Pourquoi et comment le sytème veut torpiller les crypto-monnaies

Cette vidéo est sur la chaîne de Florian Philippot, mais ce n’est pas lui qui traite du sujet. Deux experts présentent le sujet des crypto-monnaies, leur principe et leur utilité.
La Banque Centrale Européenne, et le WEF de Schwab veulent torpiller ces projets. Le WEF a infiltré certains de ces projets. D’autres projets sont une garantie de liberté.
A écouter absolument, ce n’est ni une publicité, ni un placement de produit.

 824 total views,  3 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Je n’ai pas écouté jusqu’au bout mais la question que je me pose, est : que peut-on payer avec cette crypto-monnaie ?
    On échappe aux banques, aux impôts, on fait des transactions sous le manteau, mais quoi ? à part la drogue ou les armes, je ne pourrai pas payer le notaire par exemple.
    C’est à dire qu’à un moment donné il faudra revenir à la monnaie du pays, ce système a ses limites.

  2. Essayez de payer votre baguette chez le boulanger ou votre TOYOTA neuve en Bites Coins et vous m’en direz des nouvelles. Si j’achète des BC avec des euros, que deviennent mes billets en euro? Ils disparaissent dans la poche à qui ? Comment puis-je récupérer mes euros ? Et si, au petit matin on me dit que le BC qui valait 30 000€ ne vaut plus que 0,03€ comment je me relève ? Et le Fisc, il prend les BC aussi ???

  3. Les cryptomonnaies ? C’est un gros problème et l’épisode de la faillite de FTX la boîte à arnaque de Sam Bankman -Fried pose beaucoup de question sur les transactions en cryptomonnaie .

    • Ce qu’expliquent les experts (en tout cas, ce que j’ai compris), c’est que FTX ou Binance ne sont pas nécessaires pour utiliser les crypto-monnaies, et pas souhaitables non plus, parce qu’ils sont des espèces de banques en lignes de crypto-monnaies, alors que tout le principe des crypto-monnaies et de se débarrasser des banques !
      Même si FTX avait été rigoureusement honnête, le fait de s’inscrire à une banque en ligne « crypto » comme FTX vous rend vulnérable d’un décret du gouvernement US qui demandera à FTX de fournir le relevé des transactions.
      Ce que Bercy a voulu faire en douce, tout récemment, pour les banques en ligne de monnaie classique : obtenir les relevés de transaction de tous les clients.

      • Errata : Bercy a voulu le faire (obtenir les relevés de transaction) de TOUTES les banques (en ligne ou classique).

  4. Moi je n’y connais rien donc je ne dis rien

    Bientôt, si ça continue, on va vivre de « trocs » comme les Indiens….

  5. Je n’ai pas eu le courage d’aller au bout de la vidéo.
    Deux Z’experts qui me disent que c’est « gratuit » alors que ce mot ne devrait pas exister, c’est trop pour moi.
    J’ai peut-être tort, je laisse mes « collègues » commentateurs donner leur avis.

    • De ce que j’en ai compris (et je ne suis pas expert, cela n’engage donc que moi), ils expliquent que l’utilisation du service fourni par l’appli est gratuit (tout comme l’appli elle-même), parce qu’en général, tous les services sont aujourd’hui commercialisés selon le principe du SaaS (Software as a Service), c’est-à-dire que l’on vous loue selon le principe de l’abonnement mensuel ou annuel, l’utilisation du service et non plus le logiciel ou le produit. Aujourd’hui la plupart des logiciels que vous achetez ne sont plus votre propriété, vous ne possédez plus rien mais vous payez un abonnement pour le droit d’utilisation, cela va des vélos (Vélib) à la musique (vous pouvez écouter autant de musique que vous voulez, sur un site de streaming comme Qobuz, mais n’avez jamais la possession du disque), aux films (Netflix) etc…

    • [suite 1]
      Parce que c’est désormais ça le « loup », le produit n’est désormais plus qu’un prétexte secondaire pour vous vendre un abonnement. Le « vaccin » est aussi une déclinaison de ce modèle commercial nouveau. Ici, c’est l’UE ou un pays qui souscrivent un abonnement auprès d’une entreprise pharmaceutique (abonnements annuels) puisque les contrats se font pour un nombre d’année.
      C’est donc l’idée, pas de paiement du tout.

      Il faut bien comprendre que les convois de la liberté canadiens ont suscité un important réveil des consciences : le gouvernement peut quand il veut vous « débrancher » du système et vous faire mourir par « mort financière ». Un exemple récent évoqué dans RR est le cas d’Alina Lipp (cf. https://resistancerepublicaine.com/2022/11/11/mort-sociale-de-la-journaliste-alina-lipp-pour-ses-reportages-sur-lukraine-politiquement-incorrects )

  6. Ce n’est pas l’UE qui veut créer la sienne pour éliminer la monnaie réelle ?
    https://fr.euronews.com/2021/07/14/la-banque-centrale-europeenne-lance-son-projet-d-euro-numerique-alternative-aux-cryptomonn

    En tout cas, elle a déjà trouvé le moyen de racketter le système (elle doit suivre l’exemple de Bercy, concernant les taxes) :
    Cryptomonnaies : l’Union Européenne veut taxer le monde entier

    https://journalducoin.com/actualites/cryptos-union-europeenne-taxer-cryptos/

Les commentaires sont fermés.