Un peu de tourisme « féminin » sur l’île de la Réunionne ?

L’année 2023 commence fort ! Elle sera l’année des femmes ou ne sera pas ! Donc j’applaudis des deux mains la décision du maire de Pantin, Pantine devrais-je dire.

Pourquoi ne pas envisager un tour à La Réunion, île dans laquelle j’ai vécu 14 ans ? J’ai toujours été mal à l’aise avec les noms des localités, commençant très souvent par « Saint » ou « Sainte », attaque inqualifiable contre la laïcité, mais passons.

Bon, si on y allait ? L’avion vous fait atterrir à l’aéroport Rolande-Garosse, de là vous prenez une voiture et vous vous dirigez vers Sainte-Denise. À présent allez vers le sud. Quittez la voie rapide à Sainte-Paule sinon vous resteriez sur la Route des Tamarines. Vous auriez pu faire un crochet par La Porte mais cela présente peu d’intérêt. Vous continuez votre bout de chemin et vous vous retrouvez sur la commune des Trois Bassines puis vous arrivez tranquillement à Sainte-Louve. (Bon; normalement, c’est Saint-Leu, oui mais un « leu » c’est un bien un loup, non ? Donc ce sera Sainte-Louve). Traversée de La Mare Salée, passage dans Sainte-Louise. Après avoir passé le pont qui enjambe la Rivière Saint-Étienne Sainte-Stéphanie, quittez la nationale pour rejoindre Sainte-Pierrette, juste avant l’arrivée en ville sur votre droite prenez le temps d’admirer La Pointe de la Diablesse. Maintenant vous avez le choix : vous pouvez emprunter la nationale 3 qui vous fera passer par La Tamponne, continuez à monter et vous arrivez au point le plus haut, La plaine des Cafrines (Plaine des cafres). Passez le col de Bellevue et la route vous amènera à Sainte-Benoîte.

Mais vous pouvez aussi faire le tour par la nationale 2. Si vous séjournez au mois d’octobre, quittez la route à Petite-Ile, allez dans les hauteurs. Vous passez d’abord par Maverte-Les Basses, (Montvert-les-Bas) et arrêtez-vous à Maverte-Les Hautes (Montvert-les-Hauts) pour la fête de la fraise; dégustez-les, elles sont très bonnes, pas besoin de les sucrer (ce qui serait inquiétant). Reprenez la nationale, vous traverserez dans l’ordre Sainte-Josèphe, Sainte-Philippine (de cheval), Sainte-Rose (on s’en tape), Sainte-BenoîteSainte-Andrée et vous vous retrouvez à Sainte-Denise. Ah, j’allais oublier ! Si vous êtes à Sainte-Paule, allez donc prendre un bain à Sainte-Gillette (ça commence à devenir rasoir, cette histoire !). Dans tous les cas, j’espère que vous aurez apprécié cette découverte de l’île.

Bon, en ce qui me concerne, je suis toujours à Sainte-Martine et je dois vous laisser, j’ai des courses à faire à Marigote.

Une chanson locale pour terminer :

 

Et merci au maire de Pantine qui m’a suggéré ce beau voyage.

Filoxe

 

 

 

 1,081 total views,  3 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Et si vous avez le temps, prenez l’avion à Rolande Garosse pour faire une petite visite à l’île Mauricette. Emmanuelle Macronne nous expliquait que les virus n’ont pas de passeport, un autre abruti nous apprend que la connerie n’a pas de sexe… Nous sommes gouvernés par des génies !!!

  2. Quand je fais une remarque sur la laïcité et les noms de Saints à la Réunion c’est évidemment ironique et à prendre au second degré !

  3. Moi que des gens ne croient en rien après la mort (qui peut le dire ?) ne me dérange pas et je ne les nie pas, c’est leur problème pas le mien.

    Là il s’agit d’une Culture qui a fondé et organisé la construction de milliers de Français (même celle de ceux qui se croient exemptés d’en être imprégnés), que veut dire cette négation et même ce sectarisme… une nouvelle « Religion » ?.

    Pour ma part, je ne supporte plus ce mot « laïcité » dont la plupart ne savent même pas de quoi ce mot parle réellement dans notre Histoire.

    On aurait bien besoin de spiritualité actuellement pourtant.

  4. « J’ai toujours été mal à l’aise avec les noms des localités, commençant très souvent par « Saint » ou « Sainte », attaque inqualifiable contre la laïcité, »

    Depuis quand la laïcité est la négation de notre Culture et de la religion qui l’a instituée ? Pas en 1905 en tous les cas.

    Les noms de Saint reflètent une histoire humaine, parfois même attachée à un lieu.

    Je ne suis pas pratiquante et ai beaucoup de recul dans la notion de « religion » bien trop souvent interprétée à la sauce humaine et donc avec un coté spirituel déformé mais je ne comprends pas ce rejet.

    Près de chez moi, il y a plein de soit-disant « laïques » qui hurlent à la laïcité à toutes les sauces à tel point que les écoles privées se font toutes petites et même le presbytère (ils ont tort mais c’est une autre histoire) et quelqu’un, pourtant non pratiquant m’a fait une remarque que j’ai trouvée très pertinente l’autre jour :

    « on dirait que la Laïcité fonctionne comme une secte et est devenue une secte. »

  5. Féminiser les noms pour favoriser l’égalité des sexes est ridicule et c’est une lubi des féministes fanatiques hystériques d’extrême gauche comme le cas de Pantin en Seine Saint Denis qui devient Pantine avec le Maire Islamo Gauchistes de la ville qui est prêt à tout pour satisfaire le délire des féministes. À la Réunion les noms des villes portent des féminins mais aussi masculin mais en gros c’est une très belle île 🏝️ !

  6. De bon matine, un article comme ça, c’est plein de vitamines! Merci Filoxe!

    • Merci, Argo, j’ai justement en réserve un Château-neuf de la Papesse, je vais pouvoir déboucher la bouteille.

  7. Pour Pau, la ville du bayrou, c’est un peu dur. mais en trichant un peu ça donne Fripaune ! Mouais…

  8. Et les Bêtises de Cambraise, la moutarde de Dijonne, les tapisseries d’Aubussonne,les tripes à la mode de Caenne, liste non exhaustive bien entendu.

Les commentaires sont fermés.