin-sappelle-macron-il-habite-au-55-rue-du-faubourg-st-honore.html

 797 total views,  3 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Macron tout seul n’aurait pas pu faire tout ça, il s’est fié aux soit-disant médicaux qui pensent savoir alors que, vu la réalité des effets indésirables graves plus que constatés et qui sont de plus en plus révélés, il y en a encore qui professent le contraire à savoir qu' »il n’y aurait eu aucun effet indésirable de constatés »..

    Quand on lit ça, on a peine à y croire et à nommer le discours de ce soit-disant « sachant » qui ose encore le dire :

    https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2731491-vaccins-covid-effets-a-long-terme-arn-secondaire-indesirable-risque/

    Pas que Macron qui lui n’a aucune connaissance médicale et donc s’est forcément fié à ce qu’on lui a dit à ce sujet. D’autres l’auraient fait à sa place, quand on ne connait pas un domaine on se fie à ceux qui sont ou devraient être plus au fait de ce domaine.

    J’espère qu’il y aura des procès retentissants !

  2. Tous nos salopards ont été vaccinés au sérum phy devant les caméras et soignés en douce à l’hydroxychloroquine et azithromycine.

  3. Les effets secondaires du vaccin contre le Covid 19 apparaissent au grand jour avec des personnes vaccinés qui meurent de thromboses, de crise cardiaque et autres ainsi que le chantage vaccinale brandi par les Vaccinolatres comme Gilbert Deray, Karine Lacombe, Bruno Megarbane,les Gauchos des médias dominants comme BFMWC, LCI Agence Française de Propagande, Slate, Libération, France Télévisions,Farce Infos, les rois de la censure comme Tristan Mendes France, Rudy Reichstadt, Julien Pain et toute la Gauchosphere utilisent le terme complotiste pour discréditer les opposants au vaccin mais de refuser aussi tout dialogue avec ceux qui ne pensent pas comme eux au sujet du vaccin et puis Macronor Terminator Merdator qui a fait souffrir les Français avec son vaccin Anti COCO 19 joue un rôle très important dans cette folie hygiéniste qui fait des dégâts incroyables dans notre société.

  4. Il n’y a pas que le 55 du faubourg saint Honoré,L’OMS n’est pas en reste !!! Ses subventions proviennent des industries de labos pharmas ,du GAVI entre autres on peut se demander qu’elle n’aurait plus de décisions indépendantes et neutres envers ses donateurs ? La suite de l’edito est sans appel et les impacts post vaxx ne font que révéler ce qui avait été prédit par quelques uns traités de complotistes , conclusion une submergence d’effets secondaires,de décès sont à l’échelle des états les plus avancés sur la vaxxination ,et pour quels résultats ? C’est une catastrophe irréversible qui se retournerait contre les décideurs ?

Les commentaires sont fermés.