Les idéologues verts du gouvernement auront ruiné l’Allemagne en un temps record

C’est à l’occasion du premier « anniversaire » de la « constitution » du nouveau gouvernement par le SPD, les Verts et le FDP que les présidents du groupe parlementaire de l’AfD au Bundestag allemand, Alice Weidel et Tino Chrupalla se sont exprimés tour à tour au sujet de la situation du pays.

C’est d’abord Tino Chrupalla qui prenait la parole, en déclarant :

« La coalition « tricolore » a mis l’Allemagne à genoux.

Elle a plongé notre pays dans une guerre économique dont les citoyens allemands sont les malheureuses victimes. Les conséquences en ont été une inflation record, des prix de l’énergie exorbitants et une réelle menace de désindustrialisation.
Ce qui eût été préférable, c’est tout d’abord de s’engager pour une paix rapide en Ukraine.

Par ailleurs, avec le revenu de citoyenneté et des naturalisations toujours plus rapides, le gouvernement vient encourager l’immigration, et met ainsi en péril nos systèmes de sécurité sociale. Il devrait pourtant renforcer la solidarité en cette période de crise.
Le principe « vert » d’une société d’immigration menace indubitablement notre prospérité et notre sécurité.
Alors que la CDU/CSU a totalement échoué dans son rôle d’opposition à la coalition gouvernementale, le groupe parlementaire de l’Alternative pour l’Allemagne a montré comment une politique guidée par les objectifs et les intérêts peut réellement être menée pour le bien du pays.
Nous sommes la seule opposition ».

Alice Weidel expliquait ensuite :

« Un an de cette coalition « progressiste » au pouvoir aura été une année de déclin sans précédent.
L’Allemagne semble transfigurée et démantelée.
Nous sommes confrontés à la plus grande crise économique et énergétique depuis la création de la République fédérale. Des millions de vies sont en jeu.
L’Allemagne se retrouve menacée de désindustrialisation, d’innombrables citoyens d’appauvrissement, et les classes moyennes par une vague de banqueroute sans précédent.

La politique de redistribution, des interventions sur le marché et de la propension à l’endettement de cette coalition rouge et verte ne résout pas les problèmes, mais les remet à plus tard, et les aggrave.

Le fameux euphémisme « économie de marché écologique et sociale » du consensus de la coalition entraîne de facto la transformation de l’Allemagne en une économie planifiée éco-socialiste, assortie de nombreuses pénuries.

Sous le ridicule prétexte de faire de l’Allemagne un « pays d’immigration moderne », la coalition encourage l’extension massive de cette immigration dans nos systèmes sociaux.
Si ce bouffon gouvernemental continue d’ignorer l’incompatibilité entre l’Etat social et l’immigration de masse avec des frontières complètement ouvertes, l’Allemagne risque de subir de graves distorsions sociales et des luttes de répartition.

L’idéologie verte conditionne la démarche de cette coalition. Même les libéraux du FDP sont relégués au rôle de laquais de la folie verte et rouge.

Notre groupe continue à s’engager de manière déterminée pour la liberté et les intérêts des citoyens, et se bat pour un changement de politique qui est maintenant devenu plus que nécessaire ».

afd.de – Pressemitteilungen – Trad. Nicolas Faure pour Résistance Républicaine.

 1,230 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Eh bien ! Finalement la situation ressemble trait pour trait à la nôtre.
    Les socialistes ne tiennent qu’avec l’argent de leurs prédécesseurs, , une fois l’argent croqué, il ne reste plus rien de l’économie du pays.
    Le socialisme et qui plus est, le socialisme accouplé avec l’immigrationnisme est la pire chose qui pouvait arriver à l’Europe.
    Ruine et islamisation rapides.

  2. « …cette coalition rouge et verte… » Wenn du Rot und Grün mischst, erhältst du Braun. Und Braunhemden wecken schlechte Erinnerungen. (Si tu mélange du rouge et du vert tu obtient du brun. Et les chemises brunes rappellent de bien mauvais souvenirs…)

  3. Ca c’est parce que nous avons récupéré notre excellent Con Bendit, depuis qu’il cachetonne sur LCI et autres médias macronneux, il a délaissé les goths, tant pis pour eux, maintenant que nous avons la chance de l’avoir rien que pour nous, plus question de le prêter.

  4. Les Ecolos Dingo Prussiens ont foutu l’Allemagne dans la faillite avec leur folie guerrière Anti Russe pour soutenir une Ukraine corrompue avec un gesticulateur comme Zelenski qui détourne du pognon et des armes pour engraisser des terroristes et des mafias sans oublier que Baerbock , Scholz et cie ont fait subir aux Prussiens les conséquences des sanctions imposer contre la Russie pour le plus grand bonheur des Amerloques qui veulent chiper des entreprises allemandes pour que le concurrent Prussien soit vaincu économiquement et les députés de L’AFD ont raison de démolir les Gauchistes socialo écolo Communiste qui conduisent l’Allemagne à sa perte !

  5. Et à qui profite le crime de ce moteur industriel européen assassiné ? Nos « amis » américains, bien sûr. Dans le doute, en cas de revirement révolté d’opinion, on sabote le Gulf Stream. Le plus surprenant n’est pas ça, mais le fait que la plupart des franchouilles (et d’autres) ne comprennent pas une chose aussi fluorescente. Voir discours dhier de

      • Deux Nord Stream sabotés en profondeur, et les Ukrainiens véreux ont voulu faire porter le chapeau à Poutine.
        Cela donne une idée de la corruption de Zelensky et également du fait qu’il prend les Européens pour des triples buses incapables de réfléchir .

  6. Devant ce constat qu’est ce qui serait différent à quelques détails près sur la situation en France ?

  7. Oui nous aussi on connaît. On a plus rien, tout est détruit, mais on a rien compris, on a réélu, pardon ils ont réélu l’autre enfoiré,et il nous a promis encore plus de destruction. Maintenant c’est pareil en Allemagne. De toute façons toute l’Europe est touchée par la peste verte.

  8. Hitler, puis les Verts, ça faut beaucoup pour un même pays. Nous, on a eu Mitterrand, puis les Verts. Même dégâts que chez nos voisins.

Les commentaires sont fermés.