Des archéologues russes mettent au jour un médaillon en argent représentant Aphrodite

Le grand médaillon est en argent et montre la déesse Aphrodite au centre, entourée de symboles représentant dix signes du zodiaque. 

 

Des archéologues russes ont mis au jour un médaillon en argent représentant la déesse grecque Aphrodite (Roma Venus) dans la tombe d’une prêtresse vieille de 2100 ans, sur la côte nord-est de la mer Noire.

Ce médaillon unique, qui représente dix signes du zodiaque au lieu des douze connus, permet de mieux comprendre les pratiques religieuses de l’époque de sa création.

Selon les archéologues, cette découverte soulève la possibilité que la femme enterrée était une prêtresse d’Aphrodite, la déesse de la beauté et de l’amour. Les bagues, boucles d’oreilles en argent et autres objets funéraires dédiés à la déesse ont conduit à ces conclusions.

La tombe fait partie de plusieurs découvertes uniques mises au jour cet été sur un site situé près du rivage de la péninsule de Taman, dans le sud de la Russie, à l’est de la péninsule de Crimée et entre la mer Noire et la mer d’Azov.

Selon le porte-parole de la Fondation Oleg Deripaska Volnoe Delo, Ruben Bunyatyan, les archéologues Nikolay Sudarev et Mikhail Treister ont découvert la tombe de la femme pendant la saison estivale 2022 de l’expédition archéologique Phanagoria.

Selon l’historien grec Hécatée de Milet, Phanagoria a été fondée au VIe siècle avant J.-C. par des réfugiés de Téos, une cité grecque située sur la côte anatolienne, qui fait partie de l’actuelle Turquie.

 

Le médaillon d’Aphrodite est entouré de dix symboles en relief qui correspondent aux signes du zodiaque, dont un lion pour le Lion, un taureau pour le Taureau et un scorpion pour le Scorpion. Mais les symboles des signes du zodiaque Verseau et Balance sont absents, et les chercheurs ne savent pas pourquoi.

Selon les archéologues, l’inclusion du zodiaque indique que le médaillon est une représentation d' »Aphrodite Urania », l’aspect céleste de la déesse, par opposition à son aspect terrestre, « Aphrodite Pandemos ».

Il suggère également une croyance en l’astrologie, l’idée que les positions des corps célestes peuvent influencer les événements sur Terre, qui était répandue dans le monde antique.

https://greekcitytimes.com/2022/11/01/russian-archaeologists-unearth-2100-year-old-medallion-of-greek-goddess-aphrodite/

 

 872 total views,  3 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Belle découverte, merci de nous la communiquer. Un peu de rêve sur l’ antiquité de la race blanche.
    J’en parle volontairement pour irriter la gauchiasserie.

  2. Excellente découverte archéologique de la part des archéologues Russes qui ont découvert ce médaillon entre la mer de Crimée , la mer Noire et la mer d’Azov alors en pleine guerre. C’est intéressant !

Les commentaires sont fermés.